Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749169170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 210 mm
Nouveauté

Ma France - Heureuse, solidaire et digne

Date de parution : 02/09/2021
Un vent nouveau à gauche dans la course à l’Élysée.
25 novembre 2018, Ivry-sur-Seine. Fabien Roussel est élu à la tête du PCF par des adhérents en quête de changement. Dans le regard bleu intense de l’homme du Nord, des visages défilent à toute vitesse. Ceux de ses parents, bien sûr, auxquels il doit en grande partie son engagement politique. Et... 25 novembre 2018, Ivry-sur-Seine. Fabien Roussel est élu à la tête du PCF par des adhérents en quête de changement. Dans le regard bleu intense de l’homme du Nord, des visages défilent à toute vitesse. Ceux de ses parents, bien sûr, auxquels il doit en grande partie son engagement politique. Et il pense à tous ces salariés, étudiants, retraités rencontrés ces dernières années, dans sa circonscription ou partout en France. Il pense aussi à sa ville de Saint-Amand-les-Eaux, à ses habitants qu’il aime retrouver toutes les semaines quand il rentre chez lui. Et puis il y a les figures tutélaires qui rythment un parcours militant entamé à l’adolescence : Georges Marchais, Michelle Demessine et Alain Bocquet, le « père spirituel » auquel il a succédé à l’Assemblée nationale.

À l’heure de la relève, Fabien Roussel ne manque ni de références ni de soutiens. La tâche qui lui incombe est immense. Faire souffler un vent nouveau à gauche dans la course à l’Élysée : telle est la feuille de route que lui ont confiée les militants. Désormais candidat à la présidence de la République, Fabien Roussel veut relever avec les Français le défi des jours heureux. Comment ? C’est ce qu’il nous propose de découvrir dans ce livre.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749169170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TomIV Posté le 13 Octobre 2021
    Le parti communiste français (PCF) est de retour. Tel est en substance le message adressé par Fabien Roussel dans ce livre réussi, qui se veut intimiste, analytique et programmatique. Intimiste d'abord, quand le nouveau secrétaire national du parti communiste français nous livre les coulisses de son ascension à la tête de sa formation politique, en 2018, mettant ainsi fin au mandat de Pierre Laurent à la direction du parti. Fabien Roussel n'élude rien des raisons qui l'ont poussé dans la course au secrétariat national : le député du Nord dénonce la stratégie d'effacement du PCF au profit d'autres formations de gauche, stratégie qui a conduit le parti de Maurice Thorez dans les abysses du champ politique français. Pierre Laurent est justement traité, selon ses fautes et ses mérites, et l'on comprend que la transition, inhabituelle chez les communistes, a pu s'opérer sans trop de heurts. Analytique ensuite lorsque l'auteur du livre revient avec beaucoup de finesse sur la mauvaise compréhension faîte par le PCF du rejet du traité constitutionnel européen en 2005. Alors que beaucoup à gauche se sont plu à considérer ce vote comme la catharsis de l'antilibéralisme du peuple français, Fabien Roussel estime de son côté que ce vote était... Le parti communiste français (PCF) est de retour. Tel est en substance le message adressé par Fabien Roussel dans ce livre réussi, qui se veut intimiste, analytique et programmatique. Intimiste d'abord, quand le nouveau secrétaire national du parti communiste français nous livre les coulisses de son ascension à la tête de sa formation politique, en 2018, mettant ainsi fin au mandat de Pierre Laurent à la direction du parti. Fabien Roussel n'élude rien des raisons qui l'ont poussé dans la course au secrétariat national : le député du Nord dénonce la stratégie d'effacement du PCF au profit d'autres formations de gauche, stratégie qui a conduit le parti de Maurice Thorez dans les abysses du champ politique français. Pierre Laurent est justement traité, selon ses fautes et ses mérites, et l'on comprend que la transition, inhabituelle chez les communistes, a pu s'opérer sans trop de heurts. Analytique ensuite lorsque l'auteur du livre revient avec beaucoup de finesse sur la mauvaise compréhension faîte par le PCF du rejet du traité constitutionnel européen en 2005. Alors que beaucoup à gauche se sont plu à considérer ce vote comme la catharsis de l'antilibéralisme du peuple français, Fabien Roussel estime de son côté que ce vote était également l'expression de l'attachement des citoyens pour la nation et la souveraineté. Hélas, ces mots ont été volés ou trop facilement cédés au Rassemblement National (RN), alors qu'ils demeurent historiquement une création des révolutionnaires de 1789. le secrétaire national veut lancer la reconquête de ces concepts qui appartiennent à la gauche, faute de quoi, il sera impossible d'instaurer la République sociale, laïque et universaliste que le natif de Béthune appelle de ses voeux. Programmatique enfin, au moment de dérouler les grands axes de son projet pour le pays. Fabien Roussel défend la souveraineté de la France au niveau international et promet de quitter l'OTAN si jamais les Françaises et les Français décidaient de lui confier les plus hautes responsabilités politiques. Il désire réarmer la France sur le plan industriel, en s'appuyant essentiellement sur l'énergie nucléaire et hydraulique, les seules capables de nous mettre en conformité avec nos engagements en matière de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. Il s'insurge contre l'inaction du gouvernement actuel contre l'évasion fiscale, et préconise, entre autres, de taxer à la source les bénéfices des grandes entreprises et d'établir une véritable liste française des paradis fiscaux. En matière écologique, le nouveau secrétaire national détaille les contours d'un véritable plan Marshall du ferroviaire, articulé autour de la SNCF, entreprise publique, fierté historique qui appartient au patrimoine commun des Françaises et des Français. D'une même manière, il défend avec ferveur la paysannerie française et propose, une fois au pouvoir, de la soutenir massivement pour faciliter sa conversion générale à l'agriculture biologique, distribuée en circuit court, selon une juste rémunération des producteurs. Fabien Roussel conclut (ou presque) l'exercice par la jeunesse, dont il fait sa priorité, considérant, non sans raison, que celle-ci souffre de grandir dans un monde aux perspectives chaotiques. le candidat à l'élection présidentielle veut rétablir l'école républicaine dans toutes ses prérogatives, notamment en augmentant le temps scolaire effectué par les élèves. C'est de cette manière que les inégalités sociales et territoriales seront gommées : plus les enfants passeront du temps à l'école pour apprendre, mieux ils auront des chances de briser les chaines du déterminisme. Ses espoirs sont les mêmes pour l'enseignement professionnel qu'il juge fondamental, tout comme il croit ardemment en son idée d'un revenu étudiant de 850 euros, calquée sur le modèle danois. Toutes ces propositions — qui seront développées ultérieurement nous prévient l'auteur — sont autant d'horizons dessinés par un candidat qui se veut l'épigone de Georges Marchais. Cette filiation saute d'ailleurs aux yeux au moment où Fabien Roussel évoque le sort réservé aux ouvriers des usines Renault, éprouvés par des conditions de travail sans cesse dégradées. Il est impossible de rester insensible devant ces accents de sincérité. Car si depuis 40 ans, la gauche a lâchement abandonné la classe ouvrière, Fabien Roussel lui la comprend, la défend et parle la langue du peuple comme peu en sont capables parmi les femmes et les hommes politiques français. Pas de doute, le parti communiste français est bel et bien de retour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Livresenchantsthes Posté le 23 Septembre 2021
    Quelle bonne idée, me suis-je dit, pour un homme politique, de faire paraître son livre au moment de la rentrée littéraire. Ce livre n'est, honnêtement, pas présenté comme un roman. Mais peut-être bien que pouvaient se cacher comme quelques élans littéraires. Eh bien il n'y en a pas à chercher ni à trouver. Cependant, si on se laisse prendre au jeu du je, laissant de côté l'abus de points d'exclamation et les paragraphes sans transition, pour ces convictions sans transactions, il se peut fort qu'on ne perde pas de temps à aller jusqu'au bout de ce qui a toutes les apparences d'une sincérité livrée librement pour emprunter des couloirs d'espoir. Et puisque Fabien Roussel dit son attachement à la rencontre des personnes plutôt que de baliverner, ça donne bien envie de le rencontrer, cet homme du Nord qui, en guise d'accent de la région a les mêmes intonations de pragmatisme utopique de son ex voisin Jean-Louis Borloo.
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !