Lisez! icon: Search engine
Merci Maîtresse !
"De rien, c'est mon job"
Collection : Témoignages
Date de parution : 07/03/2019
Éditeurs :
le cherche midi

Merci Maîtresse !

"De rien, c'est mon job"

Collection : Témoignages
Date de parution : 07/03/2019
Merci Maîtresse !
C’est l’histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite.
C’est l’histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous.
C’est aussi celle d’Habib, qui...
C’est l’histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite.
C’est l’histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous.
C’est aussi celle d’Habib, qui espère chaque matin qu’il y aura sport aujourd’hui.
C’est l’histoire de Valentine et de son papa.
D’Adriano et de la quiche qu’il...
C’est l’histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite.
C’est l’histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous.
C’est aussi celle d’Habib, qui espère chaque matin qu’il y aura sport aujourd’hui.
C’est l’histoire de Valentine et de son papa.
D’Adriano et de la quiche qu’il a vomie sur sa dictée ce matin.
De Timéo, qui n’avait pas de chat mais des griffures quand même.
De la corde de Laurence, la directrice, sur laquelle on a un peu trop tiré.
C’est leur histoire à tous.
Et la mienne, aussi.
L’histoire de mon école, de notre école. Et de la vôtre aussi, sûrement.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749160580
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 135 x 205 mm
EAN : 9782749160580
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 135 x 205 mm

Ils en parlent

"Avec "Merci maîtresse !", on se retrouve en classe. Pas pour écouter le prof parler. Mais en train d'observer les enfants, leurs peines , leurs joies, leurs efforts, leurs réussites. Tout simplement, en douceur, "Merci maitresse !" ramène à l'essence et la noblesse du métier d'enseignant : élever des petits d'hommes."
Café pédagogique

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coetseslivres 09/05/2024
    Venez passer une année scolaire avec Anouk, institutrice de CE2, dans une école REP (réseau d’éducation prioritaire). Elle raconte ses élèves, ses collègues, les parents. Ses petites victoires ou ses échecs, le soutien (ou pas) des autres instituteurs, l’attitude des parents. Bref, un quasi quotidien, au travers d’évènements forts de l’année. Ce n’est pas un roman, mais un témoignage. Comme une porte ouverte sur l’envers de l’école. L’auteure a su m’immerger dans son récit. Avec des hauts et des bas, des sourires et des difficultés. Des élèves (et des parents) qui ne laissent pas le lecteur indifférent. J’ai été touchée par certains, agacée par d’autres. J’ai vécu avec l’institutrice ses espoirs, ses désillusions, ses réussites. L’écriture est claire et vraie, pleine de sensibilité mais aussi sans concession. Un ouvrage touchant et plein d’espoir, qui ne se raconte pas mais se vit, porté par la plume d’une personne qui aime son métier. Un livre court, qui se lit vite et bien.
  • Evalya 06/05/2024
    Un grand merci aux éditions Mon Poche pour m’avoir offert ce livre en service presse. La lecture de l’ouvrage m’a permis de partager des moments délicieux avec la classe de CE2 et leur enseignante. L’auteure nous livre une histoire touchante, empreinte d’humour et emplie de bienveillance. Elle nous conte avec finesse le quotidien d’une année scolaire passée aux côtés d’enfants allophones. Ce récit, à la fois bref et dense, est une célébration de la patience et de la bienveillance, non seulement envers les enfants mais aussi envers les adultes. Ces enfants, auxquels on s’attache irrémédiablement, nous invitent à suivre leurs avancées, qu’elles soient grandes ou petites, et nous partageons leur joie lorsqu’ils parviennent à surmonter les obstacles. C'est l'histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite. C'est l'histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous. C'est aussi celle d'Habib, qui espère chaque matin qu'il y aura sport aujourd'hui. C'est l'histoire de Valentine et de son papa. D'Adriano et de la quiche qu'il a vomie sur sa dictée ce matin. De Timéo, qui n'avait pas de chat mais des griffures quand même. De la corde de Laurence, la directrice, sur laquelle on a un peu trop tiré. C'est leur histoire à tous. Et la mienne, aussi. L'histoire de mon école, de notre école. Et de la vôtre aussi, sûrement. Cette lecture est un véritable festin pour l’esprit, un plaisir à savourer sans modération que je vous recommande vivement. Un grand merci aux éditions Mon Poche pour m’avoir offert ce livre en service presse. La lecture de l’ouvrage m’a permis de partager des moments délicieux avec la classe de CE2 et leur enseignante. L’auteure nous livre une histoire touchante, empreinte d’humour et emplie de bienveillance. Elle nous conte avec finesse le quotidien d’une année scolaire passée aux côtés d’enfants allophones. Ce récit, à la fois bref et dense, est une célébration de la patience et de la bienveillance, non seulement envers les enfants mais aussi envers les adultes. Ces enfants, auxquels on s’attache irrémédiablement, nous invitent à suivre leurs avancées, qu’elles soient grandes ou petites, et nous partageons leur joie lorsqu’ils parviennent à surmonter les obstacles. C'est l'histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite. C'est l'histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous. C'est aussi celle d'Habib, qui espère chaque matin qu'il y aura sport aujourd'hui. C'est l'histoire de Valentine et de son papa. D'Adriano et de la quiche qu'il a vomie sur sa dictée ce matin. De Timéo, qui n'avait pas de chat mais des griffures quand même. De la corde de Laurence, la directrice, sur laquelle on a un peu trop tiré. C'est leur histoire...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit 18/04/2024
    Anouk a quitté son métier de journaliste pour réaliser son rêve d’être enseignante. Depuis cinq ans, elle est maîtresse de Ce2, dans la même école primaire REP (Réseau d’Education Prioritaire). Ses élèves arrivent, parfois, en cours d’année ou repartent avant la fin. Ils viennent de différents pays et ne parlent pas tous français. Mais Anouk les écoute et les entend, car elle parle la langue de la bienveillance et de la transmission. Elle devine les histoires de ses élèves, observe leurs attitudes et celles de leurs parents. Chaque jour de classe comporte ses petites victoires : celle d’apprendre les additions à Habib ou celle de le rendre fier de lui-même. L’école est aussi le lieu dans lequel des souffrances s’expriment ou tentent d’être dissimulées. Les difficultés scolaires demandent une prise en charge spécifique et les douleurs familiales entraînent, parfois, des signalements. Anouk est attentive et protectrice ; elle semble prendre au sérieux ses responsabilités. Anouk F. décrit aussi les liens avec les collègues. Elle raconte leurs habitudes et l’entraide, sauf avec Jacqueline qui, depuis vingt ans, ne se lie pas aux autres et reste dans sa grotte (sa classe). Elle relate les accusations mensongères envers Laurence qui l’ont conduite à l’arrêt maladie, après une dénonciation calomnieuse à l’inspection académique. Merci Maîtresse ! se déroule sur une année : de la rentrée scolaire aux grandes vacances, en passant par les apprentissages, la sortie scolaire et le fameux spectacle de fin d’année. Le ton est vif, tendre à certains moments et humoristique à d’autres. J’ai bien aimé cette plongée dans le microcosme scolaire auquel nous, parents, n’avons pas forcément accès, une fois les grilles refermées. Anouk a quitté son métier de journaliste pour réaliser son rêve d’être enseignante. Depuis cinq ans, elle est maîtresse de Ce2, dans la même école primaire REP (Réseau d’Education Prioritaire). Ses élèves arrivent, parfois, en cours d’année ou repartent avant la fin. Ils viennent de différents pays et ne parlent pas tous français. Mais Anouk les écoute et les entend, car elle parle la langue de la bienveillance et de la transmission. Elle devine les histoires de ses élèves, observe leurs attitudes et celles de leurs parents. Chaque jour de classe comporte ses petites victoires : celle d’apprendre les additions à Habib ou celle de le rendre fier de lui-même. L’école est aussi le lieu dans lequel des souffrances s’expriment ou tentent d’être dissimulées. Les difficultés scolaires demandent une prise en charge spécifique et les douleurs familiales entraînent, parfois, des signalements. Anouk est attentive et protectrice ; elle semble prendre au sérieux ses responsabilités. Anouk F. décrit aussi les liens avec les collègues. Elle raconte leurs habitudes et l’entraide, sauf avec Jacqueline qui, depuis vingt ans, ne se lie pas aux autres et reste dans sa grotte (sa classe). Elle relate les accusations mensongères envers Laurence qui l’ont conduite à l’arrêt maladie,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Naheu 03/07/2023
    Anouk F. nous replonge dans cette atmosphère si particulière de l’école primaire, les crayons de couleurs, les leçons de mots, les dictées et le calcul… Son témoignage nous transporte et nous fait revivre à travers ses élèves de nombreux souvenirs d’enfance. Pas toujours très heureux, car oui derrière les sourires, les silences, les colères de nos bambins se cachent souvent un lourd héritage familial.
  • Breizh29livres 27/04/2023
    Ancienne journaliste, Anouk F. opère un virage à 180 degrés, minimum, en décidant de devenir " maîtresse ". Elle nous offre ici de petits moments d'un quotidien scolaire parfois chahuté. Des tranches de vie quelquefois tendres, d'autres plus rudes. Chaque jour diffère. Il en va de même des élèves et leurs parents... Une instit' concernée, plutôt bienveillante mais, comme elle le dit elle-même : elle n'est qu'enseignante. Bien dans ses baskets, Anouk trie les infos verbales et visuelles afin de donner le meilleur sens possible à sa fonction. Une gageure.. On passe un bon moment, non dénué d'interrogations sur le système. Prévoir une larmichette au moment du récit du spectacle de fin d'année. " Merci maîtresse ! d'Anouk F. aux éditions du Cherche-midi.
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    le cherche midi éditeur

    Anouk F : rencontre avec l'auteure de "Merci maîtresse"

    Après avoir été journaliste pendant plus de huit ans pour Radio France, Anouk F. démissionne et s’inscrit en candidat libre au concours de professeur des écoles. Elle commence à enseigner en septembre 2013 et est actuellement "maîtresse" dans le sud de la France, dans une école REP, dite "de regroupement", accueillant des enfants allophones.

    Lire l'article