En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Monstre

        Cherche midi
        EAN : 9782749153148
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 176
        Format : 135 x 205 mm
        Monstre

        Date de parution : 26/10/2017
        "Il faut laisser sortir ses monstres, si on ne veut pas que ce soient eux qui nous bouffent."
        J'ai connu un potier dans le Berry : quand ça le faisait chier de faire des assiettes, toujours les mêmes, il prenait sa terre et il faisait un monstre. Un énorme monstre. En terre cuite. Et il disait : "Je fais ça parce qu'il faut que ça sorte ! J'en... J'ai connu un potier dans le Berry : quand ça le faisait chier de faire des assiettes, toujours les mêmes, il prenait sa terre et il faisait un monstre. Un énorme monstre. En terre cuite. Et il disait : "Je fais ça parce qu'il faut que ça sorte ! J'en ai plein comme ça à l'intérieur de moi !"

        Il avait raison.

        Il faut laisser sortir ses monstres, si on ne veut pas que ce soient eux qui nous bouffent.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749153148
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 176
        Format : 135 x 205 mm
        Cherche midi
        18.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LiliLee Posté le 6 Janvier 2018
          Une fois de plus, j'ai été incroyablement touchée par la façon qu'a Gérard Depardieu d'aborder les choses et l'époque dans laquelle on vit. Un livre qui souligne toute les inepties de notre civilisation et l'arrogance du monde occidental. Depardieu n'est pas tendre avec ses contemporains mais il ne l'est pas non plus avec lui-même. Fatigué de tout ce qu'on a pu écrire sur lui sans même savoir si c'était vrai, il ne se prive pas de donner sa propre version de l'histoire à ses détracteurs. Le personnage est complexe, parfois contradictoire, mais toujours sincère. On le sent plus apaisé intérieurement, plus spirituel aussi, comme s'il avait réussi à apprivoiser quelques uns de ses nombreux démons. Personnalité contestée, là aussi, Depardieu, on adore ou on déteste. Moi, j'adore. Un livre pour les gens qui l'aiment. Les autres, passez votre chemin, de toute façon, il ne cherche pas à vous convaincre.
        • fuji Posté le 27 Décembre 2017
          N’en déplaise à ses détracteurs, ses frasques et ses opinions ne regardent que lui. Gérard Depardieu est un diamant brut, rhombododécaèdre, comme lui, il faut savoir le regarder, l’écouter pour en extraire l’unique. C’est un artiste hors norme, d’une humanité rare, son interprétation des chansons de Barbara est juste sublime et d’une émotion totale. Son livre Monstre, est un hymne à la vie, la vraie : "Ces jours où l'âme se fait lourde, ces soirs où l'on est fatigué de vivre et effrayé de mourir. On en oublierait presque qu'on a un cœur qui bat, du sang chaud dans les veines, qu'on est fait pour être et désirer. C'est dans ces moments-là qu'il faut savoir faire le vide, le propre." De chaque rencontre, des plus grands aux plus humbles, il tire la quintessence, pas de jugement, juste le ressenti de deux âmes, c’est une éponge, car ce qu’il aime c’est « ressentir », pas la superficialité d’un monde qui va trop vite et laisse beaucoup d’hommes en chemin. « Quand on aime, on n’a pas besoin de mettre un mot sur chaque sensation. Le désir suffit. Il faut le faire résonner. Si l’on bombarde de mots cette délicatesse, on finit par ne plus l’éprouver. » « A mesure que s’accroît... N’en déplaise à ses détracteurs, ses frasques et ses opinions ne regardent que lui. Gérard Depardieu est un diamant brut, rhombododécaèdre, comme lui, il faut savoir le regarder, l’écouter pour en extraire l’unique. C’est un artiste hors norme, d’une humanité rare, son interprétation des chansons de Barbara est juste sublime et d’une émotion totale. Son livre Monstre, est un hymne à la vie, la vraie : "Ces jours où l'âme se fait lourde, ces soirs où l'on est fatigué de vivre et effrayé de mourir. On en oublierait presque qu'on a un cœur qui bat, du sang chaud dans les veines, qu'on est fait pour être et désirer. C'est dans ces moments-là qu'il faut savoir faire le vide, le propre." De chaque rencontre, des plus grands aux plus humbles, il tire la quintessence, pas de jugement, juste le ressenti de deux âmes, c’est une éponge, car ce qu’il aime c’est « ressentir », pas la superficialité d’un monde qui va trop vite et laisse beaucoup d’hommes en chemin. « Quand on aime, on n’a pas besoin de mettre un mot sur chaque sensation. Le désir suffit. Il faut le faire résonner. Si l’on bombarde de mots cette délicatesse, on finit par ne plus l’éprouver. » « A mesure que s’accroît l’intolérable du monde, l’amour s’éloigne. » En courts portraits, il dresse ceux des hommes qu’il a rencontré et ceux des mots et maux, de leur signification. Une magnifique déclaration d’amour est faite à Stefan Zweig. Rien n’est écrit au hasard, une balade au pays où Gérard Depardieu, comme Jean de Florette cultive l’authentique. Des textes empreints de douceur, d’intelligence, d’humanité qui font de lui un voyageur éveillé. Il a tellement raison de rester lui-même ! La définition de « monstre » n’est pas toujours péjorative, cela signifie aussi « ce qui se montre » comme une puissance admirative, c’est ce sens qui me convient quand on parle de Gérard Depardieu, une émotion vive qu’il transmet à ceux qui sont réceptifs. Et cela tombe bien j’ai besoin de recevoir cette humanité, ces mots-là, ce sens-là de la vie. Toujours rester en phase avec la terre, les autres, s’enrichir d’échanges et de rencontres. « Un grand trouble devant toutes ces crevasses, partout sur notre chemin, qui paralysent notre progression et nous empêchent de vivre nos vraies émotions, nos émotions personnelles. Il faut une énergie folle. Les corps finissent par se fatiguer. Et le corps ne ment jamais. » A l’aube de cette nouvelle année, je vous souhaite d’avoir cette énergie folle de vivre, et que la lecture soit un vecteur d’ouverture, de culture, de ressenti. Un livre s’ouvre sur de belles émotions et se referme sur les émotions qu’il a laissé en vous, comme une empreinte. ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 27 décembre 2017.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Olloix Posté le 23 Décembre 2017
          Quelle belle surprise que ce livre qui m'est tombé sous la main de façon indirecte, que je n'aurais pas cherché à lire spontanément car j'ai un a priori négatif pour les livres de stars ( a priori idiot si j'en juge cette expérience). Depardieu s'exprime tel qu'il ressent les choses, sans faire de théorie, sans prétendre avoir raison et en affichant ses faiblesses. Il s'agit d'une personne qui s'exprime avec spontanéité et fougue, avec une subjectivité revendiquée et vivante. Cette lecture a été pour moi une rencontre dans la mesure où il m'a semblé percevoir une vision du monde très libre et très différente de la mienne. A la lecture de ce livre, on se pose l'éternelle question de la poule et de l'oeuf : une telle liberté est-elle possible parce qu'on est Depardieu ou devient-on Depardieu parce qu'on a cette liberté. J'opte pour la 2ème option.

        les contenus multimédias

        Chargement en cours...

        Ils en parlent

        "Depardieu est un monstre qui aime monstrueusement la vie"
        TF1, le sept à huit
        "Monstre", recueil de courts chapitres personnels, se situe entre la poésie et la prière"
        Le journal du Dimanche
        « Méfiez-vous des monstres, fussent-ils sacrés. Ce sont souvent de bons gros géants, qui dissimulent des montagnes de tendresse. »
         
        L'Obs
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.