Lisez! icon: Search engine

Porter sa voix - S'affirmer par la parole

Le Robert
EAN : 9782321012900
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 155 x 225 mm
Porter sa voix - S'affirmer par la parole
La méthode à l'origine du film À voix haute

Date de parution : 30/08/2018
Nous sommes tous amenés à prendre un jour la parole en public. Mais comment faire pour ne pas avoir peur et être écouté ?
Stéphane de Freitas nous donne les clés pour libérer notre parole, prendre confiance et se révéler aux autres et à soi-même.
 
Nous n’avons jamais autant eu l’illusion de pouvoir nous exprimer sur tout, partout et tout le temps. Mais sommes-nous écoutés ? Pour que nos envies, nos rêves puissent exister ailleurs que dans notre esprit, il nous faut apprendre à prendre la parole en public, à défendre clairement nos idées et... Nous n’avons jamais autant eu l’illusion de pouvoir nous exprimer sur tout, partout et tout le temps. Mais sommes-nous écoutés ? Pour que nos envies, nos rêves puissent exister ailleurs que dans notre esprit, il nous faut apprendre à prendre la parole en public, à défendre clairement nos idées et à instaurer le dialogue. Pourtant la pratique de l’oral reste une compétence peu enseignée dans notre cursus scolaire. Pour beaucoup d’entre nous, elle est source de fragilité sociale et professionnelle.

Stéphane de Freitas a créé et anime depuis 2012 des ateliers de prise de parole auprès de nombreux élèves et d’étudiants. Les résultats sont remarquables. En apprenant à puiser au fond d’eux la force d’un discours authentique, en s’initiant aux techniques oratoires, ils retrouvent confiance et se révèlent aux autres et à eux-mêmes.

Dans ce livre fondateur, Stéphane de Freitas défend une véritable pédagogie de l’oral, fruit de son histoire personnelle et de son expérience auprès des jeunes. Il en expose avec clarté les grandes étapes et livre les outils pratiques pour développer individuellement et collectivement notre esprit critique et libérer notre parole, dès l’école et tout au long de la vie.

Pour que chaque personne puisse « porter sa voix », sa propre voix.
 
Entrepreneur social, réalisateur, Stéphane de Freitas est à l’initiative des programmes de prise de parole et du concours Eloquentia. Il a réalisé le documentaire À voix haute qui suit les participants au concours Eloquentia à l’université de Saint-Denis.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782321012900
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 155 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • abcdefghijklm Posté le 13 Mars 2019
    J’avais aimé le film, je voulais en savoir plus. Un livre double : il raconte d’abord son histoire, la naissance de son projet, et une seconde partie plus scolaire, très concrète pour les profs ou les étudiants avec plein d’exercices proposés sur la prise de parole.
  • Sonny18 Posté le 6 Janvier 2019
    Porter sa voix, un livre de Stephane de Freitas, se compose de 5 parties : 1- porter sa voix naissance d’une pédagogie. Présentation de l’auteur et de sa prise de conscience. 2- porter sa voix pour être soi, prise de parole à l’école dès le plus jeune âge. 3- porter sa voix en groupe 4- porter sa voix individuellement, la prise de parole, sa préparation jusqu’à l’entretien d’embauche. On a qu’une seule fois la chance de faire une première bonne impression. 5- préparer une concours d’éloquence. Ces 5 parties peuvent être lues indépendamment les unes des autres ou nous permettre de nous plonger ou re plonger dans la partie de notre choix plus facilement. Ce livre est une mine d’information qui fait prendre conscience à chacun de l’importance de la parole et du poids des mots à l’oral. Ce n’est pas évident dans un pays comme le nôtre où notre tradition porte plus sur l’écrit que l’oral contrairement à de nombreux autres pays. La première chose que met en avant l’auteur est l’écoute de l’autre ou des autres avant tout. La prise de parole, le poids des mots et le message à faire passer, tout cela se prépare et l’auteur nous aide... Porter sa voix, un livre de Stephane de Freitas, se compose de 5 parties : 1- porter sa voix naissance d’une pédagogie. Présentation de l’auteur et de sa prise de conscience. 2- porter sa voix pour être soi, prise de parole à l’école dès le plus jeune âge. 3- porter sa voix en groupe 4- porter sa voix individuellement, la prise de parole, sa préparation jusqu’à l’entretien d’embauche. On a qu’une seule fois la chance de faire une première bonne impression. 5- préparer une concours d’éloquence. Ces 5 parties peuvent être lues indépendamment les unes des autres ou nous permettre de nous plonger ou re plonger dans la partie de notre choix plus facilement. Ce livre est une mine d’information qui fait prendre conscience à chacun de l’importance de la parole et du poids des mots à l’oral. Ce n’est pas évident dans un pays comme le nôtre où notre tradition porte plus sur l’écrit que l’oral contrairement à de nombreux autres pays. La première chose que met en avant l’auteur est l’écoute de l’autre ou des autres avant tout. La prise de parole, le poids des mots et le message à faire passer, tout cela se prépare et l’auteur nous aide avec des techniques et des exercices de mises en situation. Personnellement, la prise de parole en public n’est pas ce que je préfère, je perds mes moyens et mes idées. Je suis assez effacée mais je pense avoir des clés pour travailler ma boussole et j’espère réussir. J’espère pouvoir ajouter une ligne à cette critique prochainement pour vous dire... j’ai réussi! Merci à babelio pour sa patience et aux éditions LeRobert pour cette belle découverte. Je vais regarder le film « À voix haute » maintenant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Missmarguerite Posté le 20 Décembre 2018
    Développer la prise de parole chez les élèves. Ah ça ! pour parler, ils parlent... mais pas forcément quand on le leur demande. Avec certaines classes, je me dis parfois, avec un brin d'ironie, que le meilleur moyen d'obtenir le silence est encore de les évaluer à l'oral... Blague à part... Une grande part de notre enseignement repose sur l'écrit, plus que sur l'oral. Parfois pour de mauvaises raisons : taille des classes, hétérogénéité des groupes, résistance des élèves, manque d'assurance dans nos cotations, inadaptation des locaux... L'obstacle le plus important d'après mon expérience - toute relative - me semble avoir trait au manque d'audace, à une certaine timidité des élèves, voire à une réelle angoisse chez certains. Aussi grande gueule qu'ils puissent être dans le groupe, ils n'osent pas prendre la parole quand ils lui font face, notamment par peur du jugement des autres. Certains de mes élèves ont connu des parcours difficiles, faits d'échecs, de troubles de l'apprentissage, de difficultés en lecture, qui les bloquent totalement au moment de prendre la parole, ne serait-ce que pour se présenter ou parler brièvement d'un sujet qui les intéresse. Ce n'est pas la connaissance qui fait défaut, ni la mémorisation qui pose problème,... Développer la prise de parole chez les élèves. Ah ça ! pour parler, ils parlent... mais pas forcément quand on le leur demande. Avec certaines classes, je me dis parfois, avec un brin d'ironie, que le meilleur moyen d'obtenir le silence est encore de les évaluer à l'oral... Blague à part... Une grande part de notre enseignement repose sur l'écrit, plus que sur l'oral. Parfois pour de mauvaises raisons : taille des classes, hétérogénéité des groupes, résistance des élèves, manque d'assurance dans nos cotations, inadaptation des locaux... L'obstacle le plus important d'après mon expérience - toute relative - me semble avoir trait au manque d'audace, à une certaine timidité des élèves, voire à une réelle angoisse chez certains. Aussi grande gueule qu'ils puissent être dans le groupe, ils n'osent pas prendre la parole quand ils lui font face, notamment par peur du jugement des autres. Certains de mes élèves ont connu des parcours difficiles, faits d'échecs, de troubles de l'apprentissage, de difficultés en lecture, qui les bloquent totalement au moment de prendre la parole, ne serait-ce que pour se présenter ou parler brièvement d'un sujet qui les intéresse. Ce n'est pas la connaissance qui fait défaut, ni la mémorisation qui pose problème, mais la prise de parole elle-même. D'autre part, les programmes ne nous aident pas toujours (je précise que j'enseigne en Belgique, où nous découvrons actuellement un nouveau programme, très axé sur l'argumentation, à la fois écrite et orale). Nous devons, entre autres compétences, amener les élèves à argumenter, mais dans une relation asymétrique . Autrement dit, en les plaçant dans une position d'infériorité, en situation de demande. Pas forcément passionnant pour eux, à 14-15 ans. Le caractère artificiel des situations d'apprentissage proposées ne les motive alors pas à prendre la parole en veillant à ce que leur message soit le plus clair, le plus convaincant possible... ni à écouter réellement l'autre pour ensuite réagir. Pourtant, c'est durant toute leur vie qu'ils devront par la suite s'exprimer correctement, qu'ils seront pénalisés par une communication bancale et une confiance en soi déficiente. Sans aller forcément jusqu'à l'organisation d'un concours d'éloquence, les enseignants trouveront dans les différentes parties composant cet ouvrage des pistes de réflexion mais aussi des activités qui leur permettront de mettre l'oral davantage au centre de la classe. En proposant aux élèves de prendre conscience de la situation dans laquelle ils prennent place. En instaurant un peu plus d'écoute active, de bienveillance, d'empathie. On pourra sélectionner les pistes en fonction du groupe avec lequel on travaille (caractère des élèves, moment de l'activité, but poursuivi : brise-glace, préparation à un examen oral, à un entretien...) et en utiliser certaines dans le cadre de l'entrainement à l'argumentation en général, qu'elle soit orale ou écrite. Un (gros) livre à découvrir pour la réflexion qui le porte, et à garder à portée de main pour enrichir et diversifier ses pratiques. J'avoue ne pas encore en avoir totalement fait le tour, et attendre de pouvoir d'y pencher de nouveau, à tête reposée, pendant les congés. Merci à Babelio et aux éditions le Robert.
    Lire la suite
    En lire moins
  • betweenthebooks Posté le 15 Décembre 2018
    J'ai découvert le projet Eloquentia, comme tout le monde, par le documentaire diffusé l'an dernier. J'avais été très marquée par la formation proposée et par les résultats obtenus. J'ai ensuite découvert que Stéphane de Freitas publiait un livre à ce sujet, il y a quelques semaines, lors de son passage dans l'émission "La Grande Librairie". Il y abordait le thème important de la congruence entre l'orateur et son discours. L'éloquence ne se réduit donc pas à une technique. Il y a un véritable projet éthique et citoyen derrière la démarche du fondateur d'Eloquentia. Ce livre semble à première vue comme un manuel. Les chapitres sont clairement organisés et vont vers l'approfondissement des notions. Chaque partie présente d'abord les aspects théoriques ou techniques puis s'appuie sur des exemples tirés des formations ou est illustré par des citations de formateurs ou de participants. Ces paroles de praticiens sont intéressantes car elles apportent un cachet réaliste. Certains chapitres sont suivis de fiches qui présentent des activités à mettre en place lors de formations. le manuel se présente donc clairement comme pédagogique et pratique. Il permet de mettre rapidement en place des ateliers "d'éloquence" en entreprise ou en établissement scolaire sans forcément faire appel à... J'ai découvert le projet Eloquentia, comme tout le monde, par le documentaire diffusé l'an dernier. J'avais été très marquée par la formation proposée et par les résultats obtenus. J'ai ensuite découvert que Stéphane de Freitas publiait un livre à ce sujet, il y a quelques semaines, lors de son passage dans l'émission "La Grande Librairie". Il y abordait le thème important de la congruence entre l'orateur et son discours. L'éloquence ne se réduit donc pas à une technique. Il y a un véritable projet éthique et citoyen derrière la démarche du fondateur d'Eloquentia. Ce livre semble à première vue comme un manuel. Les chapitres sont clairement organisés et vont vers l'approfondissement des notions. Chaque partie présente d'abord les aspects théoriques ou techniques puis s'appuie sur des exemples tirés des formations ou est illustré par des citations de formateurs ou de participants. Ces paroles de praticiens sont intéressantes car elles apportent un cachet réaliste. Certains chapitres sont suivis de fiches qui présentent des activités à mettre en place lors de formations. le manuel se présente donc clairement comme pédagogique et pratique. Il permet de mettre rapidement en place des ateliers "d'éloquence" en entreprise ou en établissement scolaire sans forcément faire appel à Eloquentia. Stéphane de Freitas partage donc ses connaissances et ses techniques avec le lecteur sans jargon et avec le plus de clarté possible. Ce livre est vraiment accessible à tous. Au-delà de l'enseignement pratique qu'offre cet ouvrage, j'y ai surtout vu un manifeste. Dans la première partie, l'auteur expose son projet ainsi que ses origines. Il retrace alors son parcours personnel et nous explique comment il en est venu à créer Eloquentia. Cet exemple personnel (qui est une des formes d'exemple qu'il préconise ensuite dans la création des discours) permet de mieux comprendre en quoi ce projet est citoyen. Stéphane de Freitas croit au pouvoir de la parole pour apaiser une société en crise et en conflit. Il revendique le droit à la parole pour tous, mais une parole qui sait se faire entendre. Quand les mots manquent, quand la parole fait défaut ce sont les poings qui prennent le relai. L'actualité nous le met sous les yeux chaque jour. Pour l'auteur, l'apprentissage de la parole et de l'écoute dès le plus jeune âge permet non seulement de se connaître soi-même, comme Socrate le recommandait, mais aussi d'apaiser les relations par le dialogue. C'est ce message qui m'a convaincue. L'éloquence n'est pas seulement une technique maîtrisée par une certaine partie de la population mais doit tendre à l'universalité. Dans notre société qui glisse vers l'usage presque exclusif de l'oral et de la communication, il serait bon de former notre jeunesse au partage de cette parole.
    Lire la suite
    En lire moins
  • emilielettres Posté le 14 Décembre 2018
    Je remercie Babelio et les éditions Le Robert de m'avoir proposé de participer à une masse critique spéciale. J'ai tout de suite dit oui : j'avais vu l'auteur dans l'émission "La grande libraire", donc j'étais informée sur le contenu de l'ouvrage. En outre, en tant que professeur, cette approche m'intéresse beaucoup. Ma pratique est déjà très axée sur l'oral mais il est vrai que ce n'est pas toujours facile d'amener les élèves en situation de réussite, à se sentir à l'aise pour prendre la parole. Ma critique reste incomplète pour le moment puisque je n'ai pas achevé la lecture de cette "brique"! Mais je dois enregistrer mon avis dans les temps impartis… Je complèterai plus tard! En effet, je prends le temps de bien saisir tous les aspects de cette pédagogie que Stéphane de Freitas propose, de prendre des notes pour garder une trace de cette lecture. Je prends également le temps d'assimiler la réflexion qui a été la sienne pour aboutir à cette prise de conscience et à fomenter le cadre de ses ateliers de prise de parole. Pour le moment, je suis encore dans les aspects théoriques mais l'approche est intéressante et l'écriture claire. Il n'y a donc pas de difficulté... Je remercie Babelio et les éditions Le Robert de m'avoir proposé de participer à une masse critique spéciale. J'ai tout de suite dit oui : j'avais vu l'auteur dans l'émission "La grande libraire", donc j'étais informée sur le contenu de l'ouvrage. En outre, en tant que professeur, cette approche m'intéresse beaucoup. Ma pratique est déjà très axée sur l'oral mais il est vrai que ce n'est pas toujours facile d'amener les élèves en situation de réussite, à se sentir à l'aise pour prendre la parole. Ma critique reste incomplète pour le moment puisque je n'ai pas achevé la lecture de cette "brique"! Mais je dois enregistrer mon avis dans les temps impartis… Je complèterai plus tard! En effet, je prends le temps de bien saisir tous les aspects de cette pédagogie que Stéphane de Freitas propose, de prendre des notes pour garder une trace de cette lecture. Je prends également le temps d'assimiler la réflexion qui a été la sienne pour aboutir à cette prise de conscience et à fomenter le cadre de ses ateliers de prise de parole. Pour le moment, je suis encore dans les aspects théoriques mais l'approche est intéressante et l'écriture claire. Il n'y a donc pas de difficulté à comprendre le propos, propos qui est d'ailleurs très ancré dans le concret, dans notre réalité contemporaine. Mes attentes sont assez importantes du point de vue d'une mise en pratique concrète car c'est quelque chose qui nous fait défaut dans les formations de l'Education Nationale...
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Lisez

    "Porter sa voix" : écoutez le podcast de Stéphane de Freitas

    Réalisateur du documentaire À voix haute, Stéphane de Freitas vient de publier Porter sa voix, un ouvrage pédagogique dans lequel il défend l’art de l’expression orale et donne des clés pour gagner confiance en soi. Invité du podcast Des livres et moi, il est revenu sur la naissance de son engagement.

    Lire l'article