Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749157689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm

Rituels

Cindy COLIN KAPEN (Traducteur)
Collection : Thriller
Date de parution : 04/10/2018
Des meurtres étranges, des enquêtes captivantes, un univers inédit dans le thriller.
Vous avez aimé Le Silence des agneaux ? Vous allez adorer Rituels.

Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington,...
Vous avez aimé Le Silence des agneaux ? Vous allez adorer Rituels.

Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington, le corps d’une jeune fille à qui l’on a injecté une drogue hallucinogène utilisée par les shamans d’Amazonie durant les cérémonies rituelles. Lorsque l’on découvre d’étranges symboles mayas sur les lieux, l’enquête se dirige vers un tueur aussi passionnant qu’insaisissable.

Docteur en anthropologie, Ellison Cooper ouvre avec Rituels une série consacrée à Sayer Altair, qui mêle meurtres, neurologie et superstitions. Un univers aussi inédit que fascinant, des intrigues captivantes, un personnage inoubliable… on attend déjà avec impatience son prochain thriller, Sacrifices, à paraître en 2019 au cherche midi.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749157689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm
Cherche midi

Ils en parlent

"Une haletante course contre la montre."
L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • unevietoutesimple Posté le 19 Avril 2020
    Lorsque ce livre est sorti en 2018, il m’a tout de suite attirée mais ayant déjà pas mal de livres qui attendaient d’être lus, j’ai préféré ne pas l’acheter. Lorsqu’il est sorti en poche, j’ai attendu un petit peu et puis j’ai fini par l’ajouter à ma PAL. J’ai vraiment été emballée par ce roman. C’est rythmé, plein de rebondissements, les personnages doivent faire avec leurs blessures, leur passé, ce que l’on (supérieurs, politiciens…) attend d’eux et on (le lecteur) s’efforce de mettre en place les différents éléments qui nous sont fournis pour tenter de deviner le coupable (sans y être complètement parvenue en ce qui me concerne). Sayer Altair est un agent du FBI qui s’intéresse au cerveau des tueurs en série. Plusieurs tragédies dans son passé ont fait que son travail est devenu toute sa vie, elle n’a plus de vie sociale (au grand désarroi de sa grand-mère, un personnage secondaire que j’ai adoré) et essaie de démontrer que sa théorie sur les tueurs en série est fondée. L’enquête qu’elle a en charge va l’amener à se poser des questions sur les recherches qu’elle mène. Ce n’est peut-être qu’un détail, mais j’ai apprécié qu’elle soit une femme, métisse qui plus... Lorsque ce livre est sorti en 2018, il m’a tout de suite attirée mais ayant déjà pas mal de livres qui attendaient d’être lus, j’ai préféré ne pas l’acheter. Lorsqu’il est sorti en poche, j’ai attendu un petit peu et puis j’ai fini par l’ajouter à ma PAL. J’ai vraiment été emballée par ce roman. C’est rythmé, plein de rebondissements, les personnages doivent faire avec leurs blessures, leur passé, ce que l’on (supérieurs, politiciens…) attend d’eux et on (le lecteur) s’efforce de mettre en place les différents éléments qui nous sont fournis pour tenter de deviner le coupable (sans y être complètement parvenue en ce qui me concerne). Sayer Altair est un agent du FBI qui s’intéresse au cerveau des tueurs en série. Plusieurs tragédies dans son passé ont fait que son travail est devenu toute sa vie, elle n’a plus de vie sociale (au grand désarroi de sa grand-mère, un personnage secondaire que j’ai adoré) et essaie de démontrer que sa théorie sur les tueurs en série est fondée. L’enquête qu’elle a en charge va l’amener à se poser des questions sur les recherches qu’elle mène. Ce n’est peut-être qu’un détail, mais j’ai apprécié qu’elle soit une femme, métisse qui plus est. Les agents du FBI sont plus souvent des hommes blancs et j’ai vraiment aimé le fait que ce ne soit pas le cas ici. L’histoire est bien construite, les rebondissements et les fausses pistes savamment disposés ce qui rend la lecture addictive. Le récit se présente suivant les points de vue de différents personnages (agents, victimes) et le tout s’enchaine de façon fluide. J’ai apprécié l’insertion de la mythologie et de la gémellité dans l’histoire, deux concepts fascinants et qui posent toujours question, tout comme la manipulation génétique. Quant au tueur en série, j’ai suspecté plusieurs personnages, mais à chaque fois mes théories s’effondraient même si au cours de ma lecture, je revenais sur certains noms pour finir par les écarter mais sans les éliminer complètement. Ce tueur est particulièrement machiavélique et vous laisse pantois lorsque ses motivations sont révélées. Un très bon thriller, en ce qui me concerne et je suivrai avec plaisir la suite des aventures de l’agent Altair avec “Sacrifices”.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MARINENKA Posté le 12 Avril 2020
    Un livre de l’auteure américaine Ellison Cooper, connue comme spécialiste de l’archéologie, de religions ainsi que de neurosciences, et pour avoir travaillé aux affaires criminelles à Washington, « Rituels » (« Caged »). De plus, quand on vous pose la question de savoir si vous avez aimé « Le Silence des agneaux », il est dit que l’on va aimer « Rituels. » Bien entendu, je n’avais fait ni une ni deux et je m’étais plongée dans cette histoire scabreuse à souhait. J’aimerais bien ne pas raconter l’histoire (car cela a été fait) et je vais tenter d’en dire le moins possible. « Rituels » est un roman policier d’Ellison Copper mais pas le dernier car il est le premier tome d’une série où va évoluer l’héroïne, Sayer Altair (une métisse, agent spécial du FBI), spécialisée dans des enquêtes de terrain ainsi que de recherches scientifiques sur ce qui se passe dans la tête des tueurs en série. On vient justement de trouver le corps d’une jeune fille, dans une maison abandonnée. Que lui a-t-on fait ? On lui a injecté une drogue qui était utilisée par des chamanes d’Amazonie pour des cérémonies « rituelles. » Pendant l’enquête, on trouve aussi des symboles mayas – un vrai casse-tête et la poursuite d’un serial-killer (un... Un livre de l’auteure américaine Ellison Cooper, connue comme spécialiste de l’archéologie, de religions ainsi que de neurosciences, et pour avoir travaillé aux affaires criminelles à Washington, « Rituels » (« Caged »). De plus, quand on vous pose la question de savoir si vous avez aimé « Le Silence des agneaux », il est dit que l’on va aimer « Rituels. » Bien entendu, je n’avais fait ni une ni deux et je m’étais plongée dans cette histoire scabreuse à souhait. J’aimerais bien ne pas raconter l’histoire (car cela a été fait) et je vais tenter d’en dire le moins possible. « Rituels » est un roman policier d’Ellison Copper mais pas le dernier car il est le premier tome d’une série où va évoluer l’héroïne, Sayer Altair (une métisse, agent spécial du FBI), spécialisée dans des enquêtes de terrain ainsi que de recherches scientifiques sur ce qui se passe dans la tête des tueurs en série. On vient justement de trouver le corps d’une jeune fille, dans une maison abandonnée. Que lui a-t-on fait ? On lui a injecté une drogue qui était utilisée par des chamanes d’Amazonie pour des cérémonies « rituelles. » Pendant l’enquête, on trouve aussi des symboles mayas – un vrai casse-tête et la poursuite d’un serial-killer (un psychopathe surnommé « le tueur à la cage » d’où le titre américain « Caged »). Plusieurs thèmes alimentent l’histoire parmi lesquels de la mythologie – mais aussi des rebondissements – de l’urgence car il est sûr et certain qu’il y a d’autres victimes (ou qu’il y en aura). Mais dans toute cette horreur où Ellison Cooper arrive à nous entraîner, on trouve tout de même un peu de tendresse, notamment avec le chiot Vesper ainsi que de la tendresse avec la grand-mère de Sayer (Sophia McDuff), qui réussit à nous faire rire. Avec tous ces ingrédients réunis, c’est une lecture envoûtante et éprouvante, mais cela est un signe du talent de Ellison Cooper qui va continuer à nous enchanter avec ses prochains ouvrages. Nota : si j’ai pu lire cet ouvrage, c’est grâce à ma cousine Nadiouchka qui avait fait partie du Jury Elle et qui avait ainsi reçu des livres très intéressants parmi lesquels j’ai la permission de « piocher » et je ne vais pas me gêner car, comme elle, je suis amatrice de romans policiers. Merci cousine !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SerialThrillers Posté le 12 Avril 2020
    Sayer Altair, spécialiste des neurosciences, est agent spéciale au FBI. Elle étudie, en parallèle de ses enquêtes, le cerveau des tueurs en série. Etude qu'elle devra mettre de côté, pour se concentrer sur une affaire hors normes, qui va la mobiliser jusqu'à l'épuisement. Une jeune femme est retrouvée morte dans le sous sol d'une habitation abandonnée, dans une cage. Elle a été drogué avec de la DMT, drogue hallucinogène, utilisée par les mayas dans les rites initiatiques. "Vous avez aimé Le Silence des Agneaux? Vous allez adorer Rituels" Juste cette phrase, en quatrième de couverture met l'eau à la bouche pour tous les fans inconditionnels de ce film. Et je peux vous confirmer que Rituels est excellent. L'auteur nous transmet, en plus du suspense omniprésent, des connaissances en matière de neurosciences et de mythologie, ce qui est toujours un point fort lorsqu'elles sont bien intégrées au roman, comme ici. Ce polar est une réussite, il possède tous les atouts nécessaires pour vous faire vivre une enquête passionnante au sein de la plus célèbre agence fédérale américaine d'investigations. Chaque rebondissement est plus prodigieux que le précédent et pourtant, tout s'assemble à la perfection. Premier ouvrage d' Ellison Cooper, qui signe un page turner... Sayer Altair, spécialiste des neurosciences, est agent spéciale au FBI. Elle étudie, en parallèle de ses enquêtes, le cerveau des tueurs en série. Etude qu'elle devra mettre de côté, pour se concentrer sur une affaire hors normes, qui va la mobiliser jusqu'à l'épuisement. Une jeune femme est retrouvée morte dans le sous sol d'une habitation abandonnée, dans une cage. Elle a été drogué avec de la DMT, drogue hallucinogène, utilisée par les mayas dans les rites initiatiques. "Vous avez aimé Le Silence des Agneaux? Vous allez adorer Rituels" Juste cette phrase, en quatrième de couverture met l'eau à la bouche pour tous les fans inconditionnels de ce film. Et je peux vous confirmer que Rituels est excellent. L'auteur nous transmet, en plus du suspense omniprésent, des connaissances en matière de neurosciences et de mythologie, ce qui est toujours un point fort lorsqu'elles sont bien intégrées au roman, comme ici. Ce polar est une réussite, il possède tous les atouts nécessaires pour vous faire vivre une enquête passionnante au sein de la plus célèbre agence fédérale américaine d'investigations. Chaque rebondissement est plus prodigieux que le précédent et pourtant, tout s'assemble à la perfection. Premier ouvrage d' Ellison Cooper, qui signe un page turner ambitieux et lui permet de faire une entrée fracassante dans le cercle très fermé des auteurs de polars addictifs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lecturesdudimanche Posté le 7 Avril 2020
    Une charmante maman Noël amatrice de polar, j’ai nommé Laurence (du blog pause polars), m’a offert ce livre à Noël dernier dans le cadre de notre échange de Noël. Je m’y suis assez vite mise car le résumé était plutôt alléchant ! Il y est question de Sayer Altair, agent du FBI qui mène une étude sur les caractéristiques des cerveaux des tueurs en série. Elle doit prendre la tête d’une enquête délicate : le corps d’une jeune femme disparue depuis environ un an, fille d’un éminent homme politique, est retrouvé dans une maison abandonnée, le corps gonflé d’hallucinogènes et enfermée dans une cage. La zone de découverte est également minée et plusieurs agents sont grièvement touchés. Mais tout s’aggrave quand l’équipe comprend qu’une autre jeune fille agonise quelque part et que ses heures sont comptées. Alors que tout doit être mis en oeuvre pour la sauver, Sayer doit se battre contre des fuites dans son équipe et l’omniprésence du très médiatisé père de la victime qui crie vengeance par presse interposée, ce qui complique considérablement le travail des enquêteurs. Et c’est sans compter sur la rancœur du profiler en charge du dossier qui digère difficilement l’ascension de Sayer. Ce roman... Une charmante maman Noël amatrice de polar, j’ai nommé Laurence (du blog pause polars), m’a offert ce livre à Noël dernier dans le cadre de notre échange de Noël. Je m’y suis assez vite mise car le résumé était plutôt alléchant ! Il y est question de Sayer Altair, agent du FBI qui mène une étude sur les caractéristiques des cerveaux des tueurs en série. Elle doit prendre la tête d’une enquête délicate : le corps d’une jeune femme disparue depuis environ un an, fille d’un éminent homme politique, est retrouvé dans une maison abandonnée, le corps gonflé d’hallucinogènes et enfermée dans une cage. La zone de découverte est également minée et plusieurs agents sont grièvement touchés. Mais tout s’aggrave quand l’équipe comprend qu’une autre jeune fille agonise quelque part et que ses heures sont comptées. Alors que tout doit être mis en oeuvre pour la sauver, Sayer doit se battre contre des fuites dans son équipe et l’omniprésence du très médiatisé père de la victime qui crie vengeance par presse interposée, ce qui complique considérablement le travail des enquêteurs. Et c’est sans compter sur la rancœur du profiler en charge du dossier qui digère difficilement l’ascension de Sayer. Ce roman est un mélange typique de tout ce qui fait un excellent page-turner : beaucoup de rebondissements, une course contre la montre, des indices distillés au compte-gouttes qui relance l’intérêt du lecteur à coup d’adrénaline, des héros un peu cabossés mais attachants. J’ai beaucoup apprécié Sayer, qui cumule les difficultés d’être femme, noire et scientifique au sein du FBI. Certains ne comprennent pas sa détermination à expliquer ce qui fait d’un psychopathe un psychopathe ! Pourtant, moi, cette manière de voir les choses, un peu idéaliste, certes, me convient plutôt bien ! Dans son enquête, Sayer est très impliquée émotionnellement parlant, ce qui l’oblige à redoubler de motivation. On constate une fois de plus que les meilleurs agents semblent ne pas pouvoir bénéficier d’une vie privée agréable, Sayer n’échappe pas à la règle. Mais elle est cependant bien entourée, et je donne une mention spéciale à sa sympathique grand-mère, une bourgeoise blanche qui ne manque ni de ressources, ni de cran, ni d’humour ! Si j’ai bien aimé l’histoire et me développement, je déplore juste d’avoir une nouvelle fois identifié trop vite notre psychopathe du moment, ça me semblait plutôt évident et je ne suis pas tombée dans le piège tendu par l’auteur. Mais ça n’est qu’un petit bémol. On est content d’apprendre qu’il y a une suite aux aventures de Sayer Altair, et je les lirai avec grand plaisir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • musemania Posté le 30 Mars 2020
    Comme mes copines jurées ont retenu « Sacrifices », deuxième opus d’Ellison Cooper, je me devais d’intercaler celui-ci dans mes lectures. Vu l’importance que l’auteure accorde à ses personnages, leurs psychologies, leurs interactions, je me dis que j’ai vraiment bien fait de respecter cette petite règle implicite que je garde au fond de moi pour mes lectures d’un même auteur. Rien que le personnage principal de l’agent spéciale Altair n’a rien de commun : c’est une femme, une scientifique, métis et ayant grandi auprès d’une famille aisée après la perte de ses parents. C’est un thriller passionnant car il est très bien documenté et vu que l’auteure est elle-même spécialiste en archéologies, religions et neurosciences, son livre est finement travaillé et rien n’est laissé au hasard. C’est effectivement quasi une petite brique puisque la version poche ne compte pas moins de 500 pages mais vu que l’histoire est passionnante et condensée, le temps s’écoule très vite. Merci aux collègues jurées car je vais pouvoir poursuivre un bout de chemin avec l’agent spécial du FBI, Sayer Altair qui, selon moi, comptera parmi les héroïnes féminines à tenir à l’oeil et à suivre dans les prochaines années.
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !