RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            The Heroic Legend of Arslân - tome 07

            Kurokawa
            EAN : 9782368525432
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 128 x 182 mm
            The Heroic Legend of Arslân - tome 07

            ,

            FABIEN VAUTRIN (Traducteur)
            Collection : The Heroic Legend of Arslân
            Date de parution : 12/10/2017
            Découvrez aujourd’hui The Heroic Legend of Arslân, une série d’heroic fantasy exceptionnelle ! Au programme : des batailles épiques, des stratégies étonnantes et des intrigues de palais.
            Gahdevî et Rajendra, les deux princes héritiers, se disputent le trône du royaume de Sindôra. Afin d'asseoir leur autorité, ils décident de profiter du chaos qui règne en Parse pour lancer une invasion. Mais c'est sans compter sur la présence du prince Arslân réfugié à Peshawar, la forteresse protégeant la frontière orientale de son royaume.
            EAN : 9782368525432
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 128 x 182 mm
            Kurokawa
            7.65 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Calimero25 Posté le 13 Mars 2018
              Pour moi, Arslan est l'une de mes séries chouchoutes donc j'attends chaque tome avec impatience! Et je me suis régalé avec celui-ci! On attaque une nouvelle partie de l'histoire puisque cette fois-ci nous allons suivre Arslan à Sindôra. Toujours une super lecture pour moi!
            • myormerod Posté le 11 Février 2018
              Je redécouvre avec plaisir Arslan, mais je trouve toujours que notre jeune héros manque de caractère et de prestance. De ce fait, heureusement qu’il y a tous les personnages secondaires pour rajouter du piquant, car sinon j’aurais bien du mal à accrocher. Le monde est vaste, les batailles intenses et les manœuvres intéressantes nous rencontrons de nouveaux personnages et avons le droit à de très belles scènes de combats, mais je trouve qu’au niveau de l’histoire nous stagnons aussi pas mal. Un petit tome de transition donc et j’espère que la suite nous réserve plus de mordant. Les dessins sont toujours aussi beaux ce qui nous permet d’apprécier le contenu au mieux. En bref, combats, manipulation, pièges et découvertes une suite dans la lignée des autres.
            • Tachan Posté le 30 Janvier 2018
              Ce tome est riche en action et manoeuvres politiques mais permet aussi aux personnages de se développer. Même si je continue à passer de très bons moments avec les aventures d’Arslan, je commence à regretter que l’histoire se concentre sur lui et qu’on ne voie plus trop ce qui ce passe à Ecbatana.
            • Yuyine Posté le 26 Novembre 2017
              Si j'ai une grande affection pour cette série pleine de richesse et de complexité, je trouve qu'on perd facilement le fil tant l'attente entre chaque tome est longue et l'histoire complexe ce qui me gâche un peu le plaisir. Cependant le 7ème tome est plein de rebondissements, de stratégies et toujours cette touche d'humour qui me plaît tant.
            • Alfaric Posté le 15 Octobre 2017
              Suite aux révélations des tomes précédents et aux questions qui en découlent, c'est derrière un visage jovial que le Prince Arslân masque qu'il est en pleine crise existentielle. Mais avec ce tome 7, nous entrons dans la phase sindôrienne du récit... Depuis la mort de leur père, les demi-frères Gahdevî et Rajendra se partagent le trône de Sindôra, équivalent de l'Inde IRL, et si aucun des deux princes rivaux ne fait l’unanimité ils sont tous les deux d'accord sur le fait de profiter de la guerre entre Parses et Lusitaniens pour agrandir leur royaume au dépend de leurs voisins... Sauf qu'à Peshawar il tombe sur la Team Arslân et que Narsus le Littlefinger parse se fait une joie de déployer ses ruses pour vaincre Rajendra et en faire un allié contre son gré. C'est donc main dans la main qu'Arslân et Rajendra marchent sur la capitale d'Uraiyûru  : Rajendra est autant un animal politique qu'un ruffian classieux digne des meilleurs récit de cape et épées (remember Rupert de Hentzau ^^), et la Team Arslân n'est dupe ni de ses ruses ni ce celles de Jaswant qui leur a mis dans les pattes parce qu'il s'agit d'un agent infiltré de Ghadevî... Nous... Suite aux révélations des tomes précédents et aux questions qui en découlent, c'est derrière un visage jovial que le Prince Arslân masque qu'il est en pleine crise existentielle. Mais avec ce tome 7, nous entrons dans la phase sindôrienne du récit... Depuis la mort de leur père, les demi-frères Gahdevî et Rajendra se partagent le trône de Sindôra, équivalent de l'Inde IRL, et si aucun des deux princes rivaux ne fait l’unanimité ils sont tous les deux d'accord sur le fait de profiter de la guerre entre Parses et Lusitaniens pour agrandir leur royaume au dépend de leurs voisins... Sauf qu'à Peshawar il tombe sur la Team Arslân et que Narsus le Littlefinger parse se fait une joie de déployer ses ruses pour vaincre Rajendra et en faire un allié contre son gré. C'est donc main dans la main qu'Arslân et Rajendra marchent sur la capitale d'Uraiyûru  : Rajendra est autant un animal politique qu'un ruffian classieux digne des meilleurs récit de cape et épées (remember Rupert de Hentzau ^^), et la Team Arslân n'est dupe ni de ses ruses ni ce celles de Jaswant qui leur a mis dans les pattes parce qu'il s'agit d'un agent infiltré de Ghadevî... Nous assistons donc à une réjouissante partie à trois de je sais que tu sais que je sais que tu sais, qui finit en beau bordel quand chacune des trop armées se trouvent hors de portées de leurs alliés et de leurs bases arrières. La mangaka Hiromu Arakawa continue de régaler avec son style si particulier qui mélange action et humour, avec des apartés sur la mythologie parse/perse sous forme de miniatures médiévales / bas-reliefs antiques (Jérôme Lereculey utilise la même technique en BD). Elle a parfaitement compris l’œuvre originelle du génial romancier SFFF Yoshiki Tanaka qui en piochant dans les classiques universels a réalisé un formidable pot-pourri cape et épée empruntant autant à la geste d'Alexandre le Grand qu'à celle du Cid. En reprenant l'immense vivier de la littérature chinoise l'auteur s'interroge et nous interroge sur la bonne gouvernance, donc c'est avec plaisir que le relationship drama, que se soit chez les Parses, les Lusitaniens, les Sindôriens (en attendant qu'entrent à leur tour dans la danse Maryam, Misr, Turk et Turan) est entièrement centré sur le leitmotiv suivant : « si seulement son seigneur en était digne, quel excellent vassal. »
              Lire la suite
              En lire moins
            Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
            Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.