Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368526910
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Transparente 01

Satoko FUJIMOTO (Traducteur)
Collection : Transparente
Série : Transparente
Date de parution : 12/03/2020
Son corps peut disparaître, pas sa culpabilité...
Aya Kinomiya, 9 ans, grandit entre un père violent, un frère apathique et une mère qui tente de protéger ses enfants. Un quotidien insupportable qui donne à Aya l'envie de disparaître. L'envie se mue en réalité quand la jeune fille se découvre le pouvoir de devenir transparente aux yeux des... Aya Kinomiya, 9 ans, grandit entre un père violent, un frère apathique et une mère qui tente de protéger ses enfants. Un quotidien insupportable qui donne à Aya l'envie de disparaître. L'envie se mue en réalité quand la jeune fille se découvre le pouvoir de devenir transparente aux yeux des autres. Pourtant, au sein de sa famille, rien ne change.

Jusqu'à ce que son don d'invisibilité la pousse à commettre un geste au-delà de l'imaginable. Sa vie va s'en trouver transformée, mais de quelle façon ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368526910
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JulieG7 Posté le 13 Août 2020
    Je découvre peu à peu l'univers du manga. Je dois avouer qu'il y a des histoires qui me plaisent et me touchent. Les mangaka n'hésitent pas à parler de sujets graves. Pour ''Transparente'', j'ai d'abord été attirée par la couverture, puis le résumé. Aya est une fille attachante. Elle vit dans une famille où son père est maltraitant. Doter d'un pouvoir, elle va commettre l'irréparable. 🤐 On va la suivre dans sa vie d'avant et sa vie d'après. Elle nous embarque dans ses réflexions face à l'acte commis mais aussi dans ses interrogations face à la vie d'adulte qui l'attend. L'histoire est dérangeante et mise en avant par des dessins qui créent une ambiance. 😫 J'ai fini le tome 2 en PLS, j'attends impatiemment le tome 3.🙄 #9940;️ Un conseil : c'est un manga assez sombre. A ne pas mettre dans toutes les mains, notamment des plus jeunes.
  • Lesvoyagesdely Posté le 26 Juin 2020
    Transparente est une des nouvelles séries de Kurokawa qui sera terminée en 4 tomes du mangaka OGINO Jun que nous allons pouvoir découvrir. C’est une lecture prenante, intéressante et anxiogène. Elle peut être lourde et pesante. Le titre « Transparente » peut faire penser au fait de ne pas avoir assez de personnalité, présence, ou de ne pas assez compté pour les autres, qui du coup, ne vous voient pas vraiment. Nous allons rencontré Aya Kinomiya, la jeune demoiselle de la couverture, et la suivre dans certaines étapes de sa vie depuis ses 9 ans. Aya vit dans une famille compliquée, dysfonctionnelle, dans laquelle elle ne se sent pas bien, prisonnière. Son père est violent, elle a peu de bons souvenirs avec lui, juste un sur de la pêche. Elle l’avait accompagné pour lui faire plaisir. Mais nous voyons la grande bouche de son père, qui semble devenir monstrueuse, et combien il s’énerve. Sa mère ne fait rien, elle est apathique, elle subit et tente de protéger ses enfants. Son frère de trois ans son aîné ne semble avoir aucune réaction. Aya, qui est très vite attachante, emmène le lecteur dans son monde tourmenté, où on se sent très vite mal à l’aise. Quand elle voit... Transparente est une des nouvelles séries de Kurokawa qui sera terminée en 4 tomes du mangaka OGINO Jun que nous allons pouvoir découvrir. C’est une lecture prenante, intéressante et anxiogène. Elle peut être lourde et pesante. Le titre « Transparente » peut faire penser au fait de ne pas avoir assez de personnalité, présence, ou de ne pas assez compté pour les autres, qui du coup, ne vous voient pas vraiment. Nous allons rencontré Aya Kinomiya, la jeune demoiselle de la couverture, et la suivre dans certaines étapes de sa vie depuis ses 9 ans. Aya vit dans une famille compliquée, dysfonctionnelle, dans laquelle elle ne se sent pas bien, prisonnière. Son père est violent, elle a peu de bons souvenirs avec lui, juste un sur de la pêche. Elle l’avait accompagné pour lui faire plaisir. Mais nous voyons la grande bouche de son père, qui semble devenir monstrueuse, et combien il s’énerve. Sa mère ne fait rien, elle est apathique, elle subit et tente de protéger ses enfants. Son frère de trois ans son aîné ne semble avoir aucune réaction. Aya, qui est très vite attachante, emmène le lecteur dans son monde tourmenté, où on se sent très vite mal à l’aise. Quand elle voit le père d’une copine, elle voit bien que quelque chose cloche avec le sien. Mais que peut-elle faire ? A la maison, c’est la politique de l’autruche. Et en cours, c’est pareil, avec les gens harcelés. Les autres élèvent laissent faire, certains rigolent, d’autres se disent tant que ce n’est pas moi, ça ira, la prof est gentille mais ne sait pas se faire respectée. Aya a du mal dans cette société glaçante à s’attacher à d’autres personnes, à faire sa vie. Pourtant s’éloigner de tout est-il la solution ? C’est aussi à 9 ans qu’elle découvre qu’elle peut devenir transparente, et qu’elle nous explique comment cela marche, les expériences qu’elle fait, de suivre les gens, tenter des petites choses, rien de méchant. Elle grandit, et rien ne change à la maison. Cela empire, elle voit sa mère blessait. Elle n’en peut plus. Un jour, elle va plus loin, mais il est difficile de totalement l’en blâmer, et en même temps, elle n’arrive pas à effacer cette tâche. Elle est tourmentée. Maintenant qu’elle va aller au lycée, elle se décide à vivre seule. Elle en a besoin, d’échapper à cette maison, à son passé. Elle rencontre même des gens, mais se sent indigne d’eux, a peur de trop les approcher, et ses tourments prennent forme. Le graphisme est agréable. Les sentiments se dégagent bien, surtout l’impuissance, les tourments d’Aya et la violence affligeante de son père, qui l’a toujours terrifié. Aya se resservira-t-elle de ses pouvoirs ? Que fera-t-elle ? Pourra-t-elle se lier à d’autres personnes ? Doit-elle payer son acte et de quelle façon ? Une lecture prenante et glaçante. Un pouvoir intéressant. Une jeune femme, Aya, attachante. C’est très prometteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 29 Avril 2020
    Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Un manga que j’avais vraiment très hâte de lire. Je suis ravie d’avoir pu découvrir cette histoire touchante et j’ai tellement hâte que ce confinement se termine, afin de savoir quand sortira le prochain tome ! Aya découvre lorsqu’elle a neuf ans, qu’elle peut devenir transparente. À force d’avoir un père violent, un frère apathique et une mère qui fait tout pour les protéger, elle a souhaité si fort de disparaître, qu’elle a réussi. Elle peut décider quand elle le souhaite, de devenir transparente. De ce fait, elle s’est amusée à tester les limites de ce pouvoir et de tout ce qu’elle pouvait faire avec. Même si ces dernières étaient plutôt bénignes. Comme faire trébucher les brutes de sa classe, suivre des amis ou des professeurs, juste pour le plaisir. Pourtant, l’ambiance à la maison est de plus en plus insupportable et ce don est son seul échappatoire. Le temps passe et Aya à quinze ans. Jusque-là, elle n’avait utilisé son don que pour des choses sans grosse conséquence, pourtant, elle va commettre un acte horrible. Un acte dont elle se croyait incapable. Ce qu’elle ignore, c’est que ce dernier va changer sa vie, mais... Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Un manga que j’avais vraiment très hâte de lire. Je suis ravie d’avoir pu découvrir cette histoire touchante et j’ai tellement hâte que ce confinement se termine, afin de savoir quand sortira le prochain tome ! Aya découvre lorsqu’elle a neuf ans, qu’elle peut devenir transparente. À force d’avoir un père violent, un frère apathique et une mère qui fait tout pour les protéger, elle a souhaité si fort de disparaître, qu’elle a réussi. Elle peut décider quand elle le souhaite, de devenir transparente. De ce fait, elle s’est amusée à tester les limites de ce pouvoir et de tout ce qu’elle pouvait faire avec. Même si ces dernières étaient plutôt bénignes. Comme faire trébucher les brutes de sa classe, suivre des amis ou des professeurs, juste pour le plaisir. Pourtant, l’ambiance à la maison est de plus en plus insupportable et ce don est son seul échappatoire. Le temps passe et Aya à quinze ans. Jusque-là, elle n’avait utilisé son don que pour des choses sans grosse conséquence, pourtant, elle va commettre un acte horrible. Un acte dont elle se croyait incapable. Ce qu’elle ignore, c’est que ce dernier va changer sa vie, mais pas forcément de la façon dont elle se le serait imaginer. Ce manga m’a beaucoup touché dès le début, car il aborde en premier le thème des familles dysfonctionnelles. Quand elle va chez une amie et qu’elle voie sa dernière avec son parent, rire, jouer, comme si de rien n’était, alors que chez elle, tout cela était impossible. J’ai beaucoup aimé, car je me suis facilement identifié au personnage d’Aya et de ce qu’elle pouvait ressentir. De plus, on y découvre le thème de la solitude et de la culpabilité. Honnêtement, je trouve que le thème est intéressant, et même s’il n’est pas encore exploité dans sa totalité, j’espère que cela sera fait dans les prochains tomes. En bref, un premier tome qui m’a vraiment charmé et touché en pleins cœur. J’ai adoré les thèmes abordés, l’histoire et le personnage d’Aya. Je l’ai trouvé poignante, je comprenais tellement l’enfer qu’elle vivait et la douleur qu’elle pouvait ressentir. J’ai vraiment hâte de voir ce que la suite nous réserve !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marlene_lmedml Posté le 16 Mars 2020
    Les éditions Kurokawa ont su piquer ma curiosité avec le premier opus de cette saga en quatre tomes qui est d'ors et déjà terminée au Japon. Je me suis laissé tenter par cette sublime couverture, et le constat est sans appel, ce premier tome a tout ce qu'il faut pour accrocher l'intérêt des lecteurs. Ce manga ne plaira pas forcément à tout le monde, l'ambiance est assez sombre et froide, l'histoire est narrée par notre héroïne à diverses étapes de sa vie. Dès les premières pages, Jun Ogino met en place son intrigue, c'est percutant et cela a eu le don de m'émouvoir. On comprend assez vite où le mangaka souhaite nous emmener. Le premier chapitre place notre héroïne au centre du récit, autour d'elle gravitent différents personnages. Un père violent, une mère qui prend sur elle pour ses enfants, un frère inexistant... Bref, Aya se sent bien seule. Elle aimerait disparaître, ne plus faire partie de cette famille dysfonctionnelle... Et un jour, elle se découvre le pouvoir de devenir transparente aux yeux du monde extérieur. Durant des années, Aya va tester ce pouvoir exceptionnel, jusqu'à commettre l'irréparable. C'est à ce moment-là que l'histoire démarre réellement. Si vous aimez les histoires dérangeantes,... Les éditions Kurokawa ont su piquer ma curiosité avec le premier opus de cette saga en quatre tomes qui est d'ors et déjà terminée au Japon. Je me suis laissé tenter par cette sublime couverture, et le constat est sans appel, ce premier tome a tout ce qu'il faut pour accrocher l'intérêt des lecteurs. Ce manga ne plaira pas forcément à tout le monde, l'ambiance est assez sombre et froide, l'histoire est narrée par notre héroïne à diverses étapes de sa vie. Dès les premières pages, Jun Ogino met en place son intrigue, c'est percutant et cela a eu le don de m'émouvoir. On comprend assez vite où le mangaka souhaite nous emmener. Le premier chapitre place notre héroïne au centre du récit, autour d'elle gravitent différents personnages. Un père violent, une mère qui prend sur elle pour ses enfants, un frère inexistant... Bref, Aya se sent bien seule. Elle aimerait disparaître, ne plus faire partie de cette famille dysfonctionnelle... Et un jour, elle se découvre le pouvoir de devenir transparente aux yeux du monde extérieur. Durant des années, Aya va tester ce pouvoir exceptionnel, jusqu'à commettre l'irréparable. C'est à ce moment-là que l'histoire démarre réellement. Si vous aimez les histoires dérangeantes, les ambiances un peu pesantes et froides dans tous les aspects, alors cette saga est faite pour vous. J'ai vraiment aimé ce premier opus, le rythme est assez lent et les graphismes amplifient cette sensation de froideur. Aya est une héroïne atypique et son histoire l'est tout autant. Je n'ai pas eu de mal à comprendre son attitude et elle est finalement attachante malgré un comportement distant et désabusé. Les dessins mettent en relief les souffrances d'Aya, c'est un cheminement intéressant et très intense psychologiquement. Jun Ogino nous livre une oeuvre singulière et met en scène son héroïne avec son don particulier. Les pages se tournent toutes seules, le récit nous offre des émotions parfois perturbantes mais compréhensibles. J'ai aimé suivre cette héroïne dans sa dérive, les dessins sont assez minimalistes mais j'ai été séduite car ceux-ci cadrent à la perfection avec l'ambiance générale. Tout est cohérent et le final relance totalement l'intrigue pour mieux donner envie aux lecteurs de continuer l'aventure. En bref, un premier opus singulier avec une ambiance particulièrement froide et sombre. Jun Ogino nous offre un récit atypique qui place l'héroïne au cœur d'une intrigue passionnante. Ce premier tome a tout pour plaire aux lecteurs, les éditions Kurokawa nous proposent une saga qui sort de l'ordinaire avec une réflexion assez poussée sur le quotidien et le destin de notre héroïne. Une très belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.

Lisez maintenant, tout de suite !