En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Une Mère

        Cherche midi
        EAN : 9782749153018
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 220 mm
        Une Mère

        Vanessa CAPIEU (Traducteur)
        Collection : Ailleurs
        Date de parution : 16/03/2017
        Le roman qui a enflammé l’Espagne.
        Barcelone, 31 décembre. Amalia et son fils Fernando s’affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu’elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d’Emma, et l’oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert... Barcelone, 31 décembre. Amalia et son fils Fernando s’affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu’elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d’Emma, et l’oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert est dressé, celui des absents.

        Chacun semble arriver avec beaucoup à dire, ou, au contraire, tout à cacher. Parviendront-ils à passer un dîner sans remous ?
        Entre excitation, tendresse et frictions, rien ne se passera comme prévu.

        Alejandro Palomas brosse avec humour le portrait d’une famille dont les travers font inévitablement écho à nos propres expériences, et celui d’une mère loufoque, optimiste, et infiniment attachante. Une mère profondément humaine, à qui il reste encore quelques leçons à transmettre à ses grands enfants : au cours de cette longue nuit, secrets, mensonges, non-dits et autres révélations familiales vont éclater.

        Prenez place à table. Vous allez être servi !
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749153018
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 220 mm
        Cherche midi
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Gwenotheque Posté le 2 Juin 2018
          Le temps d'une soirée du 31 décembre, les 3 enfants Fer, Emma et Sylvia se réunissent autour de leur mère. Chacun est arrivé avec ses secrets, ses annonces et surtout ses meurtrissures. Mais la mère (d'où le titre), derrière ses gaucheries (sa vue l'empêche de bien mesurer ses gestes), a l'amour et l'empathie pour éviter que la soirée ne dégénère en disputes familiales et pour que chacun ressorte réconforté. Le récit est bien construit, les personnages haut en couleur et chacun se retrouvera dans l'une des faiblesses des personnages.
        • mamansand72 Posté le 30 Avril 2018
          très belle découverte ! C’est un beau roman sur les liens familiaux et plus précisément, comme l’annonce le livre, sur les liens maternels tout au long de la vie. Un soir de réveillon, à Barcelone, Amalia une mère de famille réunit ses trois enfants et son frère Eduardo. Les discussions entre-eux nous font remonter l’histoire familiale et les vécus personnels de chacun. Chacune de ces histoires est singulière : Amalia a été sous l’emprise d’un mari peu aimant qui est parti du jour au lendemain, elle est fantasque et fantaisiste mais se révèle clairvoyante et dévouée. Son amour pour chacun de ses enfants, sa totale bienveillance et sa grande tolérance en font une mère attentive et aimante, qui ne juge pas et fait passer l’épanouissement de ses enfants avant ses principes. Son apparente immaturité et une certaine fragilité la rendent très attachante. Silvia est la fille raisonnable qui tempère et contrôle les excès de sa mère. Elle traverse une période difficile, ayant à la fois perdu son emploi et été quittée par son compagnon. Elle ne supporte plus de devoir surveiller sa mère et l’inversion des rôles que cela suppose. Ce soir-là, son armure va se fendre et elle va retrouver sa... très belle découverte ! C’est un beau roman sur les liens familiaux et plus précisément, comme l’annonce le livre, sur les liens maternels tout au long de la vie. Un soir de réveillon, à Barcelone, Amalia une mère de famille réunit ses trois enfants et son frère Eduardo. Les discussions entre-eux nous font remonter l’histoire familiale et les vécus personnels de chacun. Chacune de ces histoires est singulière : Amalia a été sous l’emprise d’un mari peu aimant qui est parti du jour au lendemain, elle est fantasque et fantaisiste mais se révèle clairvoyante et dévouée. Son amour pour chacun de ses enfants, sa totale bienveillance et sa grande tolérance en font une mère attentive et aimante, qui ne juge pas et fait passer l’épanouissement de ses enfants avant ses principes. Son apparente immaturité et une certaine fragilité la rendent très attachante. Silvia est la fille raisonnable qui tempère et contrôle les excès de sa mère. Elle traverse une période difficile, ayant à la fois perdu son emploi et été quittée par son compagnon. Elle ne supporte plus de devoir surveiller sa mère et l’inversion des rôles que cela suppose. Ce soir-là, son armure va se fendre et elle va retrouver sa place de fille en acceptant l’aide, l’amour et la protection inconditionnelle de sa mère. Fernando, le petit dernier, gay, est le plus proche de sa mère chez qui il vit, comme pour échapper à des engagements adultes et s’auto-protéger. Emma, la fille blessée surmonte le drame du décès de sa compagne et recommence à aimer, Olga qui est présente ce soir-là. Eduardo, c’est l’oncle excentrique dont tout le monde attend le récit des dernières frasques : ils ne seront pas déçus, mais au final, cet oncle exubérant va montrer une face cachée plus profonde et sensible. D’ailleurs, les « doubles-faces » de chaque personnage sont au cœur du livre. Ce qui ressort de cette lecture, c’est un roman tout en subtilité et en sensibilité dont tous les personnages ont un côté très humain et attachant. C’est un hymne à l’amour maternel et aux liens familiaux qui permettent de traverser les tempêtes de la vie en se relevant plus forts et plus unis après chaque épreuve.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Azeline Posté le 21 Avril 2018
          C'est l'histoire d'une mère,de son fils (le narrateur),ses deux filles,son frère,sa belle-fille réunis pour le réveillon du 31 décembre. C'est l'histoire d'une famille où chacun porte un masque,une armure,conséquences des drames survenus dans leur vie,qui les obligent à adopter des attitudes,des comportements et les figent dans leur mal-être. Leur difficulté à communiquer va être mise à mal par cette mère aussi attentionnée que farfelue. Ce roman est un ascenseur émotionnel;j'ai alterné les rires et les larmes.Les personnages sont savoureux;l'écriture sonne juste,que la scène soit comique ou dramatique.Une de mes meilleures lectures cette année. .
        • Gaoulette Posté le 15 Janvier 2018
          Un hommage avec plein d'humour et de tendresse pour notre chère maman.... Venez faire la connaissance de la famille plutôt déjantée d'Amelia, ses 3 enfants et son frère cadet lors d'un repas de famille. Vous êtes fan de l'humour Pedro Almodovar, ce roman est fait pour vous. Une mère est une roman en apparence humoristique mais qui fera fondre votre petit cœur. L'auteur nous fait rire sans en oublier les émotions fortes. A travers ce repas de famille pour accueillir la nouvelle année, Alejandro Palomas rend hommage aux mamans tout simplement. Amelia peut sembler caricatural voire pousser à l'extrême dans ses joutes verbales mais on ne peut que l'aimer. Je défie quiconque de ne pas tomber sous son charme. L'auteur véhicule un message très fort qui touchera toute maman. Un roman simple, efficace et punchy. Une famille drôle et attachante. Des très beaux moments de tendresse. Un roman qui donne envie de faire un gros calin à sa maman chérie. Mention spéciale pour Ingrid que j'aurais aimé voir débarquer au repas de famille. Un joli coup de cœur.
        • luocine Posté le 5 Janvier 2018
          Votre réveillon 2017 est terminé ? Venez partager celui de la famille d’Amalia à Barcelone ! Quel bon moment de lecture ! Si vous voulez un dépaysement total, un voyage au delà des Pyrénées, dans une famille où les non-dits font tenir l’ensemble. Invitez-vous à la table d’Amalia pour ce réveillon mémorable. Vous ferez la connaissance de son fils, Fernando, le narrateur qui doit avoir beaucoup points communs avec l’auteur. De sa fille Sylvia, celle qui essaie de réparer toutes les impasses dans lesquelles sa mère fonce tête baissée en n’écoutant que son grand cœur. Elle évitera par exemple que le père du clan des roumains dont elle héberge une jeune ne lui vole tous ses biens. Vous connaîtrez Emma qui vit avec Olga. Cette dernière vous fera pouffer de rire plus d’une fois, dépourvue totalement du moindre sens de l’humour, elle prend tout et raconte tout au premier degré, dans cette famille où le moindre propos cache un océan de secrets enfouis, ses regards ahuris et ses discours simplistes font beaucoup pour le rire à la lecture de ce roman, celui, par exemple, que vous aurez quand Amalia veut aider son frère Eduardo « à sortir du placard ». Comme... Votre réveillon 2017 est terminé ? Venez partager celui de la famille d’Amalia à Barcelone ! Quel bon moment de lecture ! Si vous voulez un dépaysement total, un voyage au delà des Pyrénées, dans une famille où les non-dits font tenir l’ensemble. Invitez-vous à la table d’Amalia pour ce réveillon mémorable. Vous ferez la connaissance de son fils, Fernando, le narrateur qui doit avoir beaucoup points communs avec l’auteur. De sa fille Sylvia, celle qui essaie de réparer toutes les impasses dans lesquelles sa mère fonce tête baissée en n’écoutant que son grand cœur. Elle évitera par exemple que le père du clan des roumains dont elle héberge une jeune ne lui vole tous ses biens. Vous connaîtrez Emma qui vit avec Olga. Cette dernière vous fera pouffer de rire plus d’une fois, dépourvue totalement du moindre sens de l’humour, elle prend tout et raconte tout au premier degré, dans cette famille où le moindre propos cache un océan de secrets enfouis, ses regards ahuris et ses discours simplistes font beaucoup pour le rire à la lecture de ce roman, celui, par exemple, que vous aurez quand Amalia veut aider son frère Eduardo « à sortir du placard ». Comme Olga vous serez peut-être étonné que les propos commencent par « l’inconfort » des bancs du jardin public en bas de l’immeuble. Enfin, il reste Ingrid, l’amie qui n’est pas là mais qui est si importante pour Amalia. Il faut dire qu’elle a des idées de génie cette Ingrid : remplacer la dinde du nouvel an par des feuilletés aux épinards, aller grâce à une ONG à Cuba (je vous laisse imaginer la contrepartie de ce voyage très peu cher)… et elle pourra vous faire « un reiki » qui remettra vos chakras dans le bon sens. Le réveillon permettra à chacun de dévoiler une partie de son âme, la plus secrète, et peut être de repartir pour un an. Vous, le temps de la lecture, dans un livre un peu foutraque, à l’image du cerveau d’Amalia vous serez passé du rire à l’émotion proche des larmes. et surtout vous découvrirez « Une mère » ! Malgré son cerveau un peu dérangé, elle sera là pour chacun de ses trois enfants au moment où ils ont besoin d’elle. L’Espagne vous sera plus proche et tout en voyant les différences vous pourrez sans aucune difficulté vous dire que « l’humaine condition » est assez semblable et ne connaît pas les frontières.
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        "Il serait dommage de passer à côte de ce roman tendre et touchant, dont
        on a l'impression d'avoir dé|à rencontré tous les personnages. A un réveillon familial, tiens !"
        Elle
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com