Lisez! icon: Search engine
Beignets de tomates vertes
Philippe Rouard (traduit par)
Collection : Ailleurs
Date de parution : 04/03/2021
Éditeurs :
le cherche midi

Beignets de tomates vertes

Philippe Rouard (traduit par)
Collection : Ailleurs
Date de parution : 04/03/2021
​« Le Whistle Stop Café était le foyer de tous ceux qui n’en avaient pas, c’était là qu’on se retrouvait tous, c’était là qu’était la vie. »
Evelyn Couch, femme au foyer vivant mal l’approche de la cinquantaine, se rend chaque semaine dans une maison de retraite où elle se lie d’amitié avec Ninny Threadgoode, fringante octogénaire... Evelyn Couch, femme au foyer vivant mal l’approche de la cinquantaine, se rend chaque semaine dans une maison de retraite où elle se lie d’amitié avec Ninny Threadgoode, fringante octogénaire qui lui raconte ses fabuleuses histoires de jeunesse. Nous voici alors en Alabama, dans les années 1930. Commence alors l’aventure... Evelyn Couch, femme au foyer vivant mal l’approche de la cinquantaine, se rend chaque semaine dans une maison de retraite où elle se lie d’amitié avec Ninny Threadgoode, fringante octogénaire qui lui raconte ses fabuleuses histoires de jeunesse. Nous voici alors en Alabama, dans les années 1930. Commence alors l’aventure du Whistle Stop Café, bientôt connu de tous les laissés-pour-compte du pays pour être le refuge idéal contre les rigueurs de l’époque.
Peu à peu, les personnages de cette vivifiante épopée deviennent pour Evelyn mieux que des amis : des modèles. Rassérénée par le récit de la vieille dame, ode à la joie, à la fraternité et à la résilience, notre héroïne reprend le dessus sur sa vie. Suivant les conseils de Ninny, elle va enfin pouvoir se confronter à ses peurs et retrouver le goût du bonheur.
 
Une chronique nostalgique et tendre, généreuse et colorée, pleine de saveur et d’humour.
 
« Une histoire drôle, généreuse et poignante »
Harper Lee
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749167602
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782749167602
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • michelangelo 12/03/2023
    Voilà pour moi la citation qui résume ce qui m’apparaît être l’essence de ce délicieux roman plein de charme désuet : Evelyn arrêta la voiture et, secouée de sanglots, le cœur déchiré, elle se demanda pourquoi il fallait que les gens vieillissent et meurent. Evelyn rend visite à sa belle-mère chaque dimanche dans la maison de retraite Rose Terrace. Elle y rencontre par hasard une charmante vieille dame extrêmement bavarde et attachante, Ninny qui, dimanche après dimanche, va évoquer avec truculence et humour la destinée de la grande famille Threadgoode en Alabama, autour du Whistle Stop café…. Son récit alterne avec de petits textes de la gazette du coin publiée par la postière du secteur, délicieux moments de charme désabusé et de joie de vivre communicative, et du récit fait par un narrateur extérieur évoquant plutôt les temps forts d’une société américaine qui débutent à la grande crise de 1929 pour aller jusqu’aux années 1980. Ces Threadgoode, blancs et ouverts, sont des gens attachants, qui vivent en parfaite harmonie avec les habitants noirs de la localité. Quand Idgie, la petite dernière de la famille, fantasque et toujours révoltée, prend possession du Whistle Stop café avec sa compagne Ruth, jeune femme splendide et humaine,... Voilà pour moi la citation qui résume ce qui m’apparaît être l’essence de ce délicieux roman plein de charme désuet : Evelyn arrêta la voiture et, secouée de sanglots, le cœur déchiré, elle se demanda pourquoi il fallait que les gens vieillissent et meurent. Evelyn rend visite à sa belle-mère chaque dimanche dans la maison de retraite Rose Terrace. Elle y rencontre par hasard une charmante vieille dame extrêmement bavarde et attachante, Ninny qui, dimanche après dimanche, va évoquer avec truculence et humour la destinée de la grande famille Threadgoode en Alabama, autour du Whistle Stop café…. Son récit alterne avec de petits textes de la gazette du coin publiée par la postière du secteur, délicieux moments de charme désabusé et de joie de vivre communicative, et du récit fait par un narrateur extérieur évoquant plutôt les temps forts d’une société américaine qui débutent à la grande crise de 1929 pour aller jusqu’aux années 1980. Ces Threadgoode, blancs et ouverts, sont des gens attachants, qui vivent en parfaite harmonie avec les habitants noirs de la localité. Quand Idgie, la petite dernière de la famille, fantasque et toujours révoltée, prend possession du Whistle Stop café avec sa compagne Ruth, jeune femme splendide et humaine, cette famille sera pour des décennies le point de ralliement du secteur et bien au-delà, sans préjugés raciaux, d’origine et de moyens, au fil de l’Histoire d’un pays pétri de contradictions. L’écriture de Fannie Flagg est légère et drôle sans céder à la facilité ou évacuer les tragédies qui parsèment la narration. On est juste un peu perdu au milieu d’un foisonnement de personnages hauts en couleur et dérouté par l’alternance des époques. Malgré tout, le lecteur s’attache très vite à ces gens simples, vaillants, énergiques et amoureux de la vie malgré les difficultés, la faim, l’angoisse du lendemain. Le propos est léger sans manquer de profondeur. Le questionnement sur les grands évènements qui secouent l’Amérique du vingtième siècle ne sont pas occultés mais observés sous le prisme de la vraie vie des gens ordinaires (bien que beaucoup de ceux dont on suit l’existence appartiennent au domaine de l’extraordinaire). Quant aux Beignets de tomates vertes, plat emblématique du Whistle Stop café, vous en trouverez la recette en fin d’ouvrage, tout comme quelques autres… Pour en revenir à Evelyn, femme mariée et malheureuse qui a toujours suivi les injonctions d’une société patriarcale culpabilisante, elle trouvera dans ses entretiens avec Ninny et la proximité des personnes évoquées, la force de sortir de l’impasse où elle se trouvait consignée, réalisant enfin ses désirs de femme libérée. Ce roman est un choc émotif, un plaisir en même temps qu’une découverte et un ravissement pour le modeste lecteur que je suis. Oui, pourquoi faut-il que les gens vieillissent et meurent ? Peut-être parce que c’est le temps qui seul peut figer dans le présent les traces de notre passé et en faire une matière propice à la découverte du futur ? J’y reviendrai…. Mais plus tard ! Michelangelo 12/3/2023
    Lire la suite
    En lire moins
  • Strabissime 12/03/2023
    #9997;🏼Quel richesse dans le récit qui s’écoule en Alabama dans les années 1920 à 1980 ! Nous voyageons entre le présent avec Evelyn et le passé grâce aux souvenirs de Ninny et la Gazette de Dot Weems. 👵🏼Ninny trouve en Evelyn une écoute captivée lui permettant de jeter un regard à tout le chemin parcours au fil des années. 👩🏼Entre deux régimes, Evelyn tente de se trouver et c’est grâce aux souvenirs de Ninny qu’elle va prendre confiance en elle et se libérer des barrières qu’elle a érigé. En apparence les récits de vie de Ninny sont de simples anecdotes mais cela va bien au-delà ! 😍 Il y a une diversité de thèmes abordés qui enrichie également le récit : la ségrégation, la sexualité, la maladie, la solidarité, l’espoir… 💫 J’ai rencontré des personnages tellement attachants : j’ai eu une démonstration de la loyauté avec Sipsey et Big Georges et de courage avec Idgie et Ruth. 🥰 Il y a une ambiance tellement chaleureuse dans cette lecture. Je ne peux que vous la recommander ! Je suis curieuse de lire la suite : Retour à Whistle Stop.
  • MartineHelene 01/03/2023
    C'est une très belle histoire de famille que nous conte l'auteur. A travers une personne âgée Ninny Threagoode, on découvre l'histoire de cette famille, de leurs amis et aussi d'une façon de vivre que l'on oublie aujourd'hui : les amis et non pas des followers, de l'entraide,de la convivialité et des rêves... A travers une multitude de personnages et des histoires qui leur arrivent, Ninny nous dépeint, par petites touches, à la manière d'un tableau, le sud de l'Alabama et surtout un village Whistle stop où tout le monde se connaît. Cela nous donne envie de nous y rendre et de rencontrer tous ces personnages haut en couleur, de faire partie de leur vie et pourquoi pas partager des beignets de tomates vertes !
  • adtraviata 28/02/2023
    Cela fait très longtemps que ce roman traîne dans mes piles à lire. J’ai vu l’adaptation cinématographique (il y a tout aussi longtemps) et je n’en ai aucun souvenir sinon que c’était bien. Pour une fois je n’ai pas lu la quatrième de couverture avant de commencer le roman. Le roman navigue sans cesse entre passé et présent, entre la vie à Whistle Stop, Alabama. Le temps passé où une gare de triage animait la petite ville, au temps où Ruth et Idgie ont ouvert le Whistle Stop Café, qui deviendra un lieu d’accueil et de convivialité, de respect et de blagues, d’entraide et d’amitié, particulièrement au temps de la Grande Dépression. Un lieu où les Noirs sont accueillis et nourris comme les autres, certes à la porte de derrière pour préserver ce service, mais les propriétaires ne manquent pas d’audace ni de générosité. Il faut dire qu’Idgie et Ruth forment un couple original pour l’époque. Autour d’elles gravite toute une galerie de personnages savoureux, membres de la famille, amis, membres du Club des Cornichons, et autres « gens de couleur » comme on disait à l’époque. Au présent, en 1986, dans une maison de retraite d’Alabama, Evelyn Couch savoure les... Cela fait très longtemps que ce roman traîne dans mes piles à lire. J’ai vu l’adaptation cinématographique (il y a tout aussi longtemps) et je n’en ai aucun souvenir sinon que c’était bien. Pour une fois je n’ai pas lu la quatrième de couverture avant de commencer le roman. Le roman navigue sans cesse entre passé et présent, entre la vie à Whistle Stop, Alabama. Le temps passé où une gare de triage animait la petite ville, au temps où Ruth et Idgie ont ouvert le Whistle Stop Café, qui deviendra un lieu d’accueil et de convivialité, de respect et de blagues, d’entraide et d’amitié, particulièrement au temps de la Grande Dépression. Un lieu où les Noirs sont accueillis et nourris comme les autres, certes à la porte de derrière pour préserver ce service, mais les propriétaires ne manquent pas d’audace ni de générosité. Il faut dire qu’Idgie et Ruth forment un couple original pour l’époque. Autour d’elles gravite toute une galerie de personnages savoureux, membres de la famille, amis, membres du Club des Cornichons, et autres « gens de couleur » comme on disait à l’époque. Au présent, en 1986, dans une maison de retraite d’Alabama, Evelyn Couch savoure les histoires du Whistle Stop Café racontées par Mrs Threadgoode, belle-soeur d’Idgie, des histoires qui redonnent du goût à sa morne existence. C’était une lecture sympathique et touchante. La narration sous forme de chroniques a failli me lasser au milieu du roman mais j’ai bien fait de continuer pour connaître le fin mot de certaines histoires et pour apprécier ainsi le sens de la construction du roman de Fannie Flagg ‘- et pour rire aussi, notamment devant la démonstration de force du révérend Scroggins). J’ai évidemment apprécié l’humanité qui se dégage de ce livre dont les personnages principaux sont surtout des femmes : mention spéciale à celles qui portent la vie, qui en prennent soin et à celles qui osent s’affranchir des conventions, des contraintes, des rôles assignés et célèbrent elles aussi la vie haut et fort.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Clana 27/02/2023
    Je lis rarement un livre après en avoir vu son adaptation cinématographique, mais quand j'ai découvert "Beignets de tomates vertes" il y a plusieurs décennies de cela, je ne savais pas qu'il était adapté d'un livre... C'est donc avec plaisir qu'à l'occasion d'une lecture commune, je me suis replongée dans cette ambiance si caractéristique du Sud de la première moitié du XXème siècle. Quand elle fait la connaissance de la vieille Mme Threadgoode, dans la maison de retraite où elle rend visite à sa belle-mère, Evelyn, au mi-temps d'une quarantaine désenchantée, ne se doute pas qu'elle vient de faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. A travers les souvenirs de la vieille dame, à l'évocation des personnes qui ont marqué sa vie et de la petite bourgade de Whisle Stop où elle a passé toute son existence, Evelyn va élargir son champ de vision, se nourrir (au sens propre et figuré!) des valeurs de solidarité, d'humanisme, d'entraide... et de recettes ancestrales! La vie n'est pas toujours facile à Whisle Stop. On y vit les deuils, la pauvreté, la ségrégation, les drames et la suite des saisons comme partout ailleurs. Mais il existe au sein de cette petite communauté une simplicité et un charme ineffables... Je lis rarement un livre après en avoir vu son adaptation cinématographique, mais quand j'ai découvert "Beignets de tomates vertes" il y a plusieurs décennies de cela, je ne savais pas qu'il était adapté d'un livre... C'est donc avec plaisir qu'à l'occasion d'une lecture commune, je me suis replongée dans cette ambiance si caractéristique du Sud de la première moitié du XXème siècle. Quand elle fait la connaissance de la vieille Mme Threadgoode, dans la maison de retraite où elle rend visite à sa belle-mère, Evelyn, au mi-temps d'une quarantaine désenchantée, ne se doute pas qu'elle vient de faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. A travers les souvenirs de la vieille dame, à l'évocation des personnes qui ont marqué sa vie et de la petite bourgade de Whisle Stop où elle a passé toute son existence, Evelyn va élargir son champ de vision, se nourrir (au sens propre et figuré!) des valeurs de solidarité, d'humanisme, d'entraide... et de recettes ancestrales! La vie n'est pas toujours facile à Whisle Stop. On y vit les deuils, la pauvreté, la ségrégation, les drames et la suite des saisons comme partout ailleurs. Mais il existe au sein de cette petite communauté une simplicité et un charme ineffables qui la rendent vraiment unique. On se prend d'affection pour les personnages dont on retiendra les noms longtemps: Idgie, Smockey, Onzel et tous les autres. Car ils sont nombreux! Ils tissent autour du Whisle Stop Café un ensemble cohérent et attachant que l'on éprouve un peu de difficultés à quitter. La construction narrative est originale, faite de retours en arrière, et de nombreux changements de points de vue, on s'y perd un peu parfois sans que cela ne constitue un réel handicap à la compréhension de l'ensemble. Les thématiques abordées sont graves, mais très subtilement évoquées: le racisme, la ségrégation, les violences conjugales, la maladie...sans s'appesantir, Fanny Flagg sait distiller les émotions et nous faire regarder dans la bonne direction, celle de la croyance en la vie. J'avais adoré le film, et je me rends compte que pour en faire une telle réussite, il fallait un très bon livre !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    le cherche midi éditeur

    "Retour à Whistle Stop" : la succulente suite de "Beignets de tomates vertes"

    Nouvelle qui tient presque du miracle, le culte et savoureux Beignets de tomates vertes jouit désormais d’une suite, toujours rédigée de la main de Fannie Flagg. Porté par la magie et l’humanité de l’original, Retour à Whistle Stop vient régaler le lectorat français des péripéties de l’attachant Bud, nostalgique de son enfance dans l’Alabama des années 30.

    Lire l'article