Lisez! icon: Search engine

Billets durs, la suite

Robert Laffont
EAN : 9782221144473
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Billets durs, la suite
Je t'embrasse (toujours) pas

COCO (Dessinateur)
Date de parution : 20/03/2014

Le « Billet dur » est une lettre écrite au vitriol et adressée à une personnalité publique qui l’a bien cherché. Il attire les foudres en même temps qu’il fait se gondoler les foules.
Démonstration en 80 billets par Christophe Conte, le nouvel empêcheur de tourner en rond.

Chaque mercredi, en ouverture des Inrockuptibles, le « Billet dur » est devenu le rendez vous favori des amateurs de mauvais esprit et de formules d’impolitesse. L’auteur, qui n’embrasse personne et flingue tout le monde, adresse sa lettre hebdomadaire à une personnalité agaçante dans le but de faire rire, mais... Chaque mercredi, en ouverture des Inrockuptibles, le « Billet dur » est devenu le rendez vous favori des amateurs de mauvais esprit et de formules d’impolitesse. L’auteur, qui n’embrasse personne et flingue tout le monde, adresse sa lettre hebdomadaire à une personnalité agaçante dans le but de faire rire, mais aussi d’agiter le débat public. Politiques de droite et de gauche, vedettes du show-biz et des médias, sportifs, people ou intellectuels, aucun n’est épargné par ces banderilles qui piquent souvent juste, parfois très fort, et toujours aux endroits sensibles. Après un premier recueil remarqué en 2012, voici une nouvelle série de ces pamphlets épistolaires, illustrés cette fois par des dessins, pour un double éclat de rire grinçant et libérateur.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221144473
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bazart Posté le 10 Mai 2014
    Chaque mercredi, en ouverture des Inrockuptibles, le « Billet dur » de Christophe Conte est devenu le rendez vous favori des amateurs de mauvais esprit et de formules d'impolitesse. Le « Billet Dur » est une lettre écrite au vitriol et adressée à une personnalité publique qui l'a bien cherché. Il attire les foudres en même temps qu'il fait se gondoler les foules. Démonstration en 80 billets par Christophe Conte, le nouvel empêcheur de tourner en rond Robert Laffont a donc publié en deux volumes les recueils des billets publiés en première page de l'hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles. Après un premier recueil publié en 2012, une nouvelle série de ces pamphlets épistolaires est sortie il y a quelques semaines, avec ce coup ci de belles illustrations Même si je ne rate jamais cette chronique, car j'ai toujours été friand de cet humour un peu frondeur et libérateur, qui nous change un peu du consensus et de la fausse gentilesse qu'on voit partout dans les médias, j'ai lu les deux ouvrages à la suite, et cela m'a permis de les redécouvrir, et surtout de les relire avec le recul et une fois sorti du contexte socio, culturel et politique ... Chaque mercredi, en ouverture des Inrockuptibles, le « Billet dur » de Christophe Conte est devenu le rendez vous favori des amateurs de mauvais esprit et de formules d'impolitesse. Le « Billet Dur » est une lettre écrite au vitriol et adressée à une personnalité publique qui l'a bien cherché. Il attire les foudres en même temps qu'il fait se gondoler les foules. Démonstration en 80 billets par Christophe Conte, le nouvel empêcheur de tourner en rond Robert Laffont a donc publié en deux volumes les recueils des billets publiés en première page de l'hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles. Après un premier recueil publié en 2012, une nouvelle série de ces pamphlets épistolaires est sortie il y a quelques semaines, avec ce coup ci de belles illustrations Même si je ne rate jamais cette chronique, car j'ai toujours été friand de cet humour un peu frondeur et libérateur, qui nous change un peu du consensus et de la fausse gentilesse qu'on voit partout dans les médias, j'ai lu les deux ouvrages à la suite, et cela m'a permis de les redécouvrir, et surtout de les relire avec le recul et une fois sorti du contexte socio, culturel et politique dans lequel Conte les avait écrit- mais l'éditeur prend soin de repréciser ce contexte dans un petit encard à gauche du billet en question. L'auteur, qui n'embrasse personne et flingue tout le monde, adresse sa lettre hebdomadaire à une personnalité agaçante dans le but de faire rire, mais aussi certainement de faire réagir et d'agiter le débat public. Sincèrement, je ne peux que louer l'esprit et la qualité de la plume de l'auteur. Ces billets sont souvent fins, acides et avouons le très drôles.Beaucoup de personnes médiatiques y passent : politicien, philosophe, chanteur...Dany Boon, Christine Boutin, Jean François Copé, Gérard Depardieu, Eric Rault, Eric Naulleau, Frigide Barjot, La Fouine, BHL, Patrick Bruel, David Guetta, NKM, Lagarde, Larqué, Arnaud Lagardère... . Certes, contrairement à ce que Conte déclame dans sa préface, parfois cela ses billets durs viren un peu à l'attendu et il tire parfois sur des ambulances. On se doute un peu des personnes qui vont etre présentes et de celles qui seront épargnées- tous les artistes appréciés par la ligne éditoriale de la revue- par ces sailliies un poil prévisibles. En dépit d'un rire virant parfois au jaune, la poilade est de rigueur et on peut décemment en redemander autant pour 2014 car le remède par le rire est efficace contre l'ulcère d'estomac.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.