Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823811834
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Interfeel - tome 1

Date de parution : 07/06/2018
Et si le monde entier avait accès à vos émotions ?
Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser... Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Élizabeth, une « sans-Réseau » qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais…

Pour en savoir plus sur l'auteur et le livre : ​ 
https://antoninatger.com/interfeel/
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823811834
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Helled Posté le 14 Mai 2021
    J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire au début mais ce fut une très bonne lecture! Il y a très peu de passages lents et tout a une utilité donc on ne s’ennuie pas. L’histoire aborde un sujet qui touche beaucoup les jeune car on parle d’une sorte de « réseau social » basé sur le partage d’émotion. Par contre la fin??? Je comprend toujours pas.
  • M3gP633 Posté le 7 Mai 2021
    Whaouh que dire, belle surprise ! J'ai lu les 2 tomes à la suite et je ne penser pas que sa allait autant me plaire. Je suis fan de cette univers et sa change un peu il y a très peu de lecture autour des réseaux sociaux ! Ou alors c'est que je ne les connaît pas et en est pas entendu parler. En tout cas je recommande ! Et jattend impatiemment les 3eme tome !!!
  • 1000NR Posté le 2 Mars 2021
    Un monde totalement flippant dans lequel une application de réseau social contrôle les émotions de sa population, on n’en rêve pas mais Interfeel l’a imaginé et d’ailleurs, nous n’en sommes pas loin lorsque l’on mesure l’impact émotionnel des réseaux sociaux qui nous entourent sur notre façon d’être et de paraître. L’application éponyme Interfeel permet à chacun de se connecter aux émotions des autres et d’adapter ses émotions en fonction des autres. Ce qui donne un monde épuré d’émotions fondamentalement humaines où tout le monde contrôle ses réactions pour le pas-de-vague : ne pas attirer l’attention est le meilleur moyen de ne pas attiser les problèmes. Un peuple sans haine ni colère est un peuple docile après tout. Dans le monde d’Interfeel, les problèmes sont les exclus, ces habitants qui n’utilisent pas ce réseau social : on ne sait pas trop ce qu’ils ont derrière la tête mais ils sont fous, c’est certains, et la masse connectée souhaite leur disparition. Un jour, un enseignant réalise un acte totalement badasse et contraire au bon fonctionnement du réseau social (le feel-good, chill et no waves rappelons-le) devant ses élèves mais avant, leur soumet cette question : « qu’allez-vous ressentir et que devriez-vous ressentir? » (p.30) C’est l’élément déclencheur pour... Un monde totalement flippant dans lequel une application de réseau social contrôle les émotions de sa population, on n’en rêve pas mais Interfeel l’a imaginé et d’ailleurs, nous n’en sommes pas loin lorsque l’on mesure l’impact émotionnel des réseaux sociaux qui nous entourent sur notre façon d’être et de paraître. L’application éponyme Interfeel permet à chacun de se connecter aux émotions des autres et d’adapter ses émotions en fonction des autres. Ce qui donne un monde épuré d’émotions fondamentalement humaines où tout le monde contrôle ses réactions pour le pas-de-vague : ne pas attirer l’attention est le meilleur moyen de ne pas attiser les problèmes. Un peuple sans haine ni colère est un peuple docile après tout. Dans le monde d’Interfeel, les problèmes sont les exclus, ces habitants qui n’utilisent pas ce réseau social : on ne sait pas trop ce qu’ils ont derrière la tête mais ils sont fous, c’est certains, et la masse connectée souhaite leur disparition. Un jour, un enseignant réalise un acte totalement badasse et contraire au bon fonctionnement du réseau social (le feel-good, chill et no waves rappelons-le) devant ses élèves mais avant, leur soumet cette question : « qu’allez-vous ressentir et que devriez-vous ressentir? » (p.30) C’est l’élément déclencheur pour Nathan, qui va mener avec ses amis une quête pour comprendre l’acte insensé de ce professeur qui semble avoir tenté de leur semer la graine de la clairvoyance. Beaucoup d’actions et de retournement de situations et c’est très rare que je ne vois pas venir les événements. J’ai beaucoup apprécié l’aspect non-manichéen où l’on se penche sur des réflexions du type : est-ce qui nous semble le bien est vraiment bien? Et cela dans tout le récit. L’aspect mêlant géopolitique et technologies est bien amené, et ce tome soulève bien les dangers de la connexion quand elle est vue comme moyen d’échapper à la réalité . En revanche, je conseille d’avoir le second tome à côté ce qui n’est pas mon cas, et me voila toute frustrée en attendant la suite que je n’ai pas sous la main.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lire1x Posté le 7 Février 2021
    « Interfeel » de Antonin Atger, c’est la bonne surprise que je n’attendais pas. Comme quoi, suivre les propositions de lectures des autres livrovores, c’est dans la majorité des cas une excellente idée. Pourtant, à la base, cette lecture se présentait plutôt comme un gros défi. Premier tome, très intéressant, d’une saga éditée chez Pocket jeunesse, il est clairement orienté dystopie et science-fiction. Antonin Atger, écrivain français, a imaginé l’évolution des réseaux sociaux et ce n’est pas franchement réjouissant. D’ici un avenir pas si lointain, Facebook, Insta ou Snap ne seront plus. Ce seront les émotions qui mettront les gens en relation. Tout le monde saura, grâce à votre connexion à Interfeel, vos sentiments les plus privés. Il ne faut même pas publier ou faire une superbe photo. Voilà la société dans laquelle Nathan a grandi. Comme mes enfants sont nés en même temps que l’euro, Nathan du haut de ses 16 ans trouve normal de ne pas avoir de vie privée et de voir ses ressentis les plus personnels lisibles aux yeux de la majorité. Plusieurs événements vont remettre en question sa vision du monde dans lequel il évolue et raviver la soif de justice de l’adolescence. Il décide de... « Interfeel » de Antonin Atger, c’est la bonne surprise que je n’attendais pas. Comme quoi, suivre les propositions de lectures des autres livrovores, c’est dans la majorité des cas une excellente idée. Pourtant, à la base, cette lecture se présentait plutôt comme un gros défi. Premier tome, très intéressant, d’une saga éditée chez Pocket jeunesse, il est clairement orienté dystopie et science-fiction. Antonin Atger, écrivain français, a imaginé l’évolution des réseaux sociaux et ce n’est pas franchement réjouissant. D’ici un avenir pas si lointain, Facebook, Insta ou Snap ne seront plus. Ce seront les émotions qui mettront les gens en relation. Tout le monde saura, grâce à votre connexion à Interfeel, vos sentiments les plus privés. Il ne faut même pas publier ou faire une superbe photo. Voilà la société dans laquelle Nathan a grandi. Comme mes enfants sont nés en même temps que l’euro, Nathan du haut de ses 16 ans trouve normal de ne pas avoir de vie privée et de voir ses ressentis les plus personnels lisibles aux yeux de la majorité. Plusieurs événements vont remettre en question sa vision du monde dans lequel il évolue et raviver la soif de justice de l’adolescence. Il décide de partir à la recherche de réponses à ses trop nombreuses questions. Il va progressivement découvrir que ce génial moyen de communication cache une bien autre vérité. Cette lecture fut vraiment très interpellant. Ce n’est pourtant pas mon style de lecture mais je me suis laissé prendre au piège par l’intrigue qui est vraiment bien construite. Interfeel fait peur tout comme aujourd’hui une partie de notre société s’inquiète de l’importance grandissante des réseaux sociaux dans nos vies. A la fois outils fabuleux de partages, de découvertes, de connaissances en tout genre, les réseaux ont fortement modifié nos comportements. Êtres humains dotés de l’art de la parole, nous communiquons à présent par le biais de messages courts, d’émojis et de GIF. Le pouvoir de ces réseaux est immense si personne ne veille à en garantir la transparence et la véracité des infos communiquées. Rappelez-vous l’élection de Trump en 2016. Il a gagné en utilisant Facebook à coups de propagande ciblée. Une fois les pouvoirs de notre ami Donald limités à ce niveau, la victoire ne fut plus au rendez-vous. Il est donc crucial d’apprendre à se connaître, à connaître l’Histoire de l’humanité et à la comprendre. Gérer ses émotions est primordial. L’accès aux autres doit être vécu de notre propre chef avec leur accès. Ce livre a un petit air de 1984. La cible du public ado a tout son sens, eux qui tel Obélix sont tombés dedans quand ils étaient petits… Un homme averti en vaut 2 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Minouchka_books Posté le 8 Janvier 2021
    Un bon postulat de départ pour ce roman de SF. Le sujet de l'hyperconnection et du manque de libre arbitre pousse à réfléchir sur certaines situations aussi bien dans le roman que dans nos vies de tous les jours. Les personnages sont plutôt bien construits et on voit au et à mesure leurs forces et les failles de chacun. Ce 1er tome pose les jalons d'une suite prometteuse
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !