Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823855890
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

La Maison des oubliés

Raphaëlle DEDOURGE (Traducteur)
Date de parution : 07/03/2019
Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas... Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823855890
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ils en parlent

"(..) Impossible à lâcher…"
The Huffington Post

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • winnies89 Posté le 10 Septembre 2020
    Bienvenue au manoir de Cold Hill ! Si vous l'osez ! Le thème de la maison hantée a toujours tendance à m'attirer. Mais pour avoir lu quelques livres sur ce thème, il est très rare de tomber sur un bon roman. Qui ne soit pas trop cliché, et puis surtout qui fasse vraiment peur. Ici, dès le premier chapitre, je savais que ce livre allait me plaire. On fait la connaissance de la famille Harcourt. Oliver et Caro, les parents et Jade leur fille de 12 ans. Il vont emménager dans leur nouvelle maison : Cold Hill. Pour ces citadins, c'est un grand changement de vivre à la campagne. Si Ollie a tout de suite craqué sur l'endroit, c'est plus compliqué pour sa fille qui se voit éloignée de son petit ami et de ses amis. Ils se lancent dans un défi assez conséquent, rénover cette maison vétuste, qui va engloutir beaucoup d'argent tant elle a besoin d'être remise au norme. Mais jusque là, ça reste des préoccupations assez classiques. Enfin, pas pour très longtemps. Très vite, des faits étranges vont commencer à se produire dans la maison. Des robinets qui s'ouvrent seuls, une inondation, un vieil homme qui met en... Bienvenue au manoir de Cold Hill ! Si vous l'osez ! Le thème de la maison hantée a toujours tendance à m'attirer. Mais pour avoir lu quelques livres sur ce thème, il est très rare de tomber sur un bon roman. Qui ne soit pas trop cliché, et puis surtout qui fasse vraiment peur. Ici, dès le premier chapitre, je savais que ce livre allait me plaire. On fait la connaissance de la famille Harcourt. Oliver et Caro, les parents et Jade leur fille de 12 ans. Il vont emménager dans leur nouvelle maison : Cold Hill. Pour ces citadins, c'est un grand changement de vivre à la campagne. Si Ollie a tout de suite craqué sur l'endroit, c'est plus compliqué pour sa fille qui se voit éloignée de son petit ami et de ses amis. Ils se lancent dans un défi assez conséquent, rénover cette maison vétuste, qui va engloutir beaucoup d'argent tant elle a besoin d'être remise au norme. Mais jusque là, ça reste des préoccupations assez classiques. Enfin, pas pour très longtemps. Très vite, des faits étranges vont commencer à se produire dans la maison. Des robinets qui s'ouvrent seuls, une inondation, un vieil homme qui met en garde Ollie et qui pourtant ne devrait pas le pouvoir. Des choses que la famille aperçoivent. Que cache réellement ce lieu ? Peur, hallucinations, ou réalité ? L'auteur installe dès le début une atmosphère oppressante. Dès le premier chapitre le ton est donné. Si vous n'aimez pas les romans étranges, surnaturels et effrayants, il est encore temps de le refermer. Mais si vous poursuivez la lecture, alors préparez-vous à frissonner en tournant les pages. Vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé cette lecture. Une atmosphère inquiétante, du surnaturel, une maison où il ne fait pas bon vivre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • RVLEFF Posté le 8 Septembre 2020
    Un livre captivant. L'histoire nous prend dès le début et nous ne voulons plus lâcher le livre. Une maison, des phénomènes étranges. Un livre à lire de suite.
  • soniarobinard Posté le 17 Août 2020
    Oulala, pour ceux qui aime avoir peur, qui aime les maisons hantées vous aller être servi..c'est un bon petit roman qui se lis très bien et trop vite, je ne m'attendais pas du tout à cette fin en revanche
  • Androctasie Posté le 29 Juillet 2020
    À la lecture de ce livre, j'ai flippé du début à la fin... Ambiance inquiétante, personnages irréels... On ne sait plus distinguer la réalité de la fiction... Je ne peux que recommander la lecture de ce livre... Frissons garantis !
  • lunadark Posté le 13 Juillet 2020
    Lors d’une escapade à Lille, j’en ai profité pour me rendre au Furet de Nord. Pèlerinage immanquable pour une amoureuse des livres. Certains me comprendront certainement. 🙂 J’ai donc craqué pour deux ouvrages : « Les âmes englouties » et « La maison des oubliés ». Tous deux disposés dans la catégorie « Nouveaux polars en poche ». C’est après la lecture de plusieurs chapitres que je me suis aperçue que ce n’était pas vraiment un polar au sens propre. Sans en dire trop, ce changement de genre ne m’a pas déplu. Ce qui j’ai préféré dans ce roman, c’est son entrée en matière. Sans vouloir trop en dire, le début m’a fortement secouée. J’adore être surprise par la tournure que prennent les choses. Ensuite, malgré quelques longueurs dont je me serais bien passée, le rythme s’accélère. C’est à ce moment que le livre a une véritable emprise sur son lecteur. L’écriture de l’auteur est vraiment très efficace. A plusieurs reprises, j’ai même relu certains passages que je trouvais excellents. Néanmoins, j’ai préféré la subtilité lexicale du roman « Les âmes englouties ». Ayant lu les deux romans d’affilée, je ne peux m’empêcher de les comparer de ce point de vue. Dans « La maison... Lors d’une escapade à Lille, j’en ai profité pour me rendre au Furet de Nord. Pèlerinage immanquable pour une amoureuse des livres. Certains me comprendront certainement. 🙂 J’ai donc craqué pour deux ouvrages : « Les âmes englouties » et « La maison des oubliés ». Tous deux disposés dans la catégorie « Nouveaux polars en poche ». C’est après la lecture de plusieurs chapitres que je me suis aperçue que ce n’était pas vraiment un polar au sens propre. Sans en dire trop, ce changement de genre ne m’a pas déplu. Ce qui j’ai préféré dans ce roman, c’est son entrée en matière. Sans vouloir trop en dire, le début m’a fortement secouée. J’adore être surprise par la tournure que prennent les choses. Ensuite, malgré quelques longueurs dont je me serais bien passée, le rythme s’accélère. C’est à ce moment que le livre a une véritable emprise sur son lecteur. L’écriture de l’auteur est vraiment très efficace. A plusieurs reprises, j’ai même relu certains passages que je trouvais excellents. Néanmoins, j’ai préféré la subtilité lexicale du roman « Les âmes englouties ». Ayant lu les deux romans d’affilée, je ne peux m’empêcher de les comparer de ce point de vue. Dans « La maison des oubliés », j’aurais aimé un vocabulaire plus précis, plus pertinent, plus relevé. Ce point négatif n’enlève en rien les qualités du livre : malgré quelques longueurs, il est percutant, rythmé et original.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !