Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Le Vestibule des causes perdues
Date de parution : 16/05/2024
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Le Vestibule des causes perdues

Date de parution : 16/05/2024
C’est l’histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d’Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu’on appelle Le Breton, de Flora et d’Árpád. Un retraité, un joueur de... C’est l’histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d’Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu’on appelle Le Breton, de Flora et d’Árpád. Un retraité, un joueur de guitare, un cow-boy, un exégète de Claude Simon, une brunette maigrichonne, un taiseux, une grande bourgeoise fatiguée, un gars que... C’est l’histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d’Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu’on appelle Le Breton, de Flora et d’Árpád. Un retraité, un joueur de guitare, un cow-boy, un exégète de Claude Simon, une brunette maigrichonne, un taiseux, une grande bourgeoise fatiguée, un gars que la vie un jour a pris pour un punching-ball. L’histoire de gens qui n’avaient aucune chance de se croiser, mais qui tous, un jour, enfilent de grosses chaussures, un sac à dos et mettent le cap vers les confins de l’Espagne, le bout du monde, la fin de l’Europe : Saint-Jacques-de-Compostelle. Sans se douter que ce chemin emporte ceux qui l’arpentent bien plus loin que ce qu’ils pouvaient imaginer…

« Un roman drôle et émouvant qui donne envie de boucler son sac. » Pèlerin Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266347648
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782266347648
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

« Un roman drôle et émouvant qui donne envie de boucler son sac. » Pèlerin Magazine

« Quel plaisir au fil des pages ! » La Nouvelle République

« Jubilatoire, on marche à fond les semelles au rythme lent des pérégrinations, au souffle chaud de ces personnes singulières qui n’avaient aucune chance de se croiser. » Le Huffington Post

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ligustre 22/03/2024
    Comme quoi il n'y a pas besoin de se lancer aux antipodes et de maximiser son impact carbone pour retrouver son kilomètre zéro. Il suffit de sortir de la maison et de regarder autour de soi dans toute humilité. Les aventures intérieures et les amis attendent au tournant. Telle est la leçon du chemin de Compostelle et de tous les chemins que nous foulons de nos pieds tous les jours. Quelques longueurs malgré une bonne impression générale et envie qui pousse à lire pour savoir le fin dénouement.
  • Bartzella 13/11/2023
    Très chanceuse ces derniers temps, mes lectures sont toutes plaisantes...incluant celle-ci, lecture trouvée après être tombée par hasard (encore !) sur le fameux billet de @Croquignolle. Je savais qu'il existait de nombreux récits et témoignages sur le chemin de Compostelle, mais en terme de roman, je n'avais rien trouvé et j'avoue ne pas avoir vraiment cherché non plus. Alors quelle surprise de voir défiler sur mon fil d'actualité cet avis des plus positifs sur un sujet qui allait bientôt prendre une forme concrète dans ma réalité puisque justement, quelques mois plus tard, je partais moi-même faire un bout de ce voyage, quoique d'une manière un peu différente. J'ai attendu à la fin août pour le lire, avec beaucoup de fébrilité d'ailleurs, question de se mettre un peu dans l'ambiance au plus près du départ, soit le 10 septembre. Une chose est certaine, la vie réserve de jolies surprises et on ne sait jamais dans quel type d'aventure on s'embarque lorsqu'on est débutant en la matière...Ce livre m'aura étonnamment donné quelques conseils utiles par la bande ! Voyons de quoi il retourne. "Le vestibule des causes perdues", super bien écrit, tout en fluidité, nous met dans l'ambiance dès l'introduction de son premier personnage, Robert, qui vient de prendre sa retraite et décide presque sur un coup de tête de partir à Compostelle. Sur la route, il rencontrera bien sûr pleins d'autres pèlerins qui, comme lui, sont à la recherche de quelque chose d'inachevé, veulent aller au bout de soi. Certains sont partis à pied d'aussi loin que la Hongrie ou Paris, et tous sont partis seuls. Au fil de l'histoire s'ensuit une belle brochette bien garnie d'une dizaine d'autres personnages, certains loufoques, certains plus sérieux, mais chose certaine tous plus différents les uns que les autres, avec chacun son fardeau à porter. Construit un personnage à la fois, il n'y a donc pas vraiment d'acteur principal. Disons que ce livre fonctionne comme un tout, une équipe, chacun étant la perle d'un collier faisant que le collier se tient; si le collier se casse, plus rien ne va. Écrit à la troisième personne, on les découvre tous sous un jour différent, avec leur propre couleur; chaque protagoniste est développé en profondeur, à part égale et il est agréable de les voir interagir comme une famille, au gré du chemin. Parce que tous ne cheminent pas au même rythme ! En dedans comme en dehors... On marche dans les pas de ces pèlerins, côte-à-côte, on leur fait la causette. Parfois on marche ensemble, juste en silence. Et contre toute attente, le silence n'est pas pesant, il est doux. Au lieu de créer un malaise, il rassure. D'autres fois, on marche seul, aussi. Souvent. Les heures défilant, ils ont tout le temps de réfléchir tout en s'abreuvant de vues à couper le souffle. Prendre le temps de respirer, prendre le temps de vivre dehors, prendre le temps de juste ne rien précipiter. Prendre le temps. Tout est tellement plus simple lorsque rien ne presse... Marcher vers Compostelle est une expérience de vie qui change les perspectives, remet les pendules à l'heure, apprend à relativiser les choses un peu plus, à réviser ses priorités, à laisser tomber certains préjugés...c'est ce que nous apprendrons de Mara, Robert, Clotilde, Marie Thé, Henrique le brésilien, Sept Lieues, Arpad et tous les autres. Nous les voyons grandir intérieurement à mesure qu'ils progressent, parce qu'avancer, c'est se diriger continuellement vers un but. Marcher n'est pas seulement une épreuve physique, c'est psychologique. On sue, on a soif, on est fatigués mais malgré cela, à la fin de la journée, la souffrance n'a pas été vaine. Déjà, on est plus loin qu'hier. On se sent mieux, plus fort, fier, revigoré, comme nettoyé à l'intérieur de sa tête. Marcher purifie les poumons et l'âme. On se décrasse le corps tout comme l'esprit. Marcher c'est avancer. C'est régler quelque chose. Et lorsqu'ils s'aperçoivent que malgré les embûches ils réussissent quand même à poursuivre leur quête, leur confiance en eux grandit. Être capable de se surpasser physiquement et psychologiquement ici démontre que l'on peut se surpasser également ailleurs, dans tout autre domaine. Juste de s'apercevoir qu'ils sont capables d'aller de l'avant, peu importe le temps requis, ce qui compte c'est que le but approche petit-à-petit. C'est l'épreuve du courage, avec soi et avec les autres...c'est se découvrir soi-même. Véritable bouffée d'air frais après un été torride, ce roman drôle, cocasse, sensible, lumineux, positif, empreint de solidarité est tout simplement apaisant...J'ai été émue plusieurs fois, j'ai ri, aussi. Des rencontres improbables qui réunissent tout un chacun, c'est un peu cela, Compostelle. En tous cas une lecture des plus inspirantes, qui donne vraiment envie de partir pour vrai à la découverte de ce bout de chemin légendaire ! Mais qu'on parte ou qu'on ne parte pas, au final, ce sympathique petit roman de Manon Moreau nous fait voyager en esprit, en images, le coeur léger et plein de contentement. Franchement un petit bijou que je suis heureuse d'avoir découvert et que je relirai avec grand plaisir ! Encore merci Croquignolle ! CHALLENGE PLUMES FÉMININES Très chanceuse ces derniers temps, mes lectures sont toutes plaisantes...incluant celle-ci, lecture trouvée après être tombée par hasard (encore !) sur le fameux billet de @Croquignolle. Je savais qu'il existait de nombreux récits et témoignages sur le chemin de Compostelle, mais en terme de roman, je n'avais rien trouvé et j'avoue ne pas avoir vraiment cherché non plus. Alors quelle surprise de voir défiler sur mon fil d'actualité cet avis des plus positifs sur un sujet qui allait bientôt prendre une forme concrète dans ma réalité puisque justement, quelques mois plus tard, je partais moi-même faire un bout de ce voyage, quoique d'une manière un peu différente. J'ai attendu à la fin août pour le lire, avec beaucoup de fébrilité d'ailleurs, question de se mettre un peu dans l'ambiance au plus près du départ, soit le 10 septembre. Une chose est certaine, la vie réserve de jolies surprises et on ne sait jamais dans quel type d'aventure on s'embarque lorsqu'on est débutant en la matière...Ce livre m'aura étonnamment donné quelques conseils utiles par la bande ! Voyons de quoi il retourne. "Le vestibule des causes perdues", super bien écrit, tout en fluidité, nous met dans l'ambiance dès l'introduction de son...
    Lire la suite
    En lire moins
  • sandlalouve 20/10/2023
    En juin 2023, j ai marché le chemin de stevenson avec mes sœurs. Au gré des rencontres, une marcheuse nous a conseillé ce livre... et c'est comme si j'avais continué à marcher #x1f917 j'y ai retrouvé les rencontres, les émerveillements comme les passages à vide. La frustration? hier soir j ai fini le livre, je n'étais pas en train de marcher. Cette lecture m avait reconnectée à mon expérience de juin de manière très juste.
  • petite_utopie 31/08/2023
    Cette lecture m'a rappelé beaucoup de très bons souvenirs, des paysages, des instants magiques, des rencontres, et a très bien su transmettre l'ambiance du chemin de Compostelle. J'ai trouvé une grande justesse dans la manière de décrire les émotions des personnages, tous ont des parcours de vie très différents mais certaines choses sont universelles et on ne peut qu'entrer en empathie. J'ai par contre trouvé la deuxième moitié un peu répétitive et moins vraisemblable, certaines choses m'ont paru un peu rapides et peu réalistes.
  • emelineemyl 25/08/2023
    Superbe livre qui invite à découvrir le chemin de Compostelle et surtout ce qui pousse les pèlerins à entreprendre un tel parcours. Profils et parcours croisés magnifiques, tous les personnages sont passionnants et on prend grand plaisir à les trouver, laisser et retrouver au fil des étapes.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.