Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259215671
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les pantoufles du samouraï

Date de parution : 11/07/2013

Depuis une bonne quarantaine d’années, il n’a plus écrit une ligne. Même pas pour les vœux de Nouvel an. Il ne connaît plus personne. Il est seul dans la ville. Il a 84 ans. Et si ce matin-là il reprend la plume, c’est qu’il a une sacrée bonne raison. Tout démarre dans l’épicerie. Celle située derrière chez lui, celle où il n’était jamais entré. Ce qui s’est passé là, il n’est pas près de l’oublier. Vous non plus.

Depuis une bonne quarantaine d’années, il n’a plus écrit une ligne.
Même pas pour les vœux de nouvel an. Il ne connaît plus personne. Il est seul dans la ville. Il a 84 ans.
Et si ce matin-là il reprend la plume, c’est qu’il a une sacrée bonne raison.
Tout...

Depuis une bonne quarantaine d’années, il n’a plus écrit une ligne.
Même pas pour les vœux de nouvel an. Il ne connaît plus personne. Il est seul dans la ville. Il a 84 ans.
Et si ce matin-là il reprend la plume, c’est qu’il a une sacrée bonne raison.
Tout démarre dans l’épicerie. Celle située derrière chez lui, celle où il n’était jamais entré. Ce qui s’est passé là, il n’est pas près de l’oublier.
Vous non plus.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259215671
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Didilit Posté le 30 Août 2018
    Un vieillard, retraité de l'éducation nationale, seul, vieux garçon décide de prendre la plume pour la première fois de sa vie afin de conter ce qui lui arrive ces derniers jours... Ce qui lui arrive est particulièrement ésotérique mais comme c'est une vieux monsieur son récit part dans tous les sens et c'est souvent assez drôle.... Le cœur de l'histoire (dont je ne dirait rien car le but est de la découvrir au fur et à mesure!) est originale bien qu'au final peu abordé entre toutes ses digressions mais c'est surtout la fin qui m'a laissé un peu perplexe...
  • nanilyne Posté le 12 Septembre 2015
    Ce livre est très drôle, à l'image de ce vieux monsieur ronchon bourré d'humour qui le traverse à petits pas. Il n'est, d'ailleurs, pas si ronchon que ça, sous le masque, l'oeil est malicieux et l'esprit vif. Il est à l'heure où, faute de pouvoir se projeter dans l'avenir, on passe en revue le passé avec ses instants de bonheur... et les autres. À aucun moment je ne me suis ennuyée avec ce livre, mais, au-delà d'un récit jubilatoire, pour peu que l'on soit un peu avancé dans la vie, il fait naître quelques interrogations troublantes et assez dérangeantes. Cependant Patrick Cauvin écrit si bien ! Ce vieux monsieur facétieux est, tout compte fait, bien agréable à fréquenter.
  • verogo Posté le 23 Avril 2015
    Délectation profonde à le lecture des romans de Patrick Cauvin,cette joie profonde de savourer les mots,de les prendre en bouche comme une friandise,de s'en repaître, de les voir apparaître avec jubilation ,une bouffée d'air frais ,une douceur au cœur,un baume sur nos esprits englués dans le quotidien de phrases plates et insipides . Des petites touches de rires ,un beau personnage de vieux monsieur ronchon mais drôle,de jolis clins d’œil à la vie à la vieillesse et surtout le plaisir intense et sans cesse renouvelé au fil des pages de la langue francaise dans toute sa variété . Merci merci Monsieur Cauvin pour ces moments d'exception
  • anne_le_bruit_des_vagues Posté le 5 Avril 2014
    Les 3-4 premières pages passées (assez surprenantes/dérangeantes, je crois... j'ai d'ailleurs hésité à poursuivre ma lecture. Bien m'en a pris...), je me suis beaucoup amusée à cette lecture, même si le sujet est bien lourd : la vieillesse et la solitude. Le héros de l'histoire (enfin héros...) a, sous ses airs ronchons, beaucoup d'humour ! Et puis l'écriture fluide de Patrick Cauvin : décidément, je crois que je ne m'en lasse pas... Amateurs d'oeuvres littéraires, passez votre route. En revanche si vous aimez rire (bon ok, ici un peu au détriment d'autrui...) vous vous régalerez assurément !
  • BVIALLET Posté le 7 Mai 2012
    Julien Pétrard est un vieillard ronchon âgé de 84 ans. Ancien prof de maths à la retraite, il vit seul dans un appartement qu’il n’a jamais quitté et suit chaque jour un train train immuable. En dehors d’une femme d’ambassadeur avec qui il dîne de temps en temps, il ne fréquente quasiment personne car il n’a aucune famille, ne s’est jamais marié et n’a pas eu d’enfants. Et lui qui n’a pas écrit une ligne depuis plus de quarante ans, commence à mettre sur papier ce qui lui arrive. Tout démarre dans la nouvelle épicerie qu’il doit fréquenter car la sienne vient de fermer. Un étrange boutiquier lui annonce qu’il ne lui reste plus que 17 paquets de cigarette… Un livre qui après moult digressions glisse lentement dans une certaine forme de fantastique quotidien. Les signes étranges quoique totalement triviaux se multiplient sur le chemin du vieil homme acariâtre et fort peu sympathique. Il ne se passe pas grand-chose dans cette histoire qui reste intimiste et assez banale mais qui est sauvée par un style agréable, un regard assez décalé de l’auteur... Julien Pétrard est un vieillard ronchon âgé de 84 ans. Ancien prof de maths à la retraite, il vit seul dans un appartement qu’il n’a jamais quitté et suit chaque jour un train train immuable. En dehors d’une femme d’ambassadeur avec qui il dîne de temps en temps, il ne fréquente quasiment personne car il n’a aucune famille, ne s’est jamais marié et n’a pas eu d’enfants. Et lui qui n’a pas écrit une ligne depuis plus de quarante ans, commence à mettre sur papier ce qui lui arrive. Tout démarre dans la nouvelle épicerie qu’il doit fréquenter car la sienne vient de fermer. Un étrange boutiquier lui annonce qu’il ne lui reste plus que 17 paquets de cigarette… Un livre qui après moult digressions glisse lentement dans une certaine forme de fantastique quotidien. Les signes étranges quoique totalement triviaux se multiplient sur le chemin du vieil homme acariâtre et fort peu sympathique. Il ne se passe pas grand-chose dans cette histoire qui reste intimiste et assez banale mais qui est sauvée par un style agréable, un regard assez décalé de l’auteur et pas mal d’humour. Le récit des amours du vieil homme à lui seul mérite le détour tant il est amusant. On passe un bon moment avec Cauvin et on en oublie le côté fataliste et désabusé de cette histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…