Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259228091
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'innovation destructrice

Date de parution : 15/05/2014


 

« Il est temps de se faire une idée claire des raisons pour lesquelles le capitalisme, comme l’avait déjà compris l’un des plus grands économistes du xxe siècle, Joseph Schumpeter, nous voue de manière inéluctable à la logique perpétuelle de l’innovation pour l’innovation et, par là même, c’est tout un,... « Il est temps de se faire une idée claire des raisons pour lesquelles le capitalisme, comme l’avait déjà compris l’un des plus grands économistes du xxe siècle, Joseph Schumpeter, nous voue de manière inéluctable à la logique perpétuelle de l’innovation pour l’innovation et, par là même, c’est tout un, à celle de la rupture, elle aussi incessante, avec toutes les formes d’héritage, de patrimoine et de tradition. Que mon lecteur accepte de me suivre un instant dans cette analyse et il comprendra vite combien elle est irremplaçable pour la compréhension du temps présent. » Luc Ferry
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259228091
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laetitiaflagothier Posté le 20 Avril 2021
    ( 20/06/2014 ) Je l'ai lu... Mais j'y ai en fait retrouvé la conférence que j'avais suivie à l'ULB avec lui en 2010. A l'époque, son sujet comportait tellement de points qu'il voulait traiter, qu'il avait du conclure en nous laissant sur notre faim. Aujourd'hui me voilà rassasiée :-)!... Pour ce qui est de son contenu, je ne peux que vous le conseiller et ça pour plusieurs raisons. De un, notre monde est surtout régi par l'économique et pour en comprendre les enjeux, il est bon de comprendre quelle est la philosophie économique qui nourrit notre système de gestion. Ensuite, notre époque de consommation est aussi le fruit d'une déconstruction de valeurs d'un côté avec une système de création qui lui détruit aussi ce qui le précède par le jeu de l'innovation! Quel en est l'impact au niveau de notre vie? Bien que je ne partage pas un certain optimisme de Luc Ferry ( Je n'ai pas connu comme lui la reconstruction de la société d'après guerre. Je suis dans l'héritage brut de celle - ci ), son approche permet de commencer à comprendre et cela de façon accessible pour tous, les enjeux qui pour nous et les générations futurs, nous attendent!
  • lecassin Posté le 19 Août 2014
    « L’innovation destructrice » Dans ce court essai, Luc Ferry remet sur le devant de la scène l’économiste autrichien Schumpeter, penseur de la « destruction créatrice » (à laquelle Luc Ferry préfère substituer « l’innovation destructrice », plus optimiste à ses yeux) qu’on oppose souvent à Keynes… Après une présentation sommaire des deux concepts, l’un de retour à la croissance par la relance de la consommation (Keynes) l’autre par la destruction créatrice ou l’innovation destructrice, on l’a vu plus haut, Luc Ferry élargit le propos aux mœurs, à l’art… A l’Europe, pour le renforcement de laquelle, il se livre à un vibrant plaidoyer. Dans le style qu’on lui connait qui peut séduire ou irriter, l’auteur nous livre sa pensée sur la nécessité absolue d’innover sans cesse afin de rendre caducs les objets et/ou les concepts d’antan, et par la même progresser et sortir de la crise actuelle ; si l’on prend bien garde d’éviter la logique stérile de « l’innovation pour l’innovation ». Le XXème siècle n’est-il pas un exemple probant d’innovation destructrice, lui qui permit de multiplier par trois l’espérance de vie des européens et par vingt leur niveau de vie… Un bon livre pour ne pas passer l’été idiot. Un petit bémol... « L’innovation destructrice » Dans ce court essai, Luc Ferry remet sur le devant de la scène l’économiste autrichien Schumpeter, penseur de la « destruction créatrice » (à laquelle Luc Ferry préfère substituer « l’innovation destructrice », plus optimiste à ses yeux) qu’on oppose souvent à Keynes… Après une présentation sommaire des deux concepts, l’un de retour à la croissance par la relance de la consommation (Keynes) l’autre par la destruction créatrice ou l’innovation destructrice, on l’a vu plus haut, Luc Ferry élargit le propos aux mœurs, à l’art… A l’Europe, pour le renforcement de laquelle, il se livre à un vibrant plaidoyer. Dans le style qu’on lui connait qui peut séduire ou irriter, l’auteur nous livre sa pensée sur la nécessité absolue d’innover sans cesse afin de rendre caducs les objets et/ou les concepts d’antan, et par la même progresser et sortir de la crise actuelle ; si l’on prend bien garde d’éviter la logique stérile de « l’innovation pour l’innovation ». Le XXème siècle n’est-il pas un exemple probant d’innovation destructrice, lui qui permit de multiplier par trois l’espérance de vie des européens et par vingt leur niveau de vie… Un bon livre pour ne pas passer l’été idiot. Un petit bémol : page 107, un emprunt à Michel Audiard (« Le président », film de Henry Verneuil en 1961) non mentionné : « On me dit souvent qu’il y a des patrons de gauche. Soit. Il y a aussi des poissons volants, mais ce n’est quand même pas la majorité du genre. » Dommage...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fx1 Posté le 15 Août 2014
    On peut ne pas étre d'accord sur tout avec le propos de Luc Ferry dans cet ouvrage , il y a quand méme un fond de réalité indéniable qui doit étre pris en compte dans son propos . Un ouvrage digne d'intéret car bien fait et pertinent .
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…