Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809816808
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 344
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Lune pourpre

,

NICOLAS PORRET-BLANC (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 01/05/2015
Un serial killer sévit à New York, pourchassant et assassinant ceux dont, à ses yeux, les crimes sont restés impunis.Le nombre de victimes croît ; nombre de New-Yorkais se félicitent de l’existence de ce vengeur accomplissant le travail de la justice.Quand le détective Zach Jordan et sa partenaire Kylie McDonald,... Un serial killer sévit à New York, pourchassant et assassinant ceux dont, à ses yeux, les crimes sont restés impunis.Le nombre de victimes croît ; nombre de New-Yorkais se félicitent de l’existence de ce vengeur accomplissant le travail de la justice.Quand le détective Zach Jordan et sa partenaire Kylie McDonald, du NYPD Red, l’unité d’élite chargée de protéger les intérêts des riches et des puissants de Manhattan, entrent en scène, on vient de faire une bien macabre découverte : le cadavre d’une femme influente tournant sur un manège de Central Park.L’enquête, déjà ardue, se complique pour Zach. Kylie se comporte de manière étrange ces derniers temps. Et ce qu’elle cache pourrait bien mettre un coup d’arrêt à leur enquête…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809816808
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 344
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 18 Octobre 2020
    À Central Park, le cadavre d'une femme riche et célèbre présentant d'étranges mutilations est retrouvé sur un manège de chevaux de bois. Tout laisse à penser qu'elle est la quatrième victime d'un tueur qui ne s'en prend qu'aux beautiful people dont les crimes et turpitudes sont restées impunies. Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald, du NYPD Red, l'unité d'élite chargée de protéger les intérêts des citoyens les plus fortunés de Manhattan, en ont la confirmation quelques heures plus tard quand une vidéo fait le buzz sur le Net. Zach et Kylie sont sous pression. La municipalité veut un résultat rapide. D'autant que de plus en plus de New-Yorkais approuvent secrètement l'idée d'une justice expéditive... Tremblez, riches new yorkais… Un criminel a décidé de rendre la justice… A sa manière ! Une nouvelle fois James Patterson et son acolyte Marshall Karp font mouche, ils nous proposent un thriller sans répit. Enlèvements, tortures, meurtres…tout y est ! Du Patterson comme un l’aime
  • NATH17800PONS Posté le 9 Juin 2020
    2ème opus des enquêtes de Zach Jordan et Kylie MacDonald du NYPD Red, par rapport au 1er opus "Tapis Rouge" j'ai eu du mal au démarrage, mais au fil de l'enquête, je me suis prise au jeu une nouvelle fois. Des chapitres cours comme toujours avec l'auteur, du rythme, de l'action, très bon livre.
  • leslecturesdemy Posté le 14 Mars 2019
    Alors là, je peux vous dire que je tiens mon premier coup de cœur du mois de mars! Quelle enquête! Ce livre est un véritable page-turner. Impossible de le lâcher. L’intrigue est menée de main de maître. J’ai eu un peu peur quand j’ai vu que ce livre été écrit par deux auteurs mais cela ne se ressent pas du tout. Me voilà embarquée avec le NYPD Red (l’élite de la police New-Yorkaise) dans une enquête aux rebondissements multiples dû à la petitesse des chapitres. Il faut absolument retrouver le « Tyvek Killer » avant qu’ils ne tue sa cinquième victime. Ce tueur se prend pour le nouveau justicier de New-York. Ses victimes sont des personnes qui ont des crimes à leur actif et qui sont passées entre les mailles de la justice. Il leur fait avouer leur crime devant caméra, puis les torture et les tue. Une fois leur corps découvert, il diffuse la vidéo. Zach et Kylie vont le traquer sans relâche pendant des jours. Une enquête qui n’est pas facile. D’une part les témoins ne veulent pas trop parler car ils considèrent « Tyvek Killer » comme un héros, et d’autre part ils reçoivent une pression énorme de la part du Maire... Alors là, je peux vous dire que je tiens mon premier coup de cœur du mois de mars! Quelle enquête! Ce livre est un véritable page-turner. Impossible de le lâcher. L’intrigue est menée de main de maître. J’ai eu un peu peur quand j’ai vu que ce livre été écrit par deux auteurs mais cela ne se ressent pas du tout. Me voilà embarquée avec le NYPD Red (l’élite de la police New-Yorkaise) dans une enquête aux rebondissements multiples dû à la petitesse des chapitres. Il faut absolument retrouver le « Tyvek Killer » avant qu’ils ne tue sa cinquième victime. Ce tueur se prend pour le nouveau justicier de New-York. Ses victimes sont des personnes qui ont des crimes à leur actif et qui sont passées entre les mailles de la justice. Il leur fait avouer leur crime devant caméra, puis les torture et les tue. Une fois leur corps découvert, il diffuse la vidéo. Zach et Kylie vont le traquer sans relâche pendant des jours. Une enquête qui n’est pas facile. D’une part les témoins ne veulent pas trop parler car ils considèrent « Tyvek Killer » comme un héros, et d’autre part ils reçoivent une pression énorme de la part du Maire de New-York. On connait très vite le meurtrier mais ce n’est pas dérangeant car l’attrait du livre est l’enquête et surtout la manière dont ils vont savoir l’attraper. S’ils l’attrapent… Si vous aimez les thrillers aux multiples rebondissements, je vous conseille fortement ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • emi13 Posté le 3 Juin 2016
    Un suspense très agréable à lire, Avec James Patterson je ne suis jamais déçue. Cette fois nous sommes à New-York au Central Pack, on y découvre le cadavre d’une femme de la haute société, mutilée, retrouvée sur un manégé de chevaux de bois. Cette enquête est confiée à Zach Jordan et sa coéquipière Kilie Macdonald fessant partis tous deux du NYPD Red. Cette unité est chargée de protégé les fabuleuses fortunes de Manhattan. Nos amis seront sous pression, comme toujours les politiciens veule des résultats très vite. Ils feront leurs enquête avec beaucoup de difficulté, mais rien ne les arrêteras.
  • Garoupe Posté le 13 Juin 2015
    New-York. Un corps est retrouvé dans un manège de Central Park. Mais pas n’importe quel corps : celui d’une fille à papa, richissime, partie prenante dans l’équipe de campagne aux prochaines élections municipales de la candidate de l’opposition actuelle… On fait alors appel aux services de la brigade créée pour enquêter sur les crimes touchant les VIP de la ville, quand bien même ce cadavre est déjà le quatrième abandonné par le tueur, les trois précédents meurtres ayant été commis sur des personnes beaucoup plus ordinaires et populaires. Seul point commun des victimes : leur assassinat est accompagné d’une vidéo publiée sur Internet où elles avouent un crime pour lequel elles n’ont pas été poursuivies, commis en toute impunité. Comme d’habitude dans un livre de Patterson, on oscille entre les deux versants du précipice : d’un côté le plaisir d’une intrigue menée tambour battant, sans répit, bref du vrai page turner et de l’autre le malaise de thématiques certes plus ou moins universelles mais toujours abordées par le prisme d’une Amérique conservative où la loi du talion est encore la loi au-dessus de la loi. Il est ici question du laxisme ou de l’impuissance, vous pouvez l’appeler comme vous voulez cela ne... New-York. Un corps est retrouvé dans un manège de Central Park. Mais pas n’importe quel corps : celui d’une fille à papa, richissime, partie prenante dans l’équipe de campagne aux prochaines élections municipales de la candidate de l’opposition actuelle… On fait alors appel aux services de la brigade créée pour enquêter sur les crimes touchant les VIP de la ville, quand bien même ce cadavre est déjà le quatrième abandonné par le tueur, les trois précédents meurtres ayant été commis sur des personnes beaucoup plus ordinaires et populaires. Seul point commun des victimes : leur assassinat est accompagné d’une vidéo publiée sur Internet où elles avouent un crime pour lequel elles n’ont pas été poursuivies, commis en toute impunité. Comme d’habitude dans un livre de Patterson, on oscille entre les deux versants du précipice : d’un côté le plaisir d’une intrigue menée tambour battant, sans répit, bref du vrai page turner et de l’autre le malaise de thématiques certes plus ou moins universelles mais toujours abordées par le prisme d’une Amérique conservative où la loi du talion est encore la loi au-dessus de la loi. Il est ici question du laxisme ou de l’impuissance, vous pouvez l’appeler comme vous voulez cela ne change rien, du système judiciaire qui de compromis en compromis, de compromissions en compromissions, ne rend pas le service public que le peuple est en droit d’attendre : par lâcheté, par grandeur d’âme, par manque de moyen, des voyous, des crapules, des meurtriers, j’en passe et des meilleurs, restent impunis, tranquillement. Alors des policiers s’arrogent le droit de les punir, rendant une justice qui n’a plus rien d’humain dans la mesure où ils se posent en démiurges, fous, avides de justice alors qu’il ne s’agit que de vengeance, de meurtre,… parfois de manière plus brutale encore que le crime initial sensé être puni. L’auteur ne semble pas vraiment vouloir prendre position et ce n’est qu’au moment du final qu’il couche sa condamnation du principe du bout du stylo (ou des doigts s’il tape frénétiquement sur son clavier) un semblant de repentir de la part d’un des « serial judger », moins jusqu’au-boutiste que son acolyte, après toutefois que le parrain de la mafia locale mette son flingue dans l’engrenage, se faisant arrêter au passage, donnant une espèce de valeur morale aux actes précédemment commis par les policiers vengeurs, légitimant en quelque sorte leur « travail » qui aura tout de même servi à quelque chose de façon positive, condamnation presque forcée pour ne pas se faire taxer d’extrémisme. Je ne reviens pas non plus sur la légitimité d’une police consacrée aux VIP… après tout, diraient les héros de Patterson, la justice étant à double vitesse, pourquoi pas la protection des citoyens ! En dehors de ces problèmes de fond, problèmes résidant plus sur le traitement des questions posées que sur le fait de poser de telles questions, que l’on ne peut totalement oublier et auxquels on ne peut (en tout cas pour ma part) adhérer, Patterson sait écrire un récit prenant, « haletant » (si, si) bref un thriller pur jus (sans trop d’à-côté gores tout de même, uniquement violents) avec ses doses de piège pour le lecteur qui se laisserait porter par le récit plus qu’il ne chercherait à découvrir le pot-aux-roses.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés