Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782266225526
Code sériel : 12533
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Phèdre

Jacques PERRIN (Préface)
Date de parution : 06/12/2012

Les colonnes du palais de Trézène ouvrent sur « l’azur immobile et dormant » de la Grèce. Dans cette lumière sacrée, la plus noire des tragédies se joue dans une famille maudite depuis des siècles. Phèdre devrait aimer le prince Thésée, son mari. Malgré elle, elle meurt d’un désir criminel pour son fils,...

Les colonnes du palais de Trézène ouvrent sur « l’azur immobile et dormant » de la Grèce. Dans cette lumière sacrée, la plus noire des tragédies se joue dans une famille maudite depuis des siècles. Phèdre devrait aimer le prince Thésée, son mari. Malgré elle, elle meurt d’un désir criminel pour son fils, le jeune prince trop sauvage et trop pur. Peut-elle rêver, espérer, avouer son crime, aller jusqu’à l’horreur ?

Fille du soleil par ses ancêtres, elle descend au dernier étage de l’enfer. Elle s’aventure dans un cauchemar de sang, un supplice de sensualité bafouée, le délire et la folie.

Pour la dernière fois, Racine évoque la torture de la passion amoureuse, cette maladie, cette obsession qui détruit l’âme, le corps et la raison. Phèdre est peut-être trente fois séculaire, mais ses cris et sa fureur nous parviennent du xviie siècle. Et c’est aujourd’hui que nous la voyons se damner et mourir.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266225526
Code sériel : 12533
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AGamarra Posté le 2 Novembre 2020
    Siempre supe que los neoclásicos franceses llevaron a las tablas obras griegas pero nunca tuve mucha fe en el resultado. Hasta que leí Andrómaca y Fedra. Recuerdo cambios al Hipólito a veces muy notorios pero el resultado es muy bueno, el objetivo parece ser vivir más de cerca o involucrarse más con el personaje aunque la conducta de Fedra merezca aún más censura. Realmente Fedra está loca de amor y obviamente ése es el objetivo de la Obra que queda muy bien logrado.
  • Rhapsodie Posté le 30 Octobre 2020
    Relecture d'un classique lu quand j'étais au lycée. Une fois qu'on s'habitue au style littéraire que je conçois bien peu accessible pour les jeunes lycéens dû à la différence de langage et au vocabulaire, l'oeuvre est plus intéressante. J'avais le souvenir d'un classique très ennuyeux, très lourd à cause d'une écriture beaucoup trop maniérée mais cette fois-ci, je note plus l'histoire derrière, l'intérêt pour le sujet de la passion amoureuse et je vois également les clins d'oeil non seulement à toutes les références antiques bien sûr, mais aussi au jansénisme de Racine. J'ai trouvé moins ennuyeux même l'écriture, je crois qu'il suffit de s'y habituer, de se relire pour comprendre la musicalité et la beauté de la langue, un peu comme on relirait des vers en poésie.
  • chadik Posté le 18 Octobre 2020
    J'ai trouvé ce grand classique au hasard d'une boite à livres. La réputation de ce texte n'est plus à faire, il s'agit d'une tragédie classique de Racine inspirée d'une légende grecque. Le temps passe mais ce texte reste aussi sulfureux, puissant et terrible qu'aux premiers jours. Chaque ligne se savoure, certains passages sont d'une telle beauté qu'on souhaiterais pouvoir les lire à voix haute. L'émotion est présente, on ressent toute l'ambiguïté de la situation, la violence du désir, la force de la culpabilité… La psychologie des personnages est subtile et fine. Ce texte n'a rien perdu de sa superbe et fait naitre chez le lecteur actuel toujours autant d'émotions.
  • aurore_fleury Posté le 5 Juillet 2020
    Le talent de Racine réside dans la construction de ses textes et de ses vers. Ils sont d'une puissance inouïe et ils nous plongent au coeur de la tragédie. Ils sont aiguisés comme des lames qui transpercent l'âme. Phèdre, épouse de Thésée, est coupable d'un crime honteux, l'amour qu'elle éprouve pour Hyppolite, son beau-fils, un amour incestueux. Son mal la ronge au point qu'elle souhaite mourir. Cet amour va être à l'origine d'une succession de morts. Je retiens plusieurs choses de cette pièce. Tout d'abord, Phèdre indécise, rongée par la honte, qui ne sait pas comment exprimer ce qu'elle ressent. Oenone qui profite de la situation pour manipuler Thésée et le retourner contre son fils. Hyppolite digne et courageux qui se résigne à subir la colère de son père plutôt que d'accabler sa belle-mère. Thésée le volage, l'infidèle qui se comporte en outragé. Il met son honneur au-dessus de son amour de père. Jean Racine revisite ainsi la tragédie avec brio et vient nous toucher au plus profond du coeur.
  • Isa0409 Posté le 8 Juin 2020
    #9829;️ Phèdre, par Racine. Cela va faire dix ans que j’ai lu cette œuvre inoubliable, dans le cadre du baccalauréat (mon Dieu que le temps passe...). Rarement une œuvre m’a laissé tant de souvenirs, tant d’émoi. J’adore cette pièce de théâtre, et quand je la relis, comme aujourd’hui, je sais pourquoi j’aime tant la langue française : elle est fascinante. A chaque page que je lis, j’exulte, je jubile, je suis transportée. #9829;️ #9829;️ Voici quelques-uns de mes extraits préférés : #9829;️ « Tout m’afflige et me nuit, et conspire à me nuire. » #9829;️ « Grâces au ciel, mes mains ne sont pas criminelles. Plût aux dieux que mon cœur fût innocent comme elles. » #9829;️ « J’aime... À ce nom fatal, je tremble, je frissonne. J’aime... » #9829;️ « Le nom d’amant peut-être offense son courage ; Mais il en a les yeux, s’il n’en a le langage.» #9829;️ « J’aime. Ne pense pas qu’au moment que je t’aime innocente à mes yeux, je m’approuve moi-même Ni que du fol amour qui trouble ma raison, Ma lâche complaisance ait nourri le poison » #9829;️ « Tu me haïssais plus, je ne t’aimais pas moins »
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !