Lisez! icon: Search engine

Un Noël de Maigret

Omnibus
EAN : 9782258112964
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Un Noël de Maigret

Date de parution : 19/06/2014
« C'était chaque fois la même chose. Il avait dû soupirer en se couchant :
— Demain, je fais la grasse matinée.
Et Mme Maigret l'avait pris au mot, comme si les années ne lui avaient rien enseigné, comme si elle ne savait pas qu'il ne fallait attacher aucune importance aux phrases qu'il lançait de la sorte. Elle aurait pu dormir tard, elle aussi. Elle n'avait aucune raison pour se lever de bonne heure. »
Ces nouvelles ont été écrites entre 1947 et 1950.
Seule une des trois nouvelles du recueil, "Un Noël de Maigret", met en scène le célèbre commissaire.
Simenon en numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, les très “noirs” Romans durs et les nouvelles.
 
EAN : 9782258112964
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SZRAMOWO Posté le 2 Novembre 2019
    Relecture de ce véritable conte de Noël de Simenon avec un Jules Maigret plus nostalgique que jamais. Il se souvient, la gorge pleine de soupirs rentrés, les Noëls de son enfance et espère, même s'il a cinquante ans, que la neige va se mettre à tomber. Un Noël sans neige, ça ne ressemble à rien. Il y a presque du Dickens dans ce conte. Jules et Louise ont passé un réveillon seuls. Ils n'ont pas de famille à fêter et à combler de cadeau, sauf la soeur de Louise qui est en Alsace et envoie une bouteille de prunelle de temps en temps. Une bouteille qui joue un rôle dans l'histoire, tant elle est sollicitée. Le matin de Noël se traîne. Maigret déçoit sa femme en ne faisant pas la grasse matinée, il se lève à huit heures dix, chipote un croissant du bout des lèvres, boit deux cafés, allume une pipe, sa femme tricote. Les rues sont désertes. Il imagine, dans les apprtements de son immeuble, les enfants émerveillés devant le sapin et les jouets. Mais il était dit qu'il ne pourrait passer un Noël sans une enquête. Deux voisines viennent le solliciter pour une étrange affaire. Mme Martin une femme... Relecture de ce véritable conte de Noël de Simenon avec un Jules Maigret plus nostalgique que jamais. Il se souvient, la gorge pleine de soupirs rentrés, les Noëls de son enfance et espère, même s'il a cinquante ans, que la neige va se mettre à tomber. Un Noël sans neige, ça ne ressemble à rien. Il y a presque du Dickens dans ce conte. Jules et Louise ont passé un réveillon seuls. Ils n'ont pas de famille à fêter et à combler de cadeau, sauf la soeur de Louise qui est en Alsace et envoie une bouteille de prunelle de temps en temps. Une bouteille qui joue un rôle dans l'histoire, tant elle est sollicitée. Le matin de Noël se traîne. Maigret déçoit sa femme en ne faisant pas la grasse matinée, il se lève à huit heures dix, chipote un croissant du bout des lèvres, boit deux cafés, allume une pipe, sa femme tricote. Les rues sont désertes. Il imagine, dans les apprtements de son immeuble, les enfants émerveillés devant le sapin et les jouets. Mais il était dit qu'il ne pourrait passer un Noël sans une enquête. Deux voisines viennent le solliciter pour une étrange affaire. Mme Martin une femme mystérieuse et méfiante, une blonde âgée de quarante-cinq ans est traînée contre son gré, par Mlle Doncoeur une vieille fille amoureuse du commissaire, chez Maigret afin qu'elle lui raconte quel étrange événement s'est déroulé chez elle durant la nuit de Noël. Sa nièce Colette, sept ans, orpheline de mère, convalescente suite à une fracture de la jambe affirme avoir vu un Père Noël qui lui a remis une poupée après avoir exploré le parquet de sa chambre... Maigret prend la chose au sérieux. Interroge les protagonistes de ce qu'il n'ose appeler un drame et met à jour aidé à distance par les fidèles Torrence et Lucas, les ombres du passé de Mme Martin, Loraine Martin née Boitel, et la dérive du père de Colette Paul Martin frère de Jean le mari de Loraine. Comme dans un conte de Noël, l'histoire finit bien. Maigret joue les redresseurs de torts, plus que de coûtume, et avoue ses sentiments les plus intimes pour sa femme Louise, en lui faisant un cadeau de Noël qui la comble plus que tout. "- Bien sûr que je suis contente...Mais...mais... Elle renifla, chercha un mouchoir, n'en trouva pas et enfouit son visage dans son tablier." Une nouvelle (46 pages) dans laquelle Simenon montre une fois de plus sa maîtrise de l'écriture en nous faisant découvrir des dimensions inconnues de son personnage fétiche. Bravo. A lire dans la perspective de Noël !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeoDenim Posté le 8 Juillet 2019
    Premier Simenon et premier Maigret pour moi. Maigret c'était dans mon souvenir des téléfilms un peu anciens, un peu mous et pas très glamour. Je ne m'étais jamais vraiment mis en tête de lire les romans. Je l'ai tenté et j'ai retrouvé cette ambiance un peu pépère avec peu d'action et finalement assez peu de réflexion puisque comme Maigret le dis lui même tous les éléments de l'enquête arrive par eux mêmes, plus par chance que par calcul. Ce court roman est plaisant à lire avec son action qui se passe principalement dans l'appartement des Maigret où se succède tout les protagonistes de l'enquête. Il s'en dégage une certaine poésie un peu triste avec l'évocation de l'enfance du commissaire, une petite fille peu gâtée par la vie, l'intérieur des Maigret : une histoire ordinaire de gens ordinaires. C'est un joli conte de Noël qui finira par un joli cadeau fait à Madame Maigret par son époux plus humain que flic. Je tenterai un autre roman par curiosité.
  • Claireandthebooks Posté le 3 Janvier 2019
    Il s'agit d'une nouvelle, dans laquelle le commissaire enquête sur un homme se faisant passer pour le père Noël qui vient fouiller la maison de la voisine d'immeuble dans la nuit du 24 décembre. L'histoire est courte mais très bien ficelée, en quelques mots, l'auteur parvient à construire une enquête solide, faire intervenir de nombreux témoins, sans fioritures ni descriptions inutiles. J'ai assez aimé cette simplicité ! Une bonne entrée en matière dans l'œuvre de l'auteur !
  • MissSherlock Posté le 27 Décembre 2018
    Voilà une petite lecture de saison puisque les nouvelles de ce recueil se déroulent au moment des Fêtes de Noël. Malgré le titre du livre, Maigret n’apparaît que dans la première histoire et celle-ci qui m'a le plus intéressée. Maigret résout une petite énigme de chez lui façon Miss Marple. Pas de crime, pas de disparition inquiétante mais une visite étrange chez l'une de ses voisines. Entre deux pipes, une petite prune et un bon repas cuisiné avec amour par Madame Maigret, le commissaire fait fonctionner ses méninges tout en envoyant ses hommes flairer la piste. Le dénouement n'est pas vraiment surprenant et l'intrigue en elle-même n'est pas des plus fascinantes. Par contre l'atmosphère grise et froide de décembre est délectable. De même que l'ambiance familiale de l'enquête. Et il est touchant de découvrir les manques dans la vie du couple Maigret : l'absence d'un enfant à aimer et à choyer. Les larmes de Madame Maigret m'ont beaucoup touchée. Challenge Le tour du Scrabble en 80 jours Challenge Les Déductions Élémentaires Challenge Mauvais Genre
  • lagrandeval Posté le 10 Décembre 2017
    Nouvelle policière mettant en scène le célèbre commissaire Maigret le jour de Noël. Il reçoit la visite de deux voisines, Melle Doncoeur et Mme Martin. Elles lui relatent l’incident de la nuit. La fille de Mme Martin, Colette, a vu le père Noël déplacer des lattes du plancher et lui a demandé de se taire tout en lui offrant une poupée. Le commissaire Maigret enquête de chez lui et la résout en une journée. Lecture très agréable où Madame Maigret est un personnage à part entière. Habituellement, il en parle mais elle n’est jamais présente. L’enquête est rondement menée mais manque d’une certaine saveur pour la rendre inoubliable.
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.