RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Une apparition

            Robert Laffont
            EAN : 9782221198162
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Une apparition

            Date de parution : 17/08/2017

            « Et enfin, à cinquante-trois ans, j’ai entrepris d’apparaître. »
            Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient...

            « Et enfin, à cinquante-trois ans, j’ai entrepris d’apparaître. »
            Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes ?
            C’est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d’été, décide d’arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu’elle n’hésite pas à appeler une « naissance ».
            Les semaines, les mois passent : un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l’âge embellit aussi les femmes et que les hommes n’ont pas pour les cheveux blancs l’aversion qu’on supposait. Elle découvre que notre société n’attendait qu’un signal, au fond, pour s’ouvrir à une splendeur inédite, d’une puissance extraordinaire.
            Ce roman est une fête. Celle de la liberté.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221198162
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            9.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Jmlyr Posté le 22 Septembre 2018
              J'ai pile l'âge de l'auteure, avec pour le moment juste les tempes grisonnantes, et j'avoue que je n'avais pas suivi l'évolution cendrée nacrée de la chevelure de Sophie Fontanel sur Instagram, ni le tapage qui l'accompagnait... et pour cause, je ne vais pas sur Instagram. Par contre, comme toutes les femmes, je me suis posé la question des teintures ou non pour les cheveux. Ce livre a un fort pouvoir déculpabilisant pour celles qui n'oseraient pas rester au naturel, et obéiraient aux diktats de la mode, voire des hommes. Je suis persuadée qu'avant de chercher à plaire aux autres, il faut d'abord se plaire à soi-même. Et que si certaines se sentent belles avec leurs cheveux blancs, d'autres pas du tout ; le tout est de se sentir libre et bien dans sa peau, heu, dans sa tête !!! Alors, l'essayer n'est pas forcément l'adopter. Je verrai. Mais je connais une femme de 54 ans qui a une magnifique chevelure gris-blanc, qui lui va à merveille, avec ses yeux clairs, et elle a toujours l'air d'une adolescente !!! Une autre qui a vite repris les teintures car elle paraissait des années en plus. Il me semble que cela dépend aussi de la couleur des... J'ai pile l'âge de l'auteure, avec pour le moment juste les tempes grisonnantes, et j'avoue que je n'avais pas suivi l'évolution cendrée nacrée de la chevelure de Sophie Fontanel sur Instagram, ni le tapage qui l'accompagnait... et pour cause, je ne vais pas sur Instagram. Par contre, comme toutes les femmes, je me suis posé la question des teintures ou non pour les cheveux. Ce livre a un fort pouvoir déculpabilisant pour celles qui n'oseraient pas rester au naturel, et obéiraient aux diktats de la mode, voire des hommes. Je suis persuadée qu'avant de chercher à plaire aux autres, il faut d'abord se plaire à soi-même. Et que si certaines se sentent belles avec leurs cheveux blancs, d'autres pas du tout ; le tout est de se sentir libre et bien dans sa peau, heu, dans sa tête !!! Alors, l'essayer n'est pas forcément l'adopter. Je verrai. Mais je connais une femme de 54 ans qui a une magnifique chevelure gris-blanc, qui lui va à merveille, avec ses yeux clairs, et elle a toujours l'air d'une adolescente !!! Une autre qui a vite repris les teintures car elle paraissait des années en plus. Il me semble que cela dépend aussi de la couleur des yeux, de la carnation, de tout un ensemble. Le tout est peut-être de ne pas laisser quiconque décider à notre place .
              Lire la suite
              En lire moins
            • leathian Posté le 4 Août 2018
              Deux ans ou trois ans que j'avais envie d'arrêter de me teindre les cheveux, que j'en avais marre de guetter l'arrivée des racines, de constater le regard qui dévie vers le haut du crâne, dès qu'elles apparaissent. Et puis je me suis décidée. Premier pas. Et j'ai cherché de l'aide, une copine qui m'aide à tenir le coup, qui comprenne ce que je traverse. Sophie Fontanel a joué ce rôle, le temps de la lecture de son roman, une apparition. J'ai passé un délicieux moment en sa compagnie et je me suis gorgée du désir d'aller jusqu'au bout. Rendez-vous dans un an et demi ;-)
            • ClemenceLebovic Posté le 25 Juin 2018
              A l’été 2015 Sophie Fontanel a entamé un processus qu’elle a documenté sur son compte instagram. Après des années de teinture brune elle a simplement arrêté. Mais elle n’a pas coupé ses cheveux courts comme les commentateurs de ses posts le lui suggéraient fréquemment avec plus ou moins de tact. Elle a laissé pousser ses cheveux blanc en faisant seulement couper les pointes au fur et à mesure. Le processus a duré un an et demi. Un an et demi pendant lequel elle aura expérimenté les regards, souvent curieux, parfois franchement désapprobateur, mais aussi, et c’est ce qu’il faut retenir, elle a encouragée avec sa démarche, avec son allure, plusieurs femmes à faire de même. A assumer. Dans Une apparition elle raconte ce cheminement, elle raconte comment est ce qu’elle entreprit d’apparaitre. Car l’apparition c’est elle. Elle se dévoile à elle même, elle en observe les effets sur les autres, les femmes, mais aussi les hommes, certain ridiculement dégoutés, d’autres, sans préjugés, qui se laissent séduire et qui la séduise. Cette année et demie de processus capillaire, mais aussi de regard sur soi, sur la société et le regard des autres se dévorent en quelques heures. Sophie Fontanel met... A l’été 2015 Sophie Fontanel a entamé un processus qu’elle a documenté sur son compte instagram. Après des années de teinture brune elle a simplement arrêté. Mais elle n’a pas coupé ses cheveux courts comme les commentateurs de ses posts le lui suggéraient fréquemment avec plus ou moins de tact. Elle a laissé pousser ses cheveux blanc en faisant seulement couper les pointes au fur et à mesure. Le processus a duré un an et demi. Un an et demi pendant lequel elle aura expérimenté les regards, souvent curieux, parfois franchement désapprobateur, mais aussi, et c’est ce qu’il faut retenir, elle a encouragée avec sa démarche, avec son allure, plusieurs femmes à faire de même. A assumer. Dans Une apparition elle raconte ce cheminement, elle raconte comment est ce qu’elle entreprit d’apparaitre. Car l’apparition c’est elle. Elle se dévoile à elle même, elle en observe les effets sur les autres, les femmes, mais aussi les hommes, certain ridiculement dégoutés, d’autres, sans préjugés, qui se laissent séduire et qui la séduise. Cette année et demie de processus capillaire, mais aussi de regard sur soi, sur la société et le regard des autres se dévorent en quelques heures. Sophie Fontanel met des mots sur les doutes des si nombreuses femmes aux cheveux blanc, ou en voie de l’être, sans chercher à démontrer quelque chose, sans juger, elle leurs montre que les cheveux blanc sont une option. Une option on ne peux plus valable.
              Lire la suite
              En lire moins
            • SD49 Posté le 22 Novembre 2017
              Sophie Fontanel a arrêté du jour au lendemain la coloration de ses cheveux, elle n'a rien fait pour les cacher et les photos incluses dans le livre montrent bien cette démarcation qui dura de longs mois. Le hasard a fait que j'avais ce livre avec moi lors de mon dernier rendez-vous chez le coiffeur, je lui en ai parlé et je lui ai même montré les photos, elle m'a expliqué qu'il y a plusieurs façons de franchir cette étape de façon plus ou moins voyante. J'ai plusieurs amies qui ne sont pas prêtes à franchir le pas car elles ont déjà beaucoup de cheveux blancs et cela ferait un gros changement. J'ai aussi une copine de chorale qui a maintenant de très jolis cheveux gris et une collègue qui a pris le parti de couper plus courts que d'habitude durant l'été et qui est revenue avec une nouvelle tête. Je connais aussi une blogueuse qui fait comme l'auteur et qui m'a envoyé une photo de l'état actuel de sa chevelure avec une belle démarcation mais aussi de nouveaux cheveux d'une très belle couleur,  je l'admire de réussir à faire ça. Alors .... ? J'ai de la chance car j'ai les cheveux plutôt clairs et sans trop de... Sophie Fontanel a arrêté du jour au lendemain la coloration de ses cheveux, elle n'a rien fait pour les cacher et les photos incluses dans le livre montrent bien cette démarcation qui dura de longs mois. Le hasard a fait que j'avais ce livre avec moi lors de mon dernier rendez-vous chez le coiffeur, je lui en ai parlé et je lui ai même montré les photos, elle m'a expliqué qu'il y a plusieurs façons de franchir cette étape de façon plus ou moins voyante. J'ai plusieurs amies qui ne sont pas prêtes à franchir le pas car elles ont déjà beaucoup de cheveux blancs et cela ferait un gros changement. J'ai aussi une copine de chorale qui a maintenant de très jolis cheveux gris et une collègue qui a pris le parti de couper plus courts que d'habitude durant l'été et qui est revenue avec une nouvelle tête. Je connais aussi une blogueuse qui fait comme l'auteur et qui m'a envoyé une photo de l'état actuel de sa chevelure avec une belle démarcation mais aussi de nouveaux cheveux d'une très belle couleur,  je l'admire de réussir à faire ça. Alors .... ? J'ai de la chance car j'ai les cheveux plutôt clairs et sans trop de cheveux blancs donc j'ai arrêté aussi il y a deux mois, je préfère le faire maintenant que d'avoir une transition trop brutale entre couleur et blanc dans quelques années. Pour l'instant je ne sais pas du tout ce que cela va donner car mes cheveux ne poussent pas très très vite. Ce livre est sympa car on y voit la réflexion de l'auteur sur le sujet et les remarques que des personnes proches ou non peuvent lui faire, des adultes mais aussi des enfants.Une chose est certaine il faut être prête à le faire, le mieux étant sûrement de ne jamais commencer les teintures... quoi que... mais c'est une affaire très, très personnelle et nous sommes toutes différentes. Mon passage préféré du livre se trouve dans les pages 191 et 192 :  "Je suis vieux, je suis une antiquité" Avant de se reprendre : "Ma femme va me houspiller, elle m'interdit ce mot "vieux". On en a un autre à la place. - Ah bon, lequel ? demanda quelqu'un. - "Vivant". - Votre femme m'enchante! osai-je, à cet homme que je ne connaissais pas." Un livre sympa sur un sujet d'actualité pour de nombreuses femmes autour de la quarantaine, cinquantaine, soixantaine.... et plus, ou moins.  Je vous le conseille car ce roman (qui n'en est pas vraiment un) se lit vraiment très facilement. Mais si l'idée vous prend de faire pareil et que vous avez les cheveux mi-longs sachez que l'auteur en a eu pour au moins un an et demi de tête bi-colore !
              Lire la suite
              En lire moins
            • tessgeffroy Posté le 15 Novembre 2017
              Très dur de critiquer ce roman autobiographique ! Faut-il se teindre les cheveux pour rester "jeune", ou accepter le cheminement vers la blancheur ?L'un comme l'autres a ses inconvénients et ses avantages....L'auteur, avec humour, nous emmène dans son périple . Comment se sent-elle ? comment entourages, les relations de travail , les étrangers la perçoive t-'elle ? Le sujet peut paraître très léger, mais la narration est fluide, facile a lire et pleins d'humour. Je me suis laissé emporté gaiement et ne suis pas déçue de ce livre recommandé par une amie. D'ailleurs la question se pose a nous tous teinture ou pas ? quelque soit votre opinion l’écrivaine , elle , vous laisse mariner...
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.