Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791036616624
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 242 min
La familia grande
Date de parution : 09/09/2021
Éditeurs :
Lizzie

La familia grande

Date de parution : 09/09/2021
« Souviens-toi, maman : nous étions tes enfants. » C.K.

C’est l’histoire d’une grande famille qui aime débattre, rire et danser, qui aime le soleil et l’été.

C’est le récit incandescent d’une femme qui ose enfin raconter ce qui a longtemps fait taire la familia grande.

 
EAN : 9791036616624
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 242 min
Lizzie

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Brooklyn_by_the_sea 14/06/2022
    Ce n'est pas le genre de livre qui m'attire, mais suite à la chronique pertinente que Cedratier en a fait, j'ai eu l'occasion de l'emprunter pour le lire à mon tour. Rappel des faits : Camille Kouchner, fille de Bernard et nièce de Marie-France Pisier, raconte son enfance au sein d'une famille d'intellectuels parisiens. Famille déchirée, avec un père absent et hurleur, famille recomposée avec un beau-père brillant et chaleureux : Olivier Duhamel. Au milieu, une mère féministe et fantasque, et à côté, un frère jumeau qui sera violé par le beau-père. Je suis toujours un peu gênée de lire des témoignages aussi intimes, même quand les auteurs m'y invitent. Toutefois, la curiosité l'a emporté, à l'idée de découvrir de l'intérieur comment vit l'élite intellectuelle française de gauche. Et ce n'est pas vraiment intéressant : les enfants sont encouragés à devenir des winners, tandis que les parents refont le monde autour de la piscine. On a alors la confirmation que la culture, l'éloquence, et la réussite, ne rendent pas systématiquement extraordinaire. Quant à l'inceste, il s'inscrit ici dans la pire hypocrisie de la pensée post-soixante-huitarde qui, au nom de la liberté ("il est interdit d'interdire"), raille la pudeur, trahit l'innocence, relativise l'enfance.... Ce n'est pas le genre de livre qui m'attire, mais suite à la chronique pertinente que Cedratier en a fait, j'ai eu l'occasion de l'emprunter pour le lire à mon tour. Rappel des faits : Camille Kouchner, fille de Bernard et nièce de Marie-France Pisier, raconte son enfance au sein d'une famille d'intellectuels parisiens. Famille déchirée, avec un père absent et hurleur, famille recomposée avec un beau-père brillant et chaleureux : Olivier Duhamel. Au milieu, une mère féministe et fantasque, et à côté, un frère jumeau qui sera violé par le beau-père. Je suis toujours un peu gênée de lire des témoignages aussi intimes, même quand les auteurs m'y invitent. Toutefois, la curiosité l'a emporté, à l'idée de découvrir de l'intérieur comment vit l'élite intellectuelle française de gauche. Et ce n'est pas vraiment intéressant : les enfants sont encouragés à devenir des winners, tandis que les parents refont le monde autour de la piscine. On a alors la confirmation que la culture, l'éloquence, et la réussite, ne rendent pas systématiquement extraordinaire. Quant à l'inceste, il s'inscrit ici dans la pire hypocrisie de la pensée post-soixante-huitarde qui, au nom de la liberté ("il est interdit d'interdire"), raille la pudeur, trahit l'innocence, relativise l'enfance. Triste monde, où ceux qui enseignent le droit se considèrent au-dessus des lois, où ceux qui sauvent les enfants du tiers-monde négligent les leurs, et où personne ne songe à protéger les plus faibles. Ce qui est particulièrement insupportable est que les faits sont survenus dans un milieu éclairé, où coupable et complices étaient forcément conscients de la portée de leurs actes. Leur crime et leur comportement n'en sont que plus abjects. D'où ce livre pour dénoncer, rompre le silence, nommer le violeur ; le geste est fort, l'écriture est cérébrale. Mais ce n'est définitivement pas ma littérature de prédilection.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roswitha 08/06/2022
    C'est un livre essentiel et tragique. Il se lit comme un polar, d'une traite, même si on en connait la fin. Il raconte l'histoire, presque banale malheureusement d'un inceste, et l'histoire de tout un petit milieu de gauche conformiste du boulevard St Germain. Le livre est remarquablement écrit, parce que Camille Kouchner l'a écrit avec ses tripes et sa sincérité. On imagine sa souffrance et celle de son frère, et on mesure l'ignominie de sa mère et de son beau-père, Olivier Duhamel. En le lisant, j'y ai retrouvé un peu l'ambiance glauque et désespérée des romans de Frédéric Dard. Ce livre confirme également que Marie-France Pisier, disparue mystérieusement noyée dans sa piscine, a été une grande actrice, et une grande Dame.
  • Livrepassion16 05/06/2022
    Je suis bouleversée en refermant ce livre ! Je mesure ma chance d'avoir été élevée dans une famille aimante, soucieuse de mon bien-être et respectueuse surtout. A notre époque, nous mesurons pleinement les dégâts dûs à la maltraitance des enfants. Dans ce cas, c'est plutôt le trop plein d'amour qui a été déterminant. On ne se révolte pas contre quelqu'un qu'on aime et admire. Camille Kouchner n'a pas vécu l'inceste, elle a été dépositaire du secret que lui a confié son frère jumeau. A 14 ans, elle n'a pas pensé que ce secret allait autant perturber sa vie future. Son frère et elle se posaient la question: est-ce normal ? Cependant, ils savaient déjà que la divulgation de cet inceste allait détruire la famille. Ils se sont tus, aussi longtemps qu'ils ont pu. Au moment où Camille décide de parler, elle espère que sa mère va comprendre et quitter cet homme. Ce n'est pas le cas. Les jumeaux seront mis à l'index. Révoltant ! Ce sont encore les victimes qui sont maltraitées, on ne tient pas compte de leur souffrance passée et future. Je souhaite de tout coeur que la rédaction de ce livre, l'accueil qui lui a été fait permettra à Camille... Je suis bouleversée en refermant ce livre ! Je mesure ma chance d'avoir été élevée dans une famille aimante, soucieuse de mon bien-être et respectueuse surtout. A notre époque, nous mesurons pleinement les dégâts dûs à la maltraitance des enfants. Dans ce cas, c'est plutôt le trop plein d'amour qui a été déterminant. On ne se révolte pas contre quelqu'un qu'on aime et admire. Camille Kouchner n'a pas vécu l'inceste, elle a été dépositaire du secret que lui a confié son frère jumeau. A 14 ans, elle n'a pas pensé que ce secret allait autant perturber sa vie future. Son frère et elle se posaient la question: est-ce normal ? Cependant, ils savaient déjà que la divulgation de cet inceste allait détruire la famille. Ils se sont tus, aussi longtemps qu'ils ont pu. Au moment où Camille décide de parler, elle espère que sa mère va comprendre et quitter cet homme. Ce n'est pas le cas. Les jumeaux seront mis à l'index. Révoltant ! Ce sont encore les victimes qui sont maltraitées, on ne tient pas compte de leur souffrance passée et future. Je souhaite de tout coeur que la rédaction de ce livre, l'accueil qui lui a été fait permettra à Camille et son frère de surmonter ce qu'ils ont vécu et vivre dans la résilience.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fcathp 04/06/2022
    Kouchner, un nom qui est connu, celui du "french doctor", baroudeur puis ministre. Mais il y a une famille derrière et surtout ses enfants d'un premier mariage dont Kamille soeur jumelle de Victor qui raconte...Un beau-père hyper connu aussi, une tante actrice, un mode de vie à part. Pas de déballage sordide mais un récit prenant et bouleversant, un style qie j'ai beaucoup aimé !
  • theowen 04/06/2022
    La familia grande de Camille Kouchner aux éditions duSeuil Dès le début ce livre est chargé émotionnellement. Ce récit est celui de l’auteure, sa mère y tient une grande place, elle a été un pilier, son mentor, celle qui a su lui donner les cartes pour se construire et éclore, ainsi que toutes les femmes de la famille. C’est l’histoire d’une famille, de ses souvenirs, les meilleurs comme les pires. On apprend à déceler l’ironie tragique, de la véritable joie de vivre. On découvre ses parents, sa large préférence pour sa mère que je comprend largement d’ailleurs, au départ du moins. Camille Kouchner nous dévoile son intimité familiale, les recoins les plus noirs avec des drames bien chargés et les autres, les merveilleux, les complices et avec une objectivité désarmante, tout y est. La liberté a un coup par toujours celui que l’on croit, ici elle sera chère ! En premier lieu, sa vision d’enfant perdu au milieu de ce monde d’adulte, biaisé, des parents aux antipodes. Ce témoignage me perturbe à certains moments, me chagrine et m’interpelle en tant que mère. La plume de l’écrivaine est accrocheuse, désarmante et percutante. Ce récit est à la fois émouvant par sa sincérité et dure par l’enchevêtrement de... La familia grande de Camille Kouchner aux éditions duSeuil Dès le début ce livre est chargé émotionnellement. Ce récit est celui de l’auteure, sa mère y tient une grande place, elle a été un pilier, son mentor, celle qui a su lui donner les cartes pour se construire et éclore, ainsi que toutes les femmes de la famille. C’est l’histoire d’une famille, de ses souvenirs, les meilleurs comme les pires. On apprend à déceler l’ironie tragique, de la véritable joie de vivre. On découvre ses parents, sa large préférence pour sa mère que je comprend largement d’ailleurs, au départ du moins. Camille Kouchner nous dévoile son intimité familiale, les recoins les plus noirs avec des drames bien chargés et les autres, les merveilleux, les complices et avec une objectivité désarmante, tout y est. La liberté a un coup par toujours celui que l’on croit, ici elle sera chère ! En premier lieu, sa vision d’enfant perdu au milieu de ce monde d’adulte, biaisé, des parents aux antipodes. Ce témoignage me perturbe à certains moments, me chagrine et m’interpelle en tant que mère. La plume de l’écrivaine est accrocheuse, désarmante et percutante. Ce récit est à la fois émouvant par sa sincérité et dure par l’enchevêtrement de certains évènements qui feront tout basculer. Cette enfance est mouvementée et les joies ont laissé place au désarroi dépressif. Je suis dans des montagnes russes avec ce bouquin, toutes ses remémorations oscillent entre le plus et le moins de manière si désarmante. Ce roman, ce témoignage d’une vie d’une netteté brutale, ce courage du silence qui ronge, c’est frappant, saisissant. Je lis et j’enrage, la colère éclate, c’est oppressant mais libérateur aussi. Certaine histoire sont difficile et celle ci n’y échappe pas ! A lire pour connaître la vérité. (Je suis une ovni car ne suivant pas la politique et ses histoires je ne connaissais pas cette histoire que j’ai découvert au fil des mots).
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.