Lisez! icon: Search engine
Pietr-le-letton
Date de parution : 14/03/2019
Éditeurs :
Lizzie

Pietr-le-letton

Date de parution : 14/03/2019
​Jumeaux et escroquerie… 
La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic,... La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un... La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un milliardaire américain, M. Mortimer-Levingston, l'enquête sur le meurtre conduit Maigret à Fécamp, où il l'aperçoit, sortant de la villa d'une certaine Mme Swaan... 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036603396
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 255 min
Lizzie
EAN : 9791036603396
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 255 min

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CamiSi 28/01/2024
    Premier livre de Simenon pour moi alors que je garde en mémoire la série avec Jean Richard vue dans mon enfance. Ecrit en 1929, c'est le premier roman de l'auteur qui introduit son commissaire fétiche : le commissaire Maigret. Dès le début, ce qui frappe c'est la description qu'il fait de son personnage central : une silhouette imposante, massive comme une montagne. Un homme calme, placide, et solide, difficilement ébranlable, alors qu'autour de lui, tout semble s'agiter : à la gare, dans les rues, au Majestic. Un homme qui en impose, un fin observateur, très caractéristique avec sa pipe et son grand pardessus. L'histoire à présent : un homme est retrouvé mort dans un train, est-il Pietr-le-Letton cet escroc international que Maigret poursuit? Mais alors qui est cet homme riche et élégant qui fréquente la haute société et qui séjourne au Majestic? et cet autre vagabond d'origine Russe qui abuse de la boisson? Des phrases courtes, un style simple et épuré mais percutant, une peinture intéressante de la société de l'époque et un face à face final fort réussi : j'ai aimé cette première rencontre avec Simenon et je retrouverai Maigret avec plaisir dans d'autres aventures.
  • mylena 12/10/2023
    Il s’agit du premier roman où apparaît le commissaire Maigret et il est déjà tel qu’on l’a toujours connu, en poste au quai des Orfèvres, avec son éternel pardessus noir, son imposante stature typique, sa pipe, son caractère imperturbable, tenace et débonnaire tout à la fois. Averti de l’arrivée à Paris par train de Petr-le-letton, escroc international, il se rend gare du nord pour le prendre en filature. Sauf que tout ne se passe pas exactement comme prévu : Petr-le-letton descend bien du train mais on retrouve son sosie mort dans les toilettes du wagon. Le roman est une suite de filatures et de rebondissements avec Maigret qui observe les moindres détails. Simenon instaure à merveille l’atmosphère du Paris du début des années trente et le climat de l’Est de l’Europe est aussi palpable (montée des nationalismes baltes et polonais, situation des juifs). C’est un peu lent, Maigret prend le temps, et il fait bien car à la fin cela lui permettra un face à face remarquable avec le «letton». Et quelle ambiance, entre hôtel de luxe et bouge miteux ! Une lecture bien agréable malgré deux phrases odieuses sur les juifs. L'entrée en scène de Maigret est très réussie.
  • Marti94 10/09/2023
    Je découvre "Pietr-le-Letton" de George Simenon parce qu'il fait partie des 100 meilleurs livres du 20ème siècle d'après le classement du journal le Monde. Ce premier roman où le commissaire Maigret apparaît ne me laissera pas un souvenir impérissable et je ne le mettrais pas dans la liste de mes meilleures lectures. Il a cependant une grande qualité, celle de présenter le personnage de Maigret bien campé, bougon à souhait. Souvent statique, c'est un observateur qui attent la fissure révélatrice de la personnalité du suspect. C'est vraiment le bon côté de ce polar, un commissaire imposant, calme et réfléchi. Ce qui m'a moins emballée, c'est l'histoire de cet escroc à plusieurs visages mais à la même silhouette correspondant au portrait parlé dont dispose le chef de la première brigade mobile. Entre Paris et Fécamp, dont Simenon fait une description épouvantable, il recherche Pietr-le-Letton, un norvégien qui ressemble à l'époux de Madame Swaan. Maigret s'acharne d'autant plus sur cette enquête que son collègue Torrence est mort et lui blessé. On a donc l'impression qu'il s'agit plus de vengeance que de justice. Quand à l'intrigue on devine assez vite la situation grâce aux photos trouvées. A part ça, on a beau être dans les années 1930, je n'aime pas sa façon de dénigrer les races (c'est dit comme ça), les lettons, les juifs qui sentent mauvais ou les communistes (je ne vois pas ce qu'ils font là). Malgré l'attitude de Maigret que je réprouve à la fin face au meurtrier, sa bonhomie est en général plutôt bienveillante. Je reste donc sur un avis mitigé. Challenge Riquiqui 2023 Challenge XXème siècle 2023 Challenge XXème siècle illimitéJe découvre "Pietr-le-Letton" de George Simenon parce qu'il fait partie des 100 meilleurs livres du 20ème siècle d'après le classement du journal le Monde. Ce premier roman où le commissaire Maigret apparaît ne me laissera pas un souvenir impérissable et je ne le mettrais pas dans la liste de mes meilleures lectures. Il a cependant une grande qualité, celle de présenter le personnage de Maigret bien campé, bougon à souhait. Souvent statique, c'est un observateur qui attent la fissure révélatrice de la personnalité du suspect. C'est vraiment le bon côté de ce polar, un commissaire imposant, calme et réfléchi. Ce qui m'a moins emballée, c'est l'histoire de cet escroc à plusieurs visages mais à la même silhouette correspondant au portrait parlé dont dispose le chef de la première brigade mobile. Entre Paris et Fécamp, dont Simenon fait une description épouvantable, il recherche Pietr-le-Letton, un norvégien qui ressemble à l'époux de Madame Swaan. Maigret s'acharne d'autant plus sur cette enquête que son collègue Torrence est mort et lui blessé. On a donc l'impression qu'il s'agit plus de vengeance que de justice. Quand à l'intrigue on devine assez vite la situation grâce aux photos trouvées. A part ça, on a beau être dans les années...
    Lire la suite
    En lire moins
  • frandj 03/09/2023
    Le croirez-vous ? "Pietr-le-Letton" est le premier Maigret que je lis ! Eh oui, j'ai lu un certain nombre de romans policiers, notamment des A. Christie, mais jusqu'ici rien de G. Simenon. J'ai réparé cette lacune, en lisant le tout premier de la longue série des Maigret. L'histoire commence par un meurtre découvert dans un train: la victime ressemble étrangement au portrait-robot de Pietr-le-Letton, un escroc connu de la police mais jamais coincé. Le commissaire Maigret mène son enquête notamment à Paris. Le suspect recherché est descendu dans un palace, où un milliardaire américain prend aussi logement. Après des détours à Fécamp et dans les bas-fonds de Paris, Maigret - blessé par balle - découvrira le fin mot de l'affaire. Plus que l'énigme policière, c'est l'ambiance générale qui fait l'intérêt du livre: la France entre-deux-guerres sert de décor, un décor très daté mais intéressant pour cette raison. Mais aussi le personnage de Maigret est impressionnant dès sa première apparition: un homme massif, enquêteur obstiné, implacable, habitué aux faiblesses humaines, mais bouleversé par le meurtre d'un collègue. En somme "Pietr-le-Letton" est un bon roman policier, pas très compliqué, dont le caractère un peu vieux-jeu me semble être un élément positif.
  • Citelle 21/08/2023
    Ce roman est le premier mettant en scène Maigret. Celui-ci nous est donc présenté, commissaire expérimenté, de carrure impressionnante et fumant déjà la pipe. Il est à la poursuite d'un escroc international, mais alors qu'il l'attend à la gare, il apprend qu'on a trouvé son cadavre dans un wagon. Cependant Maigret a un doute. Selon les descriptions minutieuses de l'homme (ah, les méthodes des années 30 !), il lui semble le rencontrer bien vivant sur le quai. Il va donc commencer son enquête, obstinément, d'un hôtel de luxe à une maison en Normandie. Il va rencontrer des jeunes femmes qui cherchent leur mari respectif, un couple de la haute société avec lequel il est loin d'être à l'aise et un homme d'affaires américain. On le voit s'obstiner, planquant sous une pluie battante, sautant des repas, se faisant blesser... Si le noeud de l'intrigue est classique, l'intérêt du roman tient surtout par l'ambiance un peu grise et lente, et le respect de Maigret envers le coupable, quel qu'il soit. En final, une lecture agréable, quoiqu'un peu datée.
Newsletter de Georges Simenon
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !