Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036603396
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 255 min

Pietr-le-letton

Date de parution : 14/03/2019
​Jumeaux et escroquerie… 
La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un... La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un milliardaire américain, M. Mortimer-Levingston, l'enquête sur le meurtre conduit Maigret à Fécamp, où il l'aperçoit, sortant de la villa d'une certaine Mme Swaan... 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036603396
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 255 min
Lizzie
PRIX CONSEILLÉ
19.00 €
Où acheter ce livre ?

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lucas2 Posté le 5 Novembre 2020
    Naissance officielle d'une légende. Pietr-le-Letton, escroc international, est signalé en approche sur Paris. A Maigret de surveiller ses agissements. Direction la gare, pour superviser la filature à l'arrivée de "l'étoile du Nord". L'homme est identifié, alors que le chef de gare l'interpelle : on a retrouvé un homme assassiné dan le train... Quand il se penche sur le cadavre, le commissaire constate qu'il ressemble à s'y méprendre à Pietr... Est-ce lui, ou l'homme qui va réussir à échapper à la vigilance de ses inspecteurs, après sa visite à un milliardaire ? D'où vient ce second Pietr ? De Paris à Fécamp, notre enquêteur va tenter de percer ce mystère... Brigade mobile du quai des orfèvres, poêle, pipe, dès la première page. Çà y est, on est dans le bain. Un Maigret inaugural assez rythmé, où le commissaire, et surtout Torrence ne vont pas être épargnés, alors que leur adversaire va s'avérer sacrément coriace. Si l'intrigue nous tient en haleine, elle reste dans la lignée des dénouements que savait nous proposer Simenon. Du classique avec un bon tempo donc, un indispensable de la collection. En aparté, apparaissent 2 des 4 mousquetaires du Boss, Lucas et Torrence. Ce dernier ne va pas... Naissance officielle d'une légende. Pietr-le-Letton, escroc international, est signalé en approche sur Paris. A Maigret de surveiller ses agissements. Direction la gare, pour superviser la filature à l'arrivée de "l'étoile du Nord". L'homme est identifié, alors que le chef de gare l'interpelle : on a retrouvé un homme assassiné dan le train... Quand il se penche sur le cadavre, le commissaire constate qu'il ressemble à s'y méprendre à Pietr... Est-ce lui, ou l'homme qui va réussir à échapper à la vigilance de ses inspecteurs, après sa visite à un milliardaire ? D'où vient ce second Pietr ? De Paris à Fécamp, notre enquêteur va tenter de percer ce mystère... Brigade mobile du quai des orfèvres, poêle, pipe, dès la première page. Çà y est, on est dans le bain. Un Maigret inaugural assez rythmé, où le commissaire, et surtout Torrence ne vont pas être épargnés, alors que leur adversaire va s'avérer sacrément coriace. Si l'intrigue nous tient en haleine, elle reste dans la lignée des dénouements que savait nous proposer Simenon. Du classique avec un bon tempo donc, un indispensable de la collection. En aparté, apparaissent 2 des 4 mousquetaires du Boss, Lucas et Torrence. Ce dernier ne va pas réapparaître avant presque 10 ans et une vingtaine de Maigret... (plus d'avis sur PP)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Eric76 Posté le 2 Octobre 2020
    Pour sa toute première irruption dans le monde romanesque, Maigret apparaît tel qu’il est désormais ancré dans notre imaginaire. L’homme est déjà lourd et épais. Sa silhouette énorme remplit toutes les pièces dans lesquelles elle se trouve. Rien ne peut en venir à bout, rien ne peut la digérer. Elle détonne, elle surprend, elle dérange, que ce soit dans un hall de gare bondé, dans un hôtel grand luxe, ou dans le plus sordide des bouges parisiens. Tout se rapetisse et perd de sa consistance au contact de ce géant débonnaire. Maigret est d’un seul bloc. Son calme anormal inquiète et rend mal à l’aise. Son entêtement, son opiniâtreté est capable de déstabiliser, d’ébranler les adversaires les plus forts, les plus malins, les plus retors, les plus tortueux. Maigret est ce genre d’homme à rester une nuit entière dissimulé sous un porche, son éternel pipe au bec, à attendre patiemment celui qu’il veut confondre. Ils ont tué un de ses collègues. Presque un ami. Maigret, la rage au cœur, n’aura de cesse de poursuivre ses assassins : des hommes de l’est, aussi frêles, souples et sveltes que lui est épais, lourd et lent. Maigret les traquera sans relâche et sans... Pour sa toute première irruption dans le monde romanesque, Maigret apparaît tel qu’il est désormais ancré dans notre imaginaire. L’homme est déjà lourd et épais. Sa silhouette énorme remplit toutes les pièces dans lesquelles elle se trouve. Rien ne peut en venir à bout, rien ne peut la digérer. Elle détonne, elle surprend, elle dérange, que ce soit dans un hall de gare bondé, dans un hôtel grand luxe, ou dans le plus sordide des bouges parisiens. Tout se rapetisse et perd de sa consistance au contact de ce géant débonnaire. Maigret est d’un seul bloc. Son calme anormal inquiète et rend mal à l’aise. Son entêtement, son opiniâtreté est capable de déstabiliser, d’ébranler les adversaires les plus forts, les plus malins, les plus retors, les plus tortueux. Maigret est ce genre d’homme à rester une nuit entière dissimulé sous un porche, son éternel pipe au bec, à attendre patiemment celui qu’il veut confondre. Ils ont tué un de ses collègues. Presque un ami. Maigret, la rage au cœur, n’aura de cesse de poursuivre ses assassins : des hommes de l’est, aussi frêles, souples et sveltes que lui est épais, lourd et lent. Maigret les traquera sans relâche et sans haine, avec une détermination farouche, dans l’aube grise, dans les rues hachurées par la pluie, sous les ors des grands hôtels de luxe, ou dans des ruelles boueuses ; il les traquera jusqu’à ce qu’ils demandent grâce. Il y a dans le regard fatigué de Maigret, dans son silence bourru, dans sa lenteur de gros mammifère repus, une humanité, une bonté et une bienveillance qui vous saisit et vous touche.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cricri124 Posté le 12 Septembre 2020
    J'étais curieuse de voir à quoi ressemblait le célèbre commissaire Maigret à ses débuts. Mais dès le premier volet, publié en 1931, nous sommes directement poussés dans le grand bain. Difficile de deviner qu'il s'agit du premier volet de la série. Avec son pardessus noir, son imposante stature, sa pipe, ses penchants pour la bière, la bonne ripaille et ses manières bourrues, il est déjà tout à fait identifiable. Avec en plus une attirance irrépressible pour la chaleur d'un bon poêle, comme un félin en quête de quiétude (?). On aura même droit à une apparition de Mme Maigret. C'est que notre policier a déjà de la bouteille. Il est commissaire de la première Brigade mobile, vous savez ces fameuses brigades mobiles créées par Georges Clemenceau et plus communément appelées Brigades du Tigre, depuis la série éponyme de Claude Desailly diffusée dans les années soixante-dix. Elles vont révolutionner les méthodes d'investigations policières. Toute une époque… Evidemment, nous sommes à des années lumières des techniques d'aujourd'hui mais peu importe. Maigret ne mise pas sur la technique mais sur la psychologie humaine, le décryptage des motivations des hommes. C'est ce qui fait sa force. L'histoire démarre pourtant comme une affaire réglée d'avance. Averti... J'étais curieuse de voir à quoi ressemblait le célèbre commissaire Maigret à ses débuts. Mais dès le premier volet, publié en 1931, nous sommes directement poussés dans le grand bain. Difficile de deviner qu'il s'agit du premier volet de la série. Avec son pardessus noir, son imposante stature, sa pipe, ses penchants pour la bière, la bonne ripaille et ses manières bourrues, il est déjà tout à fait identifiable. Avec en plus une attirance irrépressible pour la chaleur d'un bon poêle, comme un félin en quête de quiétude (?). On aura même droit à une apparition de Mme Maigret. C'est que notre policier a déjà de la bouteille. Il est commissaire de la première Brigade mobile, vous savez ces fameuses brigades mobiles créées par Georges Clemenceau et plus communément appelées Brigades du Tigre, depuis la série éponyme de Claude Desailly diffusée dans les années soixante-dix. Elles vont révolutionner les méthodes d'investigations policières. Toute une époque… Evidemment, nous sommes à des années lumières des techniques d'aujourd'hui mais peu importe. Maigret ne mise pas sur la technique mais sur la psychologie humaine, le décryptage des motivations des hommes. C'est ce qui fait sa force. L'histoire démarre pourtant comme une affaire réglée d'avance. Averti de la présence de Pietr-le-Letton, escroc d'envergure internationale, dans l'Etoile-du-Nord (ancêtre du Thalys), Maigret est sûr de pouvoir l'identifier grâce à la description « photographique » qui lui a été transmise et notamment les détails de son oreille : « Pietr-le-Letton 32 169 01512 0224 0255 02732 03116 03233 03243 03325 03415 03522 04115 04144 04147 05221… etc. » eh oui, c'est bien notre malfrat. Dingue ce que quelques chiffres peuvent indiquer d'un homme ! Et il le repère en effet assez vite parmi la foule à la descente du quai. Sauf que… sauf que dans le compartiment où aurait dû voyager Pietr-le-Letton, devinez un peu ce qu'on découvre ? Un cadavre… un cadavre dont l'oreille correspond également parfaitement au signalement de Pietr-le-Letton. de quoi faire grogner notre commissaire. C'est le début de longues filatures et savoureux rebondissements ... Maigret va être sérieusement malmené mais il ne lâche rien. C'est un redoutable observateur qui se laisse guider par son instinct. Il est comme un chasseur à l'affut de sa proie qu'il cherche à pousser dans ses retranchements pour mieux la débusquer. Il y a vers la fin un formidable passage de connivence et respect mutuel entre le policier et le criminel, entre le traqueur et le traqué. Chez Simenon, les coupables ne le sont jamais complétement, les innocents non plus. Ni blanc, ni noir, on oscille dans la grisaille et une certaine conception de la justice humaine (qui n'est pas forcément celle de la loi). Notre indémodable Maigret traverse les années en faisant voleter les particules de poussières et j'adore ! Un premier épisode très réussi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • beauscoop Posté le 28 Août 2020
    Une énigme basée sur la ressemblance de deux jumeaux dont l'un est un escroc international de haut rang et l'autre, à son service pour faire des travaux de faussaire. L'ambiance du roman est classique à Simenon avec ses descriptions psychologiques de personnages, dont Maigret et son épouse. Pour ce premier roman de la série; Maigret est moins bon enfant que dans les autres opus, il utilise même sa force physique à plusieurs reprises, va au devant du danger en risquant sa peau et se faisant blesser. Le commissaire garde toujours son aspect stoïque, maîtrisant froidement les situations.
  • Enagrom Posté le 26 Avril 2020
    Première rencontre avec Georges Simenon et son commissaire Maigret pour ma part. Le roman se lit facilement, il est assez court et est découpé en chapitres de quelques pages. C'est le premier de la série des Maigret, où on fait connaissance avec le commissaire, père peinard du Quai des Orfèvres, massif, solide, inébranlable, et qui ne s'embarasse pas de superflu. Dans cette histoire, il est sur les traces de Pietr le Letton, malfrat européen qui arrive à Paris. Le décor central est un palace de la capitale où Pietr à rendez-vous avec un couple de milliardaires américain. Il n'y a pas à proprement parler de recherche du coupable mais l'enquête apporte son lot de découvertes et le face à face entre les deux hommes est prenant. Sans nul doute, je poursuivrai les aventures du commissaire.
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.