Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Antarcticas
Date de parution : 26/09/2024
Éditeurs :
Pocket
12.40 €
Date de parution: 26/09/2024
À Paraître

Antarcticas

Date de parution : 26/09/2024
Un récit haletant qui vous transportera aux confins de l’Antarctique 
2045. Alors que le changement climatique fait des ravages, les ressources commencent à manquer cruellement. Il reste pourtant un continent tout entier à exploiter : l'Antarctique. Doux rêve pour les... 2045. Alors que le changement climatique fait des ravages, les ressources commencent à manquer cruellement. Il reste pourtant un continent tout entier à exploiter : l'Antarctique. Doux rêve pour les industriels, cauchemar pour les militants écologistes et autres Greenblocks. Dans l'enfer blanc, Jérémy tente d'échapper aux robots tueurs que sont... 2045. Alors que le changement climatique fait des ravages, les ressources commencent à manquer cruellement. Il reste pourtant un continent tout entier à exploiter : l'Antarctique. Doux rêve pour les industriels, cauchemar pour les militants écologistes et autres Greenblocks. Dans l'enfer blanc, Jérémy tente d'échapper aux robots tueurs que sont les gardiens écologiques pour sauver son invention révolutionnaire, susceptible de sauver le climat. Mais lorsque l'Europe bascule dans le chaos social pendant la COP qui envisage l'ouverture de l'exploitation de l'Antarctique, le compromis ne semble plus de mise, et la tentation du terrorisme se fait presque irrésistible.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266341639
Code sériel : 07374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm
Pocket
12.40 €
Date de parution: 26/09/2024
EAN : 9782266341639
Code sériel : 07374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Au-delà de l'avenir inquiétant qui prend vie au gré des pages d'Antarcticas, Etienne Cunge se fait aussi l'auteur d'un véritable page turner qui nous balade à cent à l'heure aux quatre coins du monde et où s'affrontent intérêt politique, cupidité économique et sacrifice social. On est une nouvelle fois happé par cette plume incisive qui met à nu les travers de la société et ceux des hommes et des femmes prêts à sacrifier l'intérêt général par pure vénalité. Avec beaucoup d'habileté, Etienne Cunge met en lumière les mensonges d'Etat et les falsifications des industriels pour servir leurs intérêts et échapper à leurs responsabilités. Antarcticas est un roman implacable et passionnant qui ne laisse aucun répit à ses lecteurs. » 
Fantasy à la carte

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ebeltane 18/02/2024
    Ce que j'apprécie chez l'auteur, c'est sa capacité à nous dépeindre de façon réaliste les conséquences du réchauffement climatique sur nos sociétés dans les décennies qui viennent. Si Symphonie atomique, son précédent roman, a fait monter votre écoanxiété d'un cran, sachez qu'Antarcticas n'aura pas un effet aussi extrême mais il ne manquera pas de vous rappeler le cynisme de nos sociétés capitalistes face à la catastrophe climatique qui s'annonce. Et peut-être bien qu'un jour, nous serons face, ainsi que le roman le décrit, à une COP qui devra décider d'exploiter l'Antarctique afin de donner quelques décennies supplémentaires à une humanité qui a épuisé la planète. C'est un roman extrêmement dense, avec beaucoup d'explications sur les rouages géopolitiques du monde et beaucoup de points de vue de personnages. J'aurais peut-être préféré qu'il y en ait un peu moins, parce que cela a un peu dilué l'empathie générale que j'ai ressentie pour eux et, finalement, j'ai passé peu de temps avec les personnages qui m'ont plu le plus, comme Mike, ce braconnier fondamentalement attaché à l'Antarctique, ou John, ce mercenaire anglais qui n'a pas perdu son âme.
  • SylviB 22/01/2024
    Après le coup de cœur-coup de tonnerre qu'a été pour moi son thriller climatique Symphonie Atomique, je ne pouvais pas manquer Antarcticas, dernière publication d'Etienne Cunge aux éditions Critic. Le futur sur lequel on se penche cette fois-ci est plus proche, 2050, ce qui accentue les effets de résonnance avec l'actualité et a de quoi rendre soucieux. Pour autant, ce roman m'a paru moins anxiogène, peut-être parce que l'environnement n'y a pas (encore) atteint le même niveau de dégradation que le premier titre, et qu'un certain espoir reste ouvert. Pourtant, les hypothèses sur lesquelles Antarcticas est bâti sont tout ce qu'il y a de plus plausibles : l'Antarctique, jusque-là protégé par plusieurs conventions et traités internationaux, devient un enjeu économique majeur avec la fonte des glaces qui met au jour ses gisements miniers intacts. Une COP organisée à Genève doit statuer sur l'ouverture du continent blanc à l'exploitation : les lobbyistes industriels sont sur les dents, les politiques et économistes voient dans la manne à venir le moyen de repousser de plusieurs dizaines d'années la récession liée au changement climatique, les écologistes se battent sans relâche pour protéger le dernier continent vierge, les États jouent des coudes entre les bénéficiaires de "droits historiques", c'est-à-dire ayant déjà des intérêts sur place (dont la France fait partie avec l'Argentine, les USA, la Russie, l'Australie...) et ceux qui en sont frustrés (la Chine, au hasard) ; quant à l'immense zone non revendiquée qui perdure, elle a vu l'installation de pionniers qui braconnent les pierres précieuses et sont maintenant assez nombreux pour constituer un peuple, les Antarcticas - non reconnus et non invités à la table des négociations. Alors que la COP approche, l'agitation sociale augmente et les heurts entre activistes et forces de l'ordre se multiplient. Certains militants, las de ne pas être écoutés, hésitent face à la tentation du terrorisme. Ne manque plus qu'une étincelle pour mettre le feu au brasier : celle-ci survient lorsqu'un laboratoire secret est détruit en Antarctique, et qu'un chercheur isolé fuit à travers le "Grand Blanc", des hordes de drones tueurs à ses trousses. La découverte qu'il protège va rencontrer les aspirations des Antarcticas, la convoitise d'un homme d'affaires post-humaniste, et les foudres d'un organe de l'OTAN... Bref, Antarcticas est un nouveau thriller haletant qui plonge douloureusement ses racines dans notre actualité et brasse avec brio environnement, nouvelles technologies, économie, politique et activisme. Je mettrais un petit bémol sur les personnages, trop nombreux et trop immergés dans un contexte multifacettes pour tirer chacun leur épingle du jeu (comme souvent dans les thrillers je trouve), et un peu classiques à mon goût sur le plan des relations hommes-femmes (je reconnais que je suis devenue exigeante sur ce point 😉). Pour le reste, Antarcticas forme un digne pendant à Symphonie Atomique, en explorant des thématiques similaires sous des angles un peu différents... et plus proches de nous. Après le coup de cœur-coup de tonnerre qu'a été pour moi son thriller climatique Symphonie Atomique, je ne pouvais pas manquer Antarcticas, dernière publication d'Etienne Cunge aux éditions Critic. Le futur sur lequel on se penche cette fois-ci est plus proche, 2050, ce qui accentue les effets de résonnance avec l'actualité et a de quoi rendre soucieux. Pour autant, ce roman m'a paru moins anxiogène, peut-être parce que l'environnement n'y a pas (encore) atteint le même niveau de dégradation que le premier titre, et qu'un certain espoir reste ouvert. Pourtant, les hypothèses sur lesquelles Antarcticas est bâti sont tout ce qu'il y a de plus plausibles : l'Antarctique, jusque-là protégé par plusieurs conventions et traités internationaux, devient un enjeu économique majeur avec la fonte des glaces qui met au jour ses gisements miniers intacts. Une COP organisée à Genève doit statuer sur l'ouverture du continent blanc à l'exploitation : les lobbyistes industriels sont sur les dents, les politiques et économistes voient dans la manne à venir le moyen de repousser de plusieurs dizaines d'années la récession liée au changement climatique, les écologistes se battent sans relâche pour protéger le dernier continent vierge, les États jouent des coudes entre les bénéficiaires de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • celindanae 10/10/2023
    Antarcticas est un roman d’Étienne Cunge, publié aux éditions Critic en mai. Le livre était initialement sorti chez les éditions Rivière Blanche en 2017. L’auteur a retravaillé son roman et lui a offert une nouvelle mouture plus dodue, le livre faisant plus de 600 pages. Futur proche, les technologies continuent de progresser et le réchauffement climatique d’empirer. Les ressources mondiales commencent à manquer, et les yeux du monde entier se tournent vers un continent qui en contient de nouvelles: l’Antarctique. Sous l’effet du changement de climat, des zones deviennent accessibles, offrant des ressources telles que des pierres précieuses et de nouvelles terres à exploiter. Un sommet doit se réunir pour décider de l’avenir du continent, et si une exploitation légale peut y avoir lieu. Cependant, cela est loin de réjouir les habitants de ce continent, les Antarcticas, qui s’inquiètent pour leur avenir et leur mode de vie. Ceci est le point de départ du roman. Étienne Cunge multiplie les axes narratifs, les lieux, les personnages et offre un roman choral. On suit des Antarcticas cherchant des pierres précieuses, des militants écologistes, des dirigeants politiques, un biologiste luttant pour sa survie et pour protéger son invention au cœur du Grand Blanc, des industriels….L’histoire du roman est très intéressante mais le récit pâtit du trop grand nombre de personnages, dont certains sont assez peu intéressants ou énervants. Le cœur de l’histoire est l’avenir de l’Antarctique et l’histoire de Jérémy, un chercheur dont l’équipe a fait une trouvaille révolutionnaire et l’a payé de sa vie. Certains fils narratifs sont vraiment trop longs, le roman aurait gagné à être recentré sur certaines trames et à en raccourcir d’autres. Les thématiques sont vraiment intéressantes et actuelles. L’anticipation décrite est crédible et dans la ligne droite des avancées technologiques. L’écriture d’Étienne Cunge est fluide mais un peu trop didactique par moments. Le roman pêche par moment par manichéisme trop marqué également, l’auteur ayant un peu forcé les traits de certains protagonistes. Antarcticas est ainsi un roman plaisant aux thématiques passionnantes. Cependant, le roman accuse une longueur excessive, l’auteur multipliant les arcs narratifs, et certains prenant clairement le dessus sur les autres.Antarcticas est un roman d’Étienne Cunge, publié aux éditions Critic en mai. Le livre était initialement sorti chez les éditions Rivière Blanche en 2017. L’auteur a retravaillé son roman et lui a offert une nouvelle mouture plus dodue, le livre faisant plus de 600 pages. Futur proche, les technologies continuent de progresser et le réchauffement climatique d’empirer. Les ressources mondiales commencent à manquer, et les yeux du monde entier se tournent vers un continent qui en contient de nouvelles: l’Antarctique. Sous l’effet du changement de climat, des zones deviennent accessibles, offrant des ressources telles que des pierres précieuses et de nouvelles terres à exploiter. Un sommet doit se réunir pour décider de l’avenir du continent, et si une exploitation légale peut y avoir lieu. Cependant, cela est loin de réjouir les habitants de ce continent, les Antarcticas, qui s’inquiètent pour leur avenir et leur mode de vie. Ceci est le point de départ du roman. Étienne Cunge multiplie les axes narratifs, les lieux, les personnages et offre un roman choral. On suit des Antarcticas cherchant des pierres précieuses, des militants écologistes, des dirigeants politiques, un biologiste luttant pour sa survie et pour protéger son invention au cœur du Grand Blanc, des industriels….L’histoire...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Le_chien_critique 05/10/2023
    En route vers l'utopie ? 2050, nos gouvernements ont pris acte du réchauffement climatique et ont décidé d'agir à la hauteur des enjeux : l'inaction. Du moins pour les riches, pour le bas peuple, quelques tours de vis ne peut faire de mal... Résultats, les limites planétaires sont atteintes alors que l'on nettoie à peine les dernières miettes de la galette des rois. Seule chose positive, l'Antarctique dégèle lentement, laissant apparaitre des ressources qui pourraient permettre de continuer de se voiler la face encore quelques générations. On suit les pas d'un Antarcticas, un chercheurs d'or du 21ème siècle qui va sauver la vie d'un individu isolé dans ce grand froid. Le début d'un engrenage infernal. On entend souvent dire que la SF s'est pris le mur du réel dans la face, rassurez vous, avec Etienne Cunge, demain sera pire que ce que vous ne l'imaginiez. Ne nous voilons pas la face, nous sommes ici devant un roman très réaliste sur notre futur proche : noir c'est noir il n'y a plus d'espoir. Quoique, car je pense ici que nous sommes dans le Hope punk. Oui c'est la merde, mais peut être qu'un espoir subsiste, infime, imparfait, qui sera peut-être déçu. Mais il existe, il est là. C'est ce que j'ai trouvé beau dans ce roman, cette possible espérance d'un lendemain. Pour peu que nous la saisissons. Deuxième élément, après une première moitié tranquille, le monde est vaste comme le nombre de personnages et d'intrigues, la seconde va être très dure pour tes heures de sommeil, ta vie de famille, tes loisirs, ton taf... Que tu vas regretter tous ces romans qui te servaient de somnifère, mais préserver tes heures de sommeil. A part quelques petits bémols, comme la technologie qui me semble un peu trop développé en 30 ans seulement (encore que beaucoup de technologies qui existe aujourd'hui m'auraient paru magique dans ma jeunesse) et quelques facilités, j'ai beaucoup aimé le tout. Entre thriller géopolitique, écoterrorisme, révolte des masses, découvertes scientifiques et complots, Etienne Cunge voit grand et a pondu un livre univers. Il a même réussi à me faire aimer le personnage du mercenaire sans foi ni loi, tout en nuances. Second roman que je lis de l'auteur (très bon Symphonie atomique), c'est à croire que nous sommes sur la même vision de la société lui et moi. Reste à lire son Légendes d'agrégats et espérer un nouveau roman bientôt. Pour info, cette édition d'Antarctica est un roman précédemment publié chez Rivière blanche, le texte a été remanié et réécrit. En route vers l'utopie ? 2050, nos gouvernements ont pris acte du réchauffement climatique et ont décidé d'agir à la hauteur des enjeux : l'inaction. Du moins pour les riches, pour le bas peuple, quelques tours de vis ne peut faire de mal... Résultats, les limites planétaires sont atteintes alors que l'on nettoie à peine les dernières miettes de la galette des rois. Seule chose positive, l'Antarctique dégèle lentement, laissant apparaitre des ressources qui pourraient permettre de continuer de se voiler la face encore quelques générations. On suit les pas d'un Antarcticas, un chercheurs d'or du 21ème siècle qui va sauver la vie d'un individu isolé dans ce grand froid. Le début d'un engrenage infernal. On entend souvent dire que la SF s'est pris le mur du réel dans la face, rassurez vous, avec Etienne Cunge, demain sera pire que ce que vous ne l'imaginiez. Ne nous voilons pas la face, nous sommes ici devant un roman très réaliste sur notre futur proche : noir c'est noir il n'y a plus d'espoir. Quoique, car je pense ici que nous sommes dans le Hope punk. Oui c'est la merde, mais peut être qu'un espoir subsiste, infime, imparfait, qui sera peut-être déçu. Mais il...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maks 09/09/2023
    Étienne Cunge nous emmène avec Antarcticas en 2050, où nous suivons divers personnages tels qu'un scientifique biologiste en fuite, détenteur d'inventions aussi salvatrices que destructrices, un chercheur de minerais clandestin voulant vivre sa vie en paix dans son milieux quasiment inhabité, sa petite amie libre comme l'air, un gourou de secte, une cadre supérieure d'une entreprise douteuse, un montagnard un peu illuminé, une femme dirigeante des opposants écologistes à la COP qui veut exploiter l'Antarctique pour ses ressources car la Terre est déjà pillée, épuisée, à l'agonie. Aventure et action sont au rendez-vous, tout d'abord en Antarctique, mais il y à aussi des actions politiques, écologistes et même terroristes en Europe, des passages où l'ont discute ressources et profit, géopolitique, d'autres ou l'ont se bat contre des robots pisteurs effrayants et des drones destructeurs, contre ou auprès de mercenaires aux implants d'augmentation de force, de dextérité ou de soins, et j'en passe. Il est également question de remise en question, de rédemption ou au contraire de soif de gloire, d'envie de se prendre pour Dieu. J'ai adoré les personnages, les thèmes abordés, l'écriture et la richesse du livre, un gros coup de cœur (comme pour Symphonie atomique). C'est un roman très dense, qui prend un peu de temps à lire car il y à beaucoup d'éléments, mais où l'ont prend plaisir à chaque page. Le final est explosif et doté d'un dénouement particulièrement étonnant et original.Étienne Cunge nous emmène avec Antarcticas en 2050, où nous suivons divers personnages tels qu'un scientifique biologiste en fuite, détenteur d'inventions aussi salvatrices que destructrices, un chercheur de minerais clandestin voulant vivre sa vie en paix dans son milieux quasiment inhabité, sa petite amie libre comme l'air, un gourou de secte, une cadre supérieure d'une entreprise douteuse, un montagnard un peu illuminé, une femme dirigeante des opposants écologistes à la COP qui veut exploiter l'Antarctique pour ses ressources car la Terre est déjà pillée, épuisée, à l'agonie. Aventure et action sont au rendez-vous, tout d'abord en Antarctique, mais il y à aussi des actions politiques, écologistes et même terroristes en Europe, des passages où l'ont discute ressources et profit, géopolitique, d'autres ou l'ont se bat contre des robots pisteurs effrayants et des drones destructeurs, contre ou auprès de mercenaires aux implants d'augmentation de force, de dextérité ou de soins, et j'en passe. Il est également question de remise en question, de rédemption ou au contraire de soif de gloire, d'envie de se prendre pour Dieu. J'ai adoré les personnages, les thèmes abordés, l'écriture et la richesse du livre, un gros coup de cœur (comme pour Symphonie atomique). C'est un roman très dense, qui...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.