Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266250566
Code sériel : 15998
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Au service surnaturel de Sa Majesté

Date de parution : 07/05/2015
Suivez Myfanwy au cœur de l’Échiquier, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne…
 
Lorsqu'elle reprend conscience dans un parc de Londres, entourée de cadavres d'hommes en costume portant des gants en latex, Myfanwy Thomas ne se souvient de rien. D'après la lettre qu'elle a trouvée dans sa poche, elle savait qu'elle allait perdre la mémoire et s'est laissé tous les indices nécessaires pour... Lorsqu'elle reprend conscience dans un parc de Londres, entourée de cadavres d'hommes en costume portant des gants en latex, Myfanwy Thomas ne se souvient de rien. D'après la lettre qu'elle a trouvée dans sa poche, elle savait qu'elle allait perdre la mémoire et s'est laissé tous les indices nécessaires pour découvrir qui veut l'éliminer.
Elle rejoint ainsi la Checquy, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne britannique. Au sein de cette version paranormale du MI5 anglais, la jeune femme, entourée de surdoués aux pouvoirs plus que spéciaux, devra se frayer un chemin dans un univers semé d'embûches et lever le voile sur une conspiration aux proportions inimaginables...

« Ajoutez à ce mystère initial une bonne dose d'humour, de fantastique et de psychologie surhumaine et vous obtiendrez un livre génial, déjanté et ô combien intelligent ! » LiRE

« Outrageusement génial ! » Time
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266250566
Code sériel : 15998
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ajoutez à ce mystère initial une bonne dose d’humour, de fantastique et de psychologie surhumaine et vous obtiendrez un livre génial, déjanté et ô combien intelligent ! » Cloé Pollin (libraire) – LiRE
«  Une inventivité exponentielle, un humour permanent et ravageur. On en redemande ! » Jérémy Bernède – Midi Libre
« The Rook est juste outrageusement génial ! L’auteur nous invente un monde clandestin à la richesse étonnante et nous donne une héroïne sympathique et drôle pour nous y aventurer. Que demander de plus à un roman ? The Rook va littéralement vous capturer ! » Time
« Le premier roman de Daniel O’Malley, en tous points maîtrisé, frappe juste et fort, avec une bonne dose d’humour grinçant en prime. Attendez-vous à quelque chose d’aussi loufoque que mordant ! » Elbakin.net

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mangeur_de_livre Posté le 23 Avril 2021
    Quand elle reprend conscience dans un parc à Londres entourée de cadavres d’inconnus, Myfanwy Thomas se demande ce qu’elle fait là. Elle n’a aucun souvenir et ne possède comme seul indice qu’une lettre dans sa poche prédisant qu’elle allait perdre la mémoire et lui laissant tous les éléments pour reprendre le fil de sa vie. Ceux-ci la mènent bientôt à la Checquy, une organisation gouvernementale chargée de combattre les phénomènes surnaturels. Sa quête d’identité et de vengeance va la mener droit vers une conspiration aux implications terrifiantes. J’ai eu du mal à rentrer dans le livre, comme je le disais en introduction. Comme l’héroïne, le lecteur a la sensation d’être largué en pleine nature et de devoir absorber une énorme quantité d’informations sur les personnages et le contexte de l’intrigue. Mais malgré ces quelques longueurs, l’intrigue est très plaisante à suivre avec une bonne dose d’humour pince sans rire, parfaitement dosée. Sa dimension fantastique est complètement déjantée avec son lot de monstres et de pouvoirs aussi improbables que terrifiants. Et originalité supplémentaire pour un auteur australien, les grands méchants comploteurs du roman sont belges. Ne me demandez pas pourquoi 😊. Un livre très divertissant qui saura vous emmener dans un... Quand elle reprend conscience dans un parc à Londres entourée de cadavres d’inconnus, Myfanwy Thomas se demande ce qu’elle fait là. Elle n’a aucun souvenir et ne possède comme seul indice qu’une lettre dans sa poche prédisant qu’elle allait perdre la mémoire et lui laissant tous les éléments pour reprendre le fil de sa vie. Ceux-ci la mènent bientôt à la Checquy, une organisation gouvernementale chargée de combattre les phénomènes surnaturels. Sa quête d’identité et de vengeance va la mener droit vers une conspiration aux implications terrifiantes. J’ai eu du mal à rentrer dans le livre, comme je le disais en introduction. Comme l’héroïne, le lecteur a la sensation d’être largué en pleine nature et de devoir absorber une énorme quantité d’informations sur les personnages et le contexte de l’intrigue. Mais malgré ces quelques longueurs, l’intrigue est très plaisante à suivre avec une bonne dose d’humour pince sans rire, parfaitement dosée. Sa dimension fantastique est complètement déjantée avec son lot de monstres et de pouvoirs aussi improbables que terrifiants. Et originalité supplémentaire pour un auteur australien, les grands méchants comploteurs du roman sont belges. Ne me demandez pas pourquoi 😊. Un livre très divertissant qui saura vous emmener dans un univers aussi original que déjanté.
    Lire la suite
    En lire moins
  • indithepotatoreads Posté le 19 Mars 2021
    4 étoiles pour le premier tome de cette duologie.Ca faisait des mois que je voyais ce livre à la Fnac. Et à chaque fois, je le prenais, étais intriguée et me disais que peut-être ça me plairait. Je ne l'ai jamais trouvé en anglais à Saint Michel donc au final, j'ai craqué et je les ai achetés en français (mon seul regret concernant ce bouquin). Et en vrai, ce livre était juste excellent !!! J'ai vraiment passé un très bon moment à le lire :)Quelques remarques en bazar :- l'humour !!! Je suis obligée de commencer par ça. Quel humour ! J'y ai tout de suite accroché et je ne m'en suis jamais lassée tout au long du bouquin. C'est un humour assez décalé, parfois vulgaire, et qu'est ce que j'ai rigolé. J'ai vraiment trouvé que ça donnait une ambiance particulière et que ça faisait tout le charme du livre.- l'univers : pareil, dès le début, j'étais dedans. Le personnage souffrant d'une amnésie, on découvre le monde dans lequel elle vit en même temps qu'elle via des lettres détaillées. L'idée de bases n'est pas originale (une sorte de ministère surnaturel) mais c'est exécuté avec brio. La hiérarchie dans la Checquy... 4 étoiles pour le premier tome de cette duologie.Ca faisait des mois que je voyais ce livre à la Fnac. Et à chaque fois, je le prenais, étais intriguée et me disais que peut-être ça me plairait. Je ne l'ai jamais trouvé en anglais à Saint Michel donc au final, j'ai craqué et je les ai achetés en français (mon seul regret concernant ce bouquin). Et en vrai, ce livre était juste excellent !!! J'ai vraiment passé un très bon moment à le lire :)Quelques remarques en bazar :- l'humour !!! Je suis obligée de commencer par ça. Quel humour ! J'y ai tout de suite accroché et je ne m'en suis jamais lassée tout au long du bouquin. C'est un humour assez décalé, parfois vulgaire, et qu'est ce que j'ai rigolé. J'ai vraiment trouvé que ça donnait une ambiance particulière et que ça faisait tout le charme du livre.- l'univers : pareil, dès le début, j'étais dedans. Le personnage souffrant d'une amnésie, on découvre le monde dans lequel elle vit en même temps qu'elle via des lettres détaillées. L'idée de bases n'est pas originale (une sorte de ministère surnaturel) mais c'est exécuté avec brio. La hiérarchie dans la Checquy est intéressante et j'ai aussi particulièrement aimé le Domaine. - les personnages : Myfawny est juste au top. Je l'adore. Je suis très critique en ce qui concerne les personnages féminins et là, j'étais vraiment satisfaite et je me suis vite prise d'affection pour elle :') Elle est drôle et intelligente, sans rentrer dans la caricature de la nana badass qui peut tout défoncer. Je pense que ce que j'ai particulièrement aimé, c'est le fait que ce sont ses compétences administratives qui sont mises en avant, sa capacité à organiser la Checquy. J'étais agréablement surprise et ça, ça fait du bien! J'ai aussi bien aimé l'espèce de développement de personnage. C'est difficile de parler de développement de personnage quand notre Myfawny est en fait un tout autre personnage de la Myfawny d'origine. Mais on peut quand même dire que la Myfawny 1 avait déjà bien commencé à prendre les choses en mains (ce qui lui a d'ailleurs coûté sa mémoire...). En tout cas, c'était très satisfaisant de voir les personnes enfin respecter la Tour Thomas, quand on découvre peu à peu que Myfawny était totalement dans l'ombre de Gestalt.Concernant les autres personnages, Ingrid est trop cool ? encore une fois, j'ai aimé ce qui a été mis en avant pour ce personnage : une assistante hors pair!. Gestalt m'a aussi bien plu : cette notion de 4 corps avec un esprit était bien exploitée, berk sur la fin avec le bébé..... c'est tellement tordu :'D. Pour le reste des personnages, un petit plus pour Gubbins (je suis tristesse qu'il soit mort...). Eckhart et Alrich sont aussi assez sympas mais on ne les voit malheureusement pas beaucoup.- l'intrigue : je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Le livre commence très bien avec un personnage amnésique, guidé par des lettres lui donnant des informations afin qu'elle s'en sorte. On arrive à la fin du bouquin avec toutes les réponses qu'il faut donc j'étais satisfaite : les Greffeurs étaient super cools, bien creepy haha. La seule chose que je reproche sur la fin, c'est que c'était impossible de deviner que Grantchester était le traître. Pour le coup, j'étais quasi persuadée que Myfawny était en fait coupable :'D L'arrivée du mec des Greffeurs à la fin était trop drôle, je trouve que ça représente bien l'atmosphère loufoque du bouquin. Donc voilà. Je suis vraiment contente d'avoir craqué et acheté ce bouquin. Et je vais sûrement pas tarder à lire la suite :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • LisaGiraudTaylor Posté le 7 Octobre 2020
    Complètement barré, surprenant, loufoque (fou-fou), avec une héroïne qui n'en mène pas large et qui est souvent perdue entre trous de mémoire et fulgurances... Pléthores de personnages incroyables et bien écrits dont un très mystérieux (Alrich)... Bref, un roman sooo british avec l'humour qui va avec et une histoire qui tient très bien la barre ! Bravo !
  • Brize Posté le 18 Mai 2020
    Lorsqu’elle reprend conscience dans un parc de Londres, de nuit et sous la pluie, contusionnée et entourée d’hommes gisant inanimés, tous porteurs de gants en latex, elle ne sait absolument pas qui elle est. La lettre découverte dans sa poche est la première d’une longue série laissée par celle qui, avant elle, habita son corps : Myfanwy Thomas. Sa personnalité et ses souvenirs ont été effacés, mais ce désastre lui avait été annoncé et elle s’y était préparée en laissant à son futur moi toute une documentation la concernant. C’est ainsi que la nouvelle Myfanwy se décide à endosser le rôle de celle qui fut la Tour Thomas au sein d’une organisation dont les membres portent les titres des différents pièces d’un jeu d’échecs, chargée d’intervenir pour éradiquer toutes les menaces liées aux manifestations de créatures surnaturelles. La Tour Thomas était dotée de certains pouvoirs, dont Myfanwy a hérité, et il en va de même pour ses homologues. Parmi eux, Myfawny doit découvrir celui ou celle qui a provoqué son amnésie et le pourquoi de cette sinistre manœuvre … Deux fils narratifs se croisent dans le roman : celui de Myfanwy, en temps réel, et celui de la Tour Thomas, qui lui... Lorsqu’elle reprend conscience dans un parc de Londres, de nuit et sous la pluie, contusionnée et entourée d’hommes gisant inanimés, tous porteurs de gants en latex, elle ne sait absolument pas qui elle est. La lettre découverte dans sa poche est la première d’une longue série laissée par celle qui, avant elle, habita son corps : Myfanwy Thomas. Sa personnalité et ses souvenirs ont été effacés, mais ce désastre lui avait été annoncé et elle s’y était préparée en laissant à son futur moi toute une documentation la concernant. C’est ainsi que la nouvelle Myfanwy se décide à endosser le rôle de celle qui fut la Tour Thomas au sein d’une organisation dont les membres portent les titres des différents pièces d’un jeu d’échecs, chargée d’intervenir pour éradiquer toutes les menaces liées aux manifestations de créatures surnaturelles. La Tour Thomas était dotée de certains pouvoirs, dont Myfanwy a hérité, et il en va de même pour ses homologues. Parmi eux, Myfawny doit découvrir celui ou celle qui a provoqué son amnésie et le pourquoi de cette sinistre manœuvre … Deux fils narratifs se croisent dans le roman : celui de Myfanwy, en temps réel, et celui de la Tour Thomas, qui lui raconte au travers de ses lettres ce qu’elle a vécu dans le passé puis dans les semaines précédant son amnésie. Myfanwy nous apparaît rapidement comme une personnalité bien différente de ce que fut la Tour Thomas mais il n’est pas difficile, compte tenu de ce qu’on apprend sur l’enfance de celle-ci (à neuf ans, âge auquel ses étonnantes capacités ont été détectées, elle a été arrachée à ses parents pour rejoindre un centre d’éducation spécialisé, le Domaine), de comprendre comment la « nouvelle » Tour Thomas peut développer un tempérament beaucoup plus affirmé : elle n’a aucun souvenir, donc aucun traumatisme originel à surmonter et rien n’entrave l’émergence de son tempérament. C’est à la fois angoissant pour le lecteur de la voir affronter une situation particulièrement délicate (se pointer à un boulot dont elle ne connaît rien, armée seulement des connaissances délivrées par les écrits laissés par son moi antérieur, mais ses compétences techniques s’avèrent demeurer, ouf) et réjouissant de voir que la timidité notoire de son personnage d’administratrice efficace a disparu avec ses souvenirs : Myfanwy ne s’en laisse plus compter ! On appréhende en même temps qu’elle l’étendue de ses intéressants pouvoirs et ceux de ses collègues et des autres membres de l’organisation ne sont pas piqués des vers non plus. Bon, j’avoue que, à un moment, après mon engouement initial et une fois le cadre posé, j’ai saturé un peu pour ce qui concerne la ribambelle de créatures plus ou moins monstrueuses que Myfanwy doit affronter, souvent bien visqueuses et bien répugnantes et il n’aurait pas fallu que le roman soit plus long sous peine de me lasser (d’ailleurs je n’envisage pas de lire sa suite, j’ai eu ma dose). Mais j’ai beaucoup aimé la manière dont Myfanwy découvre son environnement (y compris les gens qu’elle est amenée à côtoyer) et aussi le passé de la Tour Thomas. Le mystère entourant son amnésie n’est pas facile à percer et il faudra passer par moult péripéties et rebondissements pour le résoudre. Un roman divertissant, dont la sympathique et intelligente héroïne ne manque ni de cran ni d’humour !
    Lire la suite
    En lire moins
  • DragoPourSesFils Posté le 12 Mai 2020
    Teintées d’humour anglais, des dingueries comme j’ai rarement lues. Je me suis régalé de ces aventures fantastico-délirantes avec des personnages attachants et une intrigue bien amenée. 007 peut se rhabiller, Kingsman prendre des leçons ! Et surtout, méfions-nous des belges (quelle trouvaille !!).
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.