Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264070005
Code sériel : 5236
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Belgravia
Carole Delporte (traduit par), Valérie Rosier (traduit par)
Date de parution : 01/06/2017
Éditeurs :
10/18

Belgravia

Carole Delporte (traduit par), Valérie Rosier (traduit par)
Date de parution : 01/06/2017
Derrière les portails ouvragés de Belgravia, les ragots fusent depuis qu’une famille de parvenus s’est infiltrée dans ce quartier de l’upper class.
15 juin 1815. Tandis que les troupes de Napoléon sont en marche, la jeune Sophie Trenchard ne peut cacher sa joie. Issue d’une famille d’intendants, la voilà invitée au bal... 15 juin 1815. Tandis que les troupes de Napoléon sont en marche, la jeune Sophie Trenchard ne peut cacher sa joie. Issue d’une famille d’intendants, la voilà invitée au bal de la duchesse de Richmond, l’évènement qui réunit la plus brillante société de Grande-Bretagne à Bruxelles. Elle espère surtout y... 15 juin 1815. Tandis que les troupes de Napoléon sont en marche, la jeune Sophie Trenchard ne peut cacher sa joie. Issue d’une famille d’intendants, la voilà invitée au bal de la duchesse de Richmond, l’évènement qui réunit la plus brillante société de Grande-Bretagne à Bruxelles. Elle espère surtout y croiser le beau Edmund Bellasis, le meilleur parti du moment. Mais la soirée est interrompue par l’annonce d’une bataille imminente : Waterloo. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard se sont installés à Belgravia, bastion londonien de l’aristocratie. Mais un scandale passé menace leur insolente réussite…

« L’auteur de Downton Abbey revient avec un roman qu’il vous sera difficile de lâcher, entre amours déchus et lutte des classes. » Laura Boudoux, Elle.fr
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070005
Code sériel : 5236
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HarperValley 13/07/2022
    Cette plongée dans l'aristocratie anglaise du 19e siècle à été plaisante, sans plus. c'est qu'il ne se passe pas grand chose dans les salons où les comtesses boivent leur thé et commentent tout en hypocrisie les faits et gestes de leur contemporains. la qualité d'écriture est indéniable mais que d'ennui....
  • StephGauthBdx 12/07/2022
    Un petit air de Jane Austen dans l’histoire de ces personnages qui finit romantiquement bien malgré des moments difficiles. On retrouve les recettes de Downton Abbey et c’est bien agréable. En pleine guerres napoléoniennes, les intrigues de palais et amoureuses nous emportent.
  • allyx76 21/01/2022
    Encore un roman de Julian Fellowes, le scénariste de Downton Abbey, que j'ai bien aimé ! Toujours dans le milieu de l'aristocratie anglaise, début 19e, qu'il connait bien. Avec un suspense qui se dénoue dans les 15 dernières pages... Les Trenchard ont réussi dans le commerce, mais le père rêve d'être reçu par l'aristocratie. Leur fille unique, croyant avoir été épousée en justes noces, lors d'une cérémonie rapide, par un fils de Lord partant mourir au combat, se retrouve enceinte et meurt en couches. Les Trenchard confie l'enfant batard à un pasteur et 25 ans plus tard, bon sang ne saurait mentir, le rejeton a toutes les qualités entreprenariales de son grand père et la noblesse de son père. Reprendra-t-il la place qui lui revient comme héritier de ses grands parents nobles ? Rien n'est moins sûr car son cousin ne va pas se laisser ravir son héritage sans agir.
  • cballatore 13/01/2022
    J’ai beaucoup apprécié ce livre. Le créateur de Downton Abbey excelle dans l’art de nous faire revivre la haute société anglaise. Nous rencontrons dans l’étroit périmètre de Belgravia la grande aristocratie et son mépris pour les parvenus, largement partagés par les domestiques, la maladresse de ceux qui se sont élevés à la force du poignet grâce à leur travail et à leur talent, mais qui sont snobés par l’élite, les pièges qui attendent les jeunes filles, les parents pauvres des grands aristocrates qui n’hésitent pas à utiliser tous les expédients à leur disposition pour continuer à vivre sur un grand pied. L’auteur n’épargne personne. Seuls les jeunes gens, naïfs et amoureux, trouvent grâce à ses yeux. Subtilement, l’auteur dresse aussi un portrait sans concession des domestiques. Il y a les jaloux, aigris par les inégalités sociales, les malhonnêtes prêts à tous les trafics, les dévoués aussi. Un très bon moment de lecture que je recommande.
  • dell 11/01/2022
    On s'y croirait à se méprendre dans nos romans préférés du XIXè S, tout y est : la lutte des classes, l'étiquette et le savoir-vivre, les questions d'argent et d'héritage, la folle histoire d'amour, le décor, les robes, and the english tea. L'intrigue et les personnages nous tiennent en haleine jusqu'au bout : la richesse des retournements romanesques nous empêche de poser le livre dans un coin pour aller faire autre chose. Il nous transporte dans ce quartier de Londres où une vérité doit être dévoilée... Belgravia se dévore, c'est un bonbon.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    L'heure du thé : notre sélection de livres pour les fans de "Downton Abbey"

    Les Crawley et leurs domestiques ont déserté le petit écran depuis 2015 mais pour les inconditionnels, rien depuis n'a réussi à venir combler le manque. On vous emmène en balade littéraire - et gourmande - sur les traces de "Downton Abbey". Au programme : des grandes sagas familiales, une aristocratie parfois dépassée, et partout, l'Angleterre et des litres de thé. 

    Lire l'article