Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264047960
Code sériel : 2378
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Beloved

Hortense CHABRIER (Traducteur), Sylviane RUÉ (Traducteur)
Date de parution : 22/05/2008

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Ancienne esclave, Sethe a tué l’enfant qu’elle chérissait au nom de l’amour et de la liberté, pour qu’elle échappe à un destin de servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite...

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Ancienne esclave, Sethe a tué l’enfant qu’elle chérissait au nom de l’amour et de la liberté, pour qu’elle échappe à un destin de servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable. 

Loin de tous les clichés, Toni Morrison ranime la mémoire et transcende la douleur des opprimés. Prix Pulitzer en 1988, Beloved est un grand roman violent et bouleversant. 

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Hortense Chabrier
et Sylviane Rué

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264047960
Code sériel : 2378
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Entre détresse et folie de l'esclavage, Toni Morrison, écrivain noire couronnée par le prix Nobel fait entendre une musique charnelle, incantatoire, qui plonge au plus profond des racines de ses frères de couleur. »
L'étudiant

« La reconnaissance littéraire vient avec le Chant de Salomon. Le triomphe mondial ensuite avec Beloved : l'histoire horrible d'une ancienne esclave qui tue sa fille pour qu'elle ne connaisse pas le même asservissement. Cela lui vaut le prix Pulitzer en 1988, le prix Nobel de littérature en 1993. »
Annette Lévy-Willard, Libération

« Il y a des romans qui marquent la littérature et l'histoire d'un peuple. Beloved peut être considéré comme tel. L'auteure, l'Américaine toni Morrison, est reconnue pour son œuvre qui retrace l'histoire des Noirs d'Amérique. [...] Beloved est une œuvre marquante. Une de celle qu'on a envie de relire et d'entendre raconter. »
La Presse

« À travers la malédiction d'un bébé, Toni Morrison réussit à conter la folie de l'esclavage par le prisme d'un récit très vivant, puissant, où le souffle d'une langue populaire et chatoyante se mêle à une langue plus savante. »
F.J. Phosphore

« Ceux qui ont lu Beloved, son cinquième livre, classé meilleur roman américain des vingt-cinq dernières années, ne seront plus jamais les mêmes que ceux qui ne l'ont pas encore lu. Son œuvre, venue restituer à l'Amérique la mémoire, l'imaginaire et la langue de sa communauté, sonde la société contemporaine en trangressant tous les tabous.  [...] Apogée dans sa construction en cercles, dans sa langue charnelle, sombrement poétique, ce roman a pour personnage primordial... une maison, le "124". »
Le Point

« Et puis c'est le maître livre, Beloved, que Toni Morrison met six ans à élaborer, pas à cause des recherches historiques qu'elle entreprend, mais parce que la structure en est extrêmement sophistiquée, de manière à montrer comment le refoulé peut faire retour sous la forme d'un fantôme : il s'agit d'exorciser un traumatisme historique, l'esclavage, tout en se concentrant sur l'unicité d'un personnage, une femme, qui un jour a préféré tuer sa fille plutôt que de la voir retomber entre les mains de son ancien maître. »
Claire Devarrieux, Libération

« Un roman bouleversant, violent et douloureux, qui a valu à son auteur le prix Pulitzer en 1988. »
Eliane Vipois, Lire

« Le prix Pulitzer 1988 avait déjà salué ce talent, la sève de cette littérature gorgée de violence, d'effroi et de sensualité... Toni Morrison, c'est une conscience lucide, une personnalité affirmée pour qui écrire est un engagement politique à partager. »
La dépêche du dimanche

« Beloved est une inscription gravée sur une tombe : le nom d'un fantôme. Celui d'une petite fille égorgée par sa mère, une esclave noire évadée d'une plantation en 1870. Un crime commis au nom de l'amour et de la détresse pour que l'enfant ne retombe pas aux mains du maître. À travers la malédiction d'un bébé qui revient hanter sa mère, le roman de Toni Morrison conte la folie de l'esclavage bien plus puissamment que les Racines les plus noires. »
Christophe Tison, Glamour, 1990

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • veryclint Posté le 15 Février 2020
    Tres bon livre, mais dur.
  • Claire73 Posté le 8 Février 2020
    J'ai ouvert "Beloved" peu de temps après le décès de Toni Morrison. Il faisait parti de mes livres à lire mais n'était pas nécessairement sur le haut de la pile. Une triste actualité me l'aura propulsé entre les mains. Et mon seul regret est de ne pas l'avoir fait avant, bien que ça n'aurait pas changé grand chose ! Que dire qui n'a déjà été dit sur cet ouvrage ? Qu'il prend aux tripes ? Qu'il nous confond parfois ? Sans aucun doute. Mais il y a quelque chose en plus. Cette porosité entre folie et réalité, ces bonds dans le passé et dans les têtes. Le lecteur est comme une petite souris qui assiste à la scène, intrigué dans un premier temps, puis acculé, dos au mur face à une histoire vraie qui dépasse l'entendement.
  • ledevorateur Posté le 7 Février 2020
    Prix Pulitzer en 1988, Beloved est un magnifique roman de l'auteure afro-américaine Toni Morrison. À travers l'histoire tragique de Sethe, c'est l'histoire de l'esclavage, et surtout de ce qu'il a fait aux femmes, que nous donne à lire l'auteure plusieurs fois primée, et première femme noire a avoir reçu le Prix Nobel de littérature. Un roman très beau, mais déchirant, que je ne suis pas près d'oublier. C’est l’histoire de Sethe, une ancienne esclave qui est partie avec ses enfants, pour leur assurer un avenir. Elle vit maintenant à Cincinnati avec sa fille Denver, et sa belle-mère Baby Suggs. Mais, quand Paul D., qui était avec elle au Bon Abri, vient la voir les secrets refont surface, les fantômes ressurgissent et ils ne leur laisseront pas de répit. J’ai adoré ce livre. C’était ma première lecture de Toni Morrison, mais ce ne sera pas la dernière. Attention, c’est un livre dur. Les événements décrits sont parfois à la limite du supportable. Les personnages sont souvent cruels, on a du mal à comprendre leurs réactions. Mais c’est aussi ce qui fait toute la beauté de cette histoire : l’ambivalence. Aucune histoire n’est linéaire. Et Toni Morrison pose la question dans ce livre :... Prix Pulitzer en 1988, Beloved est un magnifique roman de l'auteure afro-américaine Toni Morrison. À travers l'histoire tragique de Sethe, c'est l'histoire de l'esclavage, et surtout de ce qu'il a fait aux femmes, que nous donne à lire l'auteure plusieurs fois primée, et première femme noire a avoir reçu le Prix Nobel de littérature. Un roman très beau, mais déchirant, que je ne suis pas près d'oublier. C’est l’histoire de Sethe, une ancienne esclave qui est partie avec ses enfants, pour leur assurer un avenir. Elle vit maintenant à Cincinnati avec sa fille Denver, et sa belle-mère Baby Suggs. Mais, quand Paul D., qui était avec elle au Bon Abri, vient la voir les secrets refont surface, les fantômes ressurgissent et ils ne leur laisseront pas de répit. J’ai adoré ce livre. C’était ma première lecture de Toni Morrison, mais ce ne sera pas la dernière. Attention, c’est un livre dur. Les événements décrits sont parfois à la limite du supportable. Les personnages sont souvent cruels, on a du mal à comprendre leurs réactions. Mais c’est aussi ce qui fait toute la beauté de cette histoire : l’ambivalence. Aucune histoire n’est linéaire. Et Toni Morrison pose la question dans ce livre : comment juger ce qu’on ne comprend pas ? On ne le fait pas. La seule chose possible, c’est de raconter. Raconter la difficulté de vivre, l’impossibilité de choisir ce qui est le mieux pour ses enfants. C’est aussi très beau. De par l’écriture magnifique de Morrison (pleine de descriptions, qui font la part belle aux couleurs et aux odeurs) qui nous transporte à Cincinnati, mais aussi de par l’histoire. Une fin qui redonne espoir ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • IsisNoire Posté le 28 Janvier 2020
    Que dire ? Trop de choses à dire ! Peu de choses à ajouter ! C’est vraiment un classique bouleversant. Je comprends désormais pourquoi il est spécial et pourquoi il faut le lire. C’est un roman-poème fort.
  • shindala Posté le 21 Janvier 2020
    Ce livre traînait sur mes étagères depuis au moins 10 ans. Mais pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt ? Gros coup de coeur. Livre poignant dans lequel je me suis plongé très rapidement.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…