Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266274654
Code sériel : J2964
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Cinder - Tome 1

Guillaume FOURNIER (Traducteur)
Collection : Chroniques Lunaires
Date de parution : 08/11/2018
Une histoire d’amour dystopique entre une adolescente cyborg, Cinder, et un prince humain…
 
Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de Néo-Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population. Dans l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne à...
Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de Néo-Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population. Dans l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne à demi humaine, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266274654
Code sériel : J2964
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chikita84 Posté le 12 Novembre 2020
    J’ai beaucoup apprécié l’originalité de la revisite du conte de Cendrillon ainsi que tout cet univers de Science-fiction : les cyborgs, les droïdes, la haute technologie mais aussi la pandémie, les lunaires enfin bref l’univers imaginé par l’auteur. C’est très intéressant, bien écrit et bien développé. Tout y est logique. J’ai apprécié aussi les références à d’autres contes comme Blanche-Neige et le Petit Chaperon rouge. Par contre, j’ai moins apprécie le fait qu’on devine assez rapidement la véritable identité de Cinder, on aurait dû rester comme elle, dans l’ignorance. Parce que, du coup, à certains moments j’ai eu du mal à me mettre à sa place et ses réactions, ses agissements m’ont agacé. Je ne me suis pas totalement attachée à elle. Et puis, j’ai trouvé que l’histoire manquait de rythme, d’action. A des moments, j’ai trouvé cela long. En conclusion, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé puisque j’ai apprécié l’originalité et l’univers de l’auteur mais les petits points négatifs ont fait que ce n’est pas un coup de cœur. J’ai donc un avis mitigé pour cette lecture.
  • florencereve Posté le 7 Novembre 2020
    Cinder est une jeune fille pas comme les autres. En effet, c'est un cyborg (donc une humaine avec certaines parties robotisées, suite à un accident). Mais pas que... Même si, à vrai dire, ce "pas que..." constitue tout le reste de l'histoire. Donc je suis bien obligée de laisser le suspense. Débrouillarde, elle effectue son métier de mécanicienne avec tellement de zèle que sa réputation est arrivée jusqu'aux oreilles du Prince Kai, qui la choisit pour réparer son androïde (qui - accessoirement - contient des infos pour lesquelles certains seraient prêts à tuer. Mais ce n'est bien sûr qu'un détail). Si vous connaissez un minimum Cendrillon, et que vous avez fait le rapprochement entre un cyborg du futur et la princesse n'attendant que sa Bonne Fée Marraine pour se rendre au bal, vous vous direz sûrement : "Bon, le Prince est là, Cendrillon n'est bien qu'une simple citoyenne, mais il manque une Belle-mère tyrannique et deux belles-sœurs affreuses, plus quelques souris, une fée et une citrouille.". Enfin, si vous avez la version Disney en tête (la première qui m'est venue à l'esprit, je dois l'avouer). Effectivement. Sauf que les deux belles-sœurs sont très jolies. Et qu'une des deux (la... Cinder est une jeune fille pas comme les autres. En effet, c'est un cyborg (donc une humaine avec certaines parties robotisées, suite à un accident). Mais pas que... Même si, à vrai dire, ce "pas que..." constitue tout le reste de l'histoire. Donc je suis bien obligée de laisser le suspense. Débrouillarde, elle effectue son métier de mécanicienne avec tellement de zèle que sa réputation est arrivée jusqu'aux oreilles du Prince Kai, qui la choisit pour réparer son androïde (qui - accessoirement - contient des infos pour lesquelles certains seraient prêts à tuer. Mais ce n'est bien sûr qu'un détail). Si vous connaissez un minimum Cendrillon, et que vous avez fait le rapprochement entre un cyborg du futur et la princesse n'attendant que sa Bonne Fée Marraine pour se rendre au bal, vous vous direz sûrement : "Bon, le Prince est là, Cendrillon n'est bien qu'une simple citoyenne, mais il manque une Belle-mère tyrannique et deux belles-sœurs affreuses, plus quelques souris, une fée et une citrouille.". Enfin, si vous avez la version Disney en tête (la première qui m'est venue à l'esprit, je dois l'avouer). Effectivement. Sauf que les deux belles-sœurs sont très jolies. Et qu'une des deux (la plus jeune) s'entend à merveille avec Cinder. Il n'y a aucun rongeur, mais un robot de compagnie très attachant. Pas de fée non plus, notre Cinder du futur arrive (plus ou moins) à faire sans. La citrouille ? Une veille voiture rouillée dégotée dans une décharge. Et la Belle-mère ? La Belle-mère... Il faut savoir que les cyborgs ne sont pas tout-à-fait libres. Surtout s'ils le sont depuis leur enfance. Cinder a été adoptée par le mari d'Adri, qui l'a laissée à sa femme à sa mort. Adri (la fameuse Belle-mère) a donc tous pouvoirs sur sa 'pupille' (le terme plus approprié serait "esclave", comme vous vous en doutez - sinon, ce ne serait pas Cendrillon), et en abuse allègrement. Bref, tout est là pour le conte. Mais il s'agit d'une série/saga. Il nous faut donc une histoire un peu plus compliquée à nous mettre sous la dent. C'est pourquoi Marissa Meyer intègre (très brillamment - je cherchais un autre mot que je n'ai pas trouvé) deux éléments complètement nouveaux ; une pandémie mortelle dont on n'a pas encore trouvé l'antidote (tiens, tiens) et un peuple vivant sur la Lune, réputé pour leur capacité à contrôler les esprits de ceux qui les entourent (voir Obi-Wan Kenobi à Mos Eisley... Mais en beaucoup moins "ours en peluche"). Une revisite de conte très bien écrite, qui m'a tellement surprise que je n'ai pu m'empêcher de la dévorer en deux jours. Ce qui m'embête profondément... Car je n'ai pas du tout anticipé l'énorme suspense qui me donnerait tant envie de lire le tome 2 (que je ne sais pas du tout où me procurer, mais je m'y mets de ce pas) ! Et j'en profite pour remercier Babelio, car c'est grâce à lui que je suis tombée dessus. Et, bien sûr, l'auteure. Car sans elle, ça aurait été un peu compliqué de lire cette histoire...
    Lire la suite
    En lire moins
  • latornadedespages Posté le 22 Octobre 2020
    Je me suis enfin laissée embarquer dans la saga Les chroniques lunaires et je n'ai aucun regret. J'ai absolument adoré le caractère et le personnage de Cinder, j'ai apprécié Kai et le Dr Erland. Évidemment l'univers m'a totalement conquise. J'ai adoré. Un très bon livre et même si ce n'est pas un coup de cœur, ce roman mérite réellement toutes les éloges qui ont été écrites à son sujet.
  • Melvie77 Posté le 2 Octobre 2020
    Lecture commune du mois de septembre, j'avais choisi une dystopie qui a été très populaire dans les années 2010, une saga, réécriture de contes célèbres dans un monde inédit et futuriste. Ici, Cinder est un cyborg, opérée petite, suite à un accident qui a coûté la vie de ses parents. Elle est adoptée dans une famille où il y a deux petites filles. Le père meurt prématurément à cause d'une peste qui décime la population et Cinder devient la tête de turc de la belle-mère et de ses filles. A l'âge adulte, Cinder est devenue une mécanicienne très douée et elle donne tous ses revenus à sa belle-mère contre le gite et le couvert... Un jour, le prince Kai, adulé par toutes les jeunes filles de la ville, débarque, incognito, dans son échoppe pour faire réparer son androïde. Outre, le trouble que le prince crée chez Cinder, en réparant la machine, elle va se retrouver dans une lutte politique et intergalactique, qui va l'amener à lever le voile sur son passé mystérieux... J'ai adoré l'univers totalement inédit de ce roman, il m'a fallu un petit temps d'adaptation, mais une fois dedans, j'étais totalement happée. Marissa Meyer a créé un monde, avec des lois... Lecture commune du mois de septembre, j'avais choisi une dystopie qui a été très populaire dans les années 2010, une saga, réécriture de contes célèbres dans un monde inédit et futuriste. Ici, Cinder est un cyborg, opérée petite, suite à un accident qui a coûté la vie de ses parents. Elle est adoptée dans une famille où il y a deux petites filles. Le père meurt prématurément à cause d'une peste qui décime la population et Cinder devient la tête de turc de la belle-mère et de ses filles. A l'âge adulte, Cinder est devenue une mécanicienne très douée et elle donne tous ses revenus à sa belle-mère contre le gite et le couvert... Un jour, le prince Kai, adulé par toutes les jeunes filles de la ville, débarque, incognito, dans son échoppe pour faire réparer son androïde. Outre, le trouble que le prince crée chez Cinder, en réparant la machine, elle va se retrouver dans une lutte politique et intergalactique, qui va l'amener à lever le voile sur son passé mystérieux... J'ai adoré l'univers totalement inédit de ce roman, il m'a fallu un petit temps d'adaptation, mais une fois dedans, j'étais totalement happée. Marissa Meyer a créé un monde, avec des lois et des devoirs assez proches des nôtres, peuplé de cyborgs, d'androïdes et de lunaires. Sur le coup, je m'amusais à trouver des similitudes avec le célèbre conte, mais très vite, le récit prend son indépendance pour vivre sa propre intrigue. La romance prend une toute petite place dans le roman, qui place surtout une lutte intergalactique, des complots politiques et une épidémie terriblement mortelle... C'est un roman Young Adult, personnellement, je l'ai trouvé très mature et bien que le roman apporte quelques réponses aux lecteurs, la fin de Cinder, appelle une suite, que je vais lire TRÈS prochainement, tant je suis restée sur ma faim et que je n'avais pas envie de quitter l'univers et le personnages... Le deuxième tome est Scarlett et il a déjà rejoint ma PAL. Un vrai coup de cœur pour cet univers et la créativité de l'auteure... Le livre a été apprécié par l'ensemble des lectrices ayant participé à la lecture commune, certaines ayant déjà attaqué le tome 2^^
    Lire la suite
    En lire moins
  • MathildeLitteraire Posté le 22 Septembre 2020
    Cette série passe sur Booktube depuis sa sortie et je n'ai quasiment que des retours positifs. Je ne m'y étais jamais intéressée, jusqu'à ce que je reçoive le premier tome en poche en Service Presse par Pocket Jeunesse. Je connaissais déjà Marissa Meyer, avec sa saga Le Gang des Prodiges, dont j'ai eu le premier tome en SP l'année dernière. Franchement, comme je n'avais pas aimé le Gang des Prodiges, j'avais un peu peur de commencer ce livre, malgré les bons avis. J'ai été donc très surprise d'aimer ma lecture, Marissa Meyer a créé un monde et des personnages bien faits, qui ont su me séduire. Ces deux sagas sont vraiment différentes et j'ai apprécié ce premier tome des Chroniques Lunaires. C'est une bonne découverte. J'ai hâte de lire la suite ^^ L'histoire est très prenante et pleine de rebondissements. Elle est aussi originale car c'est un roman de SF jeunesse, qui revisite les contes de fées. On est prit dedans jusqu'à la fin et je me suis vraiment attachée à Cinder et des autres personnages. Une très belle découverte et une bonne série Young Adult.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.