Lisez! icon: Search engine

Cinder - Tome 2 : Scarlet

Pocket jeunesse
EAN : 9782266274661
Code sériel : J2965
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm
Cinder - Tome 2 : Scarlet

Guillaume FOURNIER (Traducteur)
Collection : Chroniques Lunaires
Date de parution : 02/05/2019
Cinder est désormais la fugitive la plus recherchée du Royaume. Mais par chance elle va croiser la route du petit chaperon rouge, Scarlet, prête à l'aider dans sa quête.
Depuis les lointaines étoiles jusqu’aux recoins d’une sombre forêt, les destins de Scarlet et de Cinder semblent liés. Alors que la première cherche sa grand-mère mystérieusement disparue et que la seconde poursuit la quête de ses origines, la menace lunaire qui pèse sur l’humanité se renforce. Cinder et Scarlet parviendront-elles à lui résister ?
EAN : 9782266274661
Code sériel : J2965
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mamoounne Posté le 26 Octobre 2019
    Deuxième tome ou l on retrouve cinder. Les aventures de scarlet et cinder se croisent.
  • Gaoulette Posté le 28 Août 2019
    Quand le petit Chaperon Rouge n'est la petite fille timide, la douce Chaperon rouge qui s'adresse au Loup d'une voix mielleuse et va se retrouver dans son antre à être trop curieuse. Marisa Meyer nous offre une suite aussi addictive et puissante que le tome 1. Cinder a une longue aventure à vivre pour connaitre "ils vécurent heureux". On oublie encore une fois très vite les contes de Perrault même si Marisa Meyer intègre des détails phares. Je repense au gros appétit du Loup et surtout à la confiance aveugle de la naïve Chaperon Rouge. Je repense à sa traditionnelle cape rouge qui deviendra un sweet shirt contemporain et beaucoup plus tendance. Une saga fantastique avec son zest de science-fiction qui ne lâche à aucun moment le lecteur. L'aventure de nos princesses on les vit à 100%. Dés les premières lignes on rentre dans l'action. On se passionne pour la nouvelle héroïne qui rentre en jeu. ET on continue à s'extasier pour Cinder qui prend de l'envergure au fil des pages. Une rencontre de "princesses" de choc. Marisa Meyer répond à toutes mes attentes dans ce genre de saga. Et elle va au delà. L'auteure nous malmène du début jusqu'à la... Quand le petit Chaperon Rouge n'est la petite fille timide, la douce Chaperon rouge qui s'adresse au Loup d'une voix mielleuse et va se retrouver dans son antre à être trop curieuse. Marisa Meyer nous offre une suite aussi addictive et puissante que le tome 1. Cinder a une longue aventure à vivre pour connaitre "ils vécurent heureux". On oublie encore une fois très vite les contes de Perrault même si Marisa Meyer intègre des détails phares. Je repense au gros appétit du Loup et surtout à la confiance aveugle de la naïve Chaperon Rouge. Je repense à sa traditionnelle cape rouge qui deviendra un sweet shirt contemporain et beaucoup plus tendance. Une saga fantastique avec son zest de science-fiction qui ne lâche à aucun moment le lecteur. L'aventure de nos princesses on les vit à 100%. Dés les premières lignes on rentre dans l'action. On se passionne pour la nouvelle héroïne qui rentre en jeu. ET on continue à s'extasier pour Cinder qui prend de l'envergure au fil des pages. Une rencontre de "princesses" de choc. Marisa Meyer répond à toutes mes attentes dans ce genre de saga. Et elle va au delà. L'auteure nous malmène du début jusqu'à la fin. Et le pire c'est qu'on en redemande. Encore un cliffhanger de taille à la fin qui bascule tout sur son passage. Des héros attachants. J'ai eu peur que la suite face effet miroir avec l'histoire principale mais Loup et Scarlett ont vraiment leur propre romance. Les héroïnes se complètent parfaitement. Et puis Marisa Meyer nous rajoute une touche humoristique du nom de Thorne. Va t'il prendre de l'ampleur au fil des opus? Je l'espère bien. J'adore l'idée que l'auteure ait gardé le symbole de la recherche du prince comme trame de fond dans toute sa saga. Il me tarde la confrontation finale et ce que nous réserve l'auteure. C'est un Whouahhhh! Un gros coup de cœur! J'espère le sans faute.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Missnefer13500 Posté le 28 Août 2019
    Une saga qui déménage. Une addictivité qui va croissant. Un tome à la hauteur du précédent, voire meilleur avec l'absence de temps mort, de rebondissements qui s’enchaînent tant une cohérence incroyable. On se sentirait presque essoufflée tant Marissa Meyer sait rendre sa dystopie vivante. Dans cet opus, on passe en alternance entre les péripéties vécue par Cinder et son acolyte Thorne et celles de Scarlet la flamboyante et son garde du corps : Loup, jusqu'à ce que les 2 groupes se rejoignent. L'auteure laisse planer le suspens en ce qui concerne le lien entre Cinder et Scarlet. Et nous voilà, non plus avec une badass, mais 2. Les jeunes filles sont impressionnantes dans leur combat personnels, leurs personnalités touchantes. Les nouveaux venus vont tantôt nous amuser, tantôt nous émouvoir. La relation Scarlet et Loup est assez complexe et le soupçon sur ses bonnes intentions nous titille tout au long du récit. Qui est-il vraiment ? Scarlet peut-elle lui faire confiance ? L'auteur s'appuie sur la réalité quotidienne, effleure les à priori, les divers cotés des personnalités, la sombre et la lumineuse, les valeurs profondes. Avec Thorne et Loup, Marissa Meyer nous gâte. Le premier est un bouffon prétentieux, un voyou... Une saga qui déménage. Une addictivité qui va croissant. Un tome à la hauteur du précédent, voire meilleur avec l'absence de temps mort, de rebondissements qui s’enchaînent tant une cohérence incroyable. On se sentirait presque essoufflée tant Marissa Meyer sait rendre sa dystopie vivante. Dans cet opus, on passe en alternance entre les péripéties vécue par Cinder et son acolyte Thorne et celles de Scarlet la flamboyante et son garde du corps : Loup, jusqu'à ce que les 2 groupes se rejoignent. L'auteure laisse planer le suspens en ce qui concerne le lien entre Cinder et Scarlet. Et nous voilà, non plus avec une badass, mais 2. Les jeunes filles sont impressionnantes dans leur combat personnels, leurs personnalités touchantes. Les nouveaux venus vont tantôt nous amuser, tantôt nous émouvoir. La relation Scarlet et Loup est assez complexe et le soupçon sur ses bonnes intentions nous titille tout au long du récit. Qui est-il vraiment ? Scarlet peut-elle lui faire confiance ? L'auteur s'appuie sur la réalité quotidienne, effleure les à priori, les divers cotés des personnalités, la sombre et la lumineuse, les valeurs profondes. Avec Thorne et Loup, Marissa Meyer nous gâte. Le premier est un bouffon prétentieux, un voyou de première classe, Le second une âme torturée qui lutte contre ses démons. Mais y parviendra-t-il ? L'auteure se joue de nous, maîtrise ses sujets, campe des personnages haut en couleur, introduit une note d'humour dans cette lutte contre la machiavélique Levana. Ses scènes de combat sont bien décrites, l'ambiance est parfois stressante, tant on tremble pour nos protagonistes. On est loin des contes de fées avec leurs : et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Tout au moins le chemin pour y arriver est semé d’embûches et le lecteur n'est sûr de rien. Tant il arrive parfois que des auteurs ( je pense à Victor Dixen dans Phobos, entre autres) nous jouent parfois de sales tours. Comme vous l'aurez peut-être compris, dans cet opus notre Scarlet n'est autre que la version dystopique du petit chaperon rouge. Dans cet approche on y croise la grand-mère aux mains des loups et une Scarlet beaucoup moins naïve que la petite du conte, mais à l'âme généreuse capable de voir la bonté chez les autres. Tout ici est question de choix, mais aussi d'obligation, de devoirs envers ceux que l'on veut protéger aux prix de sacrifices personnels. Comme dans les contes, on se plait à croire que le bien triomphera du mal et que des alliances des plus improbables pourrait changer la donne. Un tome, qui une fois terminé, vous pousse à vous plonger sans le suivant, tant on est impatient de suivre la suite des aventures de Cinder, curieux de découvrir les nouveaux personnages des contes de Perrault et de découvrir à quelle sauce, notre Marissa Meyer va nous les servir. Nouveau coup de coeur pour cet opus bien plus intense que le précédent
    Lire la suite
    En lire moins
  • Charliebbtl Posté le 15 Août 2019
    Ce nouvel opus est l’occasion de retrouver le personnage de Cinder, toujours en quête de ses origines ou plutôt de la confirmation de ces dernières suite aux révélations du premier tome. Quant au Prince Kai, il ne fait presque que de la figuration ici, apparaissant dans plusieurs chapitres en filigrane et rappelant la menace que constitue toujours la terrible reine lunaire, Levana. L’annonce officielle faite par le prince en fin de roman devrait, cependant, relancer l’intrigue pour le prochain volet de la saga et le remettre sur le devant de la scène. Le retour de Cinder, ici, permet en tout cas de confirmer l’ambiance SF de cette série puisque le duo qu’elle forme bien malgré elle avec son nouvel acolyte, Thorne, rappelle le binôme Luke Skywalker et Han Solo. Tout comme Luke, Cinder veut découvrir qui elle est et d’où elle vient. Tout comme Han Solo, Thorne possède un vaisseau dérobé ici à l’armée américaine et se révèle un piètre dragueur et un personnage tantôt exaspérant par sa prétention et sa suffisance tantôt drôle par son manque de maturité. Mais l’histoire ici qui nous intéresse avant tout, c’est la découverte du personnage de Scarlet dont la grand-mère, Mme Benoît, a mystérieusement... Ce nouvel opus est l’occasion de retrouver le personnage de Cinder, toujours en quête de ses origines ou plutôt de la confirmation de ces dernières suite aux révélations du premier tome. Quant au Prince Kai, il ne fait presque que de la figuration ici, apparaissant dans plusieurs chapitres en filigrane et rappelant la menace que constitue toujours la terrible reine lunaire, Levana. L’annonce officielle faite par le prince en fin de roman devrait, cependant, relancer l’intrigue pour le prochain volet de la saga et le remettre sur le devant de la scène. Le retour de Cinder, ici, permet en tout cas de confirmer l’ambiance SF de cette série puisque le duo qu’elle forme bien malgré elle avec son nouvel acolyte, Thorne, rappelle le binôme Luke Skywalker et Han Solo. Tout comme Luke, Cinder veut découvrir qui elle est et d’où elle vient. Tout comme Han Solo, Thorne possède un vaisseau dérobé ici à l’armée américaine et se révèle un piètre dragueur et un personnage tantôt exaspérant par sa prétention et sa suffisance tantôt drôle par son manque de maturité. Mais l’histoire ici qui nous intéresse avant tout, c’est la découverte du personnage de Scarlet dont la grand-mère, Mme Benoît, a mystérieusement disparu. La police locale considérant qu’il n’y a pas d’enquête à mener, la jeune fille décide de partir à sa recherche d’autant qu’elle obtient la confirmation de la bouche de son propre père que son aïeule a bien été enlevée et est retenue prisonnière quelque part. Et c’est un autre personnage du nom de « Loup » combattant des rues (cela ne s’invente pas !) qui va l’aider dans ses recherches. On ne peut pas dire qu’il y a coup de foudre au premier regard entre les deux car Scarlet est une jeune fille à très forte personnalité qui n’a que faire d’une amourette. Mais ça… c’était avant ! Car, hélas pour moi, on va rapidement tomber dans le trip un peu trop young adult. Vous vous imaginez bien qu’elle va finir par tomber sous le charme de Loup et, le comble, c’est que cela va être réciproque. Vous me voyez venir : c’est un des aspects du roman que j’ai le moins apprécié car les bluettes du style « Je t’aime oui mais non parce que tu m’as caché qui tu étais vraiment, mais si je t’aime finalement », voilà ce n’est pas du tout mais pas du tout ma tasse de thé. Et quand je vous dirai qu’il y a en plus un rival qui vient s’immiscer dans l’histoire (bon certes pas forcément amoureux mais quand même), vous aurez compris que cela m’a achevé. C’est d’autant plus dommage que certaines scènes sont particulièrement réussi comme celles dans le café ou lors de l’affrontement à l’Opéra. L’action y est bien rendue et la connexion avec les deux intrigues (celle de Cinder et celle de Scarlet) qui se produit à ce moment-là repose sur une logique implacable et fonctionne parfaitement. C’est, en effet, rondement mené et cette lutte entre lunaires annonce un retour de la reine Levana encore plus machiavélique qu’on pouvait l’imaginer (elle est déjà bien en forme dans cet opus, on s’attend donc à ce qu’elle passe la quatrième assez rapidement). Un autre élément qui m’a un peu dérangé dans le roman, c’est le traitement de Loup et de ses « compatriotes ». On a du mal à se les représenter. S’agit-il d’êtres humains ? de loups-garous ? d’êtres humains qui se transforment en loups-garous sans qu’on assiste au phénomène ? Cela n’a pas pour moi été d’une très grande clarté car, en fonction des différents scènes, le doute s’installe concernant cette question. Au final, je dois donc avouer que, compte tenu notamment de cette propension de bons sentiments (j’en ai la nausée rien que d’y repenser), j’ai largement préféré le premier tome au second. J’espère tout de même que la suite de la saga ne va pas continuer de s’engluer dans ce sentimentalisme mielleux qui me donne de l’herpès car sinon je risque d’abandonner rapidement l’affaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ororia Posté le 8 Août 2019
    Ce second tome rentre parfaitement dans la lignée du premier. Tout en ajoutant des éléments et personnages nouveaux, il parvient à conserver une certaine importance (certes, moindre, mais tout de même) aux personnages du premier tome (notamment Cinder) et à leurs actes. Ceux-ci sont souvent rappelés au fil du récit et ce dès le début, ce qui nous permet de bien situer l’histoire dans le temps par rapport au premier tome. C’est vraiment de point fort de cette plume si caractéristique de Marissa Meyer, une véritable immersion dans le récit et ce, dès les premières lignes. Heureusement, l’immersion est rarement ralentie par le fait que les personnages alternent entre les chapitres. Je trouve en effet que cette alternance est plutôt bien ficelée et qu’elle apporte du bonus et du peps au récit. Même si ce récit se dépeint comme une réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge, il diffère encore une fois de l’original, du fait principalement où il ne suit pas complètement la jeune fille inspirée du conte, mais poursuit également l’histoire de Cendrillonaprès la fin du conte original. Les personnages sont également un élément important de ce tome. Ils sont en effet le coeur même du livre,... Ce second tome rentre parfaitement dans la lignée du premier. Tout en ajoutant des éléments et personnages nouveaux, il parvient à conserver une certaine importance (certes, moindre, mais tout de même) aux personnages du premier tome (notamment Cinder) et à leurs actes. Ceux-ci sont souvent rappelés au fil du récit et ce dès le début, ce qui nous permet de bien situer l’histoire dans le temps par rapport au premier tome. C’est vraiment de point fort de cette plume si caractéristique de Marissa Meyer, une véritable immersion dans le récit et ce, dès les premières lignes. Heureusement, l’immersion est rarement ralentie par le fait que les personnages alternent entre les chapitres. Je trouve en effet que cette alternance est plutôt bien ficelée et qu’elle apporte du bonus et du peps au récit. Même si ce récit se dépeint comme une réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge, il diffère encore une fois de l’original, du fait principalement où il ne suit pas complètement la jeune fille inspirée du conte, mais poursuit également l’histoire de Cendrillonaprès la fin du conte original. Les personnages sont également un élément important de ce tome. Ils sont en effet le coeur même du livre, qu’ils soient anciens, comme Cinder ou Iko, ou nouveaux comme Scarlet ou Throne. Même si ces derniers sont nouveaux, on s’habitue très rapidement à eux. Ils rentrent alors complètement dans l’histoire et on s’identifie assez facilement à eux. Les nouveaux personnages donnent toujours plus de profondeur au récit avec la multiplicité des points de vue qu’ils nous offrent. Même s’ils ne semblent rien avoir en commun, c’est par leur histoire personnelle que va se développer le récit entier. Ce n’est pas l’histoire d’une personne mais celle de tout un univers absolument unique, raconté par le biais de ces personnages.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.