En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Comme un enfant perdu

            Pocket
            EAN : 9782266274302
            Code sériel : 16937
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm
            Comme un enfant perdu

            Date de parution : 01/06/2017
            Je parcourais les rues,
            Ma guitare sur le dos,
            Comme un enfant perdu,
            Je traînais des sanglots.


            Renaud, Lucile, 1969


            Pour la première fois, Renaud a pris sa plume pour raconter dans un livre ses amours, ses tourments, sa révolte face aux injustices du monde. Un livre, dit-il, qui permet de comprendre. Sa vie. La...
            Je parcourais les rues,
            Ma guitare sur le dos,
            Comme un enfant perdu,
            Je traînais des sanglots.


            Renaud, Lucile, 1969


            Pour la première fois, Renaud a pris sa plume pour raconter dans un livre ses amours, ses tourments, sa révolte face aux injustices du monde. Un livre, dit-il, qui permet de comprendre. Sa vie. La vie.

            « Renaud par Renaud. Paroles fortes » Gilles Médioni – L’Express

            « Renaud, écorché et déchirant. » Francis Marmande – Le Monde

            « Poignant, touchant, humain. » Matthieu Charrier – Europe 1

            Inclus un cahier photos

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266274302
            Code sériel : 16937
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.70 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Amelie2894 Posté le 14 Septembre 2018
              Bien que je fasse partie de la génération "Y", les chansons de Renaud ont longuement bercées mon enfance. C'est avec beaucoup de curiosité que j'ai abordé son autobiographie. J'ai été profondément touchée par la sensibilité de Renaud, sa franchise et sa personnalité. De plus, l'artiste écrit avec qualité, à tel point que l'on dévore les pages comme si il s'agissait d'un roman. Ce fût une lecture bouleversante, mais très agréable !
            • secondo Posté le 27 Mai 2018
              POUR KI : Pour les fans de Renaud qui n'ont pas peur des désillusions POUR KOI : Pour comprendre cet anarchement à se bousiller alors que la belle vie est là, avec femmes, enfants et reconnaissance artistique. POUR KAN :Eviter les vacances car tous les potes vont vouloir le lire et votre exemplaire ne va pas résister. Voici une autobiographie quelquefois naïve, sincère et éclairante car on découvre un chanteur, un homme, un mari, un père, toutes ces facettes d'une vie livrée à un mal être, énorme comme un cancer. Renaud c'est avant tout un homme coupé en deux dés la naissance : côté pile les protestants-Séchan, côté face les ouvriers ch'timi-Meriaux. Puis tout au long de sa vie, l'ambivalence va devenir son leitmotiv jusqu'à finir par le carboniser : En politique avec une forte tendance socialo-communiste-pif-le-chien piquetée de relents gaullistes non acceptés et d'un soupçon de collabo encore en travers de la gorge. En amour avec des passions de littératures, du bonheur à la pelle mais Renaud utilise cette pelle pour fossoyer sa chance et au bout du compte l'enterrer complètement. En Chansons avec de plus en plus de succès alors qu'à mon avis, le filon se tarit après "Où c'est que j'ai mis mon flingue"... POUR KI : Pour les fans de Renaud qui n'ont pas peur des désillusions POUR KOI : Pour comprendre cet anarchement à se bousiller alors que la belle vie est là, avec femmes, enfants et reconnaissance artistique. POUR KAN :Eviter les vacances car tous les potes vont vouloir le lire et votre exemplaire ne va pas résister. Voici une autobiographie quelquefois naïve, sincère et éclairante car on découvre un chanteur, un homme, un mari, un père, toutes ces facettes d'une vie livrée à un mal être, énorme comme un cancer. Renaud c'est avant tout un homme coupé en deux dés la naissance : côté pile les protestants-Séchan, côté face les ouvriers ch'timi-Meriaux. Puis tout au long de sa vie, l'ambivalence va devenir son leitmotiv jusqu'à finir par le carboniser : En politique avec une forte tendance socialo-communiste-pif-le-chien piquetée de relents gaullistes non acceptés et d'un soupçon de collabo encore en travers de la gorge. En amour avec des passions de littératures, du bonheur à la pelle mais Renaud utilise cette pelle pour fossoyer sa chance et au bout du compte l'enterrer complètement. En Chansons avec de plus en plus de succès alors qu'à mon avis, le filon se tarit après "Où c'est que j'ai mis mon flingue" mais cela n'engage que moi car la plupart des fans pensent que le top c'est "Mistral gagnant". Enfin dans sa tête avec des délires paranoïaques qui vont entièrement l'engloutir, une première fois en Russie en 1985 puis à Cuba en 1997, pour ne plus jamais le lacher comme une armée d'espions à ses basques. Et là c'est le drame, Renaud est Renard, Renaud n'est plus là, celui qui a pris sa place a des poches sous les yeux pour stocker les larmes et ne jamais rendre les armes, celui qui a pris sa place est cet enfant perdu. A jamais. Mais nous, lecteurs, auditeurs, on en veut encore, et on fredonne "Hexagone", "Amoureux de Paname", "Le blues de la porte d'Orléans", "Je suis une bande de jeunes", "J'ai la vie qui m'pique les yeux" et "Dans mon HLM" car Renaud on l'aime aussi. A jamais.
              Lire la suite
              En lire moins
            • blandine5674 Posté le 16 Octobre 2017
              Une bio agréable, parfois triste, parfois tendre qui se lit vite. D’ailleurs Renaud remercie Lionel Duroy qui l’a accompagné, pas à pas, dans l’écriture de ce livre. Même pour les non fans, un récit intéressant sur la montée et la descente d’un succès. En revivant le passé du chanteur, quelque part, on revit notre jeunesse. Des rencontres sympas comme celle de René Fallet, Grand Corps Malade. Des moins sympas comme Depardieu rencontré lors du tournage de Germinal. Je finis de le lire hier soir et que vois-je ? ce film passe à la TV. Etonnant, non ?
            • Tezelsup Posté le 20 Septembre 2017
              J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette autobiographie de Renaud que je recommande absolument. Renaud raconte son enfance, sorte de paradis perdu. Et puis lorsqu'il grandit, il se rend compte des fautes commises par ses parents et grand-parents dont il porte à ce jour une culpabilité qui le ronge. Dans un style simple, sans cacher quoi que ce soit au lecteur, Renaud raconte ses amours, ses enfants qu'il adore. Il raconte comment il s'est vite rendu compte que c'était ça sa vie, la musique, des couplets qu'il enchaîne rapidement. Enfin, Renaud raconte comment il s'est perdu dans l'alcool, comment il s'en est sorti, un peu grâce à Grand Corps Malade, qui se rend chez lui à l'improviste et le provoque en "slam" et beaucoup grâce à son propre fils, Malone, pour qui il veut se relever. J'avoue que j'ai suivi Renaud toute ma vie. Ces dernières années, j'ai craint que cet alcool nous le prenne. Mais Renaud est heureusement de retour, "Toujours debout"!
            • Helene1960 Posté le 27 Août 2017
              J'ai découvert le chanteur Renaud à la fin des années septante. Depuis lors j'ai suivi son parcours chaotique au gré des articles de presse, des émissions de télévision ou en découvrant ses nouvelles chansons à la radio. J'avais donc hâte de me plonger dans son autobiographie pour savoir ce qu'il avait à nous dire, à nous ses fans, sur son parcours de vie. J'avais envie de laisser de côté tous les a priori de la presse à scandale, les commentaires sulfureux des paparazzi, les articles assassins qui décrivaient un alcoolique notoire pour découvrir ce que l'homme cachait derrière le chanteur à succès. En lisant d'une traite son histoire, j'ai découvert un homme à fleur de peau, un homme qui a aimé ses compagnes et ses enfants, un homme qui a souffert de ne pas pouvoir résister au pastis, un homme détruit par sa paranoïa mais qui a gardé un amour immense pour son entourage et pour ses fans et, comme il le dit dans sa chanson, un homme toujours debout. Salut l'artiste, continue à nous émerveiller avec tes compositions qui décrivent si bien tout ce qui te tient à coeur.

            Ils en parlent

            « Une autobiographie bouleversante. » Le Parisien
            « Tout semblait avoir été dit sur lui. Sauf l’essentiel. Renaud par Renaud. Paroles fortes. » Gilles Médioni, L’Express
            « Renaud, écorché et déchirant. Dans une autobiographie, le chanteur âgé de 64 ans se met à nu. » Francis Marmande, Le Monde
            « C’est la première fois que [Renaud Séchan] se raconte. Sans complaisance, il reste le touchant poète qui écrivait dans sa chanson Lucile : “Je parcourais les rues,/Ma guitare sur le dos/Comme un enfant perdu,/Je traînais des sanglots.” » Claude Combet, Livres Hebdo
            « Renaud pose sur sa vie des mots qui lui ressemblent, sincères, pudiques, courageux, ses mots à lui qui, mieux que ceux des autres, nous aident à comprendre Docteur Renaud et, plus encore, Mister Renard. » Bernard Lehut, RTL
            « Un livre très touchant. Dans ses mots, on sent battre son cœur » Wendy Bouchard, Europe 1
            « On est pris au cœur, aux tripes  quand on lit ses mots. Un livre poignant, touchant, humain. » Mathieu Charrier, Europe 1
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com