Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266306119
Code sériel : 17812
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Corentine

Date de parution : 04/06/2020
1919. Le train de Paris s’arrête dans un jet de vapeur. Tailleur chic, voilette, Corentine tient sa revanche. C’est la première fois qu’elle revient en Bretagne, dans ces Montagnes noires qui l’ont vue naître et, dès l’enfance, trimer aux champs. Vendue à sept ans à un maquignon, placée à douze... 1919. Le train de Paris s’arrête dans un jet de vapeur. Tailleur chic, voilette, Corentine tient sa revanche. C’est la première fois qu’elle revient en Bretagne, dans ces Montagnes noires qui l’ont vue naître et, dès l’enfance, trimer aux champs. Vendue à sept ans à un maquignon, placée à douze chez des bourgeois de la capitale, la petite paysanne illettrée en a fait, du chemin – d’humiliation en humiliation, de chambre de bonne en usine d’armement. Viendrait l’amour. Viendrait la Marne.
Un destin de combat auquel sa petite-fille, cent ans plus tard, rend ici un hommage poignant.

« Un livre très émouvant. Lisez Corentine, ça donne du courage. De la rage aussi. » ELLE

« L’histoire d’une revanche sur un avenir de malheur et de servitude. Comment ne pas aimer Corentine que Roselyne Bachelot raconte avec émotion et justesse ? » Le Midi Libre
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266306119
Code sériel : 17812
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« Un livre très émouvant. Lisez Corentine, ça donne du courage. De la rage aussi. »
ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bina Posté le 7 Novembre 2021
    Corentine est une jeune bretonne, née dans les dernières années du XIXes. La vie est dure, très dure, tellement dure qu'à l'âge de 7 ans, sa famille la vend comme domestique d'un éleveur de chevaux. 7 ans, 12 ans, 15 ans. Autant de transition vers de nouveaux ''patrons'' à servir de 6h00 du matin à très tard le soir, à la dure. La veille de la première guerre mondiale la voit se marier, et quitter le statut de domestique? Mais la guerre va tout bouleverser et tout remettre en question. 1919. 15 ans après son départ à l'âge de sept ans, Corentine revient sur ses terres, dans sa commune, avec des ambitions. Elle a su ''où mettre ses pieds sales''. J'ai ouvert ce roman avec des a priori, mais je ne regrette pas cette découverte faite grâce à une copine. L'autrice, la petite fille du personnage éponyme, glisse régulièrement sa plume au cœur de la narration pour des clins d 'œils contemporains;
  • TiteLisette Posté le 24 Octobre 2021
    Une belle surprise ! Pas d'auto-promotion dans ce court récit d'une vie pourtant bien remplie : celle de la grand-mère de la ministre , Roselyne Bachelot. Avec une simplicité non dénuée d'une certaine élégance, celle-ci raconte la vie difficile de Corentine, petite bretonne mal-née, au cœur des Montagnes noires des années 1890. Dans cette région reculée, la faim est quotidienne chez les plus pauvres qui envoient leurs enfants servir dès leur plus jeune âge chez des plus riches qui les nourriront. Mais Corentine a de l'ambition, de la volonté, de l'intelligence et de la chance, aussi, un peu. A force de courage et d'audace, elle parvient à échapper à son destin. Il est salutaire, de temps en temps, de lire ce genre de biographies qui remettent les pendules à l'heure et les nombrils en place. Cela fait du bien, de lire qu'on peut s'extirper de la fange sans se plaindre et sans salir davantage ceux qui n'ont fait que nous y faire naître. Le livre est un peu court et la fin un peu brève. J'aurais aimé que l'auteure nous livre un peu plus de détails sur la vie de Corentine après son retour à Gourin. Cela mériterait un deuxième... Une belle surprise ! Pas d'auto-promotion dans ce court récit d'une vie pourtant bien remplie : celle de la grand-mère de la ministre , Roselyne Bachelot. Avec une simplicité non dénuée d'une certaine élégance, celle-ci raconte la vie difficile de Corentine, petite bretonne mal-née, au cœur des Montagnes noires des années 1890. Dans cette région reculée, la faim est quotidienne chez les plus pauvres qui envoient leurs enfants servir dès leur plus jeune âge chez des plus riches qui les nourriront. Mais Corentine a de l'ambition, de la volonté, de l'intelligence et de la chance, aussi, un peu. A force de courage et d'audace, elle parvient à échapper à son destin. Il est salutaire, de temps en temps, de lire ce genre de biographies qui remettent les pendules à l'heure et les nombrils en place. Cela fait du bien, de lire qu'on peut s'extirper de la fange sans se plaindre et sans salir davantage ceux qui n'ont fait que nous y faire naître. Le livre est un peu court et la fin un peu brève. J'aurais aimé que l'auteure nous livre un peu plus de détails sur la vie de Corentine après son retour à Gourin. Cela mériterait un deuxième tome !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bigmammy Posté le 9 Octobre 2021
    Un texte bref mais dense, plein d'émotion, la biographie en forme d'hommage d'une petite-fille à sa grand-mère, femme exceptionnelle d'énergie, de résilience et habitée par la rage de sortir de la condition misérable à laquelle elle était assignée. On mesure à travers ce récit très documenté la grande humanité de son auteure, Roselyne Bachelot. Difficile d'imaginer aujourd'hui le profond dénuement des Bretons en cette fin de XIXème siècle : l'isolement, la faim et l'humiliation permanente, la négation de la culture bretonne par les tenants de la République laïque et obligatoire, l'omniprésence de la foi, aussi. On reste pantois devant la condition des femmes, épuisées par les grossesses successives, soumises – toujours debout pour servir leur mari – le placement comme domestiques des enfants à partir de sept ans, l'arrachement du départ à Paris pour servir dans les demeures bourgeoises ou aristocratiques, l'illettrisme (en français seulement), le harcèlement constant des patrons et de leurs hôtes masculins, les extraordinaires différences des conditions sociales … Une émotion qui m'étreint en songeant au parcours de ma propre grand-mère, que je n'ai pas connue, née en 1876, mariée quasiment de force à son beau-frère veuf, expatriée de son Piémont natal en France pour y travailler à faire des lessives... Un texte bref mais dense, plein d'émotion, la biographie en forme d'hommage d'une petite-fille à sa grand-mère, femme exceptionnelle d'énergie, de résilience et habitée par la rage de sortir de la condition misérable à laquelle elle était assignée. On mesure à travers ce récit très documenté la grande humanité de son auteure, Roselyne Bachelot. Difficile d'imaginer aujourd'hui le profond dénuement des Bretons en cette fin de XIXème siècle : l'isolement, la faim et l'humiliation permanente, la négation de la culture bretonne par les tenants de la République laïque et obligatoire, l'omniprésence de la foi, aussi. On reste pantois devant la condition des femmes, épuisées par les grossesses successives, soumises – toujours debout pour servir leur mari – le placement comme domestiques des enfants à partir de sept ans, l'arrachement du départ à Paris pour servir dans les demeures bourgeoises ou aristocratiques, l'illettrisme (en français seulement), le harcèlement constant des patrons et de leurs hôtes masculins, les extraordinaires différences des conditions sociales … Une émotion qui m'étreint en songeant au parcours de ma propre grand-mère, que je n'ai pas connue, née en 1876, mariée quasiment de force à son beau-frère veuf, expatriée de son Piémont natal en France pour y travailler à faire des lessives pour les grands hôtels de la côte, huit fois mère mais seules quatre filles survivantes, ma maman la dernière, n'ayant jamais su ni lire ni écrire, ni parler français. Corentine est une travailleuse aussi acharnée que discrète et observatrice. Elle va connaître le grand amour mais il sera bref, car la première année de la Grande guerre fut un carnage. Juste le temps de concevoir une petite fille qui ne connaîtra son père. Mais elle a compris et mémorisé tous les codes pour apparaître comme une grande dame, refait sa vie, voit réussir sa fille puis sa petite fille. C'est un parcours exemplaire, un hommage mérité. La condition des femmes a tout de même fait de grands projets depuis 1900 … et il reste encore des Bastilles à conquérir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ArmelleD Posté le 12 Mai 2021
    Corentine, une grand mère ou arriere grand mère qui pourrait être la nôtre, qui a traversé les guerres, perdu ses êtres les plus chers.. forte, déterminée, aimante, militante..c'est une fillette, jeune fille, une femme à laquelle nous nous attachons tout simplement. J'ai aimé ces passages en breton, le Centre Bretagne et tout spécialement Gourin à l'honneur. Bravo à l'auteure, Roselyne BACHELOT, qui nous partage avec simplicité, humilité et élégance ses racines bretonnes. Et si vous hésitez à lire Madame la Ministre, je vous réponds : Et si vous mettiez la politique de côté ...;0)
  • duncan89 Posté le 17 Avril 2021
    Alors ce livre je ne l'aurais pas lu ni acheté si ma femme ne me l'avais pas glissé sur la table de nuit... et comme J'aime bien les fictions historiques... Je ne polémiquerais pas sur l'autrice car ce n'est pas le propos d'un avis. Eh bien, j'ai passé un très bon moment de lecture, le style est fluide, descriptif sans l’être trop, plutôt immersif et rythmé. La Belle époque n'était vraiment pas si belle pour certains et encore moins pour les femmes. Corentine qui a de la "Chance" aux yeux de certains, devra surmonter les épreuves dès l'enfance (famine, travail à la ferme tout en s'occupant des frères et sœurs, maltraitance...), pour ensuite être propulsée dans le monde de la domesticité avec son lot de brimades et intrigues. Elle ne sera pas non plus épargné par la grande guerre. Malgré tout ça, elle saura faire sa place et prendra sa revanche sur la vie pour donner à ses enfants ce quelle n'aura pas eu...l'amour filial. Un très bon livre qui se lit rapidement et que je n’hésiterais pas à prêter.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !