RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            De la part de la princesse morte

            Pocket
            EAN : 9782266296946
            Code sériel : 17633
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 896
            Format : 108 x 177 mm
            De la part de la princesse morte

            Date de parution : 23/05/2019
            Istamboul, 1911. L’Empire ottoman, ce colosse aux pieds d’argile, n’a plus que quelques années à vivre lorsque naît la princesse Selma, petite-fille de sultan. Elle ne connaîtra que brièvement les fastes du palais, les intrigues de harem : bientôt jetée sur les routes de l’exil, Selma vivra d’autres débâcles, d’autres... Istamboul, 1911. L’Empire ottoman, ce colosse aux pieds d’argile, n’a plus que quelques années à vivre lorsque naît la princesse Selma, petite-fille de sultan. Elle ne connaîtra que brièvement les fastes du palais, les intrigues de harem : bientôt jetée sur les routes de l’exil, Selma vivra d’autres débâcles, d’autres Empires – qu’elle soit reine ou esclave, libre ou amoureuse, des Indes impériales à Paris sous la menace allemande… C’est sa fille, Kenizé, qui retrace aujourd’hui son exceptionnel destin, tel des mémoires interrompus, « de la part de la princesse morte »…

            Cet ouvrage a reçu le Grand Prix des Lectrices de ELLE 1988
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266296946
            Code sériel : 17633
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 896
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.95 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Le personnage de Selma que Kénizé Mourad nous présente nous envoûte tout de suite. » Conduite en état livresque

            « L’écriture est fluide, agréable, les nombreux personnages que Selma croise sont complexes et intéressants car basés sur la réalité. » Lire à la folie
            Blog

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MarieOceane Posté le 22 Juin 2018
              Ce livre est tout simplement extraordinaire. Je l'ai lu à 15 ans et j'ai adoré
            • majero Posté le 30 Avril 2018
              Quelle classe, cette Kenize Mourad! Un peu normal puisqu'elle est la fille de la princesse-sultane Selma, profondément musulmane dont elle nous offre une des plus touchante biographie. Comme elle nous fait vivre, en bonne journaliste et grâce à l'utilisation du 'présent' la déroute turque de 1918, la résistance du général roturier Mustapha Kemal chassant les Grecs d'Izmir...avant de prendre le pouvoir muselant la presse, assassinant les opposants et chassant le Calife, le Sultan et son entourage. Exilée à Beyrouth où les Français sont en train d'exterminer les Druzes, ce n'est pas facile de trouver un mari à cette jolie Sultane sans le sou, élevée à l'école des soeurs mais d'une fière lignée musulmane ce qui intéresse un jeune prince hindou. Alors qu'à Ankara le port du voile est interdit aux femmes, c'est carrément la burqa qui lui est imposée, cloîtrée dans une Inde aux coutumes barbares, déchirée entre le Congrès des indépendantistes hindous et la Ligue des musulmans courtisant l'Anglais. Selma profite de sa grossesse pour s'enfuir, malgré la menace allemande, accoucher en France. Un texte puissant, comme le soliloque de l'eunuque Zeynel, tellement beau que ça en devient presque douloureux!
            • Roggy Posté le 5 Mars 2018
              Kenizé Mourad signe une incursion passionnante dans les coutumes orientales et dans l'histoire politique de l'indépendance de la Turquie. Le langage vif et imagé incarne la chaleur et le vent du Bosphore, les couleurs appétissantes des marchés, le parfum capiteux des glycines et les feuillages de cuivre qui bordent les chemins de pierre. L'empire ottoman est en pleine débâcle face aux puissances occidentales. Les femmes, brimées par tant d'interdits, rêvent de liberté, mais le poids des convenances et des traditions est écrasant. On se prend de sympathie pour Selma la petite sultane effarouchée qui s'ennuie dans la vie de palais et qui s'intéresse à la culture de son pays et à son avenir. On perçoit la Turquie des années 20 à travers ses yeux de petite fille face à l'occupation par l'ennemi. Elle vit le démembrement de son pays, les trahisons, la peur, et pourtant son besoin de liberté est plus fort que tout car elle sent qu'elle est faite pour un grand destin. L'exil au Liban est un tournant mais aussi une épreuve. Selma se retrouve séparée de son père et en tant que musulmane elle doit essuyer le mépris des chrétiens, elle devient pauvre quand elle a toujours vécu dans l'opulence... Kenizé Mourad signe une incursion passionnante dans les coutumes orientales et dans l'histoire politique de l'indépendance de la Turquie. Le langage vif et imagé incarne la chaleur et le vent du Bosphore, les couleurs appétissantes des marchés, le parfum capiteux des glycines et les feuillages de cuivre qui bordent les chemins de pierre. L'empire ottoman est en pleine débâcle face aux puissances occidentales. Les femmes, brimées par tant d'interdits, rêvent de liberté, mais le poids des convenances et des traditions est écrasant. On se prend de sympathie pour Selma la petite sultane effarouchée qui s'ennuie dans la vie de palais et qui s'intéresse à la culture de son pays et à son avenir. On perçoit la Turquie des années 20 à travers ses yeux de petite fille face à l'occupation par l'ennemi. Elle vit le démembrement de son pays, les trahisons, la peur, et pourtant son besoin de liberté est plus fort que tout car elle sent qu'elle est faite pour un grand destin. L'exil au Liban est un tournant mais aussi une épreuve. Selma se retrouve séparée de son père et en tant que musulmane elle doit essuyer le mépris des chrétiens, elle devient pauvre quand elle a toujours vécu dans l'opulence et subira la pression de devoir se trouver un mari. Le passage dans les Indes marquera les jeux de pouvoir et d'argent auxquels il faut se soumettre ainsi que la notion très particulière de castes qui régit la société depuis des millénaires. Le racisme envers les musulmans, la lutte pour l'indépendance, Selma se battra pour aider à améliorer la condition des femmes, seul moyen de se sentir utile face à l'oppression. Elle connaîtra le mariage, l'amour, la haine mais se battra surtout pour son besoin incommensurable d'être libre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • PickItUp Posté le 8 Février 2018
              Bouleversante histoire d'une femme de tête, Princesse Turque mariée à un Sultan Indien et cherchant à protéger son enfant coûte que coûte. Merci Kenizé Mourad d'avoir partagé avec nous l'histoire de votre mère.
            • jeunejane Posté le 1 Décembre 2017
              Selma, naît en 1911 à Istambul. Elle est la petite-fille du sultan Mourad V . Elle admire beaucoup sa mère, la sultane Hatidjé et elle aime beaucoup son père. Elle rêve de voyager en Europe car elle admire beaucoup l'Occident. On retrouve l'ambiance du roman de Pierre Loti, " Les désenchantées" où la culture française était bien présente dans les palais d'Istambul. A la fin de la première guerre mondiale, les puissances européennes rejettent le dernier sultan. Hatidjé sultane est obligée de partir au Liban. Selma est inconsolable car son père ne les accompagne pas. A 7 ans, elle fréquente l'école où elle se sent étrangère et seule. Elle y découvre cependant l'amitié. Adolescente, elle découvre l'amour mais déçue, elle épouse , sans le connaître, Amir, le radjah de Badalpur. En Inde, elle vit dans cette famille musulmane où elle retrouve le faste mais aussi la rigueur et l'étouffement. L'Inde est secouée par les violences qui précèdent la fin de l'empire britannique et elle va accoucher d'une petite fille à Paris loin de ces tumultes. Elle y rencontre la liberté, l'amour, la guerre et une fin prématurée comme nous l'annonce le titre. Sa fille, née en France, devenue adulte choisira de faire revivre sa mère, cette princesse oubliée et morte beaucoup... Selma, naît en 1911 à Istambul. Elle est la petite-fille du sultan Mourad V . Elle admire beaucoup sa mère, la sultane Hatidjé et elle aime beaucoup son père. Elle rêve de voyager en Europe car elle admire beaucoup l'Occident. On retrouve l'ambiance du roman de Pierre Loti, " Les désenchantées" où la culture française était bien présente dans les palais d'Istambul. A la fin de la première guerre mondiale, les puissances européennes rejettent le dernier sultan. Hatidjé sultane est obligée de partir au Liban. Selma est inconsolable car son père ne les accompagne pas. A 7 ans, elle fréquente l'école où elle se sent étrangère et seule. Elle y découvre cependant l'amitié. Adolescente, elle découvre l'amour mais déçue, elle épouse , sans le connaître, Amir, le radjah de Badalpur. En Inde, elle vit dans cette famille musulmane où elle retrouve le faste mais aussi la rigueur et l'étouffement. L'Inde est secouée par les violences qui précèdent la fin de l'empire britannique et elle va accoucher d'une petite fille à Paris loin de ces tumultes. Elle y rencontre la liberté, l'amour, la guerre et une fin prématurée comme nous l'annonce le titre. Sa fille, née en France, devenue adulte choisira de faire revivre sa mère, cette princesse oubliée et morte beaucoup trop tôt. Kenizé Mourad , du nom de son grand-père, a fait des études de sociologie et de psychologie à la Sorbonne. Reporter au Moyen-orient pour Le Nouvel Observateur, elle a obtenu le prix des lectrices du magazine"Elle" en 1988. J'avais lu le livre au début des années 1990 et avais été troublée par le destin de cette petite princesse Selma qui avait vécu la fin de l'empire ottoman, la vie au Liban sous la conduite française , la fin de l'empire britannique des Indes , le début de la deuxième guerre mondiale en France et tout cela en 29 ans d'existence. Je viens de le relire avec autant d'enthousiasme tout en constatant que l'écriture est un peu édulcorée, conventionnelle par rapport à ce qu'on peut lire aujourd'hui.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.