Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266296946
Code sériel : 17633
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm

De la part de la princesse morte

Date de parution : 23/05/2019
Istamboul, 1911. L’Empire ottoman, ce colosse aux pieds d’argile, n’a plus que quelques années à vivre lorsque naît la princesse Selma, petite-fille de sultan. Elle ne connaîtra que brièvement les fastes du palais, les intrigues de harem : bientôt jetée sur les routes de l’exil, Selma vivra d’autres débâcles, d’autres... Istamboul, 1911. L’Empire ottoman, ce colosse aux pieds d’argile, n’a plus que quelques années à vivre lorsque naît la princesse Selma, petite-fille de sultan. Elle ne connaîtra que brièvement les fastes du palais, les intrigues de harem : bientôt jetée sur les routes de l’exil, Selma vivra d’autres débâcles, d’autres Empires – qu’elle soit reine ou esclave, libre ou amoureuse, des Indes impériales à Paris sous la menace allemande… C’est sa fille, Kenizé, qui retrace aujourd’hui son exceptionnel destin, tel des mémoires interrompus, « de la part de la princesse morte »…

Cet ouvrage a reçu le Grand Prix des Lectrices de ELLE 1988
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296946
Code sériel : 17633
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Le personnage de Selma que Kénizé Mourad nous présente nous envoûte tout de suite. » Conduite en état livresque

« L’écriture est fluide, agréable, les nombreux personnages que Selma croise sont complexes et intéressants car basés sur la réalité. » Lire à la folie
Blog

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Vdanthonay Posté le 8 Juin 2020
    Un véritable roman-fleuve, où le destin d’une vie est lié aux soubresauts politiques d’un pays. « L’histoire commence en janvier 1918 à Istamboul, capitale de l’Empire ottoman qui, pendant des siècles, fit trembler la chrétienté » (prologue), la jeune Selma n’a que sept ans quand la splendeur des sultans commence à vaciller. Nous allons suivre la petite fille tout au long de sa courte vie qui s’arrêtera brutalement à l’âge de vingt-neuf ans après avoir donné naissance à une fille, l’auteur de ce récit romanesque et néanmoins très documenté que je vous recommande vivement. Pour voir mon article entier, il faut cliquer sur le lien en dessous, mais ATTENTION SPOIL
  • adda33 Posté le 6 Juin 2020
    Plus qu'un roman c'est un hommage de l'auteur à sa mère la princesse Selma dont elle retrace l'histoire. C'est romanesque mais surtout historique. L'histoire débute à Istamboul en 1918 à la cour du dernier sultan de l'empire ottoman et on y assiste à la chute de cet empire; puis l'installation au Liban à la fin des années 1920 en période de mandat français; Selma à 20 ans va épouser un rajah aux Indes et nous assistons aux derniers jours de l'empire britannique et la lutte pour l'indépendance; et enfin Paris au début de la seconde guerre mondiale. On voyage, on est plongé dans des univers très différents, on ressent les contextes politiques et sociaux.
  • Calliope2017 Posté le 31 Mai 2020
    Kenizé Mourad écrit ici la biographie de sa mère, la princesse Selma, mais ce livre se dévore comme un roman. Il faut dire que Selma a eu une vie romanesque ! Petite-fille du sultan Mourad V, née en 1911, Selma grandit dans un palais d'Istanbul et vit les derniers jours de l'Empire ottoman. A la prise de pouvoir de Mustapha Kemal, sa famille s'exile au Liban et elle passe son adolescence et sa jeunesse à Beyrouth, alors sous mandat français. Elle épouse ensuite un rajah indien, et découvre les Indes musulmanes et le contexte troublé qui mènera à l'indépendance et à la création du Pakistan dix ans plus tard. Enfin, elle part en voyage à Paris, connaît la trépidante vie de la capitale puis la Seconde Guerre mondiale, et meurt en 1941... Le destin de Selma nous permet donc de découvrir de multiples cultures et situations historiques ! J'ai adoré être immergée dans la vie à la cour ottomane ou aux Indes, que je connaissais peu, et découvrir des évènements historiques majeurs comme la révolution en Turquie. Un autre aspect du livre est la condition féminine. Selma passe du harem turc à la liberté beyrouthine, avant d'être à nouveau enfermée en Inde en... Kenizé Mourad écrit ici la biographie de sa mère, la princesse Selma, mais ce livre se dévore comme un roman. Il faut dire que Selma a eu une vie romanesque ! Petite-fille du sultan Mourad V, née en 1911, Selma grandit dans un palais d'Istanbul et vit les derniers jours de l'Empire ottoman. A la prise de pouvoir de Mustapha Kemal, sa famille s'exile au Liban et elle passe son adolescence et sa jeunesse à Beyrouth, alors sous mandat français. Elle épouse ensuite un rajah indien, et découvre les Indes musulmanes et le contexte troublé qui mènera à l'indépendance et à la création du Pakistan dix ans plus tard. Enfin, elle part en voyage à Paris, connaît la trépidante vie de la capitale puis la Seconde Guerre mondiale, et meurt en 1941... Le destin de Selma nous permet donc de découvrir de multiples cultures et situations historiques ! J'ai adoré être immergée dans la vie à la cour ottomane ou aux Indes, que je connaissais peu, et découvrir des évènements historiques majeurs comme la révolution en Turquie. Un autre aspect du livre est la condition féminine. Selma passe du harem turc à la liberté beyrouthine, avant d'être à nouveau enfermée en Inde en raison du purdah que doivent respecter les femmes musulmanes de la haute société, et c'est pour cela qu'elle fuit presque à Paris... On s'indigne forcément de cette claustration imposée à la femme, mais le roman nous montre également le point de vue d'autres femmes qui jugent cela comme une forme de liberté, qui leur permet de manipuler leurs maris à leur guise derrière leurs voiles... Le roman nous invite en effet de nombreuses fois à un grand relativisme, notamment en Inde lorsque Selma veut faire "évoluer" le village de Baldapour. Qu'est-ce que la morale ? Peut-on vraiment mettre fin à des traditions ancestrales, mêmes cruelles ? Qui nous autorise à les juger "barbares" ? Si ce roman s'apparente parfois à un roman d'aventures tant la vie de l'héroïne est mouvementée (elle a connu tant de situations différentes pour une femme morte à 29 ans !), il est pour autant tout en nuances, nous invitant à réfléchir mais nous dépeignant également une femme complexe à la psychologie très développée. C'est d'autant plus remarquable que Kenizé Mourad n'a presque pas connu sa mère et que cet ouvrage est le fruit de plusieurs années de recherches et de rencontres sur les traces de Selma ! Le style est simple (peut-être parce que l'autrice est journaliste ?) mais cela ne m'a pas empêchée de dévorer ce roman et de beaucoup m'attacher à cette femme au destin tragique. Je recommande !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Joy369 Posté le 25 Mai 2020
    Encore un livre qui a traîné des années sur une étagère car la couverture ne m'inspirait pas. Pourtant un roman magnifique et passionnant. Et surtout basé sur une vie réelle : la biographie de la mère de l'auteur. A lire au moins une fois dans sa vie.
  • Tapagenocturne Posté le 1 Mars 2020
    Les premières pages, premiers chapitres, devant tant de descriptions et de détails politiques et historiques auraient pu me décourager, m’ennuyer, au point de ne pas poursuivre. Mais je me suis accrochée et ce livre est devenu pour moi un véritable coup de coeur, un coup au coeur, un coup tout court. On se prend d’affection pour la petite Selma, qui n’est autre que la mère de l’auteur, dont on sait par le résumé le terrible sort et qui pourtant n’empêche pas les larmes de couler. On s’anime devant tant de soif de liberté, elle qui connaît tant de privations, de barrières, pour la simple raison, souvent, d’être une femme. On s’indigne avec elle, pour elle, devant la condition des femmes à cette époque mais surtout dans ces cultures et coutumes que nous décrit si bien l’auteur. On voyage avec elle à travers l’enfance dans le palais d’Istanbul, la vie à Beyrouth, puis dans les Indes et pour finir à Paris. L’histoire de cette princesse m’a hantée et bercée pendant de nombreuses semaines... Autant dire que je me suis empressée d’acheter la suite, « le jardin de Badalpour ».
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.