Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266299695
Code sériel : 17771
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

EHPAD : une honte française

Date de parution : 23/01/2020
« Vieillir devrait être synonyme d’indépendance, de repos bien mérité, de croisières ou de voyages organisés. Malheureusement, la réalité est tout autre : perte d’autonomie, maladie, misère financière et affective. À cette dure réalité s’ajoute fréquemment la maltraitance. À domicile puis en EHPAD, j'ai découvert qu’elle est bien trop souvent... « Vieillir devrait être synonyme d’indépendance, de repos bien mérité, de croisières ou de voyages organisés. Malheureusement, la réalité est tout autre : perte d’autonomie, maladie, misère financière et affective. À cette dure réalité s’ajoute fréquemment la maltraitance. À domicile puis en EHPAD, j'ai découvert qu’elle est bien trop souvent de mise. C’est ce quotidien que je souhaite raconter, là où les bonnes volontés ne suffisent pas face à un État et à une administration qui leur tournent le dos et refusent de relever le défi considérable qu’est le bien-vieillir aujourd’hui en France.
Avec ce livre, je dévoile les secrets et les mensonges de la prise en charge des personnes âgées, dans des lieux où souvent les mots humanité et dignité sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité et du profit. »
A.-S. Pelletier

« Avec ce livre, Anne-Sophie Pelletier ouvre les portes vers une humanité qu’on oublie. »
L'Est républicain
« Le livre témoignage de la soignante jurassienne ne laissera personne indifférent. »
Le Progrès


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299695
Code sériel : 17771
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

" À l'origine d'une longue grève dans son Ehpad, elle pointe de nombreux dysfonctionnements
dans un livre choc."
Le Journal du Dimanche

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Supermaman64 Posté le 21 Mars 2021
    Anne-Sophie a tout quitté par vocation et par bonté d'âme. S'occuper de personnes âgées et s'épanouir en se rendant utile... Aide à domicile et puis en Ehpad, elle raconte l'horreur au quotidien. Accrochez-vous parce que ce livre va vous donner une nausée terrible! Quelle honte de lire que nos anciens sont traités avec si peu d'égards !!! Ne croyez pas que les personnes âgées sont mieux loties lorsqu'elles restent à leur domicile, Anne-Sophie Pelletier consacre la moitié de ce livre pour décrire les conditions honteuses auxquelles ils ont droit après avoir travaillé toute une vie. Je n'exagère pas... 280 pages de colère et de tristesse pour ce système qui n'aide ni ne valorise nos soignants qui travaillent dans des conditions catastrophiques! Quel métier ingrat... Bravo et merci à cette députée qui se bat pour que nos parents et grand-parents puissent terminer leur route dans la dignité et pas dans leurs selles et leurs escarres. Honte aussi aux établissements privés et leurs actionnaires qui prônent les profits aux dépens de la sécurité et le bien-être des personnes en Ehpad! Je suis tellement en colère !!! Aujourd'hui je peux vous dire que j'ai plus peur de vieillir que de mourir!
  • niouniousr1 Posté le 9 Mai 2020
    J'ai beaucoup aimé ce témoignage, l'auteure nous raconte une partie de sa vie en tant qu auxiliaire de vie et on découvre certains aspects de ce métier, négatifs dans l'ensemble (dû aux manques de moyens). A lire absolument.
  • scoobytazz Posté le 26 Mars 2020
    Il est très difficile de livrer un avis sur un témoignage, car celui-ci rapporte des faits et ne raconte pas une histoire. Ce livre m'a vraiment bouleversé, choqué car l’imagination marche à plein tube pour imaginer ce qu'il se passe derrière les portes de ces établissements ou encore derrière les portes des domiciles des personnes dépendantes. L'auteure livre là un témoignage horrifiant sur la réalité des aides aux personnes dépendantes. On prend connaissance d’un monde où la qualité est effacée au profit de la quantité, où la hiérarchie se rend coupable de non dénonciation, où l’état n'a strictement rien à faire de ce que subissent nos aînés qui ont labouré toute leur vie pour être traités de la sorte au cours de leurs derniers instants. C’est écœurant tout simplement. Alors plutôt que de livrer un « avis littéraire », je tirerai simplement mon chapeau à cette femme (et à toutes celles qui lui ressemblent) d'avoir choisi ce métier par conviction, de mener ce combat contre l'horreur, la maltraitance et l’indignité de chacun. Nous devons trouver un moyen de changer ça, en se révoltant tous ensemble, nous pouvons peutêtre faire encore et encore parler de ça auprès des gouvernements afin que des vraies choses soient... Il est très difficile de livrer un avis sur un témoignage, car celui-ci rapporte des faits et ne raconte pas une histoire. Ce livre m'a vraiment bouleversé, choqué car l’imagination marche à plein tube pour imaginer ce qu'il se passe derrière les portes de ces établissements ou encore derrière les portes des domiciles des personnes dépendantes. L'auteure livre là un témoignage horrifiant sur la réalité des aides aux personnes dépendantes. On prend connaissance d’un monde où la qualité est effacée au profit de la quantité, où la hiérarchie se rend coupable de non dénonciation, où l’état n'a strictement rien à faire de ce que subissent nos aînés qui ont labouré toute leur vie pour être traités de la sorte au cours de leurs derniers instants. C’est écœurant tout simplement. Alors plutôt que de livrer un « avis littéraire », je tirerai simplement mon chapeau à cette femme (et à toutes celles qui lui ressemblent) d'avoir choisi ce métier par conviction, de mener ce combat contre l'horreur, la maltraitance et l’indignité de chacun. Nous devons trouver un moyen de changer ça, en se révoltant tous ensemble, nous pouvons peutêtre faire encore et encore parler de ça auprès des gouvernements afin que des vraies choses soient mises en place. Merci Madame Pelletier d'avoir osé délier votre langue quand d'autres fermaient les yeux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • HuguesNicolas Posté le 2 Octobre 2019
    Au premier abord, j'ai bien aimé ce livre. Un style simple et épuré. Le livre décrit notamment les couloirs d'une maison de retraite. Le hic, c'est que cette dernière est privée. Et travaillant dans un EHPAD public, les objectifs et le fonctionnement sont différents. C'est un récit personnel qu'il ne faut pas généraliser. Mais cet ouvrage fait froid dans le dos et pose de nombreuses: que souhaite-on pour nos aînés et quels moyens devons-nous mettre?
  • Jmlyr Posté le 3 Mars 2019
    Je remercie les éditions PLON et la plateforme NetGalley pour l'accès à ce témoignage dénonciation. L'amour d'une grand-mère peut amener à l'amour d'un métier, celui qui consiste à prendre en soin les anciens les plus fragilisés, ceux qui sont reclus chez eux, ou en Ehpad. Passer de responsable d'hôtel à auxiliaire de vie à domicile était déjà audacieux#8201;; ensuite, Anne-Sophie Pelletier est devenue AMP, aide médico-psychologique, puis a exercé comme aide-soignante en Ehapd, tout en assumant le rôle de porte-parole de ses collègues à plus d'une occasion (comme lors de son emploi dans l'association de soins à domicile) allant jusqu'à la grève pour essayer de faire évoluer une situation engluée. Le livre est une succession de portraits de personnes âgées, de coups de coeur en coups de gueule, on est surtout au coeur d'une réalité inadmissible, une maltraitance induite par des conditions de travail souvent inhumaines pour ces métiers tellement humains. On retrouve les ingrédients classiques tels que les sous-effectifs, la valse des arrêts de travail voire des démissions, les burn-out, et l'impossibilité d'exercer correctement sa fonction, avec les valeurs qui l'accompagnent normalement. Par moment, j'ai eu honte pour la profession paramédicale, quand elle cite des cas d'infirmières sans scrupules qui facturent... Je remercie les éditions PLON et la plateforme NetGalley pour l'accès à ce témoignage dénonciation. L'amour d'une grand-mère peut amener à l'amour d'un métier, celui qui consiste à prendre en soin les anciens les plus fragilisés, ceux qui sont reclus chez eux, ou en Ehpad. Passer de responsable d'hôtel à auxiliaire de vie à domicile était déjà audacieux#8201;; ensuite, Anne-Sophie Pelletier est devenue AMP, aide médico-psychologique, puis a exercé comme aide-soignante en Ehapd, tout en assumant le rôle de porte-parole de ses collègues à plus d'une occasion (comme lors de son emploi dans l'association de soins à domicile) allant jusqu'à la grève pour essayer de faire évoluer une situation engluée. Le livre est une succession de portraits de personnes âgées, de coups de coeur en coups de gueule, on est surtout au coeur d'une réalité inadmissible, une maltraitance induite par des conditions de travail souvent inhumaines pour ces métiers tellement humains. On retrouve les ingrédients classiques tels que les sous-effectifs, la valse des arrêts de travail voire des démissions, les burn-out, et l'impossibilité d'exercer correctement sa fonction, avec les valeurs qui l'accompagnent normalement. Par moment, j'ai eu honte pour la profession paramédicale, quand elle cite des cas d'infirmières sans scrupules qui facturent des soins non faits à l'instar de certains kinésithérapeutes. Ah les «#8201;douches sans eau#8201;»#8201;! Je me suis parfaitement reconnue quand elle décrit si bien l'enthousiasme des premiers jours où, la fleur au fusil et l'optimisme en bandoulière, on imagine qu'on a trouvé le poste idéal#8201;; avec notre énergie positive, on remotive les collègues fatigués et découragés. Et puis, au fil des semaines et des mois, on s'épuise, on se heurte à la bureaucratie hermétique à nos demandes, et on finit sur les rotules, complices d'un système que l'on dénonce. Cela concerne toutes les catégories, de l'agent de service à l'infirmier. Je déplore juste le manque d'humour qui aurait peut-être allégé un peu la lecture, mais arrivée à ce stade, je crois que l'auteure n'a plus du tout envie d'en rire. #EhpadUneHonteFrançaise #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.