Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266325639
Code sériel : 01867
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm
En finir avec les violences sexistes et sexuelles
Date de parution : 03/03/2022
Éditeurs :
Pocket

En finir avec les violences sexistes et sexuelles

Date de parution : 03/03/2022
En France, 250 femmes sont violées chaque jour. 32 % ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 1,2 million sont la cible d’injures sexistes chaque année. 6,7 millions de... En France, 250 femmes sont violées chaque jour. 32 % ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 1,2 million sont la cible d’injures sexistes chaque année. 6,7 millions de personnes ont subi l’inceste.
Ces violences que subissent en France et dans le monde les femmes et les enfants ne sont...
En France, 250 femmes sont violées chaque jour. 32 % ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 1,2 million sont la cible d’injures sexistes chaque année. 6,7 millions de personnes ont subi l’inceste.
Ces violences que subissent en France et dans le monde les femmes et les enfants ne sont pas une fatalité. Ce livre est un manuel d’action. Il donne à chacune et à chacun des outils pour que les violences sexistes et sexuelles s’arrêtent.
 
« Un manuel d’action pédagogique, drôle et optimiste pour que chacune et chacun puisse agir contre ce fléau. » L’Obs
 
 
Édition mise à jour par l’auteur.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266325639
Code sériel : 01867
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Avec le livre « En finir avec les violences sexistes et sexuelles », la militante féministe
Caroline De Haas propose un manuel d’action pédagogique, drôle et optimiste pour
que chacune et chacun puisse agir contre ce fléau."
Alice Ferber / l'OBS
"Caroline De Haas fait partie de celles qui luttent au quotidien pour faire reculer les violences sexuelles et sexistes."
Olivier Pirot / Centre Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stelphique Posté le 27 Mars 2022
    Ce que j’ai ressenti: « Une femme n’est jamais responsable des violences qu’elle subit. Jamais. » Visuel noustoutes.org Peut-être qu’avant « d’en finir », il nous faudrait déjà en parler. En parler, partout, tout le temps, nous toutes. Cet essai de Caroline De Haas, est un outil précieux pour savoir dire, mesurer, dénoncer, apprendre, comptabiliser, soutenir, accompagner, faire reculer, agir contre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, en France, aujourd’hui. Parce que les chiffres sont là, ils disent une réalité effroyable, la condition féminine et les droits des femmes sont des problématiques urgentes à mettre en priorité dans les programmes politiques, pour que de vraies avancées puissent avoir lieu. Les violences que subissent les femmes cis, les femmes trans et les enfants, sont diverses, terribles, trop banalisées, voire même invisibilisées. Alors ce manuel d’action, est là pour rappeler que des recours sont possibles, que des personnes militent et agissent, que l’espoir de pouvoir En finir avec les violences sexistes et sexuelles est réalisable! Ça fait un bien fou, de lire son optimisme! Page après page, avec des hashtags, des références, des sources et son expérience de militante féministe, on met des mots sur ce type de violences, on en comprend... Ce que j’ai ressenti: « Une femme n’est jamais responsable des violences qu’elle subit. Jamais. » Visuel noustoutes.org Peut-être qu’avant « d’en finir », il nous faudrait déjà en parler. En parler, partout, tout le temps, nous toutes. Cet essai de Caroline De Haas, est un outil précieux pour savoir dire, mesurer, dénoncer, apprendre, comptabiliser, soutenir, accompagner, faire reculer, agir contre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, en France, aujourd’hui. Parce que les chiffres sont là, ils disent une réalité effroyable, la condition féminine et les droits des femmes sont des problématiques urgentes à mettre en priorité dans les programmes politiques, pour que de vraies avancées puissent avoir lieu. Les violences que subissent les femmes cis, les femmes trans et les enfants, sont diverses, terribles, trop banalisées, voire même invisibilisées. Alors ce manuel d’action, est là pour rappeler que des recours sont possibles, que des personnes militent et agissent, que l’espoir de pouvoir En finir avec les violences sexistes et sexuelles est réalisable! Ça fait un bien fou, de lire son optimisme! Page après page, avec des hashtags, des références, des sources et son expérience de militante féministe, on met des mots sur ce type de violences, on en comprend les mécanismes pour pouvoir enfin lutter, efficacement, contre ces d’agressions systémiques. J’ai adoré le fond et la forme de ce manuel d’action, les petits questionnaires récapitulatifs, l’efficacité des encarts, avoir les chiffres concrets de cette violence spécifique et je compte bien approfondir certains des sujets, « Pour aller plus loin »…C’est à mon sens, un livre INDISPENSABLE qui devrait être lu par tout le monde. Après la vague #meetoo , avec toutes ces paroles qui se libèrent, l’espoir est permis, palpable, mais il faudra encore de gros efforts, de nous touxtes, reuni.e.s, pour une égalité réelle et durable. Un tel livre aussi bien documenté, aussi bien construit, et qui donnent des clefs pour #noustoutes, c’est évidement, un livre que je vous conseille ardemment en ce mois de #marsaufeminin !💜 « Rien ne peut nous résister. »
    Lire la suite
    En lire moins
  • foxinthesnow Posté le 3 Octobre 2021
    Un guide précieux, bien organisé. Il explique dans le détail le cycle des violences (principalement conjugales, mais certains mécanismes se retrouvent aussi dans d'autres relations, par exemple au travail) et donne des conseils pour accompagner des victimes. Hyper utile pour celles et ceux qui accompagnent dans leur métier les victimes de violences familiales ; utile aussi pour le grand public (j'ai pu le mettre en pratique les jours qui ont suivi ma lecture...) Écrit par la présidente de l'association NousToutes avec rigueur et honnêteté (sur des erreurs commises par exemple), cet ouvrage complète et étoffe les formations gratuites et en ligne délivrées par l'association sur le même thème (et sur d'autres thèmes également). Les droits d'autrice sont intégralement reversés au Collectif #NousToutes.
  • Emiliec28 Posté le 4 Août 2021
    Un livre nécessaire, d'utilité publique j'ose même dire, chiffré pour étayer les propos, avec des indications sur comment agir (réagir) face à des situations de violences, les cas typiques sont passées au crible, les réactions (de comptoir) aussi, comment se défendre, intervenir, aider. Numéros de téléphone, sources, c'est le guide parfait pour toute personne qui veut s'élever contre le patriarcat et les violences qu'il induit. Ce que j'ai vraiment apprécié c'est que Caroline De Haas, à l'image d'une Despentes (mais avec un peu plus de tact quand même) ne mâche pas ses mots, elle n'a pas de problèmes non plus à reconnaître ses propres erreurs, elle n'essaye pas de se faire passer pour la guerrière sans peur et sans reproche, non, on est tous susceptibles de commettre des violences parce que nous sommes tous issus du même moule sociétale, les gens peuvent changer mais il faut s'en donner les moyens et elle donne les clés pour ça aussi. Une femme intelligente et engagée que j'aimerai beaucoup rencontrer à vrai dire.
  • Matatoune Posté le 7 Mai 2021
    Malgré des avancées notoires que la société européenne enregistre au niveau de l’égalité des hommes et des femmes, mais aussi, au niveau de la prise de conscience du chemin qui reste encore à parcourir, l’essai de Caroline De Haas avec l’association #NousToutes montre avec pragmatisme dans son essai En finir avec les violences sexistes et sexuelles que celles nécessitent un plan d’action. C’est un manuel en trois parties pour prendre en main les situations de violence en sachant les repérer et agir pour faire cesser le danger. Sa première partie est réservée à l’identification des violences afin d’appréhender leur ampleur dans notre vie quotidienne. Les chiffres sont bruts et dérangeants. Une femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle. Dans un ascenseur, si il y a une autre femme, si c’est pas vous, c’est elle ! 80 % des femmes en situation de handicap ont été victimes de violences sexuelles. Et, on ne sait toujours pas combien d’hommes ont été violents, soit en agressant ou violant une femme …Il n’y a pas d’étude ! Employons les bons mots ! Finis la « pédophilie », qui étymologiquement veut dire « amour des enfants » pour dire « pédocriminalité ». Finis les mots «... Malgré des avancées notoires que la société européenne enregistre au niveau de l’égalité des hommes et des femmes, mais aussi, au niveau de la prise de conscience du chemin qui reste encore à parcourir, l’essai de Caroline De Haas avec l’association #NousToutes montre avec pragmatisme dans son essai En finir avec les violences sexistes et sexuelles que celles nécessitent un plan d’action. C’est un manuel en trois parties pour prendre en main les situations de violence en sachant les repérer et agir pour faire cesser le danger. Sa première partie est réservée à l’identification des violences afin d’appréhender leur ampleur dans notre vie quotidienne. Les chiffres sont bruts et dérangeants. Une femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle. Dans un ascenseur, si il y a une autre femme, si c’est pas vous, c’est elle ! 80 % des femmes en situation de handicap ont été victimes de violences sexuelles. Et, on ne sait toujours pas combien d’hommes ont été violents, soit en agressant ou violant une femme …Il n’y a pas d’étude ! Employons les bons mots ! Finis la « pédophilie », qui étymologiquement veut dire « amour des enfants » pour dire « pédocriminalité ». Finis les mots « abus sexuels » pour « agressions sexuelles » ou » viols sur mineurs ». Puis, En finir avec les violences sexistes et sexuelles donne des pistes pour déchiffrer les mécanismes de la violence. Caroline De Haas examine les phrases « on ne peut plus rien dire« , « ce n’est pas drôle » ou « elle l’a bien cherché« . Elle soutient qu’il faut laisser des espaces non-mixtes pour permettre aux paroles de se dire. Je reste très dubitative et veut garder l’universalité qui est pour moi une valeur fondamentale. En connaissant ce type de censure, l’animateur doit pouvoir être garant du partage de la parole. Car, en entendant l’autre, on apprend pour soi ! Mais, ceci est un détail ! Car dans cet essai, est décrit aussi les étapes de cette violence : l’isolement de la victime, puis sa dévalorisation, ensuite vient l’instauration d’un climat de peur et en dernier, l’agresseur qui assure son impunité. En rappelant la loi, Caroline De Haas donne force à sa démonstration. Les policiers n’ont pas le droit de refuser une plainte. Il est possible d’écrire une lettre avec documents au juge des affaires familiales (JAF) du département pour demander une ordonnance de protection. Cette décision est peu utilisée en France, même par la justice. Alors qu’en Espagne, plus de 36 000 sont déposées par an. 62% sont accordées dans un délai de 6 mois. Alors qu’en France, les instructions s’accumulent sans grande efficacité. Il existe aussi des formations en direction des scolaires pour combattre le cyberharcèlement. Le manuel en détaille ici les différentes formes qui pour moi m’étaient parfaitement inconnues. Néanmoins, il faudrait que les parents les connaissent pour en parler avec leur enfant. Puis sont détaillés le cycle de la violence conjugale et celle de l’inceste. Cette 3ème partie comporte les éléments pour agir selon les circonstances : un auto-diagnostique, des clés pour aider une amie, une victime ou un enfant, mais aussi l’agresseur. L’action contre la violence se détaille différemment selon la situation soit de travail, soit dans la rue, etc. Encore faut-il poser la question de façon systématique : « Madame, avez-vous été victime de violences ? » Un meurtre particulièrement horrible vient d’être commis en France. On se demande comment arrêter ces violences. A juste titre, Caroline De Haas soutient que le seul vrai pouvoir est celui de la parole. Encore faut-il être prêt à accueillir ou à parler en connaissant les difficultés qui seront rencontrées ! En finir avec les violences sexistes et sexuelles donne des pistes pour identifier les différentes formes de violences faites aux femmes ou aux enfants mais aussi donne des pistes pour savoir dire, parler, dénoncer, soutenir et accompagner,etc. Un manuel à mettre dans toutes les mains, au travail, en médiathèque, au CDI…en fait partout ! https://vagabondageautourdesoi.com/2021/05/07/en-finir-avec-les-violences-sexistes-et-sexuelles/
    Lire la suite
    En lire moins
  • Doralex72 Posté le 24 Avril 2021
    En France, 250 femmes sont violées chaque jour. Chaque année, ce sont 1.2 million de femmes qui sont victimes d’injures sexistes. Les violences sexistes et sexuelles ne sont pas un simple sujet de société. Non, ce sont de réels fléaux. L’ouvrage de Caroline de Haas, militante féministe, est un guide pour toutes personnes qui veut comprendre, s’informer, se former et prévenir. En effet, partagé en trois grands chapitres « Identifier les violences et leur ampleur », « Comprendre les mécanismes » et « Agir contre les violences », l’ouvrage est un condensé de définitions, de chiffres, de retours d’expérience et de pistes d’action. L’auteure prône avant tout le dialogue et l’argumentation constructive basés sur du concret (lois, études officielles, statistiques) afin d’agir avec intelligence. Le travail de vulgarisation est a salué car il n’enlève en rien la lourdeur du sujet. Il est à noter aussi que ce « Manuel d’action » comporte de nombreuses références pour aller plus loin sur certaines thématiques. C’est réellement un livre à mettre entre toutes les mains.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !