Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266281645
Code sériel : 17118
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

La Mémoire sous les vagues

Date de parution : 24/05/2018
Yukiko, une photographe franco-japonaise, vit à Tokyo. Après le séisme et le tsunami qui ravagent le pays ce 11 mars 2011, elle reste sans nouvelles de sa grand-mère maternelle qui habite un petit village de pêcheurs. Rongée par l’inquiétude, elle décide alors de se rendre sur place. Commence pour elle... Yukiko, une photographe franco-japonaise, vit à Tokyo. Après le séisme et le tsunami qui ravagent le pays ce 11 mars 2011, elle reste sans nouvelles de sa grand-mère maternelle qui habite un petit village de pêcheurs. Rongée par l’inquiétude, elle décide alors de se rendre sur place. Commence pour elle la traversée d’un pays dévasté, la découverte de certains secrets de famille et la rencontre de l’amour.
Qui était exactement O Kanekichi, célèbre geisha qui divertissait les cercles d’Occidentaux à Yokohama dans les années 1860 ?
Malgré les cent cinquante ans qui les séparent, les deux femmes semblent liées… Et l’histoire de se répéter…

« Laurence Couquiaud a un réel talent pour décrire la nature, mariant précision botanique et lyrisme contenu. » Pierre-Michel Robert – La Vie
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266281645
Code sériel : 17118
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Laurence Couquiaud a un réel talent pour décrire la nature, mariant précision botanique et lyrisme contenu. » Pierre-Michel Robert, La Vie
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • chadik Posté le 5 Juillet 2020
    On m'a offert ce roman lors d'un pot de départ, j'ai mis un an pour le lire. Ce roman est un très bon roman de vacances, il sera parfait à lire lors d'une période de changements. Il est dépaysant, il tient en haleine, il se lit très facilement, et pourtant, il est aussi d'une grande finesse. Ce roman alterne les chapitre dans le présent et le passé et donne la parole à différents personnages. Nous découvrons deux destins de femmes que tout semble opposer : la photographe moderne franco-japonise et la geisha du temps jadis. Et pourtant, la marche de l'histoire, les tragédies de la vie, l'amour (filiale ou romantique), la contemplation du Japon, la résilience... Autant d'éléments qui les réunissent et nouent ces deux destins. Un joli roman japonisant, bien plus complexe qu'il n'y parait.
  • catherine-foucher Posté le 9 Avril 2020
    Une première, je ne lis jamais d’ouvrage en relation avec le pays du Soleil levant. Je livre à chaque fois une bataille pour retenir les noms des protagonistes et des lieux. En ces temps différents… j’ai fait une exception et j’ai bien fait. Au cours des chapitres, je suis parti à la rencontre d’une civilisation et appris un grand nombre de choses sur ce pays. Sa vie, sa souffrance vécue notamment au cours du séisme du 11 mars 2011, le tsunami qu’il a provoqué et l’accident nucléaire, qui ont eu des conséquences tragiques, laissées des séquelles toujours béantes et loin d’être achevées. Outre les faits historiques du pays et de la ville de Yokohama, l’auteur a inséré avec brio la vie et les souffrances d’une famille japonaise. De 1860 à nos jours « La mémoire sous les vagues » nous imprègne des us et coutumes japonaises. L’auteur nous précise dans ses notes, que les grands faits historiques relatés sont authentiques tout comme les personnages croisés dans le récit. J’ai ainsi découvert l'histoire et la vie de l'illustre geisha Okanekichi, du principal artisan du développement de la photographie au Japon puis, du créateur d’un genre nouveau incroyablement populaire à la... Une première, je ne lis jamais d’ouvrage en relation avec le pays du Soleil levant. Je livre à chaque fois une bataille pour retenir les noms des protagonistes et des lieux. En ces temps différents… j’ai fait une exception et j’ai bien fait. Au cours des chapitres, je suis parti à la rencontre d’une civilisation et appris un grand nombre de choses sur ce pays. Sa vie, sa souffrance vécue notamment au cours du séisme du 11 mars 2011, le tsunami qu’il a provoqué et l’accident nucléaire, qui ont eu des conséquences tragiques, laissées des séquelles toujours béantes et loin d’être achevées. Outre les faits historiques du pays et de la ville de Yokohama, l’auteur a inséré avec brio la vie et les souffrances d’une famille japonaise. De 1860 à nos jours « La mémoire sous les vagues » nous imprègne des us et coutumes japonaises. L’auteur nous précise dans ses notes, que les grands faits historiques relatés sont authentiques tout comme les personnages croisés dans le récit. J’ai ainsi découvert l'histoire et la vie de l'illustre geisha Okanekichi, du principal artisan du développement de la photographie au Japon puis, du créateur d’un genre nouveau incroyablement populaire à la fin du 19e siècle et encore de nos jours : le manga. J’ai eu plaisir à découvrir ce monde inconnu ainsi que les deux époques qui se rejoignent au dernier chapitre. Laurence Coquiaud a mis beaucoup de beauté et d'empathie dans ses descriptions. Celles-ci font appel aux sens, empruntant la délicatesse nipponne. Une ode à la mémoire, à l'espoir, au renouveau après une telle catastrophe naturelle et humaine…
    Lire la suite
    En lire moins
  • lmbouquiner Posté le 5 Février 2020
    Dans un premier temps, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ces 2 histoires,puis finalement, l'histoire de Kané m'a emmenée dans ce japon ancestral et j' ai apprécié le point de vue historique alors que l'histoire de Yukiko était à mon sens plus basée sur sa rencontre amoureuse pas assez sur ce que j'attendais du japon actuel. Cependant, l' histoire se lit bien et la fin s'articule bien également. Lmbouquiner
  • fklevesque Posté le 18 Janvier 2020
    Un ouvrage magnifique présentant une saga familiale entre le Japon du XIXème siècle et celui du XXIème. Un récit qui décrit un Japon éternel où l'environnement change mais où les esprits demeurent attachés à la Tradition. Les générations se succèdent, à travers des flash back, chacune d'entre elles vivant pleinement ses instants de bonheur mais aussi ses drames. J'ai adoré ces personnages riches de différences mais dont l'être s'exprime pleinement à travers des réflexions où tout est réfléchi, excluant toute improvisation. C'est ce Japon que j'adore ! Et Laurence Couquiaud le décrit merveilleusement bien en trouvant toujours les mots justes, en structurant avec minutie non seulement les réflexions de ses personnages mais également en présentant toute la magie "rituelique" attachée à chaque chose, à chaque geste, jusque dans la présentation des paysages. Une pudeur, un sens du sacré, un respect de la Tradition au-delà du temps et des époques qui m'ont transporté dans un monde auquel de valeurs auxquelles je suis profondément attaché. Une lecture qui m'aura marqué !
  • ELejeune Posté le 18 Septembre 2019
    Un bijou d'écriture. Une plume délicate, juste, passionnée, fouillée. Vivement que Laurence Couquiaud nous en offre d'autres. Très bel ouvrage, riche, poétique. Il nous emmène dans le Japon d'hier et celui d'aujourd'hui. La catastrophe qui a pour la 3ème fois touché le Japon à cause du nucléaire est une menace latente pour tous les pays du monde. Ce type d'énergie aurait dû être refusé par tous. A recommander.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.