Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266285131
Code sériel : 7251
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

La Part des ombres - tome 1

Stéphane DESA (Direction de collection)
Date de parution : 12/04/2018
La Goranie était un royaume florissant avant de tomber aux mains des Traceurs. Cette peuplade barbare des montagnes fait régner la terreur et pille le pays sans vergogne. Les Traceurs ont cependant accepté d'alléger le joug de la servitude des peuples conquis, en autorisant la procession, une célébration traditionnelle lors... La Goranie était un royaume florissant avant de tomber aux mains des Traceurs. Cette peuplade barbare des montagnes fait régner la terreur et pille le pays sans vergogne. Les Traceurs ont cependant accepté d'alléger le joug de la servitude des peuples conquis, en autorisant la procession, une célébration traditionnelle lors d'un mariage populaire. Mais la fête religieuse tourne au bain de sang.
L'époux, survivant du massacre, ivre de vengeance, profite de l'indignation qui se répand pour embraser la révolte. Les Traceurs dépêchent alors leur plus grand chef de guerre pour mater l'insurrection. Des heures sombres s'abattent sur la Goranie...

« Chaque roman de Gabriel Katz offre la promesse d'une lecture délicieuse et intense. Jeux de pouvoir, manipulations, dissimulations... une intrigue parfaitement ciselée, qui nous entraîne dans les hautes sphères du pouvoir d'un royaume occupé ! » Sens critique
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266285131
Code sériel : 7251
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Gabriel Katz revient pour nous proposer un nouveau diptyque synthétisant à merveille ses œuvres précédentes. La fin du diptyque ne devrait pas se faire attendre longtemps, mais en contrepartie, il faut se résigner à un des ces cliffhangers impitoyables dont Katz est coutumier. Mais les révolutions ne s’écrivent pas en un tome, surtout lorsque trois têtes d’affiche se disputent le devant de la scène. »
Elbakin

« Chaque roman de Gabriel Katz offre la promesse d’une lecture délicieuse et intense. Le premier tome de La part des ombres ne fait pas exception à la règle. Jeux de pouvoir, manipulations, dissimulations… on retrouve, une fois encore, une intrigue parfaitement ciselée, qui nous entraîne dans les hautes sphères du pouvoir d’un royaume occupé ! »
Sens critique
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cassie56 Posté le 14 Septembre 2020
    J'ai lu ces deux livres d'affilé, tellement c'était prenant! J'adore Gabriel Katz, je ne m'en cache pas et c'est toujours un plaisir de retrouver ses personnages. Ici on croise des anciens personnages de ses autres romans et c'est un régal de les voir réunis et de voir l'alchimie entre eux! J'ai un faible pour Desmeon, qu'est-ce qu'il me fait marrer!! Impossible de ne pas rire à la majorité de ses sorties, c'est vraiment un personnage à ne pas manquer. Pour l'intrigue, quand on connait un peu l'auteur, on sait qu'il ne va pas forcément nous emmener là où on l'attend et c'est encore clairement le cas ici! Certains rebondissements sont vraiment inattendus, certaines révélations le sont par contre (mais très peu)! On a encore une fois des personnages intéressants, j'ai beaucoup aimé la princesse Miljena, qui réserve quelques suprises!
  • Dixie39 Posté le 12 Juillet 2020
    Passées les cents premières pages, je suis allée commander le tome 2 chez mon libraire préféré. Voilà ! Ma critique pourrait s'arrêter là ! Je pourrais rajouter aussi que, m'étant tout de go lancée dans le tome 2, j'en avais presque oublié de faire la critique du tome 1. Bon. Si avec tout cela, vous n'avez pas compris que j'ai adoré, encore, faire un bout de chemin avec Gabriel Katz, je ne peux désespérément plus rien pour vous... Je n'aurai que quelques mots : si vous avez aimé le puits des mémoires, vous allez vous régaler avec la part des ombres. Et si comme moi, vous n'avez pas encore lu la maîtresse de guerre et Aeternia, vous saurez quelles vont être vos prochaines lectures ! Bon, je vous laisse, j'ai un mariage sur le feu, un camp assailli par les sanguinaires et une maîtresse de guerre qui coupe, tranche, pointe et agonie comme moi je tourne les pages. Avec frénésie et sans complexe... Merci aux éditions Scrineo et à Babelio pour l'envoi de ce livre, qui est déjà allé rejoindre d'autres pépites dans ma bibliothèque...
  • Oliveoued Posté le 8 Juillet 2020
    La part des ombres est le deuxième livre que je découvre de cet auteur, après Le serment de l'orage. Si j'avais déjà été conquise par ma première lecture de cet écrivain, je le fais doublement à la lecture de ce livre. J'ai découvert les personnages de Gabriel Kate, que d'autres avaient déjà pu rencontrer dans ces précédents romans, et je les ai adoré. Je me suis vraiment attachée à ces personnages, qui sont loin d'être parfaits et ça, ça fait du bien. Je n'ai pas été perdu de ne pas avoir lu les autres romans de l'auteur, mais je vais réparer cette faute assez rapidement. Dans ce premier tome, l'auteur nous mets de suite dans l'ambiance, avec une premier scène plutôt dure, qui va avoir pour conséquence une vengeance orchestrée par un fantôme, prêt à tout pour venger les siens. De cette vengeance naîtra une rébellion ... très bancale et amatrice. J'ai hâte de découvrir le deuxième tome de ce dyptique, surtout avec cette fin ! Et aussi, de partir me balader dans l'univers de cet auteur et d'explorer les livres Aeternia, Le puits des mémoires ou La maîtresse de guerre. Merci Babelio et merci Scrineo pour cette belle découverte !
  • TheWind Posté le 4 Juillet 2020
    AAhh misère ! Je viens de finir le premier tome de La part des ombres et je n'ai pas le second sous la main ! Je déteste ça... et d'autant plus pour ce roman, car il se finit par un cliffhanger insoutenable. Vous l'avez sans doute déduit par cette introduction, j'ai beaucoup aimé ce roman de Gabriel Katz. J'avais également adoré Le puits des mémoires, un régal de fantasy médiévale à l'humour ravageur... Il en est de même pour ce roman. L'humour potache auquel s'adonnent les différents personnages ( et surtout Desmeon) est parfois un peu facile mais me fait bien marrer. J'ai bien ri, j'ai retrouvé Olen, le joli cœur du Puits des Mémoires avec plaisir et découvert Kaelyn et Desmeon avec tout autant de jubilation. J'aime bien ces personnages qui se retrouvent souvent bien malgré eux dans des situations compliquées et qui se la jouent tranquilou, avec un léger sourire cynique aux lèvres. Le moment était bien choisi pour lire Gabriel Katz. C'est le début des vacances et c'est la littérature idéale pour se détendre. Fluide, sans prise de tête, divertissante et addictive ! Merci aux éditions ScriNeo et à toute l'équipe de Babelio pour cet envoi qui s'est... AAhh misère ! Je viens de finir le premier tome de La part des ombres et je n'ai pas le second sous la main ! Je déteste ça... et d'autant plus pour ce roman, car il se finit par un cliffhanger insoutenable. Vous l'avez sans doute déduit par cette introduction, j'ai beaucoup aimé ce roman de Gabriel Katz. J'avais également adoré Le puits des mémoires, un régal de fantasy médiévale à l'humour ravageur... Il en est de même pour ce roman. L'humour potache auquel s'adonnent les différents personnages ( et surtout Desmeon) est parfois un peu facile mais me fait bien marrer. J'ai bien ri, j'ai retrouvé Olen, le joli cœur du Puits des Mémoires avec plaisir et découvert Kaelyn et Desmeon avec tout autant de jubilation. J'aime bien ces personnages qui se retrouvent souvent bien malgré eux dans des situations compliquées et qui se la jouent tranquilou, avec un léger sourire cynique aux lèvres. Le moment était bien choisi pour lire Gabriel Katz. C'est le début des vacances et c'est la littérature idéale pour se détendre. Fluide, sans prise de tête, divertissante et addictive ! Merci aux éditions ScriNeo et à toute l'équipe de Babelio pour cet envoi qui s'est fait longuement attendre en raison de la crise sanitaire mais qui finalement vient à point !
    Lire la suite
    En lire moins
  • XS Posté le 24 Juin 2020
    De Gabriel Katz, j’avais adoré la trilogie du Puits mais moins aimé La maîtresse de guerre et Aeternia. La part des ombres représente un entre-deux. Pas besoin d’avoir lu les autres séries pour y retrouver sans déplaisir deux anciennes connaissances: Kaelys, la maîtresse de guerre, et Le danseur, croisé dans Aeternia. Ils font ici figures de super- heros, venant en aide à la population opprimée de Goranie. Personnages attachants, blessés par la vie mais à l’humour salvateur, notamment au regard des piètres performances des Goraniens. Un premier tome réussi: j’ai aussitôt chercher à me procurer le second!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.