Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264077172
Code sériel : 5641
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

La rumeur

Clara Gourgon (traduit par)
Date de parution : 21/01/2021
Nourrissez la rumeur… Puis regardez-la vous engloutir.
« Lesley Kara nous tient en haleine jusqu'à la dernière page dans ce roman glaçant où règnent paranoïa, soupçons et accusations. »
Paula Hawkins, autrice de La Fille du train


Dans les années 1960, Sally, 10 ans, a été accusée d’avoir poignardé un petit garçon. Des années plus tard, on raconte qu’elle serait...
« Lesley Kara nous tient en haleine jusqu'à la dernière page dans ce roman glaçant où règnent paranoïa, soupçons et accusations. »
Paula Hawkins, autrice de La Fille du train


Dans les années 1960, Sally, 10 ans, a été accusée d’avoir poignardé un petit garçon. Des années plus tard, on raconte qu’elle serait revenue habiter à Flinstead, paisible petite ville du bord de mer, sous une autre identité. Joanna ne pensait pas à mal en répétant cette rumeur entendue devant les grilles de l’école. Une conversation toute simple, pour tisser des liens avec les autres mères de la nouvelle école de son fils… Mais très vite, ces quelques mots se transforment en bombe à retardement et ravivent le traumatisme laissé par ce meurtre épouvantable. Pour enrayer ce mortel engrenage, Joanna n’a qu’une solution : enquêter pour découvrir la vérité.


Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Clara Gourgon
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264077172
Code sériel : 5641
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
10/18
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Evie_80 Posté le 19 Décembre 2021
    Comme quoi les rumeurs peuvent détruire et vite ! Ce livre en montre l'exemple, et avec l'époque des réseaux sociaux ça peut aller loin... Sinon, c'est sûre que pour s'attacher à "l'héroïne principale" qui divulgue une phrase qui aurait pû en rester là mais qui entretient cette phrase qui en devient une rumeur ce n'est pas simple ! Et là, on voit la méchanceté humaine et des soupçons infondées envers tels ou telles personnes et c'est là que le livre devient intéressant et criant de vérité !
  • iris29 Posté le 15 Décembre 2021
    Joanna s'est rapprochée de sa mère en retournant vivre dans la petite ville de son enfance, mais pas que... Elle l'a surtout fait pour son fils qui était harcelé dans son école londonienne. Et le résultat, c'est qu'il n'est pas mieux intégré dans celle-ci... Alors, pour s'attirer l'attention, la sympathie des autres mamans de l'école, faire son "intéressante", Joanna va répéter un truc qu'elle a entendu, à savoir qu'une meurtrière d'enfant, des années 60, Sally McGowan, aurait trouvé refuge dans leur petite ville sous une autre identité , protégée par la police. Et Joanna, réussit son coup, invitée, elle sera obligée de répéter son histoire , et la rumeur va naître. Et le père de son fils (“son plan Q”), journaliste, va flairer une bonne idée d'article, voire une idée de livre.. Dés le début, on pressent qu'il sera difficile, pour nous lectrices, d'aimer ou de comprendre Joanna... Un personnage qui ne se mélange pas aux autres mamans, qui parle à tort et à travers... Oui, mais peu à peu , on va la comprendre ; reste que c'est difficile de rentrer dans un roman avec comme personnage principal quelqu'un d'un peu ambigu. Pour un premier roman, Lesley Kara s'attelle au sujet peu banal des enfants... Joanna s'est rapprochée de sa mère en retournant vivre dans la petite ville de son enfance, mais pas que... Elle l'a surtout fait pour son fils qui était harcelé dans son école londonienne. Et le résultat, c'est qu'il n'est pas mieux intégré dans celle-ci... Alors, pour s'attirer l'attention, la sympathie des autres mamans de l'école, faire son "intéressante", Joanna va répéter un truc qu'elle a entendu, à savoir qu'une meurtrière d'enfant, des années 60, Sally McGowan, aurait trouvé refuge dans leur petite ville sous une autre identité , protégée par la police. Et Joanna, réussit son coup, invitée, elle sera obligée de répéter son histoire , et la rumeur va naître. Et le père de son fils (“son plan Q”), journaliste, va flairer une bonne idée d'article, voire une idée de livre.. Dés le début, on pressent qu'il sera difficile, pour nous lectrices, d'aimer ou de comprendre Joanna... Un personnage qui ne se mélange pas aux autres mamans, qui parle à tort et à travers... Oui, mais peu à peu , on va la comprendre ; reste que c'est difficile de rentrer dans un roman avec comme personnage principal quelqu'un d'un peu ambigu. Pour un premier roman, Lesley Kara s'attelle au sujet peu banal des enfants meurtriers, à la façon dont la société va s'en occuper , les réinsérer (centre de rééducation, études, protection, nouvelle identité ). Et parallèlement, à ce qui est mis en place pour les familles de victimes, c'est à dire : rien.... Sujet pas facile, parce qu'une gamine de dix ans qui tue, et qui a eu jusqu'au drame, une vie affreuse, sans que les services sociaux s'en préoccupent, forcément ça interpelle.... Et la famille de la victime qui subit toutes les retombées juridiques, médiatiques sans soutien, alors que l'auteure des faits, a vu la société lui accorder une deuxième chance, forcément ça touche aussi, de sorte que la lectrice ne sait plus de quel côté va son coeur, et cela est très bien géré de la part de l'auteur . Et quand là-dessus, se superpose une histoire de rumeurs, puis une enquête, le suspens s'installe. Dommage que la fin soit aussi rocambolesque. J'aurai préférée une fin différente, une autre Sally McGowan. Mais je dois dire que je n'ai rien deviné, Lesley Kara m'a bien baladée ! Intéressant, instructif sur les procédures, original , ce roman me laisse une impression de “sables mouvants”, qui n'est pas pour me déplaire...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Melieetleslivres Posté le 30 Octobre 2021
    C'est un livre en 10/18 qui me faisait de l'oeil depuis des mois, voire des années, chez les libraires, puis sur Rakuten. J'ai fini par l'acheter. Ça fait genre 6 mois qu'il est dans ma PAL. Je le commence et j'ai l'impression de l'avoir déjà lu. Ou pas. L'auteure a été copiée ? Elle a copié ? Est-ce une autre histoire ? En fait il est sorti en 2019 en grand format broché chez Les Escales. Et il n'est pas sur mon blog. J'en suis page 15 et l'impression de déjà-vu se diffuse un peu...et ça m'a l'air bien prenant. La base de l'histoire est celle de la petite Sally Bell,6 ans meurtrière dans les années 60 en Angleterre, d'un petit voisin de cinq ans. C'est une affaire qui a bouleversé le Royaume Uni, et les gens un peu curieux de partout dans le monde, comme moi. Il y a quelques années une avocate a repris le dossier depuis le début, et prouve que ce n'était pas Mary Bell la meurtrière, mais l'autre petite fille accusée. (Documentaire sur mon blog) Le livre de Gitta Sereny, qui a revu le cas, et parlé souvent en secret avec Mary devenue vieille : "Une si... C'est un livre en 10/18 qui me faisait de l'oeil depuis des mois, voire des années, chez les libraires, puis sur Rakuten. J'ai fini par l'acheter. Ça fait genre 6 mois qu'il est dans ma PAL. Je le commence et j'ai l'impression de l'avoir déjà lu. Ou pas. L'auteure a été copiée ? Elle a copié ? Est-ce une autre histoire ? En fait il est sorti en 2019 en grand format broché chez Les Escales. Et il n'est pas sur mon blog. J'en suis page 15 et l'impression de déjà-vu se diffuse un peu...et ça m'a l'air bien prenant. La base de l'histoire est celle de la petite Sally Bell,6 ans meurtrière dans les années 60 en Angleterre, d'un petit voisin de cinq ans. C'est une affaire qui a bouleversé le Royaume Uni, et les gens un peu curieux de partout dans le monde, comme moi. Il y a quelques années une avocate a repris le dossier depuis le début, et prouve que ce n'était pas Mary Bell la meurtrière, mais l'autre petite fille accusée. (Documentaire sur mon blog) Le livre de Gitta Sereny, qui a revu le cas, et parlé souvent en secret avec Mary devenue vieille : "Une si jolie petite fille" que j'ai dans ma bibliothèque. C'est dire si je connais le cas. Bon, considérez ceci comme une intro, car ce livre de Lesley Kara n'est pas celui que j'ai lu, qui partait du même fait divers, en fait. L'histoire, ici prend pour base cette Mary Bell, mais sous le nom de Sally MacGowan.. L'héroïne de ce roman, maman d'un petit Alfie, six ans, a un peu de mal à s'intégrer, ou plutôt à se réintégrer dans cette petite ville du bord de mer, Flinstead, où elle a choisi de se réinstaller avec son fils, près de sa mère, souhaitant élever son fils à l'air libre et non dans un studio londonien. Son compagnon, Michael, journaliste, reste à Londres. Joanna a tout de suite retrouvé du travail dans une petite agence immobilière. Mais elle se rend compte qu'il faut que son fils s'intègre dans sa nouvelle école, et sa mère lui conseille de faire connaissance avec d'autres mères, ce que Joanna trouve difficile, ces femmes ont l'air si snob. Mais il faut que son fils soit invité aux anniversaires, comme on fait par ici. Alors, pour s'intégrer, elle répète au groupe de lecture auquel elle a accepté de participer un ragot entendu aux portes de l'école, selon lequel cette Sally MacGowan vivrait, incognito ici, dans cette ville de province. Tout le monde s'intéresse à Joanna, elle est contente... mais ce ragot sans fondement déclenche une vague de violences, de rancoeur, ces femmes prennent pour cible une commerçante, d'abord, tout échappe à Joanna. Pour que ça s'arrête, elle décide de mener l'enquête. d'abord sur Internet, puis avec son compagnon, qui trouve que ce serait l'idéal pour un article ou même un livre. Mais tout ça doit rester secret. On est pris depuis le début, on est sûr d'avoir trouvé la coupable, et sans arrêt la piste rebondit, on s'est trompé... Ce thriller, mené tambour battant, est excellent. Partant d'une histoire vraie, c'est encore plus prenant. Et bien écrit. J'adore.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mimi85600 Posté le 5 Octobre 2021
    Mon avis : N'avez-vous jamais lu de livres dont la première moitié est un flop total tandis que la seconde moitié est un coup de cœur ? C'est exactement ce qui m'est arrivé avec " La rumeur " de Lesley Kara et je vais tâcher de vous expliquer pourquoi. Dans ce roman, nous sommes en Angleterre et nous suivons Joanna qui a décidé de revenir vivre dans la petite ville côtière de son enfance avec son fils et de quitter Londres où celui-ci subissait le harcèlement incessant de ses camarades. Un jour, alors qu'elle attend Alfie à la sortie de l'école, elle surprend une conversation d'autres mamans qui évoquent le fait que Sally MacGowan, accusée du meurtre d'un petit garçon il y a des années alors qu'elle n'avait que 10 ans serait revenue vivre dans la région incognito sous un faux nom. Il n'en faut guère plus pour que, dans une petite bourgade où tout le monde se connaît plus ou moins, la rumeur se répande comme une traînée de poudre. Qui cache donc ce terrible secret ? Quelle femme pourrait correspondre à cette rumeur ? La petite ville s'embrase et tout le monde commence à soupçonner tout le... Mon avis : N'avez-vous jamais lu de livres dont la première moitié est un flop total tandis que la seconde moitié est un coup de cœur ? C'est exactement ce qui m'est arrivé avec " La rumeur " de Lesley Kara et je vais tâcher de vous expliquer pourquoi. Dans ce roman, nous sommes en Angleterre et nous suivons Joanna qui a décidé de revenir vivre dans la petite ville côtière de son enfance avec son fils et de quitter Londres où celui-ci subissait le harcèlement incessant de ses camarades. Un jour, alors qu'elle attend Alfie à la sortie de l'école, elle surprend une conversation d'autres mamans qui évoquent le fait que Sally MacGowan, accusée du meurtre d'un petit garçon il y a des années alors qu'elle n'avait que 10 ans serait revenue vivre dans la région incognito sous un faux nom. Il n'en faut guère plus pour que, dans une petite bourgade où tout le monde se connaît plus ou moins, la rumeur se répande comme une traînée de poudre. Qui cache donc ce terrible secret ? Quelle femme pourrait correspondre à cette rumeur ? La petite ville s'embrase et tout le monde commence à soupçonner tout le monde. Puis, l'autrice prend un virage et nous embarque sur le sujet passionnant des enfants tueurs. Qui sont-ils ? Sont-ils des psychopathes ? Sont-ils des victimes ? Sont-ils réellement coupables ? Peut-on leur pardonner ? Comme je vous le disais au tout début de cette chronique, la première moitié de ce roman a été un flop total pour moi. Je me suis ennuyée comme jamais en suivant la rumeur qui se répandait lentement à travers la ville. Je baillais à chaque page. Puis, lorsque l'autrice a opéré son virage à la moitié du roman, j'ai été complètement embarquée et je ne l'ai plus lâché jusqu'à la fin. J'ai vraiment adoré cette deuxième partie qui a même été un coup de cœur. Quant à la fin, je vous mets au défi de la deviner. Pour ma part, je n'ai rien vu venir et je me suis prise une claque phénoménale en la découvrant. Merci aux éditions Les Escales pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • christian06 Posté le 12 Août 2021
    bonjour petit compte rendu de "La rumeur " de Kara Lesley. Belle surprise lors de cette lecture même si la1ere partie m'a parue un peu longue, mais il fallait faire connaissance avec les personnages et l'histoire de la RUMEUR intrigue bien menée des chapitres courts. Une personne lance une rumeur et il ne fallait pas plus que tout le monde doute surtout le monde. Et une 2eme partie plus intense et où l'angoisse et la vérité s'installent (j'ai beaucoup plus aimé) Suspens,rebondissements règnent dans ce roman. Amour,cachotteries,non dits, liens familiaux, ragots, vengeance sont les lignes de ce roman psychologique avec un fin qui ....... mais pour cela je vous laisse lire LA RUMEUR. mais comme je dis tout ceci n'est que mon avis personnel
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…