Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298131
Code sériel : 17676
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 704
Format : 108 x 177 mm

La Saga des Vikings T1

Marion ROMAN (Traducteur)
Date de parution : 17/10/2019
Norvège, IXe siècle. Parce qu’on l’a spolié des terres de son père, Ragnvald s’engage à bord d’un navire pour prendre part aux pillages d’été et prouver sa valeur au combat. Quant à sa sœur, la rebelle Svanhild, rien ne saurait la retenir chez elle, où le destin des femmes se... Norvège, IXe siècle. Parce qu’on l’a spolié des terres de son père, Ragnvald s’engage à bord d’un navire pour prendre part aux pillages d’été et prouver sa valeur au combat. Quant à sa sœur, la rebelle Svanhild, rien ne saurait la retenir chez elle, où le destin des femmes se limite à tisser et enfanter.
Le sort s’acharne sur la fratrie : Ragnvald manque de se faire tuer par le capitaine du drakkar, jaloux de cet impétueux guerrier. Il réchappe de peu aux eaux glacées du fjord et, dès lors, réclame justice pour l’honneur de son nom. Mais saura-t-il faire face à sa propre sœur, l’indomptable Svanhild, qui a succombé aux charmes de son pire ennemi ?

« Une épopée remplie d’héroïsme, d’aventure, de complots, de trahisons. De quoi attirer les amateurs de la série Game of Thrones. » Le Courrier de l’Eure
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298131
Code sériel : 17676
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 704
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

"Une épopée remplie d'héroïsme, d'aventure, de complots, de trahisons. De quoi attirer les amateurs
de la serie Game ofThrone" Le Courrier de l'Eure
"Ce premier volet est une réussite. On attend la suite." L'Ardennais.
"Violence, trahisons, aventures et surtout un coin de voile levé sur la société viking et ses farouches soldats qui avaient déjà commencé à sévir sur les côtes de l'Europe. Un récit haletant, passionnant." Le Courrier Indépendant.
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lucilee03 Posté le 24 Janvier 2020
    De retour de Norvège avec l'envie d'en connaitre plus sur le monde des Vikings, ma mère m'a conseillée ce livre. Il m'a fallut du temps pour le finir (je ne suis pas habituée à lire autant de pages), mais les rivalités présentes tout au long de l'histoire m'ont données envie d'aller au bout. Beaucoup de personnages, avec des prénoms difficiles à retenir, mais ces combats et cet amour naissant nous captivent ! Quel choix va faire Svanhild? Ragnvald comprendra t il et réussira t il à sauver ses terres ? Et en plus, le tome 2 vient de sortir, ça tombe bien !!
  • Elamia Posté le 8 Novembre 2019
    Depuis quelques années, les vikings ont le vent en poupe. Séries tv, films, jeux vidéo, bandes dessinées, musique.. tout est prétexte pour mettre ces guerriers du nord à l'honneur. Lors de la sortie de ce livre, j'avais d'énormes à prioris. J'avais du mal à imaginer qu'un énième récit sur eux pouvait encore me captiver. Et force est de l'avouer... je me trompais complètement ! Le récit de Linnea Hartsuyker est palpitant, mais aussi très documenté, on voit qu'elle connaît son sujet sur le bout des doigts. Navigation, tactique de combat, moeurs, tout est vraiment détaillé. Elle nous plonge au coeur des coutumes norroises avec un grand respect pour ces traditions et sans nous servir des tonnes de clichés indigestes. Je pensais qu'elle était d'origine nord européenne et que ce roman était une façon pour elle de remonter sur les traces de ses ancêtres, mais pas du tout puisqu'elle est américaine. Ce roman me rappelle beaucoup la saga « The Last Kingdom » de Bernard Cornwell. le héros de ce premier tome, est un jeune guerrier répondant au nom de Ragnvald. Il a vu les terres de sa famille spoliées par son beau-père et n'aura de répit qu'une fois sa vengeance assouvie. le Ragnvald de... Depuis quelques années, les vikings ont le vent en poupe. Séries tv, films, jeux vidéo, bandes dessinées, musique.. tout est prétexte pour mettre ces guerriers du nord à l'honneur. Lors de la sortie de ce livre, j'avais d'énormes à prioris. J'avais du mal à imaginer qu'un énième récit sur eux pouvait encore me captiver. Et force est de l'avouer... je me trompais complètement ! Le récit de Linnea Hartsuyker est palpitant, mais aussi très documenté, on voit qu'elle connaît son sujet sur le bout des doigts. Navigation, tactique de combat, moeurs, tout est vraiment détaillé. Elle nous plonge au coeur des coutumes norroises avec un grand respect pour ces traditions et sans nous servir des tonnes de clichés indigestes. Je pensais qu'elle était d'origine nord européenne et que ce roman était une façon pour elle de remonter sur les traces de ses ancêtres, mais pas du tout puisqu'elle est américaine. Ce roman me rappelle beaucoup la saga « The Last Kingdom » de Bernard Cornwell. le héros de ce premier tome, est un jeune guerrier répondant au nom de Ragnvald. Il a vu les terres de sa famille spoliées par son beau-père et n'aura de répit qu'une fois sa vengeance assouvie. le Ragnvald de Linnea Hartsuyker, tout comme Uhtred chez Cornwell, veut assouvir sa soif de vengeance, retrouver sa légitimité et aspire à une vie tranquille sur ses terres d'origines. Mais il devient lui aussi le pantin des puissants et devra faire preuve de patience et de diplomatie pour rallier des guerriers à sa cause et s'assurer la protection d'un roi en qui il croit. Certes, il y a comme un air de déjà vu dans le scénario, mais la plume est un régal. Elle laisse transparaître l'authenticité de ces hommes endurcis, leur respect des dieux et la beauté des paysages glacés. Je ne tarderai pas à me procurer la suite, qui promet d'être elle aussi, riche en rebondissements.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lildrille Posté le 27 Octobre 2019
    Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=38998 J'ai mis la note de : 15/20 Mon avis : Ragnvald et le loup d’or est un roman d’aventures et d’épopées vikings comme on les aime. En vogue grâce à la série éponyme, ces nordiques souvent mal dénotés, se dévoilent de plus en plus également en littérature. L’auteure s’est inspirée d’une véritable saga d’antan pour nous faire revivre les premiers pas du prétendant au trône de Norvège, Harald. Trahisons, fausses allégeances, pillages, massacres, mariage, tout y est. Les traditions vikings sont mises à l’honneur dans ce roman tout en nous apprenant une multitude de termes norrois comme ting, représentant une assemblée de justice, wyrd pour le destin, daugr, décrivant une créature maléfique, ou knarr qui est un type de bateau marchand. L’écriture est soignée et riche. Les descriptions des différents lieux d’action font rêver, nous font voyager et nous font aussi réagir. On a la sensation de lire un véritable documentaire en plus d’un roman épique. Les situations sont bien explicitées, comme les rôles de chacun dans la famille, dans l’armée et dans les navires. Les références historiques sont nombreuses et permettent une immersion... Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=38998 J'ai mis la note de : 15/20 Mon avis : Ragnvald et le loup d’or est un roman d’aventures et d’épopées vikings comme on les aime. En vogue grâce à la série éponyme, ces nordiques souvent mal dénotés, se dévoilent de plus en plus également en littérature. L’auteure s’est inspirée d’une véritable saga d’antan pour nous faire revivre les premiers pas du prétendant au trône de Norvège, Harald. Trahisons, fausses allégeances, pillages, massacres, mariage, tout y est. Les traditions vikings sont mises à l’honneur dans ce roman tout en nous apprenant une multitude de termes norrois comme ting, représentant une assemblée de justice, wyrd pour le destin, daugr, décrivant une créature maléfique, ou knarr qui est un type de bateau marchand. L’écriture est soignée et riche. Les descriptions des différents lieux d’action font rêver, nous font voyager et nous font aussi réagir. On a la sensation de lire un véritable documentaire en plus d’un roman épique. Les situations sont bien explicitées, comme les rôles de chacun dans la famille, dans l’armée et dans les navires. Les références historiques sont nombreuses et permettent une immersion crédible et vivace. Roman historique et d’aventures à la fois, ce livre est d’autant féerique qu’il nous plonge dans le quotidien de personnes ayant vraiment existé. Par ailleurs, les croyances nordiques, aujourd’hui bien connues, apportent leur lot de magie dans un univers plutôt austère et froid : Ran, la déesse des eaux, repêche les noyés ; Loki, le dieu fourbe, ne cesse de tourmenter les esprits et le Walhalla, la halle d’Odin, donne de l’espoir aux combattants qui rêvent d’y siéger parmi les plus valeureux des guerriers. Un peu superstitieux sur les bords, fervents croyants et pas toujours pratiquants, les peuples vikings nous ressemblent plus qu’il n’y paraît et ont laissé de nombreuses traces de leurs passages. Les héros ne sont clairement pas des barbares assoiffés de sang et dénués d’esprit. Ils nous offrent des intrigues intéressantes, même si, comme souvent, la plupart tournent autour du pouvoir, de la conquête de territoires et de sombres affaires familiales. Le passage du ting est certainement un des passages les plus prenants tant la mise en scène est grandiose et le suspense à son comble. Les lois nordiques sont si complexes et pleines d’intelligence qu’on se laisse vite prendre au jeu. Ragnvald, le personnage principal, est borné, têtu et très terre à terre. Sa vengeance compte plus que tout et il est prêt à n’importe quoi pour récupérer ses terres quel qu’en soit le prix. Cette fixation est parfois agaçante tant et si bien qu’elle lui fait faire des erreurs. On finit par s’attacher à cette tête brûlée qui ne cesse d’approcher les hautes sphères pour finir par conseiller les plus grands. Malmené par son beau-père et torturé par d’autres de ses camarades auxquels il avait confiance, ses blessures du passé se rouvrent constamment et font de Ragnvald un personnage aussi instable qu’intéressant. Sa sœur n’est pas en reste. Svanhild est un personnage qui prend de plus en plus de place au fil du récit. Le lecteur aimera rapidement sa hargne et ses rêves d’aventures, tout comme sa naïveté et sa force de caractère. On la suit moins longtemps que Ragnvald mais les chapitres la concernant sont aussi forts et captivants, parfois même davantage car plus subtils, amoureux et aventuriers que ceux de Ragnvald où les combats et manœuvres stratégiques s’enchaînent un peu trop par moment sans nous laisser de répit. Plus on avance dans l’histoire, plus les passages avec Svanhild deviennent également des manèges d’alliance et de manipulation. Certains accords nous touchent moins que d’autres tandis qu’il y en a qui nous parlent davantage. Ses interactions avec Solvi, un personnage d’importance et aussi curieux que fascinant, sont ensorcelantes et nous font découvrir d’autres facettes des nordiques. Le rythme du roman est ainsi inégal. Certaines batailles se suivent trop vite, seulement entrecoupées de discours militaires ou de préparations à la guerre. Les jeux politiques finissent par lasser quelque peu à partir de la seconde moitié du livre tant ils sont omniprésents, même s’ils reflètent la vérité. On a du mal à s’y attacher et le choix de prendre parti pour tel ou tel aspirant au trône paraît complètement flou. De plus, ces moments nous font oublier une partie du suspense du début du livre et des objectifs des personnages principaux. La fin change de ton et fait suite à la première partie du roman, cassant complètement les intrigues de pouvoir. On suit un Ragnvald d’abord désemparé qui, petit à petit, prend confiance et agit pour le bien de tous, selon lui. Ses confrontations finales avec sa sœur sont très prenantes étant donné le chemin parcouru par les deux protagonistes. Les rêves de l’un ne signifient plus grand-chose pour l’autre et vice et versa. Ils ont évolué, chacun de leur côté, au fil des pages et ce, d’une belle façon. Ragnvald et le loup d’or est le premier roman d’une saga épique où pillages, massacres, vengeances et combats s’enchaînent, tout en laissant une place non négligeable aux intrigues familiales et amoureuses, en plus de celles plus politiques et territoriales. Tout y est ! La violence est également présente et appuie le fait que l’époque était dure et cruelle. On s’y croit vraiment et on apprend. L’auteure nous a offert un livre riche et endiablé, tout de même un peu trop tourné sur les batailles. Mais, finalement, comment lui en vouloir ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • babichon Posté le 25 Septembre 2019
    Ragnvald est un jeune loup dans une vie qui devait lui être favorable. Mais la trahison, la vengeance et l'espoir d'un avenir glorieux le mènera de la frontière de la mort au champ de bataille. que du bonheur et du suspense ! Je recommande même s'il y a quelques longueurs, l'histoire se pose pour annoncer une suite riche en rebondissement. Les personnages sont riches, très variés et on s'y attache vite ! Je recommande
  • capitainesoo Posté le 17 Septembre 2019
    Alors que la série « Vikings », produite par la chaîne HBO, enchante les téléspectateurs, Linnea Hartsuyker lance une saga livresque qui nous entraîne en Norvège au cœur d’un IXe siècle flamboyant. Depuis le décès de son père, Ragnval attend de lui succéder et met tout en œuvre pour gouverner le vaste territoire actuellement sous la férule de son beau-père, l’intangible Olaf. Le jour où ce dernier échappe à un attentat, les soupçons se focalisent sur le jeune homme. De son côté, sa sœur Svanhild se sait prête à tout afin de lui prêter main-forte. « Rangvald et le loup d’or » mêle action et récit épique, avec une avalanche de chapitres bardés de fureur et de passion. Servi par un style extrêmement cinématographique, l’auteur s’inspire des textes fondateurs de la littérature scandinave et s’appuie sur une culture assez mal connue ailleurs pour raconter le destin contrarié d’un peuple épris de liberté. Héroïsme et aventure mâtinent cette épopée foisonnante à placer dans la bibliothèque de celles et ceux qui se sont réjouis en découvrant « Game of thrones » et « Outlander ». Avec un thème peu abordé en littérature, cet ouvrage (premier d’une saga annoncée) prend son temps pour... Alors que la série « Vikings », produite par la chaîne HBO, enchante les téléspectateurs, Linnea Hartsuyker lance une saga livresque qui nous entraîne en Norvège au cœur d’un IXe siècle flamboyant. Depuis le décès de son père, Ragnval attend de lui succéder et met tout en œuvre pour gouverner le vaste territoire actuellement sous la férule de son beau-père, l’intangible Olaf. Le jour où ce dernier échappe à un attentat, les soupçons se focalisent sur le jeune homme. De son côté, sa sœur Svanhild se sait prête à tout afin de lui prêter main-forte. « Rangvald et le loup d’or » mêle action et récit épique, avec une avalanche de chapitres bardés de fureur et de passion. Servi par un style extrêmement cinématographique, l’auteur s’inspire des textes fondateurs de la littérature scandinave et s’appuie sur une culture assez mal connue ailleurs pour raconter le destin contrarié d’un peuple épris de liberté. Héroïsme et aventure mâtinent cette épopée foisonnante à placer dans la bibliothèque de celles et ceux qui se sont réjouis en découvrant « Game of thrones » et « Outlander ». Avec un thème peu abordé en littérature, cet ouvrage (premier d’une saga annoncée) prend son temps pour décrire les mœurs locales, s’intéresser à la psychologie des personnages et narrer leurs espoirs dans un monde où les faibles deviennent des proies. L’aspect politique n’a pas été éludé, apportant un regard introspectif sur une civilisation peu étudiée dans le cadre du cours d’histoire pratiqué en France comme en Belgique.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.