Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075680
Code sériel : 99999
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

La terre des Mensonges (Edition Spéciale)

Jean Renaud (traduit par)
Date de parution : 07/11/2019

Une édition collector. Entre surprises et révélations, trois frères, que tout sépare et qui ont choisi de vivre séparé les uns des autres mais aussi d'eux-mêmes, se retrouvent dans un époustouflant huis-clos psychologique.

Quelques jours avant Noël, en Norvège, dans une ferme délabrée de Trondheim, la tyrannique Anna Neshov se meurt. Ses trois fils, leur père, ombre fantomatique et Torunn, l’unique petite-fille, se retrouvent alors pour la première fois pour une confrontation explosive où éclateront les drames secrets dont sont tissées leurs vies…

«...

Quelques jours avant Noël, en Norvège, dans une ferme délabrée de Trondheim, la tyrannique Anna Neshov se meurt. Ses trois fils, leur père, ombre fantomatique et Torunn, l’unique petite-fille, se retrouvent alors pour la première fois pour une confrontation explosive où éclateront les drames secrets dont sont tissées leurs vies…

« C'est tellement authentique, tellement brûlant de vérité - avec une écriture qui a la puissance d'un brise-glace -, qu'Anne Ragde nous prend aux tripes. »
André Clavel, Lire

Traduit du norvégien
par Jean Renaud

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075680
Code sériel : 99999
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coco574 Posté le 27 Octobre 2021
    Trois frères se sont perdus de vue depuis de nombreuses années. Tor s'occupe de la ferme familiale, Erlend, homosexuel vit à Copenhague et Margido est croque mort. Ils ne se parlent plus et ne se voient plus. Leur mère est mourante à quelques jours de Noël. Ils vont se retrouver réunis par ce drame et feront la connaissance de la fille de Tor, Torunn. Elle n'a jamais connu son père ni la famille de celui-ci. Elle décide de se rendre au chevet de sa grand-mère. Voilà comment de l'humanité et de l'amour s'introduiront au sein de cette famille où les non dits sont anciens. La première moitié du roman est consacrée à présenter tour à tour chacun des trois frères dans son univers quotidien pour comprendre ensuite son histoire, ses réactions et son rapport avec les autres membres de sa famille. C'est un roman optimiste, touchant, plein d'amour. Une très belle histoire familiale !
  • pollylit Posté le 2 Juillet 2021
    Sur la 1ère moitié du livre nous faisons la connaissance des 3 fils d'Anna Neshov : Tor, l'ainé est resté à la ferme avec ses parents. Margido est parti à la ville et n'a plus vu sa famille depuis 7ans et enfin Erlend a quitté le pays à la mort de son grand-père, banni à cause de son homosexualité et s'est réfugié à Copenhague. Lorsqu'anna est conduite à l'hôpital avec une attaque à qqs jours de Noël les fils se retrouvent à la ferme avec en plus Torunn la fille de Tor quil ne connait quasiment pas et cest le début d'une mise à plat de toutes les rancœurs et les secrets passés... Au début jai eu du mal avec les longueurs des descriptions mais au final elles m'ont permis de rentrer entièrement dans l'histoire et de mieux connaitre les 4 protagonistes principaux ! Ce voyage en Norvège était vraiment excellent!! Je m'y croyais, dans le froid, la nuit, entourée de fjords #x1f970; et j'ai hâte de lire les suites !!!
  • soljm Posté le 22 Mai 2021
    La terre des mensonges, La ferme des Neshov, L’héritage impossible, l’espoir des Neshov : Et voilà 4 volumes écoutés en audio-livre, tout en vacant à mes occupations. Tout est en lien avec ce que je fais (travail, ménage, déménagement…). Cette saga s’inscrit parfaitement dans notre société mis à part le paysage de fjords norvégiens. On y trouve notre relation au travail, aux amis proches, aux voisins. J’ai dans mon entourage ce double couple homo riches et superficiels pas à Copenhague mais sur l’île de Ré. J’entends les ruptures sentimentales de mes enfants, de mes amies. Je revois la vie rude de mes grands-parents à la campagne jusqu’aux trop nombreux suicides actuels de nos paysans. Sans oublier les liens affectifs avec nos anciens, en ces temps de pandémie, c’est rassurant de découvrir des gens humains qui accompagnent nos morts. Sur le long terme les personnages prennent de l’épaisseur et j’ai fini par m’y attacher. Pendant les confinements, chaque jour j’ai retrouvé avec curiosité les Neshov comme on retrouve sa famille, ses amis, ses voisins.
  • Priscilla14 Posté le 22 Avril 2021
    Il s'agit du 1er volet d'une saga familiale en 6 tomes. La première partie du roman peut paraître un peu longue et fastidieuse. L'auteure y dépeint les personnages les uns après les autres, sans pour autant rentrer dans l'intrigue. Les Bases sont solides. on a envie d'en savoir plus et de comprendre les liens entre tous ces protagonistes aussi différents les uns que les autres: une mère despotique, un père transparent, trois frères que tout oppose et une petite fille non intégrée dans la famille. La deuxième partie, par contre, est captivante. Cette famille éclate en plein vol. On suspecte, puis on comprend, les traumatismes persistants de chacun. Que vont-ils devenir? Bref, un 1er tome qui pose les bases de la saga, donc un peu long au démarrage, mais qui m'a quand même convaincu. Hâte de lire le second tome!
  • AmyFarrah Posté le 8 Mars 2021
    J'ai hésité à commencer la saga des Neshov, parce que commencer une saga, si on n'aime pas, on a l'impression d'avoir perdu son temps. Et, par ailleurs, le roman paysan ce n'est pas trop mon truc. Alors j'ai d'abord fait connaissance avec Anne B. Ragde en lisant "Zona Frigida" que j'ai beaucoup aimé, puis "Sa majesté maman" qui m'a autant ravie et touchée. Allons-y pour les Neshov, me suis-je dit, et j'ai lu ce premier tome presque d'une traite, en quelques jours, et j'ai tout aimé. L'intrigue est bien construite, l'écriture intelligente et fine, suffisamment descriptive pour donner vie à ce petit monde sous mes yeux, comme un film, les personnages sont travaillés, et même le côté paysan m'a intéressée, les petits cochons, tout ça.... On ne s'ennuie pas un seul instant, d'ailleurs ça commence assez fort avec les détails sur le métier de Margido, le croque-mort, mais Anne B. Ragde sait doser ses effets, et ne donne jamais dans le macabre racoleur ; jusqu'à la fin, l'intrigue est prenante, les dialogues et les comportements sont authentiques, humains. C'est donc une saga dont je vais poursuivre la lecture avec un grand intérêt.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…