Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266186971
Code sériel : J2043
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

La Vague

Cela commence par un jeu et finit en dictature

Aude CARLIER (Traducteur)
Date de parution : 19/02/2009

Pour faire comprendre à ses élèves les ressorts du nazisme, Ben Ross, un professeur d’histoire, crée un mouvement : la Vague. Son principe : « La force par la discipline, par la communauté, par l’action ». Avec une docilité effrayante, les élèves entrent dans le jeu. Ben Ross lui-même est...

Pour faire comprendre à ses élèves les ressorts du nazisme, Ben Ross, un professeur d’histoire, crée un mouvement : la Vague. Son principe : « La force par la discipline, par la communauté, par l’action ». Avec une docilité effrayante, les élèves entrent dans le jeu. Ben Ross lui-même est totalement happé par son personnage de leader. En quelques jours, le paisible lycée se transforme en microcosme totalitaire. Quel choc sera assez violent pour réveiller les consciences et mettre fin à la démonstration ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266186971
Code sériel : J2043
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Manue22 Posté le 9 Septembre 2020
    J'ai vraiment aimé ce livre tiré d'une histoire vraie . On se demande vraiment où les adolescents sont prêts à aller , je trouve que cela fait écho avec notre situation en ce moment mais dans d'autres circonstances . Cela fait réfléchir et on se dit qu'il faut vraiment être vigilant pour ne plus que cela se reproduise . Un livre facile à lire et une expérience des plus surprenantes.
  • redmary Posté le 9 Septembre 2020
    Une histoire connue mais qui reste intemporelle et mérite d'être lue et partagée, pour comprendre un peu plus et reproduire un peu moins. Livre ado, pouvant être lu par tout le monde. Le bémol se situe peut être au niveau du manque de profondeur de la forme, même si le fonds l'est tellement que ce roman reste un indispensable.
  • RomaneSrdn22 Posté le 7 Septembre 2020
    Une histoire courte et pourtant si percutante. Tout démarre lorsque le professeur Ben Ross fait visionner un film sur la Shoah à ses lycéens. Il est alors facile de se mettre à la place des adolescents : comment une ignominie pareille a t-elle pu se produire ? Pour leur donner un aperçu de la vie quotidienne dans l'Allemagne nazie, Mr Ross décide alors de faire une expérience, dont il perd rapidement le contrôle. Ce livre droit être lu. Pour ne pas oublier. Il permet de réaliser que ce sont les efforts de l'Homme qui permettent d'éviter certains conflits, car le totalitarisme se trouverait bel et bien en chacun de nous, comme une nature latente qui n'attendrait qu'un élément déclencheur pour se révéler : l'existence d'un leader. Et, comme le disait Montesquieu, "tout homme qui a le pouvoir est poussé à en abuser". L'expérience réalisée en 1969 permet encore une fois de le démontrer. Finalement, le plus puissant des contre-pouvoirs est le libre arbitre. Il faut alors le cultiver, le développer et ne pas l'abandonner au profit de garanties sécuritaires et économiques hypothétiques.
  • Mady23 Posté le 4 Septembre 2020
    Le livre « La vague » reprend les faits de manière romancée et accessible. Ayant étudié les mécanismes qui se mettent en place chez les élèves lors de cet évènement j’ai regretté la légèreté de la plume de l’auteur. En effet j’aurai apprécié un approfondissement dans l’exploration des ressentis et impressions des différents protagonistes de l’histoire. Je veux dire par là que l’auteur se contente de relater les différents évènements et les réactions externes des personnages sans jamais (ou que rarement) nous exposer leur cheminement interne. Cela aurait pourtant pu donner quelque chose de très intéressant et d’explicatif, même si je comprends les choix de l’auteur : il a certainement voulu rester le plus objectif possible car, dissimulé sous ce roman, se trouvent de réelles personnes qui ont vécu cette expérience de manière plus ou moins traumatisante. Pour finir, je considère que la surprenante réussite de cette expérimentation isolée gagne à être connu, car le célèbre « il faut se souvenir pour ne pas recommencer les erreurs de notre passé » ne suffit pas. Il faut expliquer les mécanismes psychologiques en jeu lors de phénomène tel que la soumission à l’autorité pour rendre plus tangible dans nos esprits la possibilité... Le livre « La vague » reprend les faits de manière romancée et accessible. Ayant étudié les mécanismes qui se mettent en place chez les élèves lors de cet évènement j’ai regretté la légèreté de la plume de l’auteur. En effet j’aurai apprécié un approfondissement dans l’exploration des ressentis et impressions des différents protagonistes de l’histoire. Je veux dire par là que l’auteur se contente de relater les différents évènements et les réactions externes des personnages sans jamais (ou que rarement) nous exposer leur cheminement interne. Cela aurait pourtant pu donner quelque chose de très intéressant et d’explicatif, même si je comprends les choix de l’auteur : il a certainement voulu rester le plus objectif possible car, dissimulé sous ce roman, se trouvent de réelles personnes qui ont vécu cette expérience de manière plus ou moins traumatisante. Pour finir, je considère que la surprenante réussite de cette expérimentation isolée gagne à être connu, car le célèbre « il faut se souvenir pour ne pas recommencer les erreurs de notre passé » ne suffit pas. Il faut expliquer les mécanismes psychologiques en jeu lors de phénomène tel que la soumission à l’autorité pour rendre plus tangible dans nos esprits la possibilité qu’une situation aussi dangereuse peut à nouveau se mettre en place à l’échelle de notre société. Ce livre est donc un excellent moyen de véhiculer l’idée (même si trop romancé à mon goût).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sorello Posté le 31 Août 2020
    Les certitudes de ne jamais reproduire les erreurs du passé ébranlés par une expérience scolaire qui vire à la dictature. Si personnellement j'ai trouvé la lecture parfois un peu laborieuse, la faute à une narration qui ne m'a pas convaincu particulièrement - et c'est là un goût très très personnel - l'histoire raconté est elle, par contre, incroyablement intéressante. effrayante d'une certaine façon. L'oeuvre prouve avec une facilité déconcertante que le basculement peut se faire très facilement d'un jeu, de quelque chose qu'on ne prend pas au sérieux à une véritable hiérarchie dictatorial - voir sectaire - sans que les victimes de ce système n'en prennent conscience (pas tous du moins) Une lecture utile, même nécessaire qui pousse à réfléchir sur l'histoire passé mais également sur l'actualité et sur ce qu'il pourrait advenir dans le futur.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.