Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266309981
Code sériel : 17968
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

La Véritable histoire des douze Césars

Date de parution : 17/09/2020
Sous le principat d’Hadrien, l’historiographe Suétone écrit les biographies des premiers Césars, de Jules César à Domitien, retraçant ainsi près de cent-cinquante ans d’histoire. Virginie Girod, forte de sa connaissance intime de la période, met avec talent ses pas dans ceux de Suétone et raconte la véritable saga des douze... Sous le principat d’Hadrien, l’historiographe Suétone écrit les biographies des premiers Césars, de Jules César à Domitien, retraçant ainsi près de cent-cinquante ans d’histoire. Virginie Girod, forte de sa connaissance intime de la période, met avec talent ses pas dans ceux de Suétone et raconte la véritable saga des douze Césars faite de trahisons, de manipulations et d’amours déçues.
Comment Auguste et Vespasien ont-ils pris Rome en passant pour des modèles de vertu ? Pourquoi Tibère, Caligula et Néron ont-ils sombré dans la tyrannie ? Claude était-il un idiot ou un administrateur génial ? De chapitre en chapitre, les mythes sur les Césars volent en éclats, laissant place à leur humanité dans toute sa complexité.
 
« Grande connaisseuse de la Rome du début de notre ère, Virginie Girod revisite avec précision les biographies de ces hommes. » Historia
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266309981
Code sériel : 17968
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"L'auteur est une équilibriste de talent : elle concilie plume légère et exactitude historique. Le résultat est des plus heureux. Il rend l'incroyable histoire de ces empereurs accessible à tous."
Le Figaro Histoire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lucilou Posté le 16 Mai 2021
    En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure... En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure pas moins passionnant et donne sur le 1er siècle romain des renseignements assez véridiques et précieux pour être considéré comme un classique. Mieux, comme l'ancêtre de toutes les biographies. Pour Virginie Girod, l'auteur de "La Véritable Histoire des douze Césars", le Suétone est un ouvrage de référence comme elle l'explique d'ailleurs dans sa conclusion, un livre qu'elle aime et qui l'a accompagnée dans ses recherches, au point de la rendre tout-à-fait passionnée et familière à son tour de ces fameux douze Césars, assez en tout cas pour avoir envie de mettre ses pas dans ceux de Suétone et de réactualiser, de dépoussiérer l'oeuvre de ce dernier au regard des dernières découvertes historiques et archéologiques, au regard aussi de la psychiatrie et des neurosciences. Ainsi, elle propose, à la manière de Suétone, un ouvrage passionnant, érudit et clair où se succèdent dans l'ordre chronologiques les biographies des empereurs Julio-Claudiens et Flaviens. Si, grâce à ses recherches, elle fait mordre la poussière à quelques légendes bien installées qu'elle prend toutefois le temps d'ausculter après en avoir expliqué l'origine, elle prend le parti, elle aussi, de ne pas s'appesantir sur les faits d'armes, les batailles ou les actes proprement politique de ses sujets d'étude mais sur leur entourage, familial surtout ainsi que sur leur enfance voire leur jeunesse, là où se joue tant de choses. Parvenant à dissocier l'homme de la fonction, elle interroge avec clairvoyance la notion de pouvoir et ses conséquences sur les êtres. Caligula et Néron -pour ne prendre qu'eux- n'auraient peut-être pas sombré comme ils l'ont fait sans la puissance et la séduction qu'octroie le pouvoir... En creux, l'ouvrage est aussi une formidable immersion dans la vie à Rome, qui offre un point de vue particulièrement éclairant sur la place de la famille, du clan et celle des femmes. Pour couronner (de lauriers) le tout, Virginie Girod possède une plume extrêmement agréable à lire, qui pour fluide et agréable qu'elle soit, ne cède pas à la facilité où à la vulgarisation: son propos reste érudit bien que clair. Ainsi sa "Véritable Histoire des douze Césars" se dévore comme un roman. Je ne la remercie pas... Maintenant, j'ai envie de relire "Britannicus" et "Quo Vadis" alors que j'ai déjà beaucoup trop de livres à lire; j'ai envie de revoir Rome aussi, mais ce n'est pas pour tout de suite. Il me reste la série, mais j'ai bien peur qu'elle ne tienne plus la distance...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lucilou Posté le 16 Mai 2021
    En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure... En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure pas moins passionnant et donne sur le 1er siècle romain des renseignements assez véridiques et précieux pour être considéré comme un classique. Mieux, comme l'ancêtre de toutes les biographies. Pour Virginie Girod, l'auteur de "La Véritable Histoire des douze Césars", le Suétone est un ouvrage de référence comme elle l'explique d'ailleurs dans sa conclusion, un livre qu'elle aime et qui l'a accompagnée dans ses recherches, au point de la rendre tout-à-fait passionnée et familière à son tour de ces fameux douze Césars, assez en tout cas pour avoir envie de mettre ses pas dans ceux de Suétone et de réactualiser, de dépoussiérer l'oeuvre de ce dernier au regard des dernières découvertes historiques et archéologiques, au regard aussi de la psychiatrie et des neurosciences. Ainsi, elle propose, à la manière de Suétone, un ouvrage passionnant, érudit et clair où se succèdent dans l'ordre chronologiques les biographies des empereurs Julio-Claudiens et Flaviens. Si, grâce à ses recherches, elle fait mordre la poussière à quelques légendes bien installées qu'elle prend toutefois le temps d'ausculter après en avoir expliqué l'origine, elle prend le parti, elle aussi, de ne pas s'appesantir sur les faits d'armes, les batailles ou les actes proprement politique de ses sujets d'étude mais sur leur entourage, familial surtout ainsi que sur leur enfance voire leur jeunesse, là où se joue tant de choses. Parvenant à dissocier l'homme de la fonction, elle interroge avec clairvoyance la notion de pouvoir et ses conséquences sur les êtres. Caligula et Néron -pour ne prendre qu'eux- n'auraient peut-être pas sombré comme ils l'ont fait sans la puissance et la séduction qu'octroie le pouvoir... En creux, l'ouvrage est aussi une formidable immersion dans la vie à Rome, qui offre un point de vue particulièrement éclairant sur la place de la famille, du clan et celle des femmes. Pour couronner (de lauriers) le tout, Virginie Girod possède une plume extrêmement agréable à lire, qui pour fluide et agréable qu'elle soit, ne cède pas à la facilité où à la vulgarisation: son propos reste érudit bien que clair. Ainsi sa "Véritable Histoire des douze Césars" se dévore comme un roman. Je ne la remercie pas... Maintenant, j'ai envie de relire "Britannicus" et "Quo Vadis" alors que j'ai déjà beaucoup trop de livres à lire; j'ai envie de revoir Rome aussi, mais ce n'est pas pour tout de suite. Il me reste la série, mais j'ai bien peur qu'elle ne tienne plus la distance...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lucilou Posté le 16 Mai 2021
    En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure... En fait d'Histoire, il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans l'Antiquité romaine autrement que par le biais de la fiction alors que j'adore ça pourtant, la période étant aussi riche que passionnante. Il faut croire que cela me manquait un peu finalement car lorsque je suis tombée sur " La Véritable Histoire des douze Césars" de Virginie Girod dans la bibliothèque de mon meilleur ami, je me suis jetée dessus. Les premiers empereurs romains, ça c'est un sujet qui promet: Caligula, Néron, Domitien... Ce bon vieux Jules aussi! Et puis, j'avais bien aimé, alors que j'étais encore étudiante et latiniste, lire "La Vie des douze Césars" ouvrage dans lequel Suétone, au service d'Hadrien avait entrepris de faire la biographie des douze premiers empereurs à l'aide notamment des archives impériales constituées de correspondance, de procès-verbaux de séances du Sénat, de testaments... Bien sûr, la rareté des sources, leur possible partialité ainsi que la manie de Suétone de se concentrer non pas sur les hauts faits guerriers ou administratifs de ses sujets mais sur leurs personnalités, leurs vices surtout et les anecdotes les plus croustillantes possibles les concernant rendent son travail parfois sujet à caution. Il n'en demeure pas moins passionnant et donne sur le 1er siècle romain des renseignements assez véridiques et précieux pour être considéré comme un classique. Mieux, comme l'ancêtre de toutes les biographies. Pour Virginie Girod, l'auteur de "La Véritable Histoire des douze Césars", le Suétone est un ouvrage de référence comme elle l'explique d'ailleurs dans sa conclusion, un livre qu'elle aime et qui l'a accompagnée dans ses recherches, au point de la rendre tout-à-fait passionnée et familière à son tour de ces fameux douze Césars, assez en tout cas pour avoir envie de mettre ses pas dans ceux de Suétone et de réactualiser, de dépoussiérer l'oeuvre de ce dernier au regard des dernières découvertes historiques et archéologiques, au regard aussi de la psychiatrie et des neurosciences. Ainsi, elle propose, à la manière de Suétone, un ouvrage passionnant, érudit et clair où se succèdent dans l'ordre chronologiques les biographies des empereurs Julio-Claudiens et Flaviens. Si, grâce à ses recherches, elle fait mordre la poussière à quelques légendes bien installées qu'elle prend toutefois le temps d'ausculter après en avoir expliqué l'origine, elle prend le parti, elle aussi, de ne pas s'appesantir sur les faits d'armes, les batailles ou les actes proprement politique de ses sujets d'étude mais sur leur entourage, familial surtout ainsi que sur leur enfance voire leur jeunesse, là où se joue tant de choses. Parvenant à dissocier l'homme de la fonction, elle interroge avec clairvoyance la notion de pouvoir et ses conséquences sur les êtres. Caligula et Néron -pour ne prendre qu'eux- n'auraient peut-être pas sombré comme ils l'ont fait sans la puissance et la séduction qu'octroie le pouvoir... En creux, l'ouvrage est aussi une formidable immersion dans la vie à Rome, qui offre un point de vue particulièrement éclairant sur la place de la famille, du clan et celle des femmes. Pour couronner (de lauriers) le tout, Virginie Girod possède une plume extrêmement agréable à lire, qui pour fluide et agréable qu'elle soit, ne cède pas à la facilité où à la vulgarisation: son propos reste érudit bien que clair. Ainsi sa "Véritable Histoire des douze Césars" se dévore comme un roman. Je ne la remercie pas... Maintenant, j'ai envie de relire "Britannicus" et "Quo Vadis" alors que j'ai déjà beaucoup trop de livres à lire; j'ai envie de revoir Rome aussi, mais ce n'est pas pour tout de suite. Il me reste la série, mais j'ai bien peur qu'elle ne tienne plus la distance...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aelinel Posté le 6 Mars 2021
    En conclusion, j’ai adoré mon expérience de lecture que ce soit avec Suétone ou avec Virginie Girod : si l’ouvrage de l’auteur romain n’est pas toujours facilement abordable et est très dense, il reste toute de même émouvant par certains détails qu’il livre, des détails probablement piochés dans les archives impériales du IIème siècle après J.-C. Quant à l’ouvrage de Virginie Girod, je l’ai également beaucoup apprécié car il permet de bien expliciter le texte de Suétone tout en prenant suffisamment de recul par rapport aux sources. J’ai déjà dans ma PAL deux autres ouvrages de l’Historienne notamment Théodora et Les femmes et le sexe dans la Rome antique et je compte les lire très prochainement. Pour une chronique plus complète, rendez-vous sur mon blog :
  • Aelinel Posté le 6 Mars 2021
    En conclusion, j’ai adoré mon expérience de lecture que ce soit avec Suétone ou avec Virginie Girod : si l’ouvrage de l’auteur romain n’est pas toujours facilement abordable et est très dense, il reste toute de même émouvant par certains détails qu’il livre, des détails probablement piochés dans les archives impériales du IIème siècle après J.-C. Quant à l’ouvrage de Virginie Girod, je l’ai également beaucoup apprécié car il permet de bien expliciter le texte de Suétone tout en prenant suffisamment de recul par rapport aux sources. J’ai déjà dans ma PAL deux autres ouvrages de l’Historienne notamment Théodora et Les femmes et le sexe dans la Rome antique et je compte les lire très prochainement. Pour une chronique plus complète, rendez-vous sur mon blog :
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.