Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241370
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 1 x 182 mm

La Vie secrète de Walter Mitty

Claude DALLA TORRE (Traducteur), Christiane POTESTA (Traducteur), Jacques STERNBERG (Préface)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 16/05/2019

Lire Thurber est un malicieux plaisir : cet écrivain et dessinateur – qui fut l’un des grands talents et l’un des piliers du prestigieux New Yorker – a un sens considérable du dialogue et de la repartie. L’écriture est fluide, nette, souple, et le ton fantaisiste et désinvolte. D’une redoutable...

Lire Thurber est un malicieux plaisir : cet écrivain et dessinateur – qui fut l’un des grands talents et l’un des piliers du prestigieux New Yorker – a un sens considérable du dialogue et de la repartie. L’écriture est fluide, nette, souple, et le ton fantaisiste et désinvolte. D’une redoutable clairvoyance, le caricaturiste, quand il écrit, fait mouche.
La Vie secrète de Walter Mitty en est le parfait exemple : ce recueil de vingt-trois nouvelles et six fables animalières présente des personnages fantasques et naïfs empêtrés dans des situations d’une comique absurdité. Tel Walter Mitty, le héros de la nouvelle-titre, classique de la littérature américaine, qui après avoir roulé en silence jusqu’à Waterbury et déposé sa femme chez le coiffeur, part faire quelques courses et se jette dans des divagations toutes plus loufoques les unes que les autres. Devenant tour à tour capitaine de navire, médecin ou tireur d’élite, il nous place en témoin privilégié de ses vies secrètes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241370
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 1 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Noctenbule Posté le 7 Février 2014
    Dès 1926, James Thurber devient un auteur et dessinateur phare du fameux journal américain le New Yorker. Considéré comme un des plus grand humoriste dans son pays, il reste assez méconnu en France. En 2008, la maison d'édition Robert Laffont réédite l'ouvrage de 1963 parût chez Julliard. Le titre du livre La vie secrète de Walter Mitty fait référence à un film dernière sortie au cinéma de Ben Stiller. Cette nouvelle de 11 pages a bercé la jeunesse de l'auteur et réalisateur. Une accroche qui m'a inciter à découvrir l'histoire. Mais voilà, le plaisir n'était pas vraiment au rendez-vous. Après avoir lu la très longue et dithyrambique préface de Jacques Sternberg de 1963 me vantant la qualité d'écriture et surtout cet humour incontournable, j'avais une mise en bouche alléchante. Je passe au dessus de la désagréable mise en page du livre. Je lis la première nouvelle et là le drame. Mais qu'est-ce que M. Sternberg à consommer pour rédiger une telle éloge. Me revient en mémoire la lecture d'un autre chroniqueur ami de l'auteur, Robert Benchley avec L'expédition polaire en bicyclette qui était aussi selon l'auteur de la préface un incontournable à lire. Un doute m'assaille. La lecture avance et... Dès 1926, James Thurber devient un auteur et dessinateur phare du fameux journal américain le New Yorker. Considéré comme un des plus grand humoriste dans son pays, il reste assez méconnu en France. En 2008, la maison d'édition Robert Laffont réédite l'ouvrage de 1963 parût chez Julliard. Le titre du livre La vie secrète de Walter Mitty fait référence à un film dernière sortie au cinéma de Ben Stiller. Cette nouvelle de 11 pages a bercé la jeunesse de l'auteur et réalisateur. Une accroche qui m'a inciter à découvrir l'histoire. Mais voilà, le plaisir n'était pas vraiment au rendez-vous. Après avoir lu la très longue et dithyrambique préface de Jacques Sternberg de 1963 me vantant la qualité d'écriture et surtout cet humour incontournable, j'avais une mise en bouche alléchante. Je passe au dessus de la désagréable mise en page du livre. Je lis la première nouvelle et là le drame. Mais qu'est-ce que M. Sternberg à consommer pour rédiger une telle éloge. Me revient en mémoire la lecture d'un autre chroniqueur ami de l'auteur, Robert Benchley avec L'expédition polaire en bicyclette qui était aussi selon l'auteur de la préface un incontournable à lire. Un doute m'assaille. La lecture avance et la certitude que ce n'est pas drôle me conquière. Cela devait soit correspondre à un humour d'une autre époque ou d'un autre pays ou les deux. J'ai apprécié quelques nouvelles pour leur absurdité notamment celle nommée Dialogue avec un lemming où un chercheur sur les lemmings (rongeur) discute avec un lemming chercheur sur l'Homme. Et j'ai trouvé assez cocasse la nouvelle Le mystère du meurtre de Macbeth où une passionnée de roman policier se retrouve à devoir lire La Tragédie de Macbeth de Shakespeare. Le lendemain de sa lecture, elle souhaite partagé son ressenti avec un autre pensionnaire de l'hôtel. Elle sait qui est le meurtrier. Cette déclaration va amener une discussion assez surprenante entre les deux personnages. Une lecture en demi-teinte qui va m'inciter à faire très attention au prochain choix de lecture d'auteurs comiques américains des années 30. A moins bien entendu, de faire un comparatif avec les incontournables auteurs comiques français de la même époque. Je vais me contenter de continuer, pour l'instant, ma lecture hasardeuse. Le livre ne va rester dans ma mémoire et c'est avec une grande satisfaction que je vais aller le rendre à la médiathèque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • medsine Posté le 11 Février 2012
    Walter Mitty est un distrait. Il se voit bien en super héros et part dans des délires au beau milieu d'une conversation avec sa femme, en conduisant ou en se promenant dans la rue. Au détour de chaque coin de rue, une affiche publicitaire, un objet courant quelconque, le bruit d'un moteur de voiture le plonge dans une rêverie délirante où il se voit capitaine d'un navire en perdition, chirurgien de génie, aviateur intrépide... La vie secrète de Walter Mitty est une très courte nouvelle écrite par James Thurber, un humoriste américain qui a été l'un des pionniers de la revue littéraire The New Yorker. Ces recueils sont célèbres, mais c'est particulièrement cette histoire qui a fait son succès et on peut la trouver dans de nombreuses éditions illustrées. Cependant la meilleure version que vous trouverez (en français) est celle lue par Jean Rochefort dans l'émission "La Grande Librairie". Poketa - poketa - poketa - poketa... 23 juin 2010
  • Titine75 Posté le 1 Février 2011
    James Thurber (1894-1961) est peu connu en France, il était chroniqueur, illustrateur, humoriste et était l'un des piliers de la célèbre revue “The New Yorker”. Je dois la découverte de cet auteur à l'émission de France 5 “La grande librairie” qui a fait lire à l'inénarrable Jean Rochefort la nouvelle éponyme de ce recueil. L'originalité et la drôlerie de celle-ci m'ont immédiatement séduite. Le livre, publié par les éditions Laffont, est constitué de 22 nouvelles et de 6 fables. Le point commun de ses histoires est l'humour, l'absurde parfois et des situations très souvent loufoques. Les personnages de James Thurber sont très fréquemment confrontés à un quotidien qui les dépasse ou qui les ennuie. Certains décident alors de transcender leur vie. C'est le cas dans l'hilarante “Vie secrète de Walter Mitty”. Celui-ci fait des courses avec sa femme mais l'ordinaire de la situation ne lui suffit pas. Il devient alors successivement commandant d'un navire, chirurgien, accusé d'un meurtre et capitaine. L'imagination débordante de Walter Mitty le sauve de la monotonie du quotidien. C'est la même chose avec le héros de “L'amiral sur la bicyclette”. Il voit la réalité de manière très décalée suite à l'accident survenu à ses lunettes et... James Thurber (1894-1961) est peu connu en France, il était chroniqueur, illustrateur, humoriste et était l'un des piliers de la célèbre revue “The New Yorker”. Je dois la découverte de cet auteur à l'émission de France 5 “La grande librairie” qui a fait lire à l'inénarrable Jean Rochefort la nouvelle éponyme de ce recueil. L'originalité et la drôlerie de celle-ci m'ont immédiatement séduite. Le livre, publié par les éditions Laffont, est constitué de 22 nouvelles et de 6 fables. Le point commun de ses histoires est l'humour, l'absurde parfois et des situations très souvent loufoques. Les personnages de James Thurber sont très fréquemment confrontés à un quotidien qui les dépasse ou qui les ennuie. Certains décident alors de transcender leur vie. C'est le cas dans l'hilarante “Vie secrète de Walter Mitty”. Celui-ci fait des courses avec sa femme mais l'ordinaire de la situation ne lui suffit pas. Il devient alors successivement commandant d'un navire, chirurgien, accusé d'un meurtre et capitaine. L'imagination débordante de Walter Mitty le sauve de la monotonie du quotidien. C'est la même chose avec le héros de “L'amiral sur la bicyclette”. Il voit la réalité de manière très décalée suite à l'accident survenu à ses lunettes et il prend goût à sa nouvelle vision du monde qui l'entoure : “Celui dont la vue est parfaite est enfermé dans le monde de tous les jours, il est prisonnier de la réalité, il est aussi perdu dans l'Amérique de 1962 que Robinson sur son île déserte. Celui qui a un oeil de lynx ne voit pas la vie avec les contours estompés qui me la rendent si attrayante.” Un autre grand thème traité par les nouvelles de Thurber est la vie de couple et ses affres. Différentes sortes de couple s'offrent à nous. Nous avons à faire à un couple fusionnel dans “Le trottoir dans le ciel” puisque Dorothy Deshter finit systématiquement toutes les phrases de son mari ! Elle ira jusqu'à le corriger lorsqu'il raconte ses rêves… Un autre couple se met en péril dans “La séparation des Winship” car ils ne peuvent se mettre d'accord sur le talent d'actrice de Greta Garbo. En effet, le mari trouve que Donald Duck a beaucoup plus de talent que Greta… Le summum des problèmes de couple est atteint dans “Mr Preble se débarrasse de sa femme”. Le mari veut ici tout simplement enterrer son épouse dans leur cave afin de profiter de sa maîtresse. Mrs Preble est au courant et réagit de manière assez incongrue. Son mari lui ouvre la porte de la cave et elle répond : “- Brr ! dit Mrs Preble, en commençant à descendre les marches. Il fait rudement froid là-dedans. C'est bien de toi d'avoir une idée pareille à cette époque de l'année ! Un autre mari que toi aurait enterré sa femme en été.” Je ne peux malheureusement pas détailler toutes les nouvelles de ce recueil mais j'aimerais encore en citer trois parmi mes préférées. “Le plus grand homme du monde” nous parle de la vanité, de l'orgueil et du ridicule de la célébrité et des honneurs. Le plus grand homme du monde est ici le type le plus insupportable qui soit ! “Imprudents voyageurs” tourne en ridicule les guides de voyage qui, si on les suit à la lettre, ne nous font pas passer de si bonnes vacances que cela. Enfin, ma nouvelle préférée est “Le mystère du meurtre de Macbeth” qui est une relecture de la pièce de Shakespeare à la manière d'un roman policier. “(…) D'abord, je ne crois pas une seconde que ce soit Macbeth qui a fait le coup.” Une nouvelle digne de Pierre Bayard ! Je vous recommande chaudement la lecture de ce recueil de nouvelles du malheureusement méconnu James Thurber. Après l'avoir lu, le quotidien vous apparaîtra sous un autre angle !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.