RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Aliéniste

            Pocket
            EAN : 9782266072243
            Code sériel : 10079
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 576
            Format : 108 x 177 mm
            L'Aliéniste

            René BALDY (Traducteur), Jacques MARTINACHE (Traducteur)
            Date de parution : 28/03/1996

            New York, 1896... Un meurtrier sème les cadavres d'adolescents atrocement mutilés sans provoquer la moindre réaction des pouvoirs publics... Révolté par tant d'indifférence, Theodore Roosevelt, alors préfet, fait appel à John Schuyler Moore, chroniqueur criminel, et Laszlo Kreizler, spécialiste des maladies mentales, pour élucider ces crimes atroces. En les étudiant,...

            New York, 1896... Un meurtrier sème les cadavres d'adolescents atrocement mutilés sans provoquer la moindre réaction des pouvoirs publics... Révolté par tant d'indifférence, Theodore Roosevelt, alors préfet, fait appel à John Schuyler Moore, chroniqueur criminel, et Laszlo Kreizler, spécialiste des maladies mentales, pour élucider ces crimes atroces. En les étudiant, ils pensent pouvoir brosser le portrait psychologique de l'assassin et l'identifier.

            « Un monde digne d'Eugène Sue. Avec l'ombre de Sherlock Holmes qui plane, non loin de celle de Jack l'Éventreur. »
            Jean-Luc Douin – Télérama

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266072243
            Code sériel : 10079
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 576
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Une grande et belle réussite à tous les points de vue. L'œuvre d'un débutant surdoué." Bruno Corty - Le Figaro

             

            "Un thriller début de siècle parfaitement atypique (...) spectaculaire d'intelligence." Marie Colmant - Libération

             

            "Un monde digne d'Eugène Sue. avec l'ombre de Sherlock Holmes qui plane, non loin de celle de Jack l'Éventreur. Comme si Conan Doyle avait signé ce scénario teinté de Silence des agneaux." Jean-Luc Douin - Télérama

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Croquignolle Posté le 3 Février 2019
              Avant d'être un polar magnifiquement écrit, une enquête subtilement menée et un roman palpitant, l'Aliéniste est une rencontre. C'est une rencontre avec la ville de New York dont nous découvrons les quartiers, les ambiances, les ruelles mal famées, les restos chics, les lieux de perdition, le monde de la nuit. New York nous ouvre ses entrailles et nous invite à nous y perdre, à avoir peur de ses nuits, à pleurer devant la corruption de ses serviteurs, à nous émerveiller devant la beauté de sa baie. C'est une rencontre avec une époque, la fin du 19ème siècle, qui voit les flots de migrants arriver en masse dans cette ville mystérieuse. C'est le temps où les droits de l'homme n'existent pas lorsqu'on est enfant, étranger et miséreux, où la corruption séduit toutes les couches du pouvoir et semble toute puissante. C'est l'époque où les sciences sociales, psychologiques, humaines tentent d'entrer dans le jeu et d'amener leur point de vue souvent contesté. C'est une rencontre avec des personnages emblématiques, plus intrigants les uns que les autres qui nous révèlent au fil des pages, leurs côtés glauques et leur humanité touchante. Homme politique, tueur en série, journaliste, psychanalyste, policiers, prostitués, teneurs de bouges... Avant d'être un polar magnifiquement écrit, une enquête subtilement menée et un roman palpitant, l'Aliéniste est une rencontre. C'est une rencontre avec la ville de New York dont nous découvrons les quartiers, les ambiances, les ruelles mal famées, les restos chics, les lieux de perdition, le monde de la nuit. New York nous ouvre ses entrailles et nous invite à nous y perdre, à avoir peur de ses nuits, à pleurer devant la corruption de ses serviteurs, à nous émerveiller devant la beauté de sa baie. C'est une rencontre avec une époque, la fin du 19ème siècle, qui voit les flots de migrants arriver en masse dans cette ville mystérieuse. C'est le temps où les droits de l'homme n'existent pas lorsqu'on est enfant, étranger et miséreux, où la corruption séduit toutes les couches du pouvoir et semble toute puissante. C'est l'époque où les sciences sociales, psychologiques, humaines tentent d'entrer dans le jeu et d'amener leur point de vue souvent contesté. C'est une rencontre avec des personnages emblématiques, plus intrigants les uns que les autres qui nous révèlent au fil des pages, leurs côtés glauques et leur humanité touchante. Homme politique, tueur en série, journaliste, psychanalyste, policiers, prostitués, teneurs de bouges sordides, criminels en tout genre, ils nous délivrent les indices nous permettant d'avancer dans l'enquête et nous séduisent, tous à leur manière, faisant de nous des complices et des confidents fidèles. C'est une rencontre avec l'écriture puissante, documentée, et efficace de Caleb Carr qui nous saisit par l'intrigue, nous balade dans les hypothèses plus réalistes les unes que les autres et nous tient fermement par un suspense puissant. L'Aliéniste, je l'ai rencontré. Je l'ai compris. Il m'a séduite. Je l'ai aimé. J'en redemande !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bidou05 Posté le 26 Janvier 2019
              Le polar n'est pas le genre litteraire que je prefere. Neanmoins, j'ai trouve 'L'Alieniste' plutot reussi. L'ecriture est soignee et la description des bas fonds de New York, de sa pegre, de sa police corrompue, de sa misere sociale et des premices du profilage criminel, assez convaincante. Petit bemol sur la chute. Pour ma part, le roman s'essoufle sur sa seconde moitie.
            • guillaumeletirilly Posté le 17 Janvier 2019
              Un new york à la Conan Doyle. Magistrale!
            • lila11 Posté le 19 Novembre 2018
              Un super livre que j'ai vraiment apprécié : on assiste aux débuts du profilage. Les personnages sont fouillés, l'ambiance est sombre et la reconstitution du New York de la fin du XIXème siècle très parlante.
            • Ranine Posté le 16 Septembre 2018
              On suit une équipe pluridisciplinaire dans une enquête sur un tueur en série. Cela peut paraître banal. Sauf que cela se passe en 1896. On suit les prémices du profilage criminel. Passionnant !
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.