Lisez! icon: Search engine
L'Arcane des Epées - Intégrale 3
Jacques Collin (traduit par)
Date de parution : 16/11/2023
Éditeurs :
Pocket

L'Arcane des Epées - Intégrale 3

Jacques Collin (traduit par)
Date de parution : 16/11/2023

Nouveaux habits de sombre lumière pour un classique de dark fantasy qui a inspiré Le Trône de fer de George R.R. Martin

Au château du Hayolt, le pouvoir a glissé entre les mains d'Ineluki, le Roi de l'orage, et du Prêtre Rouge, son âme damnée. Le Roi souverain Elias n'est plus qu'une...

Au château du Hayolt, le pouvoir a glissé entre les mains d'Ineluki, le Roi de l'orage, et du Prêtre Rouge, son âme damnée. Le Roi souverain Elias n'est plus qu'une marionnette qu'ils manipulent.
Tandis que les événements se précipitent et que le siège du Hayholt, forteresse réputée imprenable, s'annonce, Simon sait...

Au château du Hayolt, le pouvoir a glissé entre les mains d'Ineluki, le Roi de l'orage, et du Prêtre Rouge, son âme damnée. Le Roi souverain Elias n'est plus qu'une marionnette qu'ils manipulent.
Tandis que les événements se précipitent et que le siège du Hayholt, forteresse réputée imprenable, s'annonce, Simon sait qu'il lui faudra percer le secret des épées magiques. Ou que mourra avec lui tout espoir de sauver la Terre d'Osten Ard.
 
L’Intégrale 3 regroupe : Le Cri de Camaris, L'Ombre de la roue et La Tour de l'ange vert.

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266333306
Code sériel : 07129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1280
Format : 130 x 185 mm
EAN : 9782266333306
Code sériel : 07129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1280
Format : 130 x 185 mm

Ils en parlent

« Without Tad Williams there would be no Game of Thrones. »  
« Sans Tad Williams, il n’y aura pas eu Le Trône de Fer. » 
The Guardian

« Avec L’Arcane des Épées, l’auteur nous offre un cycle équilibré et de grande qualité qui n’a pas pris une ride. » 

Elbakin
« L’équivalent fantasy de Guerre et Paix ! » 
Locus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook 16/03/2021
    Sixième volume de la saga ; La grosse baston devant la Pierre de l’adieu marque l’inversion de la marée : pour la première fois et malgré un rapport de forces toujours défavorable , Josua l’emporte sur l’armée de son frère non sans de nombreuses pertes. L’entrée en jeu de nouveaux alliés est aussi un signe positif. Plusieurs topoï de la fantasy apparaissent : le héros disparu (Camaris) qui revient (courant chez Eddings , Gemmell …) , la bataille inégale gagnée . Côté soap opera il ya les retrouvailles entre Simon et Miriamélé … mais ce n’est pas vraiment à l’eau de rose .
  • Pandorra 22/04/2020
    Dans la continuité des 5 tomes précédents, avec son lot de moments forts et de surprises, de tristesses et de colère aussi ! La plupart de nos héros sont donc ensemble, organisant la résistance et réfléchissant aux futurs actions tandis que l'armée envoyée par le Roi Élias est rassemblée non loin et se prépare à les attaquer. Ils sont bien plus nombreux, bien mieux équipés et ce sont de vrais soldats, le combat sera inégal, le prince Josua le sait mais il s'efforce de garder le moral et de motiver ses troupes, et pour cela il est aidés par ses plus proches alliés dont le noble de coeur Déornoth. Le combat sera sanglant, violent et les pertes seront lourdes. L'auteur trouve toujours les mots justes pour nos décrire les événements, avec un mélange parfait de violence, de brutalité et de délicatesse que j'apprécie beaucoup. Cette terrible bataille est au coeur du récit, avec en parallèle le périple de la princesse Miriamélé accompagné du Duc Isgrimnur, de Cadrach, du célèbre chevalier (et présumé mort) Camaris et de Tiamak, ils avancent tant bien que mal dans un environnement hostile, espérant retrouver Josua. Il y a également Maegwin qui motive son peuple à reprendre les terres qui leurs appartiennent, malgré les troupes du roi qui les menacent, car elle est persuadée que les Dieux lui ont confié cette mission... alors que la vérité s'annonce bien cruel et la fin tragique, c'est avec une grande surprise qu'un très ancien allié arrive juste à temps pour lui venir en aide, honorant ainsi une dette. Bref, un tome très riche en actions, les événements sont surprenants, des groupes se forment et je l'espère vont finir par tous se rejoindre et s'unir sous la bannière du prince Josua, que j'affectionne beaucoup ! Malgré les blessures qui le tourmentent, les enjeux énormes, il reste très attentionné, attentif aux autres, prenant parfois un peu trop sur lui la misère du monde. C'est vraiment un personnage très intéressant. Ils le sont d'ailleurs presque tous, Géolé, Aditu et Jiriki, Simon, Binabik, Sludig... fascinant, mystérieux, attachants, malgré les défauts, malgré les failles, ou au contraire grâce à cela. Nous avons aussi enfin des réponses à nos nombreuses questions, mais il reste encore une grande part d'ombre, de mystère, notamment sur les 3 Épées, qui semblent être l'unique chance des hommes face aux terribles ennemis que sont les Norns et Ineluki, le roi de l'Orage... mais comment les utiliser ? Qui et quand ? En revanche, je ne parviens toujours à apprécier Miriamélé, elle m'agace ! C'est donc avec toujours autant de plaisir que je me lance dans la suite des aventures, dont le dénouement est proche.Dans la continuité des 5 tomes précédents, avec son lot de moments forts et de surprises, de tristesses et de colère aussi ! La plupart de nos héros sont donc ensemble, organisant la résistance et réfléchissant aux futurs actions tandis que l'armée envoyée par le Roi Élias est rassemblée non loin et se prépare à les attaquer. Ils sont bien plus nombreux, bien mieux équipés et ce sont de vrais soldats, le combat sera inégal, le prince Josua le sait mais il s'efforce de garder le moral et de motiver ses troupes, et pour cela il est aidés par ses plus proches alliés dont le noble de coeur Déornoth. Le combat sera sanglant, violent et les pertes seront lourdes. L'auteur trouve toujours les mots justes pour nos décrire les événements, avec un mélange parfait de violence, de brutalité et de délicatesse que j'apprécie beaucoup. Cette terrible bataille est au coeur du récit, avec en parallèle le périple de la princesse Miriamélé accompagné du Duc Isgrimnur, de Cadrach, du célèbre chevalier (et présumé mort) Camaris et de Tiamak, ils avancent tant bien que mal dans un environnement hostile, espérant retrouver Josua. Il y a également Maegwin qui motive son peuple à reprendre les terres qui leurs appartiennent,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Miney 11/12/2016
    Difficile de ne pas faire de parallèle avec Le Seigneur des Anneaux de Tolkien en lisant L'Arcane des Epées, surtout avec un final si flamboyant ! Il faut dire que Tad Williams au puisé aux même sources mythologiques que ce grand nom de la fantasy. Pourtant, ce serait une erreur de le considérer comme un ersatz du SDA du fait de son aspect "classique" : ce cycle a su se démarquer de toutes ces œuvres de fantasy épique qui ont l'air de se ressembler... et de loin ! La richesse de l'écriture en est pour moi le point capital, suivi de près par l'évolution des personnages. S'ils paraissaient stéréotypés au début de l'histoire, ils se sont complexifiés de page en page, jusqu'à nous faire ressentir un pincement au cœur de les quitter en fermant le volume. Une suite est à paraître et je me replongerai avec plaisir dans cet univers !
  • Elphe07 24/06/2013
    Ce troisième tome de l'intégral de "L'Arcane des épées" reprends les trois derniers romans du cycle (dans la traduction française) que sont : "Le cris de Camaris", "L'ombre de la roue" et "La tour de l'ange vert". Nous suivons jusqu'au dénouement final les aventures et les batailles que se livrent tous les héros de cette trépidante saga : Simon, devenu Sire Seomen, la princesse Miriamélé, Binabik, le Prince Josua ou encore Tiamak, Camaris ou le duc Isgrimnur... J'ai littéralement dévoré cette série qui est surement le cycle de high fantasy le meilleur que j'ai lu jusqu'à présent. Les héros sont des hommes et des femmes sans rien de particulier à qui il arrive des choses extraordinaires et qui s'en trouvent changer mais ne deviennent pas des super-héros pour autant. Si vous aimer la Fantasy mais que vous ne connaissez pas l’œuvre Tad Williams, n'attendez pas plus longtemps et plongez vous dans l'Arcane des épées, vous ne le regretterez pas !
  • Chatton 01/03/2013
    A lire. Tout simplement à lire, la fin de cette saga vaut 10, 100 même 1000 fois l'effort de s'accrocher au début... J'étais assez sceptique avant de commencer cette série (et lors du 1er tome) mais au final c'est un des meilleurs bouquins de fantasy que j'ai lu. Et en plus l'histoire se finit réalistement bien, ce qui est plutot rare pour de la fantasy (ou alors la fin est baclée ...). Je le conseille fortement !
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.