RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Ascension du mont Blanc

            Pocket
            EAN : 9782266282833
            Code sériel : 17156
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 108 x 177 mm
            L'Ascension du mont Blanc

            Collection : Aventure Humaine
            Date de parution : 06/09/2018
            Quand Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson emmènent leur ami sujet au vertige à 4 800 mètres d’altitude…

            Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile. L’écrivain lui lance : «...
            Quand Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson emmènent leur ami sujet au vertige à 4 800 mètres d’altitude…

            Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile. L’écrivain lui lance : « Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc ! »
            Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, les parois vertigineuses, la haute altitude et le manque d’oxygène. La voie que lui font emprunter Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson est périlleuse pour un débutant. Mais c’est le plus court chemin pour retrouver goût au bonheur.
            Avec sincérité et humour, Ludovic Escande raconte cette folle ascension qui est aussi et surtout une formidable aventure amicale, littéraire et spirituelle.

            « Un récit ubuesque et touchant. » Jérôme Garcin – L’Obs

            « Entre pizzerias, copains, refuges, cuites et cordées. Une autre face de la montagne. » Libération
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266282833
            Code sériel : 17156
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            5.95 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un récit ubuesque et touchant. » Jérôme Garcin, L’Obs
            « Une belle histoire de camaraderie. » Le Point
            « Pas de grande envolée lyrique dans le récit plein de gaieté, juste les faits, aussi simples, sincères et drôle que cet équipage de choc. » Marianne Payot, L’Express
            « Entre pizzerias, copains, refuges, cuites et cordées. Une autre face de la montagne. » Libération
            « Escande met de jolis mots sur ces notions que tant d’alpinistes d’un jour ont peine à décrire. » Le Dauphiné
            « Un livre ultra-rythmé. » Les Échos
            « On rigole bien, car Ludovic Escande, dans cette première autofiction, ne se fait pas de cadeaux. Et l’on s’accroche à ce récit épique comme à une cordée de joyeux alpinistes en quête de la plus élevée des aventures amicales. » ELLE
            « Ludovic Escande arrive à nous captiver, à nous raconter cette histoire très joliment. » Patrick Poivre-d’Arvor, CNEWS
            « Une pépite. » Philippe Labro, CNEWS
            « Récit très touchant » Europe 1
            « Un récit sincère, et plutôt cocasse doublé d’une leçon de vie. » Livre Hebdo
            « Un texte fondamental sur l’amitié, comme source d’énergie et de dépassement de soi. » ActuaLitté
            « Un récit surprenant, formidable. » La Grande Librairie
            « Un formidable récit de voyage, très différent de tout ce que vous avez pu lire. » La Grande Librairie
            « Un vrai régal ! » Les Échappées
            « Magnifique ! » Le Goût des mots
            « Ce récit éminemment sympathique est une joyeuse et réjouissante pochade. » Philippe, Librairie Fontaine Paris
            « Lire L’Ascension du mont Blanc, et envisager cette rentrée littéraire comme une fête ! » Jérôme, Librairie Le Bon marché
            « Réjouissant ! » Coup de cœur de la librairie Rose des Vents
            « Un livre à lire, pour montrer que l’aventure reste à portée de main aujourd’hui. » Le Petit Carré jaune
            « L’auteur écrit ce récit avec sincérité et légèreté. Un récit de vie assez saugrenu avec un concentré d’humour et assez touchant sur le thème du dépassement de soi. » La Rubrique d’Olivia

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Cathy74 Posté le 5 Février 2019
              "Un formidable récit de voyage très différent de ce que vous avez pu lire", ainsi est présentée en page de couverture L'ascension du Mont-Blanc de Ludovic Escande. C'est le moins qu'on puisse dire... Il faut oser écrire un pareil témoignage ; à mon sens un encouragement pour toutes les têtes brûlées à aller crapahuter sur les crêtes en tongs, histoire de faire mieux. J'exagère à peine. Bon d'accord, le Morane qui se présente devant le lion avec en mains sa seule sagaie pour défense et qui sort vainqueur de la bagarre peut paraître à nos yeux occidentaux aussi inconscient que notre trio de héros. Mais le Morane vainqueur acquiert ipso facto l'honneur d'accéder au rang des guerriers et d'acquérir une position sociale dans son clan. On peut donc prendre cette histoire : Comme une réinterprétation des rites d'initiation ou de dépassement de soi, comprenant bien sûr l'usage des mixtures et pratiques associées. Ici, par ordre croissant, privation de sommeil, tabac, alcool, anxiolytiques, antalgiques (dont les marques sont obligeamment rappelées dans le livre, au cas où elles seraient méconnues). Ou comme une histoire touchante, celle d'un homme qui déprime et que deux copains emmènent en virée pour lui aérer la tête. C'est bien écrit,... "Un formidable récit de voyage très différent de ce que vous avez pu lire", ainsi est présentée en page de couverture L'ascension du Mont-Blanc de Ludovic Escande. C'est le moins qu'on puisse dire... Il faut oser écrire un pareil témoignage ; à mon sens un encouragement pour toutes les têtes brûlées à aller crapahuter sur les crêtes en tongs, histoire de faire mieux. J'exagère à peine. Bon d'accord, le Morane qui se présente devant le lion avec en mains sa seule sagaie pour défense et qui sort vainqueur de la bagarre peut paraître à nos yeux occidentaux aussi inconscient que notre trio de héros. Mais le Morane vainqueur acquiert ipso facto l'honneur d'accéder au rang des guerriers et d'acquérir une position sociale dans son clan. On peut donc prendre cette histoire : Comme une réinterprétation des rites d'initiation ou de dépassement de soi, comprenant bien sûr l'usage des mixtures et pratiques associées. Ici, par ordre croissant, privation de sommeil, tabac, alcool, anxiolytiques, antalgiques (dont les marques sont obligeamment rappelées dans le livre, au cas où elles seraient méconnues). Ou comme une histoire touchante, celle d'un homme qui déprime et que deux copains emmènent en virée pour lui aérer la tête. C'est bien écrit, drôle, et puis ? Comme aurait dit mon prof, peut mieux faire. Je n'ai pas été convaincue. C'est d'ailleurs l'unique objet de mon ressentiment.
              Lire la suite
              En lire moins
            • HUBRISLIBRIS Posté le 5 Juillet 2018
              Un divorce. Un verre avec Sylvain Tesson. Un coup de téléphone à Jean-Christophe Rufin. Quelques paroles échangées et voilà qu’est programmée une ascension du Mont Blanc. Si j’ouvre le livre, c’est parce qu’il m’a été plusieurs fois recommandé. Et peut-être, également, parce que Sylvain Tesson s'immisce dans le récit. Gravir un sommet quand le vertige secoue les tripes, empêche tout mouvement. Arpenter une montagne quand la ville est seule compagne. Un pari. Stupide. Risqué. Mais surtout, une ode à l’amitié. Une préparation est-elle nécessaire ? Quelques exercices, des petits footings, et rien de plus clame Tesson. Concernant l’alcool et la clope ? Pourquoi s’en priver si on chute du sommet ? Autant en profiter juste avant. Ludovic Escande s’embarque dans l’impossible, l’improbable expédition. Lui qui n’a rien du sportif aguerri, encore moins l’allure du montagnard capable de gravir les éperons glacés. Pourtant, il y va, fanfaronne un peu, au début, puis connaît des émotions zigzag. La peur se joint à la partie, secoue le corps qu’Escande tente de calmer de divers médicaments. Une solution douteuse mais qui l’empêche de réaliser dans quel bourbier il vient de s’immerger. Redécouvrir une nature glorieuse mais dangereuse. N’être qu’une ridicule présence sur ces sommets immenses. On craint pour lui. On festoie avec eux.... Un divorce. Un verre avec Sylvain Tesson. Un coup de téléphone à Jean-Christophe Rufin. Quelques paroles échangées et voilà qu’est programmée une ascension du Mont Blanc. Si j’ouvre le livre, c’est parce qu’il m’a été plusieurs fois recommandé. Et peut-être, également, parce que Sylvain Tesson s'immisce dans le récit. Gravir un sommet quand le vertige secoue les tripes, empêche tout mouvement. Arpenter une montagne quand la ville est seule compagne. Un pari. Stupide. Risqué. Mais surtout, une ode à l’amitié. Une préparation est-elle nécessaire ? Quelques exercices, des petits footings, et rien de plus clame Tesson. Concernant l’alcool et la clope ? Pourquoi s’en priver si on chute du sommet ? Autant en profiter juste avant. Ludovic Escande s’embarque dans l’impossible, l’improbable expédition. Lui qui n’a rien du sportif aguerri, encore moins l’allure du montagnard capable de gravir les éperons glacés. Pourtant, il y va, fanfaronne un peu, au début, puis connaît des émotions zigzag. La peur se joint à la partie, secoue le corps qu’Escande tente de calmer de divers médicaments. Une solution douteuse mais qui l’empêche de réaliser dans quel bourbier il vient de s’immerger. Redécouvrir une nature glorieuse mais dangereuse. N’être qu’une ridicule présence sur ces sommets immenses. On craint pour lui. On festoie avec eux. On s'imbibe de ce récit qui au delà de la performance témoigne d’une amitié, de la capacité de deux lurons à porter L. Escande jusqu’au sommet.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Marech20 Posté le 12 Juin 2018
              Un texte pour relater une histoire humaine, une histoire d'amitié...et il faut s'attendre à tout quand les amis s'appellent JC Rufin et S Tesson. Surtout ce dernier. Ce livre est assez court et se lit bien...mais pour avoir entendu l'auteur en parler, je pense que l'aventure elle-même a été plus forte que ne le laisse supposer le texte, surtout quand on voit avec quelle insouciance l'équipée au sommet du Mont Blanc se prépare. Je pense qu'il s'agit plus d'une "thérapie" pour l'auteur que d'un grand texte sur la montagne...devant laquelle l'éditeur-auteur se fait très humble quand il en parle.
            • Limoncella Posté le 18 Avril 2018
              L'Ascension du Mont-Blanc Ludovic ESCANDE ALLARY EDITIONS La Tour de Babel de Ludovic Escande. Ludovic Escande parvient avec son écriture sincère et sensible à nous faire ressentir sa quête, ce qui doit le sauver, et qui ne pourrait sembler être au départ qu'une virée (de plus) entre copains ! L'un habitué aux grands espaces en bécane l'autre "en recherche" vers Compostelle n'ont rien trouvé de mieux pour ôter son angoisse à un pote bancal et qui a le vertige, gavé de clopes de médocs que de l'emmener vers le sommet du Mont-Blanc. Ce jubilatoire récit n'a été possible que parce que Sylvain Tesson continuait de faire du Tesson, Jean Christophe Rufin conservait ses habits de désinvolture...qui n'en faisaient pas un moine pour autant, et naturellement Daniel du Lac d' endosser ceux sérieux du guide de montagne ! Ce courageux et court chemin vers la cime, j'y ai cru dès sa préparation et il m'a donné le goût du bonheur. Le rêve est toujours plus beau lorsqu'il est partagé. A-t-on voulu initier Ludovic Escande au Symbole de l'échelle ? Partir du niveau inférieur où il se croyait être, pour atteindre un autre niveau ... sortir de ce grand couloir où les portes se fermaient à lui l'une après l'autre,... L'Ascension du Mont-Blanc Ludovic ESCANDE ALLARY EDITIONS La Tour de Babel de Ludovic Escande. Ludovic Escande parvient avec son écriture sincère et sensible à nous faire ressentir sa quête, ce qui doit le sauver, et qui ne pourrait sembler être au départ qu'une virée (de plus) entre copains ! L'un habitué aux grands espaces en bécane l'autre "en recherche" vers Compostelle n'ont rien trouvé de mieux pour ôter son angoisse à un pote bancal et qui a le vertige, gavé de clopes de médocs que de l'emmener vers le sommet du Mont-Blanc. Ce jubilatoire récit n'a été possible que parce que Sylvain Tesson continuait de faire du Tesson, Jean Christophe Rufin conservait ses habits de désinvolture...qui n'en faisaient pas un moine pour autant, et naturellement Daniel du Lac d' endosser ceux sérieux du guide de montagne ! Ce courageux et court chemin vers la cime, j'y ai cru dès sa préparation et il m'a donné le goût du bonheur. Le rêve est toujours plus beau lorsqu'il est partagé. A-t-on voulu initier Ludovic Escande au Symbole de l'échelle ? Partir du niveau inférieur où il se croyait être, pour atteindre un autre niveau ... sortir de ce grand couloir où les portes se fermaient à lui l'une après l'autre, en l'empêchant d'atteindre l'harmonie...!!! Lui qui avait déjà gravi les degrés de "l'Echelle Sociale" devait atteindre "celle de l'humain " qu'il croyait avoir perdue, en gravissant "Sa Tour de Babel" et en ne prenant pas "la carte du pendu" au tarot ! " L'espérance est le seul risque qui mérite d'être couru !" Ludovic Escande n'oubliera jamais son premier geste vers le rocher, c'est ce pas là qui l'a hissé vers sa verticalité. Se foutre de tout mais ne pas oublier le but. Il panique il se croit seul ...mais Daniel est là. Si certains ont mis l'accent sur la désinvolture de cette tentative, lorsque Sylvain Tesson avant de partir mise sur ses deux acolytes sans les prévenir, il sait déjà qu'avec eux ils y parviendront et le lecteur qui les connait le sait aussi. Non ça ne peut pas dégringoler, ils ont eux aussi, la folie séduisante, de ceux qui osent, de ceux qui se comportent ainsi et qui savent qu'ils peuvent atteindre un résultat différent de celui auquel d'autres pensent. Tout peut arriver pour peu qu'on s'en donne la peine. Les amis de Ludovic (en quelque sorte) lui parlent d'Amour au bord du gouffre, mais du gouffre qui aurait pu l'engloutir. Non son entrainement n'a rien eu d'académique, Non il n'a pas tout abandonné, mais il s'est juste réapproprié son "envie de vivre en-vie" Leur Amitié a été une aventure folle qui leur a permis, d'accomplir cet exploit ! " Il n'y a point de génie sans un grain de folie " Aristote.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Wyoming Posté le 16 Avril 2018
              Un livre très court qui relate la montée au Mont-blanc d'un éditeur, Ludovic Escande, à qui Sylvain Tesson propose cette escapade pour le sortir de ses soucis liés à la séparation dans son couple. Un vrai montagnard, guide, Daniel du Lac et Jean-Christophe Rufin vont l'accompagner. D'abord, des préparatifs à Paris très sommaires, puis une fois dans la vallée, une ascension technique de La Pointe Percée dans les Aravis que notre homme parvient à réaliser, quasiment tracté par Daniel et Sylvain. Un petit tour vers l'Aiguille du Midi pour vérifier s'il n'a pas le mal des montagnes et les voilà partis. Ils font l'ascension par la voie normale qui ne présente pas de difficulté technique mais reste une grande bavante. J'ai surtout apprécié leur relation très amicale et c'est par cette amitié que Ludovic parviendra à réaliser ce qui, vu son niveau, est un exploit. Il le complètera par la flèche de Notre-Dame avec Tesson et aura oublié son vertige. Quelques belles réflexions sur l'amitié, l'angoisse, la reconnaissance. De belles beuveries aussi, mais quand Tesson est présent on sait à quoi s'attendre. Moi, j'ai bien aimé.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.