Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266130288
Code sériel : 11856
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Latitude zéro

40 000 km pour partir à la rencontre du monde

Collection : Aventure Humaine
Date de parution : 08/01/2004

Mike Horn se lance un défi inouï : parcourir en solitaire les 40 000 kilomètres de l’équateur. Des côtes d’Afrique aux portes de l’Asie, en passant par le continent américain, il traverse trois océans ; autant de jungles impénétrables ; deux sommets de 6 000 mètres ; des pays en...

Mike Horn se lance un défi inouï : parcourir en solitaire les 40 000 kilomètres de l’équateur. Des côtes d’Afrique aux portes de l’Asie, en passant par le continent américain, il traverse trois océans ; autant de jungles impénétrables ; deux sommets de 6 000 mètres ; des pays en guerre, rongés par la maladie, envahis par une faune hostile et par une flore vénéneuse. Son exigence est stricte : ne jamais quitter la « latitude zéro ».

« Une aventure palpitante. À lire absolument. »
Vivre l'aventure

Inclus un cahier photos

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266130288
Code sériel : 11856
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

" (Une) aventure palpitante (…). À lire absolument (…). " Vivre l’aventure

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • plumevolage Posté le 13 Octobre 2020
    Dans ce livre, Mike Horn nous raconte son voyage de 18 mois pour parcourir le tour du monde en suivant la ligne de l’équateur soit 40 000 km. Il part tout d’abord de Libreville, qui est la capitale du Gabon, en trimaran pour traverser l’Océan Pacifique. Il partage avec nous chacune de ses difficultés alors qu’il est seul, en pleine mer, pendant plusieurs jours. Il arrive en Amazonie et doit faire face à l’humidité et au prédateur de cette jungle luxuriante. Lorsque j’ai refermé ce livre je me suis rendu compte que j’en avais appris plus sur le monde et notamment sur les différents pays que Mike a traversé. Nous ne parlons pas assez des pays d’Afrique aux informations ce qui nous laisse dans l’ignorance de certaines dictatures et guerres civiles.. Le style d’écriture est totalement approprié au récit. On a l’impression d’être dans sa tête et tous les petits détails rendent le récit encore plus réel. Conclusion : A lire à tout âge pour ceux qui rêvent d’aventure.
  • Etpourquoipasquatre Posté le 24 Septembre 2020
    Une aventure humaine. Ce livre, cette histoire, ce n'est ni plus ni moins qu'une extraordinaire et incroyable aventure humaine. Ni un roman ni un document, c'est le récit d'une épopée impensable et insensée. Ce n'est pas non plus une autobiographie car l'histoire ne couvre que deux années, c'est plutôt le carnet de bord d'un voyage trépidant et enivrant. Je suis pourtant loin d'être friande de ce genre de récit de vie mais là, quelque chose dans l'écriture m'a captivée immédiatement. Le fait que Mike Horn soit aussi chat noir que moi n'est peut-être pas étranger car dès le début ça part tellement mal qu'on se demande comment il va faire pour en revenir vivant ! Franchement, si je décidais de partir à l'aventure, il m'arriverait au moins autant de conneries improbables que lui (on parle quand même de celle qui a réussi à se retrouver immobilisée sur l'autoroute avec une voiture neuve qui sortait du garage trois semaines avant. On aurait pu écrire un bouquin sur ces vacances de l'enfer je vous jure. Et c'est juste le résumé de notre vie. Quand on voit qu'une de mes cheffe m'appelait Pierre Richard... Ça vous donne le niveau !). Ce qui m'a dérangé... Une aventure humaine. Ce livre, cette histoire, ce n'est ni plus ni moins qu'une extraordinaire et incroyable aventure humaine. Ni un roman ni un document, c'est le récit d'une épopée impensable et insensée. Ce n'est pas non plus une autobiographie car l'histoire ne couvre que deux années, c'est plutôt le carnet de bord d'un voyage trépidant et enivrant. Je suis pourtant loin d'être friande de ce genre de récit de vie mais là, quelque chose dans l'écriture m'a captivée immédiatement. Le fait que Mike Horn soit aussi chat noir que moi n'est peut-être pas étranger car dès le début ça part tellement mal qu'on se demande comment il va faire pour en revenir vivant ! Franchement, si je décidais de partir à l'aventure, il m'arriverait au moins autant de conneries improbables que lui (on parle quand même de celle qui a réussi à se retrouver immobilisée sur l'autoroute avec une voiture neuve qui sortait du garage trois semaines avant. On aurait pu écrire un bouquin sur ces vacances de l'enfer je vous jure. Et c'est juste le résumé de notre vie. Quand on voit qu'une de mes cheffe m'appelait Pierre Richard... Ça vous donne le niveau !). Ce qui m'a dérangé dans toute son aventure c'est la facilité d'aide extérieure qu'il reçoit. C'est un peu "facile" de pouvoir commander des pièces de rechanges sur un simple appel à sa femme et se les faire livrer par ses copains. Et pour quelqu'un de respectueux de la nature... Les 1000 aller retours de son équipe et ses proches en avion, les 7 pilotes automatique grillés etc... Bonjours l'impact sur sa très chère nature. Disons que ça m'a légèrement agacée. Mais physiquement bien sûr, ça reste un exploit complètement hallucinant et qui force le respect.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thomas_Harnois Posté le 7 Septembre 2020
    « Latitude zéro, 40 000 km pour partir à la rencontre du monde » est une histoire à la mesure du personnage Mike Horn : hors norme. Expérience exceptionnelle à travers trois océans terrifiants, sur des rivières, des lacs, dans la jungle amazonienne la plus dense, sur des montagnes (Cayambe, Kenya), dans la savane africaine… dans laquelle Horn se révèle être l’aventurier parfait à la fois marin, alpiniste et VTTiste mais surtout doté d’une force mentale quasi surhumaine qui le pousse à ne jamais abdiquer face aux situations les plus désespérées. Mais même avec un aventurier de cette trempe, cet exploit n’aurait pas été possible sans un soutien logistique sans faille notamment pour faire face aux multiples avaries du navire et complexes formalités administratives pour traverser des pays ou la culture du bakchich reste dominante. Certains des dangers, tout particulièrement au Congo et en Colombie, restent les hommes, leur bêtise, leur cupidité et leur violence. Je ne peux donc que recommander à tout le monde la lecture de cette aventure haletante ayant fait beaucoup à mes yeux pour construire la légende de M Horn !
  • Cocoveutlire Posté le 19 Août 2020
    Malgré un début de lecture plutôt difficile, dû au style plat de l'écriture et a la lourdeur des parties logistiques et techniques qui précèdent le départ, je m'accroche et part avec Mike Horn pour 40000 km autour de la terre, en longeant l'équateur à bord de "Latitude 0". Et là, l'aventure commence. En trimaran, à pied, à vélo, en pirogue.. Pour traverser la jungle, gravir les montagnes, dompter la mer, se soumettre a ses caprices, franchir les frontières de pays en guerre, affronter les hommes et les animaux, dans des conditions climatiques souvent extrêmes et toujours sans le moindre moteur. Parfois accueilli chaleureusement, parfois dépouillé et mis en prison, Mike Horn raconte son périple avec une simplicité et une sincérité parfois embarrassante, en n'oubliant pas de remercier ceux qui ont rendu son "pari" possible (logistique vraiment colossale), ainsi que sa bonne étoile... Bref, si certains ont pu voir une certaine exagération dans son récit, pour moi il n'en est rien face a l'incroyable exploit qu'il a accompli avec son corps et son mental. Bravo M.Horn.
  • LaurineCaron Posté le 30 Juillet 2020
    Une lecture d’aventure même si le style laisse penser que mike horn est un peu imbus de sa personne, ce qui ne rend pas honneur au personnage
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.