Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266198196
Code sériel : 14211
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Le courage d'une mère

,

Date de parution : 02/09/2010

Lorsque Marie-Laure Picat apprend qu'elle est atteinte d'un cancer fatal à court terme, sa première pensée est pour ses enfants : que deviendront-ils après sa mort ? Résolue à assumer son rôle de mère jusqu'au bout, elle choisit elle-même une famille d'accueil. Aussitôt, elle se heurte à une fin de non-recevoir : ce n'est...

Lorsque Marie-Laure Picat apprend qu'elle est atteinte d'un cancer fatal à court terme, sa première pensée est pour ses enfants : que deviendront-ils après sa mort ? Résolue à assumer son rôle de mère jusqu'au bout, elle choisit elle-même une famille d'accueil. Aussitôt, elle se heurte à une fin de non-recevoir : ce n'est pas à elle de décider du futur de ses enfants, un juge s'en chargera. Et rien ne garantit que les frères et sœurs seront élevés ensemble.

Révoltée par l'aberration de la situation, Marie-Laure alerte les médias : un extraordinaire mouvement de solidarité se met alors en place et la jeune maman reçoit un soutien inespéré.

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266198196
Code sériel : 14211
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sara2007 Posté le 3 Septembre 2020
    Marie-Laure, mère de quatre enfants, est atteinte un cancer. Elle va mourir et sa première pensée est pour ses enfants. Que deviendront- ils après sa mort? Où vivront-ils? Elle choisit elle même leur famille d'accueil. Mais on lui refuse. C'est au juge de décider. Marie-Laure décide alors de tout faire pour que Julie, Thibault, Matthieu et Margot vivent ensemble...
  • Jerome_Jerome Posté le 8 Septembre 2018
    Avis écrit en décembre 2009 Marie-Laure est une femme à qui la vie n'a pas souri. Abandonnée par sa mère très jeune, violée par son père alors qu'elle n'était qu'une enfant, elle a du se construire toute seule avant de devenir une femme et très rapidement une mère. Etre mère, c'est la seule joie qu'elle aura connu puisqu'au fil de ses grossesses son mari n'a cessé de la délaisser. Pourtant, en avril 2008, une douleur au ventre va tout faire basculer... Cette douleur qui l'a fait tant souffrir et qui l'amènera à consulter son médecin, et néanmoins ami, est le symptôme d'une maladie qui d'avèrera incurable : un cholangiocarcinome intrahépatique. Les médecins sont formels : il ne lui reste que quelques mois à vivre tout au plus... Dès lors elle n'aura eu qu'un seul but : passer du temps avec ses enfants de 11, 8, 5 et 2 ans et surtout choisir la famille d'accueil qui les élèvera jusqu'à leur majorité. Ce dernier combat elle va le mener contre l'aide sociale à l'enfance, la protection maternelle et infantile en médiatisant son histoire et son combat qu'elle nous livre sans retenu entourée de ses amis et de nombreux anonymes qui la soutiendront. Mon avis... Avis écrit en décembre 2009 Marie-Laure est une femme à qui la vie n'a pas souri. Abandonnée par sa mère très jeune, violée par son père alors qu'elle n'était qu'une enfant, elle a du se construire toute seule avant de devenir une femme et très rapidement une mère. Etre mère, c'est la seule joie qu'elle aura connu puisqu'au fil de ses grossesses son mari n'a cessé de la délaisser. Pourtant, en avril 2008, une douleur au ventre va tout faire basculer... Cette douleur qui l'a fait tant souffrir et qui l'amènera à consulter son médecin, et néanmoins ami, est le symptôme d'une maladie qui d'avèrera incurable : un cholangiocarcinome intrahépatique. Les médecins sont formels : il ne lui reste que quelques mois à vivre tout au plus... Dès lors elle n'aura eu qu'un seul but : passer du temps avec ses enfants de 11, 8, 5 et 2 ans et surtout choisir la famille d'accueil qui les élèvera jusqu'à leur majorité. Ce dernier combat elle va le mener contre l'aide sociale à l'enfance, la protection maternelle et infantile en médiatisant son histoire et son combat qu'elle nous livre sans retenu entourée de ses amis et de nombreux anonymes qui la soutiendront. Mon avis : c'est un document autobiographique de 261 pages qui permettra à ses enfants d'avoir une trace de son combat et aux autres lecteurs (soignants, politiques, familles dans le même cas...) de mieux appréhender les difficultés auxquelles un parent peut être confronté seulement pour faire respecter ses volontés après sa mort. Marie-Laure Picat est décédée le 09 août 2009.
    Lire la suite
    En lire moins
  • StephG54 Posté le 2 Décembre 2017
    C'est un magnifique témoignage d'amour d'une mère se sachant mourante pour ses enfants. C'est un livre très poignant. D'ès l'introduction , mes larmes ont coulé. M.L Picat a pensé à tout, à leur offrir un magnifique dernier Noël et surtout elle a choisi la famille d'accueil qui va élever ses enfants . Positive tout au long de son livre , elle nous donne une belle leçon de courage. Ce livre m'a touché , ému.
  • Luciechipounette Posté le 28 Juillet 2017
    On a tous entendu parler, de près ou de loin, de cette mère de famille mourante et de son histoire. Je ne vais pas faire de résumé, tout est dans cette quatrième de couverture. Je ne suis pas vraiment fan de ces lectures mais comme il a fait partie d'un de mes challenges cette année, je m'y suis mise. Marie - Laure commence son histoire par le début : son enfance. Une enfance assez difficile, une mère qui a abandonné son rôle très vite, un père qui a dû faire avec, et des enfants courageux. Marie - Laure a fait sa vie, elle a rencontré l'amour et donné naissance à quatre enfants. Et puis vint l'annonce de la maladie. J'ai aimé lire ces pages, Marie - Laure étant loin de s'apitoyer sur son sort, bien au contraire. Elle fait preuve de beaucoup de courage, comme le titre l'indique, et de beaucoup d'humour. Elle raconte son combat difficile, mené pour le bien de ses enfants, son combat aussi contre la maladie même si l'issue est certaine. On sent dans son récit tout son amour pour ses enfants mais aussi pour les gens en général. Il émane d'elle beaucoup de générosité et... On a tous entendu parler, de près ou de loin, de cette mère de famille mourante et de son histoire. Je ne vais pas faire de résumé, tout est dans cette quatrième de couverture. Je ne suis pas vraiment fan de ces lectures mais comme il a fait partie d'un de mes challenges cette année, je m'y suis mise. Marie - Laure commence son histoire par le début : son enfance. Une enfance assez difficile, une mère qui a abandonné son rôle très vite, un père qui a dû faire avec, et des enfants courageux. Marie - Laure a fait sa vie, elle a rencontré l'amour et donné naissance à quatre enfants. Et puis vint l'annonce de la maladie. J'ai aimé lire ces pages, Marie - Laure étant loin de s'apitoyer sur son sort, bien au contraire. Elle fait preuve de beaucoup de courage, comme le titre l'indique, et de beaucoup d'humour. Elle raconte son combat difficile, mené pour le bien de ses enfants, son combat aussi contre la maladie même si l'issue est certaine. On sent dans son récit tout son amour pour ses enfants mais aussi pour les gens en général. Il émane d'elle beaucoup de générosité et de gaieté malgré la tragédie. C'est une maman comme tout le monde, qui parfois en a marre, quatre enfants, ce n'est pas facile à gérer tous les jours! Mais comme la majorité des mamans, elle fait de son mieux, chaque jour. Elle a une grande capacité d'écoute et de compréhension envers ses enfants, qui vivent une situation hors du commun, surtout pour leur âge. Mon coeur s'est serré pour la petite Margot qui n'a probablement aucun souvenir de sa maman. Une histoire tragique mais racontée sans apitoiement, avec de l'humour et beaucoup de sincérité. Une femme qui aurait mérité d'être connue. Ses enfants doivent être fiers d'elle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ju-s-tine Posté le 30 Août 2016
    Une histoire très touchante, qui je l 'espère, permettra à d'autres familles dans des situations similaires de pouvoir avoir plus de facilités dans leur démarches. Un livre à la fois très touchant et très pudique. On voit la maladie, on la ressent, mais jamais je n'ai ressenti de sentiment de voyeurisme en lisant ce livre.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.