En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Journal du diable

        Pocket
        EAN : 9782266273220
        Code sériel : 16890
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 648
        Format : 108 x 177 mm
        Le Journal du diable
        Les secrets d'Alfred Rosenberg, le cerveau d'Hitler

        Anna SOUILLAC (Traducteur)
        Date de parution : 16/11/2017
        Pièce à charge au procès de Nuremberg, mystérieusement disparu avant l’exécution de son auteur, le journal d’Alfred Rosenberg a longtemps fait l’objet d’une quête impossible. « Mis de côté » par un procureur trop collectionneur, échappé de peu des ordures, il fallut tout l’acharnement de Robert Wittman, ex-agent du FBI,... Pièce à charge au procès de Nuremberg, mystérieusement disparu avant l’exécution de son auteur, le journal d’Alfred Rosenberg a longtemps fait l’objet d’une quête impossible. « Mis de côté » par un procureur trop collectionneur, échappé de peu des ordures, il fallut tout l’acharnement de Robert Wittman, ex-agent du FBI, pour exhumer le précieux témoignage du maître à penser d’Adolf Hitler. Traversant toute l’histoire du IIIe Reich, des années 1920 à sa chute, du pillage artistique de l’Europe à l’élaboration de la solution finale, Rosenberg façonne les années noires, depuis les coulisses…

        « Wittman, avec le renfort du journaliste David Kinney, livre aujourd’hui Le Journal du Diable, pour raconter sa quête d’un manuscrit hors norme mais surtout pour en analyser les moindres détails. »
        Le Figaro
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266273220
        Code sériel : 16890
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 648
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • IdeesLivresMandarine Posté le 27 Février 2018
          ---Ce livre histoire est tout simplement passionnant, il mérite qu’on lui accorde du temps et de l’intérêt.--- Ce livre est la contextualisation du Journal de Rosenbeg, l’idéologue Nazi d’Hitler. Et quand je vous dis ça, je vous dis tout. Ce livre existe grâce à l’assiduité de Wittman, ancien membre du FBI qui a finalement retrouvé ce journal mystérieusement disparu pendant presque 60 ans… subtilisé par un certain Kempner, procureur américain aux procès de Nuremberg, et ancien juif haut responsable de l’ancienne administration allemande. Ce livre d’histoire peut faire peur, + de 600 pages … mais je voudrais tellement insister sur son accessibilité. Il est vrai que le style journalistique peut rebuter les lecteurs historiens amateurs et professionnels mais pour un lecteur curieux qui souhaite simplement s’instruire, apprendre et comprendre, ce livre est tout simplement génial et il se lit très bien. Le deuxième point positif de ce livre est le sujet évoqué. On plonge dans l’Allemagne Nazie de 1923 (coup d’état) aux procès de Nuremberg. En suivant deux protagonistes pendant toutes ces années, à savoir Kempner un des procureurs de Nuremberg et Rosenberg, l’idéologue nazi, ce livre va nous aider à comprendre l’enchainement des évènements. On côtoie les plus hauts dignitaires nazis, leurs... ---Ce livre histoire est tout simplement passionnant, il mérite qu’on lui accorde du temps et de l’intérêt.--- Ce livre est la contextualisation du Journal de Rosenbeg, l’idéologue Nazi d’Hitler. Et quand je vous dis ça, je vous dis tout. Ce livre existe grâce à l’assiduité de Wittman, ancien membre du FBI qui a finalement retrouvé ce journal mystérieusement disparu pendant presque 60 ans… subtilisé par un certain Kempner, procureur américain aux procès de Nuremberg, et ancien juif haut responsable de l’ancienne administration allemande. Ce livre d’histoire peut faire peur, + de 600 pages … mais je voudrais tellement insister sur son accessibilité. Il est vrai que le style journalistique peut rebuter les lecteurs historiens amateurs et professionnels mais pour un lecteur curieux qui souhaite simplement s’instruire, apprendre et comprendre, ce livre est tout simplement génial et il se lit très bien. Le deuxième point positif de ce livre est le sujet évoqué. On plonge dans l’Allemagne Nazie de 1923 (coup d’état) aux procès de Nuremberg. En suivant deux protagonistes pendant toutes ces années, à savoir Kempner un des procureurs de Nuremberg et Rosenberg, l’idéologue nazi, ce livre va nous aider à comprendre l’enchainement des évènements. On côtoie les plus hauts dignitaires nazis, leurs querelles, les enjeux politiques, la stratégie militaire et le tout bien ficelé par cette idéologie nazie qu’a essayée de mettre en avant Rosenberg. Tout au long des 600 pages, on reste essentiellement en Allemagne et on tente de comprendre ce qu’il s’est passé, comment l’avancé vers l’Est s’est réalisée et les complexes relations entre l’Allemagne avec l’URSS. Notons que sont très peu évoqués dans ce livre les pays comme la France et l’Angleterre par exemple. Ce livre histoire est tout simplement passionnant, il mérite qu’on lui accorde du temps et de l’intérêt. Il DOIT être lu. C’est ce que j’appelle une lecture nécessaire pour commencer à comprendre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • SebastienCreo Posté le 31 Octobre 2017
          Il y a peine une semaine, je ne connaissais pas Alfred Rosenberg c'est par l'entremise d'une série télévisé à Historia en anglais sur la recherche des oeuvres d'arts voler sous le régime naxi. J'ai beaucoup aimé la première partie du livre car ils nous racontent la recherche du journal intime de Alfred Rosenberg une tête pensante sous la manipulation d'Hitler. Car tout au long de ma lecture, je me suis rendu compte que c'était Hitler qui manipulait tout le monde en prenant parfois la carotte ou le bâton. On apprend aussi, les liens qui unissait Hitler et Rosenberg et comment chacun d'eux à pu monter dans le partie. En parallèle, on retrouve le passé de Robert Kempner qui travaillait dans la bureaucratie allemande avant de se faire expulser car il avait du sang Juif. C'est un chapitre Kempner, un chapitre Rosenberg parfois l'un est plus intéressant que l'autre. Durant ma lecture, j'ai trouvé plus palpitant Kempner, Rosenberg n'est pas très intéressant et à la longue on s'ennuie. Mais j'ai aimé lire ce livre quand même mais il ne restera pas dans mes préférés.

        Ils en parlent

        « Wittman, avec le renfort du journaliste David Kinney, livre aujourd'hui Le Journal du Diable, pour raconter sa quête d'un manuscrit hors norme mais surtout pour en analyser les moindres détails. » Le Figaro
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com