Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266282871
Code sériel : 17160
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Le Mystère Jérôme Bosch

Joël FALCOZ (Traducteur)
Date de parution : 06/09/2018
2013, Madrid, le Prado. Un homme se précipite sur Le Jardin des délices de Jérôme Bosch, un des plus remarquables et mystérieux tableaux du monde, et l’asperge de quelques gouttes de vitriol avant d’être maîtrisé par les gardiens du musée. Restaurateur de tableaux, Michael Keie se voit confier la tâche... 2013, Madrid, le Prado. Un homme se précipite sur Le Jardin des délices de Jérôme Bosch, un des plus remarquables et mystérieux tableaux du monde, et l’asperge de quelques gouttes de vitriol avant d’être maîtrisé par les gardiens du musée. Restaurateur de tableaux, Michael Keie se voit confier la tâche délicate de remettre le triptyque en état. Très vite, il fait une découverte stupéfiante : à plusieurs endroits, les couches de peinture altérées laissent transparaître des symboles cachés…
Une révélation confirmée par le vandale, qui justifie son geste par la découverte d’un étrange manuscrit rédigé en 1511.  Les deux hommes replongent dans l’Histoire, sur les traces de Petronius Oris, un des disciples du maître, dans l’enfer de l’Inquisition…

« Un suspense magistral. » Le Point
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266282871
Code sériel : 17160
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un suspense magistral. » Le Point
« Un thriller érudit et un éclairage épatant sur le travail du grand maître flamand. » Avantages
« Un jeu de piste haletant. » Midi Libre
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thebooktaster Posté le 18 Juin 2020
    J’étais complètement passée à côté de ce livre lors de sa sortie, je me suis rattrapée avec l’excellent Le mystère Jerome Bosch. L’amatrice d’art et de littérature que je suis fut conquise par ce roman mêlant peinture, ésotérisme et thriller. En ce moment j’ai très envie de lire des livres à tendance ésotériques, n’allez pas chercher à comprendre pourquoi, j’étais en tout cas ravie de découvrir ce roman que l’on m’avait fortement conseillée à plusieurs reprises. Le postulat de départ très simple, une peinture de l’artiste Jerome Bosch vient d’être vandalisé, le restaurateur d’art qui s’occupe du tableau est amené à rencontrer l’auteur des faits qui a beaucoup à raconter sur un certains Oris et sur son maître d’atelier Jerome Bosch. Il n’en fallait pas plus pour happer mon attention. Loin de l’enquête à la Da Vinci Code, ici pas de course poursuite mais une histoire contée. Nous nous retrouvons avec les personnages à l’époque de Jerome Bosch. C’est pour moi l’une des grandes intelligences du livre. Plutôt que d’être dans une enquête classique nous sommes directement dans l’histoire des protagonistes. Nous sommes avec ce jeune peintre qui tente de se faire une place dans l’atelier de ce fameux maître néerlandais. Connu ... J’étais complètement passée à côté de ce livre lors de sa sortie, je me suis rattrapée avec l’excellent Le mystère Jerome Bosch. L’amatrice d’art et de littérature que je suis fut conquise par ce roman mêlant peinture, ésotérisme et thriller. En ce moment j’ai très envie de lire des livres à tendance ésotériques, n’allez pas chercher à comprendre pourquoi, j’étais en tout cas ravie de découvrir ce roman que l’on m’avait fortement conseillée à plusieurs reprises. Le postulat de départ très simple, une peinture de l’artiste Jerome Bosch vient d’être vandalisé, le restaurateur d’art qui s’occupe du tableau est amené à rencontrer l’auteur des faits qui a beaucoup à raconter sur un certains Oris et sur son maître d’atelier Jerome Bosch. Il n’en fallait pas plus pour happer mon attention. Loin de l’enquête à la Da Vinci Code, ici pas de course poursuite mais une histoire contée. Nous nous retrouvons avec les personnages à l’époque de Jerome Bosch. C’est pour moi l’une des grandes intelligences du livre. Plutôt que d’être dans une enquête classique nous sommes directement dans l’histoire des protagonistes. Nous sommes avec ce jeune peintre qui tente de se faire une place dans l’atelier de ce fameux maître néerlandais. Connu pour ses peintures gothiques voire même fantastiques. Au cœur de ce mystère, le célèbre tableau, Le jardin des délices, connu parce qu’il représente le monde s'il n'avait pas été corrompu par le mal. J’ai vraiment adoré ce roman jusqu’à la fin ou une certaine thèse est mise en avant qui change toute la tournure du livre ainsi que la vision de la peinture. Cela reste évidemment purement hypothétique mais c’était malin de la part de l’auteur d’en avoir fait une vraie théorie. Je ne regarderai plus ce tableau de la même façon. Un livre original, qui mêle ésotérisme et art à la perfection. Je ne peux que vous conseiller ce roman atypique mais O combien intéressant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Selkis Posté le 29 Mars 2020
    Une fois de plus, un thriller mettant en scène le peintre Jérôme Bosch. Souvenez-vous, j’avais déjà lu et commenté le livre de Claude Merle « L’ange sanglant » (voir article). Il faut dire que ce peintre s’associe parfaitement au suspense et à l’angoisse. Ce roman m’en a appris plus sur la vie du peintre Jérôme Bosch : sa vie, son environnement, ses fréquentations, le fait qu’il était membre de l’Illustre Confrérie de Notre-Dame ( tout comme Jacob Van Almaengien) et qu’il vivait à Bois-le-Duc en même temps que L’inquisiteur général , Jean de Baerle et pendant que le courant religieux des Adamites était également présent dans la cité. J’ai beaucoup aimé cette enquête qui, à partir d’un acte pour détruire le tableau nous permet de remonter à l’époque de sa création, suivre la composition de l’œuvre, la façon dont il aurait été construit. Le roman nous plonge aussi dans le contexte historique de l’Inquisition, nous dépeint les conditions de vie à l’époque (les femmes, les peintres, les religieux) .Oris Petronius, apprenti du grand peintre est notre guide dans le passé. Il nous entraîne dans un monde inquiétant et nous fait vivre une aventure picturale, amoureuse et religieuse… Bien sûr il y... Une fois de plus, un thriller mettant en scène le peintre Jérôme Bosch. Souvenez-vous, j’avais déjà lu et commenté le livre de Claude Merle « L’ange sanglant » (voir article). Il faut dire que ce peintre s’associe parfaitement au suspense et à l’angoisse. Ce roman m’en a appris plus sur la vie du peintre Jérôme Bosch : sa vie, son environnement, ses fréquentations, le fait qu’il était membre de l’Illustre Confrérie de Notre-Dame ( tout comme Jacob Van Almaengien) et qu’il vivait à Bois-le-Duc en même temps que L’inquisiteur général , Jean de Baerle et pendant que le courant religieux des Adamites était également présent dans la cité. J’ai beaucoup aimé cette enquête qui, à partir d’un acte pour détruire le tableau nous permet de remonter à l’époque de sa création, suivre la composition de l’œuvre, la façon dont il aurait été construit. Le roman nous plonge aussi dans le contexte historique de l’Inquisition, nous dépeint les conditions de vie à l’époque (les femmes, les peintres, les religieux) .Oris Petronius, apprenti du grand peintre est notre guide dans le passé. Il nous entraîne dans un monde inquiétant et nous fait vivre une aventure picturale, amoureuse et religieuse… Bien sûr il y a un mélange de réalité et de fiction mais j’ai trouvé le mélange bien dosé. Et se pose la question essentielle qui est la trame du livre : quelle est la signification de ce triptyque de Jérôme Bosch ? Que révèle un manuscrit découvert à Salamanque ? Quelle est l’importance des nombres à l’époque de Bosch (le 3, le 4, le 7, le 12, le 2, le 33, le 100 …) ? Ces nombres féminins, masculins, magiques, ésotériques, puissants ? En quoi le fait de plonger dans les archives de l’Inquisition peut il aider à la compréhension du tableau ? Quels symboles se cachent dans le triptyque ? Et quel est la signification du bestiaire qui habite le tableau (chouette, cigognes, sanglier, poisson)? Le triptyque détient-il un message mettant en péril l’Église catholique ? Quel rapport avec l’immortalité, le cycle éternel ? Quel rapport avec l’alchimie, l’astrologie ? Sans oublier les crimes, les aventures des personnages à l’époque de Bosch et à l’époque actuelle… Passionnant, documenté, sans temps mort. Je sais que les avis sont partagés sur le roman mais moi j’ai beaucoup aimé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LanaK Posté le 24 Mars 2020
    Un titre alléchant et un résumé prometteur, le lecteur est plongé dans une intrigue sur fond historique au centre de laquelle se trouve le chef d'oeuvre du maître. Hélàs, n'est pas Umberto Eco qui veut: ce roman pourrait être excellent si les personnages avaient plus de charisme, si leurs raisonnements étaient moins simplistes, si la narration était menée avec davantage de finesse en évitant les redites, les dialogues sans contenu, les explications inutiles et les déscriptifs galvaudés, si, enfin, la conclusion apportait une tournure inattendue qui éclairerait d'un jour nouveau les parcours, les motivations et les identités des protagonistes... Le livre n'est pas franchement mauvais pour autant et se lit facilement malgré ses défauts, mais il lui manque quelque chose pour qu'il soit bon et, au final, on ne perdra rien à lui préférer les classiques du genre
  • Brooklyn_by_the_sea Posté le 18 Mars 2020
    J'aime beaucoup l'oeuvre de Jerôme Bosch, mais ce roman qui porte son nom m'a laissée sur ma faim. Un prêtre illuminé vandalise le magnifique "Jardin des délices", au Musée du Prado à Madrid, ce qui permet aux restaurateurs du tableau de découvrir des signes dissimulés sous la peinture, et d'en déduire son sens caché. L'histoire oscille alors entre l'époque actuelle et celle où Bosch réalisa son triptyque. Sur fond de fanatisme religieux, mystères et complots, on découvre à quoi ressemblait la vie dans les Pays-Bas au début du XVIème siècle, et on approche au plus près de la façon dont le Maître vivait et travaillait. C'est ce qui m'a le plus plu et encouragée à poursuivre ma lecture. Parce que, pour le reste... les personnages m'ont semblé incohérents, bêtes et antipathiques, pataugeant dans une double intrigue tirée par les cheveux et finalement inutile, et le style (la traduction ?) est lourd, pataud, indigeste. Diantre ! C'est vraiment dommage, car l'idée de départ est audacieuse et attirante -si l'on garde à l'esprit qu'il ne s'agit que d'une fiction qui ne revendique aucune vérité, mais propose juste une interprétation supplémentaire du "Jardin des Délices". Mais le résultat ne rend pas vraiment hommage à Jérôme Bosch.
  • Delyd Posté le 21 Février 2020
    Fascinant ! Thriller historique, artistique. Un belle lecture
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.