Lisez! icon: Search engine

L'empire du bien

Perrin
EAN : 9782262080778
Code sériel : TEMP
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 107 x 188 mm
L'empire du bien

Collection : Tempus
Date de parution : 29/08/2019
Le maître-pamphlet contre la pensée unique.
« Depuis L'empire du bien, le Bien a empiré. » nous dit Philippe Muray dans sa préface. Depuis la "fin de l'histoire", l'emprise de la bien-pensance et de l'altruisme ne cesse de grandir (et que dire d'aujourd'hui, vingt ans plus tard !) : nous vivons à l'ère des conformismes, des fausses idoles médiatiques... « Depuis L'empire du bien, le Bien a empiré. » nous dit Philippe Muray dans sa préface. Depuis la "fin de l'histoire", l'emprise de la bien-pensance et de l'altruisme ne cesse de grandir (et que dire d'aujourd'hui, vingt ans plus tard !) : nous vivons à l'ère des conformismes, des fausses idoles médiatiques et du vide universel au nom d'un humanisme privé d'humanités... La dictature du prêt à penser et de la bienveillance, rançon de l'inculture, empoisonne nos vies de joyeusetés factices dans laquelle l'homme contemporain se perd. C'est contre ce paradoxe permanent que l'auteur nous invite avec humour à conjurer la pensée unique et la lobotomisation des esprits. Et à célébrer la liberté de penser, et donc de critiquer, avec un humour flamboyant et ravageur.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262080778
Code sériel : TEMP
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 107 x 188 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lavieestunlongfleuvetranquille Posté le 13 Mars 2016
    Voilà la fameuse théorie du Bien qui auto-alimente les diverses sources du Mal afin de survivre, de justifier son omniprésence. Les thèmes principaux y passent les uns après les autres : les médias, "Cordicopolis" ou l'hypocrisie mondialiste des pays occidentaux, l'art, la littérature et le sexe. Muray a son opinion. Il s'exprime avec force et beaucoup d'accent célinien. J'ai senti malgré tout une certaine ambivalence dans sa vision de la non critique de l'art moderne et celle, intransigeante, muselant toute velléité littéraire.
  • Henri-l-oiseleur Posté le 20 Janvier 2016
    On se gardera de ne voir dans ce livre qu'un pamphlet anti-moderne, dont la lecture ne servirait qu'à jouir du mauvais esprit et de la belle langue de l'auteur. Même si Muray séduit par cet aspect-là de sa prose et de sa pensée, il propose autre chose qu'un simple amusement : il nous conduit à regarder critiquement ce qui, pour la plupart d'entre nous, intoxiqués par les médias, va de soi. En d'autres termes, une lecture de divertissement ne suffira pas, même si celui que Muray propose est des plus raffinés.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…