Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266246477
Code sériel : 15862
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1056
Format : 108 x 177 mm
Les Douze Enfants de Paris
Benjamin Legrand (traduit par)
Date de parution : 05/03/2015
Éditeurs :
Pocket

Les Douze Enfants de Paris

Benjamin Legrand (traduit par)
Date de parution : 05/03/2015
Août 1572. Un cavalier s'avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l'Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à... Août 1572. Un cavalier s'avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l'Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à la recherche de sa femme. Quelle folie a pu conduire Carla, seule et enceinte, à accepter l'invitation au mariage de... Août 1572. Un cavalier s'avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l'Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à la recherche de sa femme. Quelle folie a pu conduire Carla, seule et enceinte, à accepter l'invitation au mariage de Marguerite de Valois et d'Henri de Navarre ? Dans cette cité fébrile, déchirée entre protestants et catholiques, où tout indique l'imminence d'un massacre, Mattias est plongé dans un océan d'intrigues et de violences, et ne dispose que de quelques heures pour lui éviter un funeste destin...

« Pas de doute, Willocks réalise là son Grand Œuvre. » Le Point
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266246477
Code sériel : 15862
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1056
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Pas de doute, Willocks réalise là son Grand Œuvre. » Le Point
« Son talent d’écriture, la mobilité de sa narration, emportent tout. Son récit à la fois atroce et grandiose, hautement réaliste et hautement romanesque, met l’Histoire en mouvement entre le Louvre et l’Hôtel-Dieu. » Macha Séry – Le Monde des Livres
« Cet ancien psychiatre connaît les peurs des hommes, s’interroge de livre en livre sur la relation entre victimes et bourreaux, la frontière entre le bien et le mal. C’est ce qu’il exprime dans cette œuvre grandiose, qui fait de lui l’héritier d’un Victor Hugo qui aurait lu Michel Foucault. » Christine Ferniot – LiRE
« C’est un opéra d’une extraordinaire violence, un geste romanesque d’une dimension à couper le souffle, épuisant et cru. » Michel Abescat – Télérama
« Tim Willocks réussit le pari d’un polar foisonnant, tout en s’attachant à découvrir la vie du petit peuple, des mendiants, des voleurs.» L’Humanité
« Rigueur du récit, puissance d’évocation, imagination, sensibilité, poésie, innocence sont autant d’éclairs fulgurants qui illuminent cet effroyable bain de sang. » Joëlle Chevé – Historia

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • philmeyer1979 Posté le 2 Avril 2022
    Ouvrage intéressant pour qui aime l'Histoire et les récits mêlant aventures, amours, complots. L'aspect positif du livre c'est la création d'une ambiance (le récit se passe au moment de la Saint-Barthélémy), les événements sont vus à travers le regard de différents personnages. L'aspect négatif serait que le récit "tire en longueur" par moment.
  • mcheron Posté le 29 Novembre 2020
    Ce livre est de la même veine que son roman historique La Religion. L’auteur s’est visiblement beaucoup documenté sur la Saint Barthélémy et son déroulement au cœur de Paris. Le style littéraire de Willocks permet de lire ce roman de plus de 1000 pages sans qu’une seule page ne soit à retirer. Quelques invraisemblances parfois pour que l’aventure continue , mais on l’accepte sans sourciller, tant la réalité décrite dépasse par moment l’entendement. Attention âme fragile passer votre chemin car l’insoutenable de la St Barthélémy vous attend dans ce vieux Paris, aux ruelles rouges du sang des innocents .
  • jimpee Posté le 21 Mars 2020
    Ce deuxième volet des aventures de Tannhauser se déroule quelques années plus tard à Paris. Mattias doit rejoindre Carla, à la veille d’accoucher, qui a été appelée à la Cour pour jouer de la viole lors du mariage d'Henri de Navarre et de Marguerite de Valois. Arrivant la veille de la Saint Barthélémy, sans savoir où est Carla, Tannhauser ne va pas se laisser marcher sur les pieds.... Au bout de quelques pages, on arrête de compter les morts, certaines scènes sont du Grand Guignol, mais l'histoire est bien menée, quoique plus caricaturale que La Religion. Des complots, des méchants bien veules, des âmes simples à sauver et bien sûr la quête de la personne aimée, tout y est pour faire un bon gros "page-turner" qui se laisse lire.  
  • Ellioth Posté le 30 Juin 2019
    J'ai lu " la religion" qui connaissait déjà quelques longueurs ! L'histoire est très belles et le contexte historique très prenant. Mais Mattias fait trop penser à un super héros... il y a beaucoup trop de sang (OK c'est les événements de la St Barthélémy, mais quand même !). Ce livre aurait été plus intense si il y avait eu 300 pages de moins...le rythme aurait été meilleure et la lecture plus aisée...
  • catalu Posté le 8 Avril 2019
    sur la saint barthélémy... glaçant, sanglant
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.