RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Douze Enfants de Paris

            Pocket
            EAN : 9782266246477
            Code sériel : 15862
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 1056
            Format : 108 x 177 mm
            Les Douze Enfants de Paris

            BENJAMIN LEGRAND (Traducteur)
            Date de parution : 05/03/2015
            Août 1572. Un cavalier s'avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l'Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à la recherche de sa femme. Quelle folie a pu conduire Carla, seule et enceinte, à accepter l'invitation au mariage de... Août 1572. Un cavalier s'avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l'Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à la recherche de sa femme. Quelle folie a pu conduire Carla, seule et enceinte, à accepter l'invitation au mariage de Marguerite de Valois et d'Henri de Navarre ? Dans cette cité fébrile, déchirée entre protestants et catholiques, où tout indique l'imminence d'un massacre, Mattias est plongé dans un océan d'intrigues et de violences, et ne dispose que de quelques heures pour lui éviter un funeste destin...

            « Pas de doute, Willocks réalise là son Grand Œuvre. » Le Point
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266246477
            Code sériel : 15862
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 1056
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            10.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Pas de doute, Willocks réalise là son Grand Œuvre. » Le Point
            « Son talent d’écriture, la mobilité de sa narration, emportent tout. Son récit à la fois atroce et grandiose, hautement réaliste et hautement romanesque, met l’Histoire en mouvement entre le Louvre et l’Hôtel-Dieu. » Macha Séry – Le Monde des Livres
            « Cet ancien psychiatre connaît les peurs des hommes, s’interroge de livre en livre sur la relation entre victimes et bourreaux, la frontière entre le bien et le mal. C’est ce qu’il exprime dans cette œuvre grandiose, qui fait de lui l’héritier d’un Victor Hugo qui aurait lu Michel Foucault. » Christine Ferniot – LiRE
            « C’est un opéra d’une extraordinaire violence, un geste romanesque d’une dimension à couper le souffle, épuisant et cru. » Michel Abescat – Télérama
            « Tim Willocks réussit le pari d’un polar foisonnant, tout en s’attachant à découvrir la vie du petit peuple, des mendiants, des voleurs.» L’Humanité
            « Rigueur du récit, puissance d’évocation, imagination, sensibilité, poésie, innocence sont autant d’éclairs fulgurants qui illuminent cet effroyable bain de sang. » Joëlle Chevé – Historia

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • catalu Posté le 8 Avril 2019
              sur la saint barthélémy... glaçant, sanglant
            • barjabulette Posté le 16 Août 2018
              Force est de constater que le premier est meilleur que le deuxième. Par contre, chose qui ne m'était jamais arrivée, j'ai enchaîné directement les douze enfants de Paris après la Religion. Or, moi, j'ai toujours besoin de me détacher un peu de l'auteur, lorsqu'il y a plusieurs tomes, avant d'y revenir. J'ai été moins convaincue par ce deuxième opus car des éléments m'ont semblé incohérents. Par exemple, comment un sauvage comme Matthias peut-il, à un moment donné, etre aussi "proche" de Grymonde ? Ces deux hommes sont des hommes de sang et hop, spontanément, ils sont potes... Bof bof. Ensuite, sur les détails des tueries de Matthias, le type, il dissémine une demi population à lui seul sans, quasi, d'égratignures. Il faut croire que ses adversaires sont un peu des "bras cassés" en terme de combat. Et puis, j'avoue que, dans tous ces détails, parfois, je me perds un peu. Je ne sais pas si la description parait compréhensible à l'auteur mais moi, parfois, j'ai du mal à me représenter la scène. Néanmoins, j'attends la troisième partie avec impatience.
            • mcd30 Posté le 16 Avril 2018
              Et voilà, je viens de finir les 24 heures chrono de la Saint-Barthélémy, je me suis jetée à corps perdu dans la bataille. Encore une quête de pouvoir et de richesses sous couvert de guerre de religion. En une nuit, l'éblouissante Paris est devenue l'éclabloussante Paris avec ses rues pavées de cadavres. Tannhauser est de très mauvaise humeur sa famille est en danger, Carla,enceinte, a été enlevée et Orlandu à disparu.Tout au long du roman, Mattias et Carla n'auront qu'un but sauver leur famille, chacun de son côté va affronter la mort et dans le même temps, la vie pleut sur eux avec la naissance de leur fille et des enfants qui se joignent à eux et qu'is vont prendre sous leurs ailes. Et c'est dans cet univers en huit-clos car toutes les portes de Paris sont fermées que tous les personnages seront confrontés à des actes extrêmes par amour, ils comprennent l'horreur de leurs actes mais ils n'ont pas le choix si ils veulent sauver leurs protégés (il convient de dire que c'est une autre époque bien moins humaine que la notre, où la fin justifie les moyens). Tim Willocks étant médecin,il se fait l'immense plaisir de nous offrir... Et voilà, je viens de finir les 24 heures chrono de la Saint-Barthélémy, je me suis jetée à corps perdu dans la bataille. Encore une quête de pouvoir et de richesses sous couvert de guerre de religion. En une nuit, l'éblouissante Paris est devenue l'éclabloussante Paris avec ses rues pavées de cadavres. Tannhauser est de très mauvaise humeur sa famille est en danger, Carla,enceinte, a été enlevée et Orlandu à disparu.Tout au long du roman, Mattias et Carla n'auront qu'un but sauver leur famille, chacun de son côté va affronter la mort et dans le même temps, la vie pleut sur eux avec la naissance de leur fille et des enfants qui se joignent à eux et qu'is vont prendre sous leurs ailes. Et c'est dans cet univers en huit-clos car toutes les portes de Paris sont fermées que tous les personnages seront confrontés à des actes extrêmes par amour, ils comprennent l'horreur de leurs actes mais ils n'ont pas le choix si ils veulent sauver leurs protégés (il convient de dire que c'est une autre époque bien moins humaine que la notre, où la fin justifie les moyens). Tim Willocks étant médecin,il se fait l'immense plaisir de nous offrir moult détails d'anatomie lorsque Tannhauser se transforme en machine à tuer, un vrai régal ! Dans ce livre, ce qui est très intéressant c'est cette dualité de tous les instants qui m'a fascinée. Les personnages que je connaissais depuis son autre livre : La religion, sont plus approfondis, ils trainent leurs vieilles blessures. En fait tout ce qui leur est arrivé auparavant conditionne et justifie leurs actions mais en même temps au plus profond des ténèbres ils conservent cette lumière et cet amour qui les animent. Ce livre est sensé faire partie d'une trilogie, Tim Willocks a mis la barre très haut car ses personnages ont pris de l'épaisseur avec une certaine part de mysticisme qui n'est pas sans me déplaire. Le prochain tome va être un sacré défi pour lui. En attendant quelques mois de repos me feront le plus grand bien après toute cette agitation.
              Lire la suite
              En lire moins
            • zakfm Posté le 4 Février 2018
              L'intrigue et les personnages sont captivants. Mais les tueries incessantes et boulimiques de Mattias sont lassantes au bout de plus de 900 pages. C'est bien dommage. Ce qui ne m'empêchera pas de lire le 3° tome.
            • nanashi Posté le 23 Janvier 2018
              J'ai dévoré ce roman plein de tension. Le récit est plutôt pas mal et les personnages dans l'ensemble attachants. Par contre, très (trop?) sanglant pour notre héro et je m'attendais à un peu plus de faits historiques sur cette St Barthélemy. Le roman est surtout axé sur le complot et la vengeance. Un très bon livre malgré tout.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.