Lisez! icon: Search engine
Les élus T1
Anne Delcourt (traduit par)
Date de parution : 14/10/2021
Éditeurs :
Pocket

Les élus T1

Anne Delcourt (traduit par)
Date de parution : 14/10/2021
5 adolescents ont consacré leur jeunesse à l'entraînement et à la lutte contre l'Obscur. Mais que se passe-t-il après ?
Il y a dix ans, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde et vaincre l’Obscur. Désormais, tout juste trentenaires, les cinq amis profitent de leur célébrité et... Il y a dix ans, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde et vaincre l’Obscur. Désormais, tout juste trentenaires, les cinq amis profitent de leur célébrité et participent aux festivités qui marquent une décennie de paix. Tous semblent apprécier la tranquillité retrouvée de cette vie et avoir... Il y a dix ans, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde et vaincre l’Obscur. Désormais, tout juste trentenaires, les cinq amis profitent de leur célébrité et participent aux festivités qui marquent une décennie de paix. Tous semblent apprécier la tranquillité retrouvée de cette vie et avoir remisé les années sombres dans les limbes de leur mémoire, comme le reste du monde. Tous sauf Sloane, hantée par le souvenir de leur ennemi. Lorsque d’étranges phénomènes se produisent, les Élus sont une fois de plus sollicités par l’État. Mais Sloane, qui est convaincue du retour de l’Obscur, acceptera-t-elle de le combattre de nouveau ?

La nouvelle saga de Veronica Roth, auteure de la trilogie au succès phénoménal Divergente.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299916
Code sériel : 17733
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266299916
Code sériel : 17733
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une histoire riche, bien amenée et travaillée. » 
Le Songe d'une nuit d'été
« L’action est bien rythmée et l’univers bien campé. » 
Librairie Athenaeum
« Un roman addictif ! » 
Muffins and Books

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Harweenlyra 26/04/2024
    🌐 Une fois n'est pas coutume, ce ne sera pas un retour positif de ma part. J'ai eu du mal en entrer dans l'histoire que j'ai trouvé trop complexe, brouillon voir improbable dans le sens ou je n'ai pas réussi à suivre les événements ni imaginer les personnages. 🌐 Veronica Roth est connu pour sa trilogie Divergente, le tome bonus Quatre, qui est d'ailleurs mon préféré, je ne pense pas qu'il y ait besoin de vous les présenter de nouveau (si c'est le cas, dites le moi, je ferai un post spécial 😉) 🌐 Mais j'aimerais mettre l'accent sur une duologie qu'elle a écrit, dont je vous avais parlé lors de ma lecture en 2022 : Marquer les ombres. C'est une duologie qui m'avaient transporté encore plus que Divergente. Les lieux, les enjeux, le contexte et les personnages sont absolument incroyable. Si je devais vous recommander une lecture, ce serait celle là. 🌐 Allez pour le plaisir je vous mets ci-dessous le résumé : " Sur une planète où la violence et la vengeance règnent, dans une galaxie où certains sont favorisés par le sort, où chaque individu développe leur pouvoir surnaturel, un pouvoir unique destiné à façonner l’avenir. Alors que la plupart profitent des avantages de leurs pouvoirs surnaturels, Akos et Cyra, eux, n’en profitent pas, car leurs dons les rendent vulnérables au contrôle des autres. Peuvent-ils récupérer leurs dons, leurs destins, et leur vie, et de réinitialiser l’équilibre du pouvoir dans ce monde? " 🌐 Et la romance dans cette duologie est juste pépite 💜 🌐 Bref, voilà, ce n'est pas positif sur ce livre, mais d'autres m'ont vraiment convaincu, et je continuerais à lire d'autres livres de Veronica Roth 🌐 Une fois n'est pas coutume, ce ne sera pas un retour positif de ma part. J'ai eu du mal en entrer dans l'histoire que j'ai trouvé trop complexe, brouillon voir improbable dans le sens ou je n'ai pas réussi à suivre les événements ni imaginer les personnages. 🌐 Veronica Roth est connu pour sa trilogie Divergente, le tome bonus Quatre, qui est d'ailleurs mon préféré, je ne pense pas qu'il y ait besoin de vous les présenter de nouveau (si c'est le cas, dites le moi, je ferai un post spécial 😉) 🌐 Mais j'aimerais mettre l'accent sur une duologie qu'elle a écrit, dont je vous avais parlé lors de ma lecture en 2022 : Marquer les ombres. C'est une duologie qui m'avaient transporté encore plus que Divergente. Les lieux, les enjeux, le contexte et les personnages sont absolument incroyable. Si je devais vous recommander une lecture, ce serait celle là. 🌐 Allez pour le plaisir je vous mets ci-dessous le résumé : " Sur une planète où la violence et la vengeance règnent, dans une galaxie où certains sont favorisés par le sort, où chaque individu développe leur pouvoir surnaturel, un pouvoir unique destiné à façonner l’avenir. Alors que la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • stephbohn 16/01/2024
    Une agréable surprise que ce roman de l'auteur de "Divergent". On oublie le Young Adult et on passe plus dans la littérature adulte. Et l'auteur le fait de manière plutôt réussie. Moi qui avait adoré ses 2 premières séries, j'ai eu peur au début de ne pas accrocher aux personnages principaux : Matt, Albie, Esther, Ines, et Sloane. Cette dernière, qui est l'héroïne de l'histoire, est clairement à baffer par moments. On est parfois pas loin de l'enfant gâtée, mais au final - et c'est là que je trouve que l'auteur a bien joué - on finit par l'apprécier et même l'aimer un peu. Parce qu'au long de notre lecture, Sloane se dévoile, et on la comprend mieux : son enfance, son statut d'élue (et ce que ça implique), ses relations avec les autres élus, et tout ce qu'elle a vécu font qu'à la fin, même si ça n'excuse pas tous ses actes, on les comprend mieux. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mox, mais ma préférée reste Sibyl, même si sa présence est très courte, mais intense. C'est un livre que je recommande, avec la précision de s'accrocher un peu (et ne pas faire comme moi, à savoir interrompre sa lecture pendant plusieurs mois). Le début peut paraitre un peu long, mais tout s'accélère lors de leur arrivée sur Genetrix. Tout change mais tout s'éclaire en même temps. Et à la fin, on a du mal à lacher le livre pour connaitre le dénouement. Je ne sais pas si l'auteur prévoit de faire une suite. La fin rend les 2 cas de figures possibles : personnellement, même si je serai ravie de lire une suite, je trouve que la fin actuelle est parfaite. Une agréable surprise que ce roman de l'auteur de "Divergent". On oublie le Young Adult et on passe plus dans la littérature adulte. Et l'auteur le fait de manière plutôt réussie. Moi qui avait adoré ses 2 premières séries, j'ai eu peur au début de ne pas accrocher aux personnages principaux : Matt, Albie, Esther, Ines, et Sloane. Cette dernière, qui est l'héroïne de l'histoire, est clairement à baffer par moments. On est parfois pas loin de l'enfant gâtée, mais au final - et c'est là que je trouve que l'auteur a bien joué - on finit par l'apprécier et même l'aimer un peu. Parce qu'au long de notre lecture, Sloane se dévoile, et on la comprend mieux : son enfance, son statut d'élue (et ce que ça implique), ses relations avec les autres élus, et tout ce qu'elle a vécu font qu'à la fin, même si ça n'excuse pas tous ses actes, on les comprend mieux. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mox, mais ma préférée reste Sibyl, même si sa présence est très courte, mais intense. C'est un livre que je recommande, avec la précision de s'accrocher un peu (et ne pas faire comme moi, à savoir interrompre sa lecture pendant plusieurs...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LightandSmell 15/10/2022
    Dès les premières pages, j’ai été captivée par ce roman qui présente de nombreux atouts. À commencer par la manière dont l’autrice nous plonge dans la vie de cinq Élus dix ans après leur victoire contre l’Obscur. Un être malfaisant qui a laissé sa marque dans l’esprit des gens et de ces adolescents devenus des adultes plus ou moins équilibrés. Car si l’une des Élus est devenue la reine d’Instagram, un autre le chouchou des médias, d’autres s’en sont moins bien sortis. Il faut dire qu’Albi et Sloane ont été les seuls à avoir été captifs de l’Obscur, et bien que l’expérience fut courte, elle a été fortement traumatisante. Veronica Roth évoque ainsi avec une certaine sensibilité, dénuée de pathos, le thème difficile du stress post-traumatique. Le grand public et les médias attendent des Élus qu’ils sourient, se prêtent au jeu des photos et des interviews sans jamais prendre en considération tout ce qu’ils ont vécu par le passé… On leur demande de s’insérer dans la société et de partager à coup de strass et de paillettes leur expérience, ce que se refuse de faire Sloane. Pas étonnant donc qu’elle soit la moins appréciée des Élus et considérée comme une forte tête désagréable. Alors que Sloane peut paraître parfois abrupte, je dois dire qu’elle est vite devenue mon personnage préféré. C’est la seule, pour moi, qui est vraie. Elle ne va pas bien et si elle refuse de s’épancher sur son mal-être puisque de toute manière personne n’est là, à part Albi, pour l’écouter, elle refuse de jouer la comédie de la gentille et parfaite héroïne. En cela, je l’ai trouvée courageuse d’autant que Matt, son compagnon, n’est pas d’un grand soutien. Véritable tête à claques, il m’a exaspérée une bonne partie du roman par sa manière de vouloir ne voir en Sloane que ce qui l’arrange. Son besoin de tout contrôler, y compris sa compagne, s’est révélé, en outre, des plus étouffants. La relation entre les deux Élus m’a paru peu crédible, puisqu’ils ne partagent absolument rien : aucune complicité, aucune chaleur, aucun atome crochu, aucun moment tendre… À mesure que l’on découvre les bribes du passé de ce couple mal assorti, on comprend les raisons de sa débâcle. À un moment, Matt avoue ne pas savoir comment vivre sans Sloane, mais le vrai problème, c’est qu’il n’a surtout jamais pris le temps de comprendre comment vivre avec elle, sans lui imposer ses propres désirs et manières de penser… Sloane n’est pas non plus innocente dans cette histoire : elle a voulu croire que Matt avait raison et qu’ils étaient faits pour être ensemble, mais elle n’en a jamais été convaincue. Je n’en dirai pas plus si ce n’est que l’autrice a heureusement trouvé un moyen d’offrir une issue satisfaisante à ce couple parfait sur le papier, désastreux dans la sphère privée. Au-delà de ces deux personnages à la relation compliquée, j’ai aimé découvrir les liens entre les différents Élus et la manière dont chacun gère sa vie d’adulte. Mais l’histoire prend véritablement son envol quand un événement inattendu se produit et contraint Sloane, Matt et Esther à se confronter de nouveau aux ténèbres. Des ténèbres qui prennent cette fois le nom du Résurrectionniste. Aucun des trois Élus ne souhaite se battre de nouveau, mais ils n’ont pas vraiment le choix : soit ils acceptent de détruire cet être malfaisant, soit les personnes qui les ont sollicités ne les laisseront pas rentrer chez eux. Commence alors pour nos amis une nouvelle aventure qui va les pousser dans leurs retranchements, remettre en question les liens les unissant et repousser l’étendue de leurs capacités… J’ai adoré l’évolution des personnages et plus particulièrement celle de Sloane qui, contrairement à ce que le titre peut laisser penser, est la véritable héroïne de ce roman. Au gré de ses découvertes, elle se rapproche de plus en plus d’une partie d’elle-même qu’elle a du mal à maîtriser et qui la terrifie. Une certaine noirceur et de sombres aspirations semblent, en effet, se cacher en elle, ce qui explique d’ailleurs le côté instable et destructeur de sa magie… En plus de devoir affronter ses propres démons et tenter de maîtriser cette magie qu’elle abhorre, Sloane doit garder un œil sur les personnes qui les ont kidnappés, elle et ses amis, prétendument pour une noble cause. De fil en aiguille, son enquête va d’ailleurs l’amener à faire des découvertes qui vont remettre en question toutes ses certitudes, et la replonger dans des heures bien sombres. Pourra-t-elle compter sur l’aide de Matt et Esther pour faire face à la situation, ou la jeune femme va-t-elle devoir s’appuyer sur des alliés inattendus et plutôt voyants ? À cet égard, je ne m’y attendais pas mais j’ai développé un certain attachement pour des personnages que l’on découvre dans la deuxième partie du roman. Je pense plus particulièrement à un homme qui ressemble bien plus à Sloane qu’il n’y paraît, et à sa meilleure amie, un peu revêche au premier abord, mais fidèle et loyale. L’une des dernières scènes les incluant m’a beaucoup émue, autant par sa sobriété que l’intensité émotionnelle qu’elle dégage. En peu de mots, Veronica Roth nous fait ressentir la force des liens unissant cet homme à ses amis, et la difficulté de certaines décisions que l’on prend par amitié même si elles doivent nous anéantir. Mon seul petit bémol quant à ce roman que j’ai dévoré, est le décalage entre l’âge des protagonistes et leurs comportements qui m’ont paru parfois plus proches de la fin de l’adolescence que de l’âge adulte. Mais rien d’étonnant à cela puisqu’au vu de leur situation particulière, il leur a été difficile de se (re)construire de manière équilibrée. En revanche, j’ai adoré la narration qui, en plus d’être rythmée, immersive et captivante, offre une certaine pluralité : extraits de rapports confidentiels, de compte-rendu… Cela dynamise la lecture et lui confère un côté très officiel donnant l’impression de suivre une histoire qui s’est réellement déroulée. En conclusion, entre amitiés, secrets, faux-semblants et mensonges, Les Élus nous plonge dans la vie de jeunes adultes qui, dix ans après leur victoire contre une force obscure, vont devoir de nouveau plonger dans l’enfer du mal… qu’ils le souhaitent ou non. Rythmé, riche en action, immersif et auréolé de mystère, un roman d’une grande fluidité qui vous captivera, en plus de vous réserver quelques retournements de situation prouvant que l’ennemi est parfois plus près qu’on ne peut le penser ! Si vous aimez les héroïnes à forte tête devant lutter contre leurs propres ténèbres, et les romans qui, sous couvert de fiction, abordent des thématiques importantes, ce roman devrait vous plaire.Dès les premières pages, j’ai été captivée par ce roman qui présente de nombreux atouts. À commencer par la manière dont l’autrice nous plonge dans la vie de cinq Élus dix ans après leur victoire contre l’Obscur. Un être malfaisant qui a laissé sa marque dans l’esprit des gens et de ces adolescents devenus des adultes plus ou moins équilibrés. Car si l’une des Élus est devenue la reine d’Instagram, un autre le chouchou des médias, d’autres s’en sont moins bien sortis. Il faut dire qu’Albi et Sloane ont été les seuls à avoir été captifs de l’Obscur, et bien que l’expérience fut courte, elle a été fortement traumatisante. Veronica Roth évoque ainsi avec une certaine sensibilité, dénuée de pathos, le thème difficile du stress post-traumatique. Le grand public et les médias attendent des Élus qu’ils sourient, se prêtent au jeu des photos et des interviews sans jamais prendre en considération tout ce qu’ils ont vécu par le passé… On leur demande de s’insérer dans la société et de partager à coup de strass et de paillettes leur expérience, ce que se refuse de faire Sloane. Pas étonnant donc qu’elle soit la moins appréciée des Élus et considérée comme une forte...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLecturesDuCrepuscule 06/04/2022
    Mon avis sur cette lecture est assez mitigé... J'ai trouvé le rythme assez lent et les interactions entre les personnages assez plate. Ce n'est que dans les 200 dernières pages que j'ai réellement été accrochée au récit. À part ça, j'ai beaucoup aimé le personnage de Sloane, cette jeune femme qui essaye de se reconstruire petit à petit après son combat contre l'Obscur. L'univers est assez bien établit, pour on y rencontre des repères spatio-temporel que nous connaissons mais avec une touche de magie et de surnaturel. À la fin de chaque chapitre on trouve des petits documents (texte, article) qui nous aident à mieux comprendre les événements d'il y a 10 ans et notamment leur premier combat contre l'Obscur.
  • LesFantasydAmanda 08/02/2022
    --- Une seconde chance --- Je fais partie de ces lecteurs qui ont choisi de se lancer dans la saga Divergente il y a déjà fort longtemps. Si les deux premiers volaient m’avaient conquise, le dernier fut une amère déception. J’ai donc décidé de ne plus lire de Véronica Roth pendant un moment, ce qui explique pourquoi je ne me suis jamais penchée sur sa duologie Marquer les ombres. Mais c’était sans compter les éditions Pocket et leur proposition de service de presse pour Les Élus, le nouveau roman de l’auteure. Je l’avoue, j’étais curieuse de découvrir cette histoire, d’autant qu’il s’agit cette fois d’un récit adulte. Et qu’est-ce que j’ai bien fait ! Je ne m’attendais à rien, pourtant ce fut un véritable coup de cœur. Un grand merci à la maison d’édition pour cet envoi ! --- Une héroïne pour le moins singulière --- Si le roman compte 5 Élus, il est avant tout porté par Sloane, une jeune femme au caractère bien trempé. Certains lecteurs l’ont trouvée détestable mais, personnellement, je l’ai adorée tout simplement parce qu’elle sonne vrai. Sloane ne souhaite pas être une héroïne, pourtant elle en est devenue une à cause d’une prophétie la désignant comme telle. Pire encore, elle est en couple avec le leader du groupe, héros parmi les héros, qui apprécie le devant de la scène. Autant vous dire que, dans ce contexte, son désir d’anonymat est voué à l’échec. Et même si elle se fiche de ce que les gens pensent d’elle, les médias s’acharnent à le lui rappeler. Alors, oui, Sloane est imbuvable, méchante et égoïste. Du moins, en apparence. Dans le fond, c’est juste une gamine traumatisée par son combat contre l’Obscur. Un combat pourtant terminé depuis 10 ans, mais qui la hante toutes les nuits. Et c’est là toute la complexité de ce personnage peu conventionnel ! Quant à l’antagoniste, ce fut une très bonne surprise ! Il est à mille lieues des grands méchants dont la seule préoccupation est de détruire le monde… --- Mais quel univers ! --- À mi-chemin entre la fantasy et la science-fiction, il ne ressemble à aucun autre. Et j’en ai aimé chaque aspect ! Cependant, j’ai peur d’en dire trop. Je n’étais au courant de rien lorsque j’ai commencé le livre et la découverte a largement contribué au coup de cœur, alors je ne rentrerai pas dans les détails. Si, toutefois, vous êtes curieux, certaines chroniques disponibles sur la toile sont suffisamment révélatrices. Quoi qu’il en soit, Véronica Roth a inventé un univers complexe, mais simple à appréhender puisqu’il ressemble beaucoup au nôtre. Pour éviter de nous perdre, elle prend soin de nous le dévoiler au fur et à mesure. Dans ce but, des extraits de documents sont d’ailleurs insérés au début de chaque chapitre. Une approche que j’apprécie énormément ! La magie est un élément central de l’histoire. Le système qui la compose ou, plutôt, les systèmes puisqu’il y en a plusieurs, sont particulièrement développés au point que j’avais moi aussi envie de m’y essayer. De même, l’artefact qui accompagne Sloane dans son périple m’a tout autant passionnée. En bref, chaque page était une trouvaille merveilleuse ! --- Une intrigue qui va crescendo --- Ce roman tire aussi son originalité de la temporalité proposée. Pour une fois, il n’est pas question de révéler les Élus à eux-mêmes ou au monde entier, mais de les suivre dans « l’après combat ». Tous sont marqués par les épreuves du passé. Trois d’entre eux s’en sortent mieux que les autres, mais aucun n’est prêt à vaincre une deuxième fois l’Obscur. Véronica Roth creuse notamment les mécanismes de défense qu’ils ont mis en place pour contrer leurs traumatismes, ce qui permet d’approfondir leur personnalité. Encore une fois, bravo ! Notez que l’intrigue est scindée en deux parties. La première est plutôt introductive, certains lecteurs l’ont même trouvée longue, mais l’auteure la met à profit pour présenter son univers, ses personnages et les enjeux liés à la disparition – ou au retour ? – de l’Obscur. Elle m’a réellement captivée, toutefois ce n’est rien comparé à la seconde partie. Riche en rebondissements et en révélations inattendues, elle est l’apothéose d’un scénario subtilement construit dans l’ombre. Une grande réussite ! --- Un one-shot ou un début de saga ? --- À ceux qui n’aiment pas les fins ouvertes, je leur déconseille Les Élus. Certes, Véronica Roth nous offre des réponses – et quelles réponses ! -, mais elle laisse volontairement des problématiques en suspens. Comme une porte ouverte sur une suite éventuelle… Cela m’amène à LA question qui me turlupine depuis que j’ai refermé ce livre : une suite est-elle prévue ? Je le croyais au début, notamment parce qu’il est écrit « La nouvelle saga de Véronica Roth » sur la quatrième de couverture. Mais, maintenant que je connais la fin, je me dis que le livre peut se suffire à lui-même. En outre, je n’ai vu aucune annonce concernant un tome 2, donc… J’en suis arrivée à la conclusion qu’il n’y avait pas de suite. Si, toutefois, vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Ça m’intéresse !--- Une seconde chance --- Je fais partie de ces lecteurs qui ont choisi de se lancer dans la saga Divergente il y a déjà fort longtemps. Si les deux premiers volaient m’avaient conquise, le dernier fut une amère déception. J’ai donc décidé de ne plus lire de Véronica Roth pendant un moment, ce qui explique pourquoi je ne me suis jamais penchée sur sa duologie Marquer les ombres. Mais c’était sans compter les éditions Pocket et leur proposition de service de presse pour Les Élus, le nouveau roman de l’auteure. Je l’avoue, j’étais curieuse de découvrir cette histoire, d’autant qu’il s’agit cette fois d’un récit adulte. Et qu’est-ce que j’ai bien fait ! Je ne m’attendais à rien, pourtant ce fut un véritable coup de cœur. Un grand merci à la maison d’édition pour cet envoi ! --- Une héroïne pour le moins singulière --- Si le roman compte 5 Élus, il est avant tout porté par Sloane, une jeune femme au caractère bien trempé. Certains lecteurs l’ont trouvée détestable mais, personnellement, je l’ai adorée tout simplement parce qu’elle sonne vrai. Sloane ne souhaite pas être une héroïne, pourtant elle en est devenue une à cause d’une prophétie la désignant comme telle. Pire encore,...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.